Menu
Realm of the Mad God
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Realm of the Mad God sur PC /

Test Realm of the Mad God sur PC du 12/03/2012

Test : Realm of the Mad God
PC
Realm of the Mad God
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 mars 2012 à 17:32:57
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (125)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Partager sur :

Vous avez fini par vous lasser de tous ces MMO qui se ressemblent, ou vous n'avez plus vraiment le temps de les pratiquer ? Jetez donc un oeil du côté de Realm of the Mad God, un titre gratuit qui concilie un gameplay typé shoot'em up avec une expérience massivement multijoueur coopérative !

Realm of the Mad God

Realm of the Mad God repose sur les épaules de deux développeurs indépendants : Alex Carobus et Rob Shillingsburg, les fondateurs de Wild Shadow Studios. L'objectif affiché de ces deux anciens ingénieurs de Google était de créer un concept original, qui amène l'utilisateur à se dire : "eh, mais j'ai encore jamais joué à un truc pareil !". A ce niveau-là au moins, on peut considérer le pari comme réussi, tant Realm of the Mad God ne ressemble à aucun autre jeu. Prenez pour base un gameplay de shoot'em up multidirectionnel, adjoignez-lui une progression typée RPG et placez l'ensemble dans un univers d'inspiration heroic fantasy. Déclinez ensuite le résultat à travers une expérience massivement multijoueur coopérative et relevez-le d'une pincée de scoring, classement mondial à l'appui. Voilà une bien étrange recette qui se révèle pourtant aussi savoureuse que rafraîchissante.

Realm of the Mad God
Aux heures de forte affluence, les serveurs sont bondés.
Finaliste à l'IGF 2011 dans la catégorie Excellence Technique, Realm of the Mad God représente, de fait, une prouesse de programmation, à laquelle Rob et Alex n'auraient sans doute pu aboutir sans opter pour un style graphique rétro. Le titre fleure bon l'ère 8 bits avec sa vue plongeante en 2D et ses sprites pixelisés, mais quelque part entre The Legend of Zelda et Ultima Online, il fait valoir une vraie personnalité. On vous conseille toutefois d'y jouer en mode fenêtré si vous ne voulez pas avoir l'impression de peler des oignons frais devant votre écran. L'ambiance sonore se montre tout aussi basique avec des bruitages minimalistes et un unique thème musical qui, bien qu'entraînant, tourne trop en boucle pour ne pas agresser les oreilles à la longue. Bref, le jeu n'est pas forcément très attirant artistiquement parlant. Et pourtant, il va vite s'avérer addictif.

Realm of the Mad God
Allez, c'est parti pour une petite virée à mes risques et périls.
Il faut dire que la prise en main, aisée, vous donne l'occasion de rentrer instantanément dans le feu de l'action. Vous déplacez votre personnage avec les touches du clavier, faites feu en désignant vos cibles avec la souris et utilisez de temps à autre un pouvoir spécial en pressant la barre espace. C'est aussi simple que ça, mais le rythme frénétique de l'action aura tôt fait de vous surprendre. Les mobs surgissent de tous côtés et bougent sans arrêt ; il faut donc envoyer la sauce tout en esquivant leurs attaques, comme dans un shoot'em up. Le jeu ne ménage aucun temps mort. Si vous vous autorisez une pause pipi, il y a fort à parier que votre personnage ne sera plus lorsque vous en reviendrez. Et là, ce sera le drame, car Realm of the Mad God possède une particularité audacieuse qui fait tout son sel : il remet au goût du jour la mort permanente. Un instant d'inattention, et c'est le game over !

Realm of the Mad God
A plusieurs, c'est quand même drôlement plus sympa.
Il faut donc veiller sur son avatar comme sur la prunelle de ses yeux. La zone de départ, le Nexus, qui fait office de croisée des chemins et de repos du guerrier, est sans danger. Mais sitôt que vous avez franchi la porte vers l'une des zones de jeu (générées aléatoirement à partir d'une vingtaine de map pré-définies, conçues pour accueillir jusqu'à 85 joueurs simultanément), vous êtes exposé au danger. Oh, certes, les environs du point de spawn ne sont pas très dangereux. Mais plus vous vous en éloignez, et plus vous tombez sur des nuées d'ennemis puissants et retors qui vous arrosent de projectiles puissants, vous affaiblissent, vous désorientent, etc. Voilà pourquoi il est conseillé de se déplacer en groupe : repérez les autres joueurs sur la map, téléportez-vous auprès d'eux d'un simple clic et faites un bout de chemin ensemble ; la progression vous semblera plus facile. Encore que...

Realm of the Mad God
Profitons comme il se doit de ce moment de calme : c'est si rare !
Le gameplay de Realm of the Mad God a beau être original, il ne s'affranchit pas pour autant des fonctionnalités typiques des MMORPG : vous y trouverez des quêtes, une progression en niveaux et un inventaire. Les quêtes sont ultra basiques puisqu'elles consistent à suivre un marqueur afin d'aller tuer un monstre précis, souvent plus fort que les autres. Le levelling est rapide, le niveau maximum de 20 s'obtenant en moins de 2 heures. Quant à l'inventaire, il permet de recourir à des potions et d'équiper les drops plus ou moins rares obtenus sur les monstres. Armes, armures, bracelets et items spéciaux augmentent l'attaque, la défense, les caractéristiques ou encore le pouvoir spécial de votre héros (coup puissant, soin, protection, piège...). Chaque objet est réservé à une classe précise, mais vous pouvez les troquer ou les conserver dans un coffre universel accessible à tous vos personnages.

Realm of the Mad God
Quand l'action vous noie sous l'ennemi, elle manque de lisibilité.
L'une des particularités de Realm of the Mad God, c'est de vous contraindre de déverrouiller les 13 classes de personnages les unes après les autres. Vous devrez ainsi monter le mage jusqu'au niveau 5 pour accéder au prêtre. Incarner ce dernier vous permettra alors de débloquer le roublard, et ainsi de suite pour toutes les classes de base. Déverrouiller les classes avancées s'avère encore plus difficile puisqu'il faut avoir "maxé" les deux classes liées (l'accès au paladin nécessite par exemple d'avoir atteint le niveau 20 avec le chevalier et le prêtre). Heureusement, comme on vous le disait plus haut, la phase de levelling est rapide, le niveau maximum représentant davantage un commencement qu'un aboutissement. A noter que le jeu ne propose de base qu'un seul slot de personnage : si vous voulez en créer un autre sans effacer le précédent, il vous faudra avoir recours à l'item shop.

Realm of the Mad God
Eh bien voilà, RIP ! Je n'ai plus qu'à tout recommencer !
Mais que faire une fois le niveau 20 atteint ? Pourquoi ne pas profiter d'un groupe pour vider un donjon, dont l'accès peut être obtenu aléatoirement sur un monstre ou acheté à l'item shop ? Ou encore monter avec votre guilde une expédition vers le "godland", le repaire de terribles créatures divines qui vous arrosent de projectiles, donnant lieu à des affrontements orientés manic shooter ? Vous obtiendrez en récompense des équipements rares et des potions servant à améliorer vos stats. Vous finirez peut-être même par avoir affaire au boss de fin, Oryx, dont la destruction provoque la fermeture de la map avec retour au Nexus. Dans tous les cas, votre avatar sera fortement exposé au danger, mais plus nombreuses auront été ses prouesses, et plus il gagnera de renommée à sa mort. Peut-être parviendrez-vous à le hisser parmi le top 20 des légendes de Realm of the Mad God ?

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Accrocher au style 8 bits de Realm of the Mad God est une condition indispensable pour envisager d'y passer du temps. Mais vu le charme rétro dégagé par l'ensemble, ce ne devrait pas être trop difficile. On reprochera toutefois un certain manque de lisibilité lorsque l'action se fait intense.

  • Jouabilité 15 /20

    Particulièrement simple à prendre en main, Realm of the Mad God offre un gameplay typé shoot'em up, à la fois basique et réellement addictif dès que l'on est pris dans la frénésie de l'action. Des quêtes plus étoffées et des possibilités supplémentaires n'auraient-elles pas nui au rythme du jeu ?

  • Durée de vie 13 /20

    Difficile d'estimer la durée de vie d'un tel concept, tant certains chercheront à l'exploiter jusqu'au bout quand d'autres jetteront rapidement l'éponge face à la redondance de l'action. Le système de déverrouillage des classes et le classement mondial incitent toutefois à y revenir.

  • Bande son 8 /20

    Bon, le minimalisme est certes de rigueur, mais faut tout de même pas pousser mémé dans les orties : les bruitages sont ultra basiques et l'unique thème musical, quoiqu'entraînant, finit par taper sur le système à force de tourner en boucle. Optez plutôt pour vos propres morceaux.

  • Scénario /

En dépit de son style rétro, Realm of the Mad God est un concept résolument moderne, comme en témoignent sa prise en main très simple, sa phase de levelling rapide, son classement mondial et son modèle économique free-to-play. Voilà autant d'arguments qui pourraient bien vous séduire si vous êtes à la recherche d'une expérience atypique et rafraîchissante. D'aucuns reprocheront sans doute au MMO de Wild Shadow Studios la redondance de l'action, mais comme dans tout jeu de scoring, elle fait partie intégrante du propos. Le titre étant de toute façon gratuit, il ne vous coûte presque rien de l'essayer, en dehors du risque de l'adopter définitivement et d'y passer pas mal de temps !

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 mars 2012 à 17:32:57
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (125)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Mis à jour le 12/03/2012
PC Tir MMO Wild Shadow Studios
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce