Aperçus Kid Icarus Uprising- Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Le créateur du personnage de Kirby et de la série Super Smash Bros, Masahiro Sakurai, prend à nouveau son envol grâce à l’ange Pit et à ce jeu d’action explosif combinant shoot'em up et hack’n slash. Premières impressions après une prise en main d’une trentaine de minutes sur quelques niveaux…

Kid Icarus Uprising

Une minuscule poignée de niveaux à portée de stylet, une interface et des cinématiques inaccessibles et des informations livrées au compte-gouttes sur la teneur de l'aventure : autant dire que les conditions de présentation de ce Kid Icarus Uprising étaient pour le moins restrictives. Et pourtant… les quelques moments passés en compagnie de l'ange Pit se sont révélés enchanteurs et laissent même augurer d'une sacrée aventure ! Première raison : la 3D relief. A l'opposé de nombreux titres 3DS dans lesquels il est préférable de désactiver la 3D pour éviter le mal de tête, ici, on en redemande ! En effet, lors des séquences de vol (la moitié du jeu tout de même, en alternance avec des passages de baston au sol), le joueur se retrouve littéralement sur des rails, un peu comme dans l'antique Panzer Dragoon. Pas besoin alors d'orienter la caméra pour suivre les ennemis puisque ceux-ci, comme les décors de fond, suivent des scripts. Mine de rien, le résultat s'avère bluffant car la 3D s'intègre naturellement et les effets de relief donnent une profondeur spectaculaire aux envolées de Pit, sans nuire aux yeux ou au gameplay. Ainsi, tour à tour, la caméra traverse des nuages, vole en rase-mottes en pleine campagne ou encore survole une ville fortifiée pour plonger finalement à l'intérieur. Etonnant !

Aperçu Kid Icarus Uprising Nintendo 3DS - Screenshot 109On ne le voit pas forcément ici, mais la 3D relief est au cœur du gameplay.

Côté gameplay à proprement parler, un petit temps d'adaptation est nécessaire. Car plusieurs doigts du joueur sont sollicités en même temps. Il faut ainsi diriger Pit à l'aide du joystick analogique (le pouce), tirer en pressant la touche L (l'index) et déplacer le stylet sur l'écran tactile pour cibler les tirs de l'ange (rôle de la main droite). Pas facile du premier coup, d'autant que les autres doigts de la main gauche sont censés stabiliser la console. Mieux vaut alors trouver une bonne position pour caler la 3DS, contre ses genoux par exemple. Sinon, au bout d'un certain temps, la fatigue se fait sentir. Heureusement, bonne nouvelle : la boîte du jeu contiendra gratuitement un « Stand », c'est-à-dire une sorte de reposoir/socle sur lequel s'encastre la portable de Nintendo (qui paradoxalement - de ce fait - devient un peu moins « portable »). L'objet semble indispensable pour tenir parfaitement la 3DS avec toutefois un petit bémol : il ne peut pas être combiné avec le Pad circulaire Pro. Pas trop de regret à avoir néanmoins car Sakurai a avoué lui-même qu'il n'a pas eu le temps d'intégrer le Pad Circulaire Pro – révélé trop tard - dans le développement du jeu. Si bien que ce pad se destinera avant tout aux gauchers qui prendront alors le stylet de la main droite. Quoi qu'il en soit, il est nécessaire de bien assimiler le gameplay avec ses quelques subtilités pour profiter pleinement du jeu. Par exemple : on peut parfaitement laisser appuyer le doigt sur la touche pour obtenir un tir en continu. Mais sa puissance sera moindre. Par contre, si on relâche le bouton et qu'on patiente trois secondes avant de le presser à nouveau, Pit concentre davantage d'énergie et effectue donc un tir unique mais beaucoup plus puissant. Même subtilité pour les affrontements terrestres : Pit peut strafer en pressant deux fois le joystick dans une même direction (mais ce n'est pas si facile) ou encore renvoyer les tirs selon l'arme choisie…

Aperçu Kid Icarus Uprising Nintendo 3DS - Screenshot 114La difficulté semble être au rendez-vous.

Côté arsenal, l'ange dispose d'une cinquantaine d'armes qui bénéficient d'animations, de gameplay et d'effets visuels bien différents. Celles-ci sont divisées en neuf catégories : Lames, Massues (certaines permettent de repousser les tirs), Griffes, Satellites, Bâtons (comme le Bâton ancestral qui lance une super boule d'énergie touchant un grand nombre d'ennemis…), Arcs, Canons, Bras (comme le Bras écrasant qui envoie valdinguer l'ennemi…) ou encore Mains (Pit tire littéralement avec ses mains). Il faut en choisir une (et une seule) avant de débuter un niveau. En réalité, le matériel et les bonus débloqués dépendent non seulement de votre manière de jouer mais aussi de votre confiance en vous. Explications : au fil d'un même niveau, plus vous détruisez les créatures qui vous assaillent et plus vous récupérez de cœurs. Pour accéder au niveau suivant, vous devez ensuite miser ces cœurs en fonction du niveau de difficulté choisi. Plus la difficulté est grande et plus vous devez miser de cœurs pour y accéder. L'avantage est que les récompenses obtenues sont plus conséquentes. L'inconvénient est que vous perdez ces cœurs misés si vous mourez en cours de level. Il faut savoir que les niveaux de difficulté sont vraiment très nombreux car ils peuvent être augmentés de 0,1 à chaque fois. Ainsi, 2 représente le niveau normal et 9 le plus difficile. Mais entre les deux extrêmes, dès lors que vous possédez le nombre de cœurs requis, vous pouvez tenter une difficulté de 2,1 - 2,2 – 4,3 ou pourquoi pas 7,9… Pour info, au niveau 5, la difficulté se fait vraiment sentir et Pit commence sérieusement à y laisser des plumes…

Grâce à ces niveaux de difficulté et aux diverses récompenses auxquelles ils mènent, le jeu est clairement pensé pour la rejouabilité. D'ailleurs, libre à vous de recommencer chaque niveau avec une arme différente pour tester son efficacité face aux nombreux boss qui parsèment l'aventure. Si Pit possède un grand nombre d'armes, il est aussi capable d'afficher une trentaine de Dons. Ce sont des capacités temporaires mais très utiles pour le tirer d'affaire lors de passages corsés, telles que Pluie de météores, Regain de santé ou Bonus de vitesse. Ceux-ci se placent dans un tableau en s'imbriquant à la manière d'un Tetris, et se déclenchent d'un clic de stylet à l'écran. Très efficace. Au final, avec son énorme contenu, son esthétique stylisée et son gameplay étonnant, Kid Icarus Uprising s'annonce tout bonnement comme une des meilleures surprises de 2012 sur 3DS.

Nos impressions

  • JackBradford
  • L'avis de JackBradfordMessage privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • le 06 mars 2012
  • Aperçu Kid Icarus Uprising : tres bon
Même si cette prise en main de Kid Icarus Uprising a été courte, force est de reconnaître qu’elle a été suffisante pour percevoir le potentiel énorme du titre. Héros charismatique et bavard (en anglais sous-titré français), action non-stop en alternance dans les airs et sur terre, pléthore d'armes et de bonus à débloquer, sans oublier des modes de jeu en en ligne accueillant jusqu’à 6 joueurs… Pas de doute : le jeu pourrait facilement devenir un des futurs hits de la 3DS. Confirmation très prochainement lors du test…

Aperçu Kid Icarus Uprising Nintendo 3DS - Screenshot 121Aperçu Kid Icarus Uprising Nintendo 3DS - Screenshot 127Aperçu Kid Icarus Uprising Nintendo 3DS - Screenshot 128

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Nintendo
  • Développeur : Project Sora
  • Type : Action / Tir
  • Multijoueurs : jusqu'à 6 joueurs (VS ou coopération)
  • Sortie France : 23 mars 2012
    (23 mars 2012 aux Etats-Unis - 22 mars 2012 au Japon)
  • Version : textes en français, voix en anglais
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Kid Icarus Uprising - Wii U
  • Similaire à :
    Starfox 64 3D
Mots-clefs : Kid Icarus : Uprising, Kid Icarus : Up Rising

Vidéos

Voir les 35 vidéos de Kid Icarus Uprising