Menu
Dynasty Warriors
  • Tout support
  • Wii
  • PS1
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Dynasty Warriors
PS1
Dynasty Warriors
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Flash_Bomb
L'avis de Flash_Bomb
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 mars 2012 à 14:17:15
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si le nom de Dynasty Warriors vous évoquera peut-être des beat'em all bien bourrins dans lesquels on se plaît à pourfendre des ennemis par milliers, sachez que le premier opus de la saga fait exception à la règle. Rassurez-vous cependant, vous aurez tout de même l'occasion de vous taper joyeusement dessus, puisqu'il s'agit d'un jeu de versus fighting en trois dimensions. Et à l'arme blanche bien évidemment, Dynasty Warriors se déroulant dans les années 220 après J.C., en Chine. C'est dans le contexte de la guerre des Trois Royaumes que les plus grands guerriers chinois de l'époque se sont donné rendez-vous pour en découdre.

Dynasty Warriors

Après le démembrement de la dynastie Han, la Chine se trouve divisée en trois royaumes, le Wei, le Shu, et le Wu, qui se disputent la domination du pays. On retrouve donc dans Dynasty Warriors un roster constitué des représentants de chacun de ces royaumes. Du côté du Wei, on a le cruel Cao Cao, son cousin Xiahou Dun et ses gardes du corps Dian Wei et Xu Zhu. Le stratège Zhuge Liang se battra quant à lui pour le Shu avec ses alliés Zhao Yun, Zhang Fei et Guan Yu, alors que le Wu sera mené par Zhou Yu, Taishi Ci, et Lu Xun. On notera à côté de cela la présence du puissant Lu Bu, qui fait office de boss, et de la charmante Diao Chan, qui apporte un peu de féminité dans ce monde de brutes. Trois personnages bonus peuvent également être débloqués à l'aide de cheats : la belle Sun Shang Xiang qui vient compléter les effectifs du Wu, une sorte de pantin nommé Toukichi et le grand Oda Nobunaga, qui n'a pas hésité à faire un bond de plus de 1200 ans en arrière dans le temps pour participer à nos joyeux duels.

Dynasty Warriors
Comme à son habitude, Lu Bu ne fait pas dans la dentelle.
A quelques exceptions près, chacun de ces personnages est doté de coups uniques, créant une diversité de gameplay des plus intéressantes. En effet, la liste des coups n'étant malheureusement pas consultable en jeu, il faudra bien étudier chaque personnage pour découvrir son potentiel. Chaque joueur y trouvera en principe son compte. Les amateurs de force brute pourront compter sur la masse de Xu Zhu, la hache de Dian Wei, ou les bâtons de fer Taishi Ci, alors que les combattants plus subtils qui privilégient la rapidité, devraient apprécier le gameplay aux sabres de Lu Xun ou encore aux maracas de Diao Chan.

Dynasty Warriors
Lu Xun déclenche sa terrible attaque Musou.
Du côté du gameplay justement, la configuration par défaut attribue la touche carré aux coups horizontaux, et la touche triangle aux coups verticaux. Les combos sont à effectuer de la même manière que dans SoulCalibur ou Tekken, il s'agit le plus souvent de combinaisons de boutons à presser dans un ordre précis. La plupart des attaques les plus efficaces seront cependant à exécuter à l'aide de la croix directionnelle, en glissant par exemple le doigt sur la direction basse puis gauche, et en pressant une touche d'attaque. La touche rond et la touche croix servent quant à elles à effectuer deux types de parades. Celles-ci se déclenchent uniquement lorsque que vous pressez le bouton au moment où l'adversaire tente de vous attaquer, ce qui rend la manipulation assez difficile à exécuter. Elle se révèlera néanmoins payante si vous y parvenez, puisque votre ennemi sera à votre merci pendant un court laps de temps, vous permettant de placer votre botte la plus puissante. Les combattants ont également la possibilité de faire la traditionnelle choppe, lorsque le joueur appuie simultanément sur carré et triangle, ainsi que des déplacements latéraux en maintenant rond et croix.

Dynasty Warriors
On ne frappe pas les femmes, mon ennemi l'a compris.
Le gameplay, jusqu'ici très classique, se distingue par la possibilité de lancer une attaque Musou. Cet enchaînement surpuissant réduit significativement la barre de vie de l'adversaire. Afin de placer ce coup, le joueur doit remplir la barre de Musou, positionnée sous son personnage. Pour ce faire, il faut essentiellement attaquer son ennemi, car se défendre ou s'enfuir la fait inévitablement redescendre. Lorsque la barre est pleine une première fois, elle devient jaune et commence à se vider. A ce moment-là, vous pouvez choisir de lancer la fameuse attaque Musou, dont la puissance dépendra de votre niveau de santé. Si vous avez été grièvement blessé et que votre barre de vie se situe dans le rouge, l'attaque sera dévastatrice. Si au contraire vous avez perdu peu de santé, elle sera moins puissante. A vous de prendre la bonne décision au bon moment, selon la stratégie de combat que vous adopterez. Sachant qu'une attaque Musou bien placée peut facilement renverser la donne.

Dynasty Warriors
Un coup de poing vaut bien dix coups de hache.
Si le gameplay se montre satisfaisant, l'aspect graphique du titre pourra en rebuter certains. Le jeu n'est pas des plus beaux, on a vu beaucoup mieux sur PS1. Les arrière-plans sont globalement réussis, bien que très pixelisés, mais les personnages sont trop polygonaux et peu détaillés. Les vidéos de fin des personnages, et les cinématiques, sont en revanche très jolies. La faiblesse graphique de Dynasty Warriors est heureusement compensée par une bande-son séduisante. Chaque personnage possède son propre niveau associé à sa bande-son, et les deux collent souvent agréablement. Il s'agit principalement de mélanges électro-rock, qui s'accordent très bien avec l'ambiance générale du jeu.

Dynasty Warriors
Un coup de boule dans les règles de l'art : tous les coups sont permis.
Si Dynasty Warriors ne s'impose pas comme un must-have, ou une référence du jeu de combat sur PS1, il reste un titre sympathique sur lequel on ne se lasse pas de jouer avec des amis. Le mode Tournament permet par exemple à huit joueurs humains de s'affronter chacun leur tour, et le très appréciable mode Team Battle met en opposition deux équipes de trois personnages. Si vous êtes plutôt du genre à jouer seul, vous pourrez parcourir le mode Arcade, qui vous permettra d'accéder aux fins de chaque personnage, à condition de vaincre le grand Lu Bu. Quant aux amateurs de scoring, ils ne seront pas en reste, puisque les modes Time Attack et Survival sont aussi de la partie. On retrouve dans Dynasty Warriors tout ce qui faisait le charme des jeux de combat d'antan, et les amateurs du genre devraient y trouver leur bonheur.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    A l'instar de ses successeurs, la réalisation graphique de Dynasty Warriors est assez décevante. Les personnages ne sont qu'un assemblage confus de polygones, et les effets visuels et sonores des coups ne suffisent pas à donner une réelle sensation d'impact et de puissance. Les vidéos de fins, tout comme la cinématique d'introduction, sont en revanche très jolies, bien que parfois trop pixélisées.

  • Jouabilité 16 /20

    Koei nous offre un gameplay classique mais intuitif, agrémenté d'attaques diverses et variées, qui rendent unique chacun des personnages. Le système de parades est bien réalisé, et demande de réelles capacités d'anticipation. Une connaissance des coups de chaque personnage est cependant requise pour utiliser les parades le plus efficacement possible. Le mécanisme de la barre Musou est original, et oblige le joueur à analyser le jeu rapidement, puisque l'attaque Musou doit être utilisée intelligemment afin de ne pas s'exposer à une terrible punition adverse.

  • Durée de vie 15 /20

    Les modes de jeu traditionnels offrent une durée de vie acceptable, même si un mode Histoire aurait été le bienvenu. Maîtriser chaque personnage prendra du temps, et venir à bout de Lu Bu avec chacun d'entre eux se révélera ardu, mais nécessaire pour débloquer les personnages cachés. Les cinq difficultés proposées devraient cependant tenir en haleine les joueurs les plus tenaces.

  • Bande son 15 /20

    La bande-son est très diversifiée, passant de musiques entraînantes comme celle de Zhang Fei, à des pistes plus épiques telle que celle de Taishi Ci. Entre les sonorités traditionnelles chinoises, et les morceaux plus rock ou électro, Koei peut se vanter d'avoir su associer tout à fait honorablement les personnages et leur musique, avec leurs stages respectifs.

  • Scénario /

Dynasty Warriors n'est pas un titre indispensable à toute ludothèque PS1 qui se respecte, mais il n'a pas à rougir face à des concurrents tels que Killer Instinct ou Rival School. Le gameplay est bien plus technique qu'on pourrait le croire, malgré un petit manque de dynamisme, et les différents modes de jeu offrent une durée de vie tout à fait acceptable. S'il n'égale pas son contemporain Soul Blade, Dynasty Warriors est un bon jeu de combat, qui ne devrait pas avoir de mal à satisfaire les amateurs du genre.

Profil de Flash_Bomb
L'avis de Flash_Bomb
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 mars 2012 à 14:17:15
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Mis à jour le 15/03/2012
PlayStation Combat Koei Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Humankind : un concurrent sérieux pour Civilization ? - gamescom 2019
    PC
  • Preview : Marvel's Avengers, une formule jeu-service qui interroge - gamescom 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : gamescom 2019 : Blair Witch, récit de notre balade tumultueuse au cœur de la forêt maudite
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce