Menu
Digimon Masters
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Digimon Masters
PC
Digimon Masters
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Wolphegon
L'avis de Wolphegon
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 septembre 2011 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Partager sur :

Depuis la sortie de Digimon Rumble Arena 2 sur Playstation 2, nos chères créatures numériques n’ont malheureusement plus donné signe de vie sur consoles en France. En effet, alors que bon nombre de pays voisins et éloignés ont connu les cinq premières saisons de l’animé et leurs produits dérivés, nous petits habitants de l’Hexagone que nous sommes, avons été injustement privés de plus d’une centaine d’épisodes et d’une bonne palanquée de jeux vidéo. Apparemment, Joymax a pu trouver le moyen de contenter tout le monde en mettant à la disposition des fans une version online de Digimon dans laquelle ils pourront retrouver leurs monstres préférés. Cependant, un obstacle majeur reste à franchir : la barrière de la langue...

Digimon Masters

Digimon Masters, c'est avant tout une retranscription vidéoludique de l'univers de Digimon Data Squad, cinquième saison de la série animée éponyme diffusée en 2006 au Japon puis dans le reste du monde. Après le téléchargement, l'installation du client et le lancement du jeu, vous avez le choix d'incarner l'un des quatre protagonistes de la série : Marcus Damon, Thomas H. Norstein, Keenan Crier ou bien encore la seule fille du groupe, Yoshino Fujieda. Bien que chaque personnage possède ses propres caractéristiques, le choix se révèle davantage une affaire de goût qu'autre chose car les statistiques proposées sont relativement équilibrées. Pour l'exemple, sachez que Marcus sera simplement plus efficace pour aider son digimon à frapper fortement l'adversaire tandis que Thomas permettra à son partenaire de combattre des adversaires plus puissants grâce à son niveau de santé plus élevé. En parlant de votre compagnon, vous devrez faire un choix parmi quatre starters différents : Agumon, Gaomon, Lalamon et Falcomon. Encore une fois, il s'agit là d'une question de goût et les fans de l'animé opteront très certainement pour leur créature préférée. De toute façon, les performances d'un digimon s'améliorant in-game, on ne réfléchira pas bien longtemps. La présence d'une boutique en ligne permet à quiconque de se procurer divers accessoires et vêtements afin de personnaliser quelque peu son héros, mais cela ne nous empêche pas de regretter l'absence d'un véritable éditeur de personnages, qui aurait eu le mérite d'éviter aux joueurs de tous se ressembler plus ou moins.

Digimon Masters
Le joueur peut se déplacer plus vite avec son digimon.
Au début de votre aventure, vous êtes accueilli par Richard Sampson, le directeur du DATS, une organisation chargée d'empêcher les digimon de se matérialiser dans le monde réel. Après vous avoir présenté les commandes du jeu via quelques tutoriels, Sampson vous renvoie vers Miki Kurosaki, une employée du DATS qui vous apprend les bases du « data scanning ». A l'issue d'un combat contre un digimon, celui-ci peut laisser derrière lui différents types d'oeufs. Les plus courants sont les digi-oeufs brisés dont l'intérêt principal est de pouvoir être revendus afin d'augmenter quelque peu votre budget. Plus intéressant encore, des oeufs intacts peuvent vous être laissés et vous fourniront, après les avoir scannés, différents objets allant de la nourriture basique à de multiples types de « data chips ». Ces puces représentent le matériel nécessaire à l'incubation des oeufs de mercenaires, plus gros, plus scintillants et surtout plus rares que les autres. Une fois placés dans la machine appropriée, il vous suffit d'insérer le bon nombre de puces afin de voir éclore un digimon qui pourra vous joindre dans votre quête. Toutefois, cette technique ne fonctionne pas toujours du premier coup, et c'est frustrant ! Il n'est pas rare de devoir réitérer sa manipulation ou pire encore, de voir son digi-oeuf se briser car il n'a pas pu supporter l'incubation. Il convient donc de s'équiper de bien plus de puces que nécessaire afin d'éviter de retourner traquer du monstre.

Digimon Masters
Les oeufs de mercenaires émettent de la lumière.
En effet, s'il y a bien une activité à laquelle vous allez devoir vous adonner de très nombreuses heures durant, c'est la chasse. Les combats contre les digimon sauvages sont un très bon moyen d'améliorer votre niveau de dompteur et surtout celui de votre partenaire. Bien que vous soyez libre d'affronter qui vous voulez, la bébête qui vous accompagne n'hésitera pas à se plaindre si vous le faites combattre contre un adversaire plus faible ou plus puissant que lui. Le tout est de trouver le juste milieu afin d'empocher un maximum d'expérience et de monter de niveau rapidement. De base, votre équipier digital est un disciple et ne dispose que d'une seule attaque spéciale. Avec l'expérience, celui-ci en acquerra de nouvelles et sera surtout capable de se digivolver et ainsi d'atteindre des stades supérieurs d'évolution : champion, ultime, méga et pour finir, le Burst Mode. Il vous faudra alors faire attention à votre jauge de digi-soul, située sous votre indicateur de santé, car chaque évolution vous coûte des points. Il est d'ailleurs possible de se balader avec un digimon évolué pendant un certain laps de temps. Celui-ci dépend du niveau du tamer, il est donc essentiel pour le joueur d'accomplir des quêtes afin de renforcer sa propre expérience et d'éviter les confrontations qui pourraient se révéler fatales pour votre compagnon.

Digimon Masters
L'incubation se fait grâce à cette machine.
Il existe deux sortes de missions : les quêtes principales qui font avancer l'histoire, et les quêtes secondaires, histoire de faire level-up tout en se rendant utile. Cette seconde catégorie inclut des sous-types de missions, reconnaissables grâce à un code couleur précis. Ainsi, les points d'exclamations bleus situés au-dessus d'un NPC indiquent que celui-ci peut nous confier une mission par jour. Seulement, force est de constater que ces deux types de missions reviennent principalement au même : trouver un certain nombre de digimon, les éliminer puis revenir auprès du personnage qui nous a attribué la mission afin de récolter des bonus. On se retrouve donc à toujours devoir faire la même chose, ce qui rend le jeu quelque peu fatigant sur la durée et fera opter les plus impatients pour des petites sessions de jeu occasionnelles. Même les fans pourraient finir par s'essouffler s'ils jouent trop longtemps, mais le charme de la série aidant, ce n'est pas cela qui les rebutera. En ce qui concerne la trame principale, Digimon Masters reprend le scénario du dessin animé : vous commencez par faire vos preuves auprès du DATS et au final vous devez sauver le monde du génocide préparé par le scientifique Akihiro Kurata. Une fois encore, ce n'est pas ce qui vous frappera le plus, surtout lors de vos premières heures de jeu, mais ça passe. Ce qui est moins tolérable, ce sont les longs voyages qui vous sont imposés lorsque vous devez vous rendre à un endroit précis pour accomplir une quête définie. Bien qu'il soit possible de se téléporter en utilisant un objet ou que l'on puisse voyager sur un digimon capable de nous porter, vous serez régulièrement amenés à vous déplacer à pied, surtout en début de partie. Votre personnage étant d'une lenteur pesante, autant dire que votre patience sera soumise à rude épreuve. Rajoutez à cela la présence d'un niveau de fatigue, représenté par une barre grise qui recouvre votre jauge de vie, et vous avez là de quoi buller derrière votre écran.

Digimon Masters
Le niveau d'un tamer lui permet d'accéder à de nouvelles zones.
Heureusement que les monstres digitaux sont là pour égayer nos déplacements ! Le système de combat en lui-même est plutôt classique mais n'en demeure pas moins efficace. Les duels se déclenchent en double-cliquant sur les ennemis ou en entrant dans le champ de vision des digimon leaders, des espèces légèrement plus grosses que d'ordinaire, qui n'hésiteront pas à s'en prendre à vous prévenir. Les affrontements sont relativement dynamiques, se déroulent en temps réel et présentent l'avantage de ne pas être trop longs. Tout dépend des compétences de votre partenaire bien sûr. Un digimon de grand niveau mettra son adversaire au tapis bien plus vite qu'au début de son entraînement, surtout s'il se digivolve au stade Méga et qu'il lance une attaque spéciale bien destructrice, logique. Pour cela, votre partenaire dispose de sa propre jauge de digi-soul qui s'épuisera au fur et à mesure des attaques spéciales lancées. La puissance de ce dernier varie également en fonction de votre degré d'amitié. Celui-ci diminuera si le niveau de santé de votre digimon reste faible ou s'il est mis KO. A l'inverse, victoires et digivolutions renforceront votre attachement l'un pour l'autre, ce qui aura pour effet d'augmenter ses statistiques de combat en leur ajoutant un petit pourcentage des vôtres. L'élément représenté par votre digimon actif peut également avoir un impact sur sa puissance d'attaque et sa résistance : le feu est efficace contre la glace mais faible contre l'eau... le schéma est somme toute naturel. Si l'ennemi se révèle trop puissant pour vous, il ne vous reste qu'à trouver des amis afin de venir vous rejoindre dans la bataille. Attention, en contrepartie, seul le tamer dont le digimon a frappé en premier récoltera les bonus de fin de combat.

Digimon Masters
Ce Candlemon est semble affolé par la rouste que s'est pris son petit camarade.
Terminons sur la question récurrente qui peut fâcher les amateurs de free-to-play : le jeu est-il complètement gratuit ? Eh bien... disons qu'il est tout à fait possible de progresser dans l'aventure sans avoir besoin de payer quoi que ce soit. L'expérience de jeu n'en sera pas entachée, mais l'ennui vient du fait que les objets bonus les plus funs ne peuvent être acquis qu'en mettant la main au porte-monnaie. Parmi eux, on pourra citer les digi-oeufs de mercenaires prêts à incuber, des vêtements permettant d'améliorer le taux d'amitié ou la rapidité du tamer, des licences commerciales pour créer son propre magasin tenu pour vous par un digimon, des boosters d'expérience, des téléporteurs... bref, des items qui pourront grandement faciliter la vie de ceux qui pourront se les procurer afin de diversifier un peu leurs sessions de jeu. Au final Digimon Masters est un bon jeu pour qui saura lui pardonner sa répétitivité et ses quelques lourdeurs. Correctement réalisé sans pour autant voler très haut, on le réservera surtout aux fans de la première heure qui seront sans nul doute ravis de pouvoir retrouver leurs créatures préférées dans un jeu vidéo.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Les environnements proposés sont diversifiés mais ne flattent pas franchement la rétine. Nous avons noté un peu de clipping par endroits et le fait que le brouillard de certaines zones offre un rendu peu reluisant. Toutefois, accordons une mention spéciale au design des créatures qui se révèle quant à lui relativement convaincant.

  • Jouabilité 13 /20

    L'intérêt principal du jeu réside dans les affrontements et l'incubation de digimon mercenaires permettant d'agrandir sa collection personnelle, mais il s'avère que ce processus prend énormément de temps pour des résultats pas toujours probants. Entre les déplacements interminables et les chasses aux oeufs permanentes, les joueurs de nature impatiente pourront vite se lasser. Ceci dit, les combats en temps réel sont dynamiques et l'interface se révèle assez simple à utiliser. Le système d'évolution est très bien retranscrit et ajoute un vrai plus au gameplay. L'interaction avec les autres joueurs via la création de guildes ou la possibilité de s'établir comme vendeur ambulant n'est pas négligeable non plus. Le vrai regret dans l'histoire, c'est l'absence de traduction française qui rebutera les anglophobes.

  • Durée de vie 14 /20

    Potentiellement, en tenant compte du nombre de digimon disponibles et de leurs évolutions, la durée de vie du titre se compte en centaines d'heures de jeu. Mais seuls les véritables fans de Digimon passeront autant de temps dessus, ne serait-ce que pour se constituer un tableau de chasse conséquent. Les autres se contenteront d'améliorer les compétences de quelques créatures puis de les faire évoluer avant de décrocher.

  • Bande son 13 /20

    Les thèmes d'ambiance sont corrects et peuvent varier dans une même zone de jeu. Il est juste recommandé d'éviter de s'éterniser dans ses tâches pour ne pas se retrouver avec un disque rayé dans les oreilles. On regrette l'absence totale de voix, tant du côté des NPC humains que des digimon, qui à la base sont censés être doués de parole.

  • Scénario 10 /20

    L'univers de Digimon : Data Squad est respecté, mais la trame principale ne constitue pas l'élément le plus important du jeu.

Les digimon se lancent dans le monde du MMO et le résultat sera à la hauteur des espérances des fans. Ils y retrouveront en effet un univers respectueux de ce qu’ils ont connu à la télévision et des créatures bien modélisées. On ne peut cependant pas passer à côté de la redondance du levelling imposé, de la lenteur du personnage qui peut frustrer les débutants, ou encore des quêtes qui suivent quasiment toutes le même principe : parler, combattre, parler, empocher. Mis à part ces quelques noirceurs au tableau, les amateurs ne bouderont pas leur plaisir.

Profil de Wolphegon
L'avis de Wolphegon
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 septembre 2011 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Mis à jour le 29/09/2011
PC MMO Joymax Digitalic
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce