Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Wakfu
PC

Un maître aurait dit un jour à l'un de ses apprentis un peu trop zélé et ayant la fâcheuse habitude d'enchaîner les bourdes : « Va moins vite, on est pressés ». Le studio Ankama s'en tient visiblement à cette maxime. Voilà en effet près de cinq ans que l'on attend le fameux Wakfu, l'héritier désigné de Dofus. Cette patience a fini par porter ses fruits mais on est aujourd'hui en droit de se demander si le titre tant espéré tient bien toutes ses promesses.

La success story d'Ankama commence à être connue. Ce petit studio du Nord de la France s'est rapidement fait un nom avec un MMORPG qui brillait par son originalité : Dofus. L'entreprise a surfé sur cette réussite pour prendre de l'ampleur et proposer petit à petit une vaste gamme de produits. On a ainsi vu fleurir divers produits dérivés, des mangas ou même des séries animées qui venaient s'inscrire dans l'univers de Dofus. Aujourd'hui Ankama opère une sorte de retour aux sources avec Wakfu puisqu'il s'agit tout simplement de lancer un nouvel MMORPG tactique sur les traces du précédent. Cette sortie n'est pas vraiment une surprise, le jeu a bénéficié d'un développement particulièrement long. D'ailleurs, la série animée éponyme l'a finalement largement devancé et en est déjà à sa deuxième saison. Histoire de situer le cadre de ce nouveau jeu, il faut savoir qu'il nous entraîne dans le même univers que Dofus mais que 1000 ans se sont écoulés depuis cette époque. Le monde n'est donc plus tout à fait le même, il est même totalement dévasté depuis qu'Ogrest a rassemblé tous les Dofus, devenant ainsi l'égal d'un dieu. Toute cette puissance ne lui permit toutefois pas de conquérir le cœur de sa bien-aimée et il finit par inonder le monde de ses larmes.

On vous propose de croiser le fer avec Ogrest dès vos premiers pas dans cet univers.

C'est donc un univers constitué d'une multitude d'îles et de presqu'îles que vous arpenterez dans Wakfu. Les points de repère des habitués de Dofus seront chamboulés mais quelques noms familiers ont survécu à la catastrophe. On vous demandera ainsi de faire rapidement votre choix entre quatre nations bien distinctes : la sulfureuse Brâkmar, l'angélique Bonta, Amakna la bonne vivante et la paisible Sufokia. Cette décision est plus importante qu'il n'y paraît : vous ne pourrez plus revenir dessus et elle déterminera non seulement votre zone de jeu, mais aussi le système politique dans lequel vous allez vous inscrire. Nous prendrons le temps de détailler ce point mais il faut bien comprendre que la qualité première de Wakfu tient aux possibilités offertes aux joueurs de s'impliquer dans un monde complexe régit par de fragiles équilibres. Le passage à Incarnam puis à Astrub qui tiennent lieu de zones d'apprentissage donnent rapidement le ton. On retrouve bien entendu une représentation en 3D isométrique et un design relativement loufoque et coloré comme c'était déjà le cas dans Dofus. Ici les espaces sont toutefois un peu moins vastes : les îles qui forment les archipels sont plutôt modestes et on en fait rapidement le tour. Cette impression de confinement est renforcée par le fait que l'on ne peut pas facilement aller explorer les autres nations, à moins de se sentir d'humeur conquérante... On peut toutefois compter sur Ankama pour agrandir petit à petit cette surface de jeu. Notez enfin que les amateurs de la série animée auront droit à quelques clins d'œil puisque cette dernière prend place 12 ans après le jeu.

Certains se battent pour la gloire, d'autres préfèrent la bière.

Encore une fois, les 14 classes disponibles ne sont pas vraiment surprenantes : on retrouve tout simplement celles qui sont déjà présentes dans Dofus, y compris les Zobals et les Roublards qui ont fait leur apparition dernièrement. Rappelons tout de même au passage qu'il s'agit de deux MMORPG tactiques, comprenez par là que les combats se déroulent au tour par tour sur une sorte de damier. Chacune des classes dispose de sorts qui lui sont propres et qui ont des portées ou des rayons d'action fort différents. Le Crâ par exemple est un archer qui est réputé pour ses attaques à distance tandis que le sournois Sram aime se rendre invisible pour aller planter une dague dans le dos de ses adversaires. Une fois sur le champ de bataille, vous utilisez des points de déplacement pour avancer case par case et des points d'action pour lancer des sorts ou pour utiliser une arme. Petite nouveauté par rapport à Dofus, vous disposez maintenant d'un certain nombre de points de Wakfu en début de combat qui ne se rechargeront pas à chaque tour. Ils permettent de faire appel à des compétences particulièrement puissantes ou assez utiles. L'Enutrof s'en servira par exemple pour invoquer un petit compagnon, un Phorreur, qui pourra combattre à ses côtés ou l'aider à récupérer un peu plus d'objets. Jusque-là, le système de jeu peut sembler assez similaire à celui de Dofus, mais c'est sans compter une refonte totale de la palette de sorts disponibles et surtout sur un mode de progression complètement différent.

Qui n'a jamais rêvé de prendre sa retraite sur une plage de Sufokia ?

Dans Wakfu, si vous voulez améliorer un sort élémentaire, vous n'avez pas d'autre solution que de l'utiliser encore et encore. C'est à la force du clic que vous parviendrez ainsi à évoluer dans l'une des trois branches élémentaires proposées et à débloquer petit à petit les cinq sortilèges qui la composent. Mais ce n'est pas tout, vous devrez aussi répartir des points de caractéristique à chaque montée de niveau. C'est là que les choses se compliquent, pour commencer les différentes statistiques n'ont pas le même coût. Il vous faudra par exemple investir une bonne centaine de points d'aptitude pour obtenir un point d'action supplémentaire tandis qu'un seul de ces mêmes points sera nécessaire pour améliorer votre vitalité d'un chouïa. Encore plus tordu, vous aurez aussi d'autres points à investir dans vos spécialités de classe. Il s'agit ainsi d'améliorer des sorts un peu particuliers qui peuvent fonctionner de manière active ou passive. Au final, vous vous retrouvez avec une feuille de personnage très touffue qui nécessite une bonne dose de réflexion pour être optimisée. Ajoutez à cela le fait que l'équipement que vous portez vient chambouler toutes ces caractéristiques et vous comprendrez qu'il ne faut pas hésiter à se creuser un minimum la tête et à prendre conseil sur les forums avant de répartir ses points et de s'habiller n'importe comment. Vous l'avez compris, l'aspect communautaire n'est pas très loin et montre le bout de son nez dès qu'il s'agit de réfléchir à l'évolution de son personnage.

Les joueurs doivent ici créer eux-mêmes leur monnaie.

Vous serez bien entendu amené à coopérer avec d'autres joueurs pour combattre des groupes d'ennemis ou pour vous aventurer dans des donjons. Wakfu va encore plus loin en proposant un véritable système politique. Chacune des quatre nations dispose ainsi d'un gouverneur élu par ses administrés pour une durée de deux semaines. Celui-ci est ensuite amené à nommer un véritable gouvernement avec notamment un chef des gardes, un trésorier et un écologiste. Il s'agit en effet de déterminer une véritable politique en réglant les impôts, en gérant les relations avec les autres nations ou en faisant en sorte que l'écosystème garde son équilibre. Il faudra ainsi définir dans quelles proportions les ressources naturelles devront être sauvegardées ou utilisées. Car c'est là encore l'une des originalités de Wakfu : les joueurs doivent prendre garde à ne pas détruire leur environnement car toutes les espèces animales et végétales ne se reproduisent pas comme par magie. Il faudra donc donner un coup de pouce à la nature pour faire en sorte que les ressources ne disparaissent pas pour toujours... Il restera toujours la possibilité de faire la paix avec une autre nation pour essayer de récupérer de nouvelles semences. Tout ce système écologique et politique est soutenu par l'attribution et par la confiscation de points de citoyenneté. Pour faire simple, il s'agit de féliciter les citoyens méritants qui ont pris garde à maintenir l'équilibre et qui ont défendu leur patrie en PvP. Ces derniers auront droit à divers bonus et pourront participer aux élections, voire se déclarer eux-mêmes candidats à l'investiture suprême. Ceux qui ne respecteront pas les règles seront par contre reconnus comme des hors-la-loi et risqueront bien de se faire arrêter par les forces de l'ordre.

Les conditions météorologiques influent sur la croissance des cultures.

On pourrait ergoter encore longtemps sur la richesse de ce système sans parvenir à en faire le tour. Ce qu'il faut surtout retenir c'est qu'Ankama fait la part belle aux joueurs en leur donnant les outils pour gérer eux-mêmes leur destin. Vous ne trouverez ainsi quasiment pas de PNJ, l'économie repose uniquement sur les échanges entre joueurs. Notez par exemple qu'il est impossible de récupérer de l'argent sur le cadavre de ses ennemis. Vous voulez remplir votre bourse ? Il faudra partir creuser la pioche à la main et convertir ensuite vos minerais en pièces de monnaie. Autant dire que le liquide se fait rare pour l'instant et que les mines sont souvent saturées par des chercheurs d'or peu scrupuleux. Vous pouvez aussi chercher à faire fortune grâce au commerce sans être obligé de vous spécialiser dans une voie précise : les 10 métiers de crafts et les 6 métiers de récoltes sont ouverts à tout un chacun. Il faudra tout de même potasser un livre offert par un maître des métiers et répondre à quelques questions avant de se lancer dans un nouveau job. Ajoutez à cela le fait que les équipements divers et variés sont presque tous réalisables par vos propres moyens à condition de disposer des ressources nécessaires. Bref, on imagine déjà que ce Wakfu constitue un véritable paradis pour les joueurs besogneux. Malheureusement, dans les faits, il faut reconnaître que le système commercial est plutôt grippé pour l'instant.

Les non-abonnés n'ont accès qu'à une petite partie du jeu.

Pour commencer, il faudra attendre que la monnaie se fasse un peu plus courante et qu'elle perde de sa valeur relative pour que les échanges se fluidifient. Pour l'instant, presque tous les objets sont affichés au prix unique d'un kama. C'est certainement dû au fait que vous devez payer des taxes sur les objets mis en vente à un prix plus élevé sur vos propres étals. L'autre gros souci vient de la limitation assez stricte de l'inventaire : difficile de crafter comme un fou lorsque l'on doit abandonner régulièrement les trésors trouvés en chemin. Bref, tout n'est pas encore parfait dans le petit monde de Wakfu, et son développement est à l'image de l'un des éléments emblématiques du jeu : le fameux havre-sac. Il s'agit tout simplement d'une petite maison portative et évolutive qui permet aussi bien de gérer son petit commerce que de cultiver un petit jardin secret au sens premier du terme. De bonnes idées en perspective mais malheureusement il est devenu tout simplement illusoire de récupérer facilement les fameuses havre-gemmes qui permettent d'agrandir ce petit chez-soi. Dans le fond, on se retrouve avec un formidable joujou entre nos mains, mais il faudra encore un minimum de patience pour qu'il se développe et qu'il prenne toute sa saveur. On aurait pu vous conseiller d'essayer la version gratuite de Wakfu pour savoir si vous êtes susceptible de prendre goût à cette aventure, mais cette dernière s'encombre de limitations trop importantes pour être un reflet réellement fidèle du jeu dans son ensemble. Il vous faudra donc craquer pour un modeste abonnement à 6 euros par mois pour vous faire votre propre idée.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Ceux qui s'attendent à des graphismes d'un réalisme saisissant peuvent aller voir ailleurs : Wakfu est beau à la manière d'un joli dessin animé. Il faut reconnaître que les équipes d'Ankama ont un véritable savoir-faire en matière de design et on apprécie toujours de retrouver leur patte même si elle n'est pas forcément servie par la pointe de la technique.

  • Jouabilté 15 /20

    Il reste malheureusement encore pas mal de bugs en tout genre qui viennent plomber l'expérience de jeu. Malgré ces soucis divers et variés, on se retrouve avec un système de jeu vraiment intéressant qui laisse une incroyable liberté au joueur tant au niveau de la progression de son personnage que de la gestion de son environnement écologique et politique.

  • Duree 17 /20

    On en revient encore à saluer l'incroyable richesse du système de jeu de Wakfu qui permettra aux plus passionnés de s'impliquer entièrement dans l'aventure pour peu qu'ils se soucient des équilibres politiques et écologiques. On regrette tout de même que le contenu haut niveau soit pour l'instant assez clairsemé...

  • Son 16 /20

    Les bruitages sont assez communs mais votre voyage dans Wakfu est soutenu par de très jolies musiques qui vous plongeront agréablement dans un bain féérique.

  • Scénario 14 /20

    Le chaos semé par Ogrest est l'occasion d'un nouveau départ pour cet univers. On apprécie l'humour omniprésent et les différents clins d'œil en direction des joueurs de Dofus ou des amateurs de la série animée, mais le scénario sait se faire discret car c'est ici aux joueurs de créer leur propre histoire en faisant et en défaisant par exemple les dynasties régnantes.

Il faut reconnaître que tout n'est pas parfait dans ce fameux Wakfu. On aurait aimé par exemple que la très longue phase de bêta nous dispense d'avoir à supporter autant de bugs à la sortie du jeu. Certes, on ronchonne un peu devant une économie qui est encore en phase de rodage et qui a du mal à trouver son équilibre. Mais ces petites réserves ne doivent pas nous faire oublier que l'on se trouve là devant un système de jeu incroyablement riche et ambitieux. Faire reposer l'avenir d'un MMO sur sa communauté est certainement risqué, mais c'est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à ces joueurs. Demandez donc aux amoureux de EVE Online s'ils regrettent de s'être investis dans ce genre d'aventures...

Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
07 mars 2012 à 18:04:54
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (255)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/ 20
Mis à jour le 07/03/2012 Voir l'historique
PC MMO RPG Tactique Ankama Studio
  • Partager cette page :
Wakfu
PC Mac
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (45)
  • Vidéos (38)
  • Images (726)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (2)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Wakfu sur PC
    -
    PC
  • Aperçu : Wakfu sur PC
    - 103
    PC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.