Menu
Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress
PC
Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 mars 2012 à 16:55:43
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.1/20
Tous les prix
Prix Support
4.88€ PC
4.99€ PC
34.99€ PS3
36.89€ 360
37.04€ PS3
54.41€ 360
Voir toutes les offres
Partager sur :

Sorti fin 2010 en plein milieu d'une période très concurrentielle, Two Worlds II avait eu un peu de mal à se distinguer. Sa jouabilité laborieuse et ses doublages en français monstrueusement mauvais avaient convaincu les amateurs de jeux de rôle de se reporter sur d'autres titres. A l'occasion de la sortie en version boîte de son extension Pirates of the Flying Fortress, ainsi que d'une édition Game of the Year regroupant le jeu de base et son add-on, le titre de Reality Pump se rachète une conduite et devient parfaitement recommandable.

Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress

Pirates of the Flying Fortress est une extension qui, comme son nom l'indique, vous entraîne dans l'univers de la flibuste. Elle développe une trame totalement indépendante de celle du jeu de base : il vous sera impossible de profiter des deux en même temps. Pour plonger dans cette nouvelle aventure, vous aurez besoin d'un avatar de niveau 42 ou plus. Vous pourrez donc, soit importer un personnage existant, soit en créer un nouveau, le jeu se chargeant dans les deux cas de le mettre à niveau. Votre personnage est convoqué, de manière un peu brutale, par le redoutable Capitaine Teal, qui l'entraîne avec lui dans l'archipel d'Ublaryak, à la recherche d'un trésor légendaire qui aurait le pouvoir de procurer "ce que l'on désire le plus". Les lieux sont hélas chargés d'une lourde malédiction qui semble empêcher tout visiteur d'en repartir. Aurait-elle un rapport avec cette forteresse volante qui flotte à l'horizon et qui effraie l'équipage de Teal ? Voilà l'intrigue que vous propose de démêler cette extension. Si les quêtes ne sont pas extrêmement nombreuses, elles restent plaisantes car elles mettent en scène des personnages bien croqués, et ont surtout le mérite de vous proposer quelques choix : Pirates of the Flying Fortress propose à ce titre trois fins possibles.

Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress
Vous aurez l'occasion de naviguer d'île en île avec votre petit bateau.
La première chose qui saute aux yeux, ce sont les améliorations par rapport au jeu de base, que ce soit sur le plan de la réalisation ou de la jouabilité. Visuellement, Two Worlds II est plus beau que jamais : dans des décors superbes servis par un cycle jour/nuit du plus bel effet, évoluent des PNJ bien plus crédibles, qui bénéficient de visages criants de réalisme et d'animations retravaillées. On n'est pas encore au niveau d'un The Witcher II, mais on s'en rapproche, d'autant que la performance technique ne se départ pas d'une certaine forme de poésie : on se prend à admirer le reflet de la lune sur l'eau à l'occasion d'une virée nocturne en bateau. Et pour ne rien gâcher, le jeu supporte désormais la 3D stéréoscopique. Mais le plus réjouissant, c'est de voir que TopWare Interactive, l'éditeur, a tenu compte des critiques des joueurs, et propose cette fois des voix en français décentes, ce qui fait d'autant plus plaisir que les dialogues sont mieux mis en scène. On aurait certes apprécié que les doublages soient entièrement refaits, afin que les anciens ne jurent pas autant avec les nouveaux, mais on s'en contentera, d'autant que votre personnage a le mérite de vous épargner la plupart de ces phrases niaises qu'il sortait à chaque fois que vous terrassiez un ennemi !

Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress
La trame sympathique vous confronte à des situations variées.
De son côté, le studio Reality Pump a lui aussi écouté les doléances des joueurs et propose de nombreuses améliorations en matière de jouabilité. Il faut certes continuer à se farcir une interface globalement peu ergonomique, mais dont les défauts les plus gênants ont été corrigés. Vous pestiez contre la fameuse "touche qui fait tout" ? Vous pouvez maintenant affecter un contrôle alternatif à chaque action. Le système d'autoloot, qui vous contraignait à ramasser d'un coup tous les objets droppés, vous était insupportable ? Une fenêtre vous permet à présent de looter ce que vous voulez. Vous en aviez assez de devoir préparer systématiquement votre arme même après avoir utilisé le raccourci dédié ? Cette précaution n'est plus nécessaire. Bref, le jeu est devenu bien plus agréable à jouer, et vous pouvez désormais profiter pleinement de son gros point fort : la variété des approches possibles en combat, en liaison directe avec la liberté offerte dans la progression de votre personnage. Il subsiste toutefois quelques défauts, comme ces marqueurs de quête impossibles à désactiver, ces combats dans des endroits clos (de véritables guet-apens pour les combattants à distance) et cette IA toujours aussi poussive, dont vous pouvez exploiter les errements pour triompher. Mais rien de rédhibitoire.

Two Worlds II : Pirates of the Flying Fortress
A l'occasion de cet add-on, le jeu gagne encore en beauté visuelle.
Très axé sur l'exploration, Pirates of the Flying Fortress vous invite à visiter une demi-douzaine d'îles, dont la surface paraît particulièrement vaste en raison de l'absence (judicieuse) de montures. Outre les téléporteurs, toujours aussi pratiques pour se déplacer rapidement, vous retrouvez la possibilité d'utiliser un bateau, qui offre désormais une option de navigation automatique. Au programme également : quelques monstres inédits et de nouveaux équipements (l'arbalète !) pour un contenu somme toute très décent, offrant une quinzaine d'heures de jeu supplémentaires. Si l'extension paraîtra plutôt facile à qui importera un personnage déjà bien stuffé, les autres risquent d'en baver un peu plus. Quoi qu'il en soit, on est loin de la durée de vie d'un vulgaire DLC, d'autant que cet add-on inclut en sus 4 nouvelles cartes multijoueurs, que nous n'avons pas eu l'occasion de tester mais qui viennent renforcer un secteur du jeu dont la présence a été très appréciée. Disponible indépendamment ou dans le cadre d'une édition Game of The Year incluant le jeu de base, Pirates of the Flying Fortress est donc un add-on fortement recommandable, qui représente l'occasion parfaite de relancer un titre que l'on avait peut-être trop vite enterré.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Modèles de personnages, animations, expressions faciales, cycle jour/nuit : tout le domaine graphique semble avoir été amélioré, pour une expérience visuellement plus riche que jamais. Les textures ne sont pas toujours irréprochables, mais le jeu n'en est que plus fluide.

  • Jouabilité 15 /20

    Là encore, l'équipe de Reality Pump a rectifié le tir en corrigeant les défauts de jouabilité les plus gênants. Bien que l'ergonomie générale de l'interface reste assez perfectible, le gain évident en termes de confort de jeu rend Two Worlds II bien plus agréable à parcourir.

  • Durée de vie 15 /20

    Pirates of the Flying Fortress procure une quinzaine d'heures de jeu supplémentaires. La présence de 3 fins possibles lui assure un petit potentiel de rejouabilité, tandis que l'inclusion de 4 nouvelles cartes multijoueurs achève d'en faire une valeur sûre en termes de longévité.

  • Bande son 15 /20

    Alléluia ! Profiter de Two Worlds II avec des voix françaises décentes revient vraiment à redécouvrir le jeu, même si on aurait apprécié que les anciens doublages soient réenregistrés. Les thèmes musicaux n'ont rien perdu de leur beauté, mais les bruitages laissent toujours un peu à désirer.

  • Scénario 14 /20

    Portée par des enjeux à la fois plus légers et plus intimistes, la trame principale se révèle pourtant plus intéressante à suivre que celle du jeu de base. C'est en parti dû au fait que les personnages sont plus travaillés. Dommage que les quêtes annexes soient si peu nombreuses.

Si vous aviez fait l'impasse sur Two Worlds II, il est grand temps de lui donner une nouvelle chance à l'occasion de la sortie de son extension Pirates of the Flying Fortress, qui en corrige les défauts les plus fâcheux. La jouabilité a été largement améliorée et les dialogues profitent enfin d'un doublage décent. Il subsiste bien quelques écueils plus ou moins gênants, mais le titre de Reality Pump devient nettement plus agréable à parcourir. Bref, n'hésitez pas à craquer pour cette extension dépaysante, à l'intrigue sympathique et aux décors superbes. Et si vous ne possédez pas encore le jeu de base, l'édition Game of the Year, combinant Two Worlds II et son add-on, est une acquisition avisée !

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 mars 2012 à 16:55:43
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.1/20
Mis à jour le 15/03/2012
PC RPG Topware Interactive Reality Pump
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live