Test Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations- PlayStation 3

PlayStation 3

A l'heure où la plupart des développeurs multiplient les adaptations maladroites de séries animées japonaises, CyberConnect2 continue de nous démontrer son savoir-faire en la matière sur consoles HD. Mais après un Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2 divinement bon, on se demandait bien comment le studio nippon allait faire pour nous surprendre avec l'épisode Generations. On connaît à présent la réponse.

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations

Inutile de poser la question, il est plus que probable qu'au moins 90% des fans de la série Naruto ont eu la curiosité de jouer à Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2. Acclamé pour son extrême fidélité au manga de Masashi Kishimoto, mais aussi pour ses combats époustouflants calqués sur ceux de l'anime, le soft était une bénédiction pour les inconditionnels de l'oeuvre originale. Enchaîner directement sur la conception d'un nouvel opus était donc une véritable gageure pour l'équipe de CyberConnect2 qui se voyait dans l'obligation de faire encore mieux, mais surtout de se renouveler sans pour autant repartir de zéro. Il a donc fallu faire des choix et les développeurs ont clairement opté pour la facilité.

Test Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations PlayStation 3 - Screenshot 116Le jeu réunit les personnages les plus récents et ceux des débuts de la série.

C'est ainsi que Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations se voit amputé de deux éléments qui avaient été pourtant très bien accueillis dans le précédent volet. Il s'agit des phases d'exploration libre et des combats de boss. Cela implique qu'il n'est désormais plus possible de se balader dans le village de Konoha et les autres contrées ninjas en quête de missions à accomplir ou de combattants à défier. De la même façon, les affrontements mémorables qui reprenaient scrupuleusement la mise en scène de la série animée et qui se déroulaient en plusieurs phases, moyennant quelques QTE, ont tout simplement disparu. Il faut savoir que le nouveau mode Histoire se contente de réunir les scénarios de onze protagonistes différents, chacun proposant une simple succession de combats entrecoupés de phases narratives. Ne rêvez pas, ces dernières ne sont composées que d'écrans fixes résumant le déroulement de l'intrigue, les séquences d'animation n'intervenant qu'au début et à la fin de chaque scénario. Alors certes, l'histoire est toujours très fidèle à l'originale, mais l'immersion est nettement moindre que dans le précédent volet.

Test Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations PlayStation 3 - Screenshot 117Le mode Histoire ne comporte plus de phases d'exploration libre.

L'une des forces de cet opus réside malgré tout dans son souci d'exhaustivité, à savoir que l'on passe tout de même de 40 à 72 personnages jouables, incluant aussi bien les héros de la première partie de la série que ceux de la période Shippuden. En conséquence, on trouvera parfois plusieurs déclinaisons d'un même personnage, le syndrome Dragon Ball Z ayant visiblement frappé l'équipe de CyberConnect2. Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations n'en reste pas moins l'adaptation la plus fournie à ce niveau-là, même si on regrettera que certains individus secondaires ne soient présents que dans un rôle de soutien. L'aspect cross-over séduira immanquablement les nombreux fans de la série qui pourront tout à fait organiser des duels improbables opposant des individus qui ne se sont jamais croisés dans l'histoire originale.

Test Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations PlayStation 3 - Screenshot 118Des affrontements toujours excellents, mais pas de combats de boss cette fois-ci.

L'épuration de la partie solo ne s'est heureusement pas faite au détriment du reste, l'accent étant mis sur les possibilités offertes durant les combats libres et les parties online. Il est désormais possible d'organiser des tournois entièrement personnalisés, aussi bien en ligne qu'en local, sur 38 arènes différentes. Jouable seul ou en équipe, le mode Versus se voit complété par un mode Survie réservé aux plus endurants. Online, on peut choisir entre un Matchmaking amical ou non, selon que l'on souhaite que les résultats influent ou pas sur notre classement. Les joueurs peuvent consulter les statistiques de leurs adversaires, celles-ci n'indiquant pas seulement la proportion de victoires et de défaites mais aussi le nombre de déconnexions. D'innombrables cartes de ninjas permettant de personnaliser notre avatar peuvent être obtenues en jouant mais aussi en utilisant les codes des Trading Cards officielles Naruto. Un booster est d'ailleurs fourni avec chaque exemplaire du jeu. Un bon moyen de renforcer l'aspect collection, d'autant que ces cartes peuvent vous octroyer des bonus non négligeables et que les plus intéressantes sont évidemment les plus rares.

Test Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations PlayStation 3 - Screenshot 119Plus de 70 personnages jouables dans cet opus.

Débloquer l'intégralité du mode Collection implique donc un investissement réel de la part du joueur qui devra multiplier les parties avant de réussir à acquérir toutes les récompenses proposées dans la Boutique. Les adeptes du précédent volet retrouveront immédiatement leurs marques, puisque le gameplay n'a pas grandement changé. Plusieurs remaniements intéressants sont tout de même à noter, et les personnages ont été rééquilibrés pour éviter les trop gros écarts entre eux. Désormais, la permutation s'effectue à l'aide d'une simple touche mais elle est limitée dans son nombre d'utilisations. A savoir qu'elle dépend d'une jauge segmentée qui se régénère au fil du combat mais qui évite les téléportations abusives. Une bonne chose, dans la mesure où cela oblige à jouer de manière un peu plus tactique pour éviter de se retrouver complètement vulnérable après trois ou quatre permutations successives. On retrouve bien évidemment la jauge de chrakra, d'éveil ainsi que les outils ninjas et les techniques de ninjutsu propres à chaque combattant, sans oublier les attaques combinées réalisables avec les personnages de soutien. Un système de cancel permet désormais d'annuler certains mouvements en cours d'exécution, comme les combos à l'aide de la ruée chakra, ce qui ajoute encore un peu de piment aux joutes. On voit bien que tout a été mis en place pour rendre le jeu encore plus accrocheur sur la durée, mais il est dommage que cela se soit fait au détriment de la partie solo.

Romendil, le 29 mars 2012

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Identique au précédent volet, la réalisation est toujours très fidèle à l'anime, mais l'absence des combats de boss lui fait perdre son caractère spectaculaire. Qui plus est, le manque de renouvellement dans les animations laisse une impression de déjà-vu assez regrettable.

  • Jouabilité 17/20

    Quelques éléments de gameplay ont été modifiés, comme la permutation et l'annulation des combos, mais l'ensemble reste tout de même calqué sur Ninja Storm 2.

  • Durée de vie 16/20

    En termes de durée de vie, le mode Histoire ne représente plus qu'un infime pourcentage du jeu. Les onze scénarios se terminent assez rapidement et on passe beaucoup plus de temps dans les tournois et autres variantes proposées en combat libre ou online. Les cartes renforcent l'aspect collection et rallongent d'autant la longévité du soft pour qui souhaite tout débloquer.

  • Bande son 16/20

    Sachant que le jeu propose les voix japonaises et que celles-ci sont les mêmes que celles de la série animée, on vous conseillera de passer rapidement dans les options pour les activer. Les musiques sont tout aussi essentielles pour l'immersion.

  • Scénario 14/20

    Les onze scénarios proposés dans le mode Histoire se bouclent trop rapidement et ne sont agrémentées que d'écrans fixes qui résument le déroulement de l'intrigue. Les séquences animées n'interviennent qu'au début et à la fin de chaque scénario.

  • Note Générale16/20

    Si CyberConnect2 s'était contenté de peaufiner sa copie en optimisant le gameplay, le nombre de personnages et les combats en ligne, ce titre aurait été réellement excellent. Mais en supprimant toute la partie exploration libre et les combats de boss qui faisaient le charme du précédent volet, le développeur risque de laisser sur la touche un grand nombre de fans. Ceux qui recherchent avant tout une aventure solo parfaitement scénarisée lui préféreront donc clairement Ninja Storm 2. Les autres plébisciteront Ninja Storm Generations pour son panel de combattants monstrueux, son système de combat optimisé et les multiples variantes qu'il propose en matches libre et online.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Namco Bandai
  • Développeur : CyberConnect2
  • Type : Combat
  • Multijoueurs : 2 joueurs et combats online
  • Sortie France : 30 mars 2012
    (23 février 2012 au Japon)
  • Version : textes en français, voix en anglais ou japonais
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Existe aussi sur :
    Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations - Xbox 360
  • Similaire à :
    Dragon Ball Z Ultimate Tenkaichi
Mots-clefs : Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Generation Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generation, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Generations