Menu
Alan Wake's American Nightmare
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Alan Wake's American Nightmare
360
Alan Wake's American Nightmare
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2012 à 18:23:37
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (77)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.5/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Deux ans se seront quasiment écoulés entre le premier Alan Wake et cette nouvelle épopée de l'écrivain maudit. Si d'un point de vue purement technique, l'aspect visuel stagne tout en se complaisant dans un univers graphique ayant déjà fait ses preuves, l'histoire délaisse la ville de Bright Falls pour nous transporter dans un monde télévisuel mû par un flot de ténèbres incessant. Est-ce une bonne raison pour y avancer afin d'en percer les mystères ? Voici quelques lignes qui pourront faire office de phare dans la nuit.

Alan Wake's American Nightmare

Vous connaissiez Alan Wake l'écrivain mais saviez-vous qu'en plus d'être un auteur à succès, l'homme avait également officié pour la télévision et plus particulièrement le show Night Springs ? Non ? Eh bien, American Nightmare vous propose de plonger dans l'un des épisodes de cette série dont Alan se révèle être le scénariste mais aussi le principal protagoniste. Si l'idée a le mérite d'être intéressante, elle permet également de faire le lien avec le jeu original par le biais d'un travelling nous présentant Barry, endormi devant son poste de télévision diffusant ledit épisode de Night Springs. Pour autant, si la qualité d'écriture est une fois encore indéniable, on regrettera que le tout ne soit qu'un spin-off du jeu de base et délaisse de facto la plupart des personnages principaux. De fait, si les clins d'oeil abondent par le biais d'émissions radio ou de pages de manuscrits, l'impression de passer à côté de quelque chose d'important prévaut et ce n'est pas la fin ouverte qui nous fera dire le contraire. Pour autant, la progression reste limpide même si elle aurait gagné à être plus solide via un synopsis plus conséquent. Pour pallier cet état de fait, les développeurs ont donc choisi la solution la plus simple consistant à orienter leur bébé vers l'action pure et dure.

Alan Wake's American Nightmare
Bien que référentielle, l'histoire tourne en boucle, au sens propre comme au sens figuré.
Si cet aspect était déjà présent dans Alan Wake, il devient ici plus conséquent à cause d'une surface de jeu plus réduite et d'une histoire allant à l'essentiel. En somme, bien qu'on soit toujours en présence d'un jeu d'ambiance, les rixes abondent, ceci conférant alors au jeu un aspect assez routinier renforcé par des objectifs limités. On ne sera donc pas étonné de profiter d'une panoplie d'armes plus conséquente allant de l'uzi à la clouteuse en passant par le fusil mitrailleur. Bien entendu, la méthode pour détruire les Possédés consistera toujours à user de sources lumineuses (lampe torche, fusée éclairante...) afin de les affaiblir puis de les désintégrer d'une balle bien placée. Si la technique est efficace, on pestera une fois de plus contre une caméra placée trop près de nous, cela nous empêchant de distinguer les ennemis et d'anticiper leurs réactions, surtout lorsqu'on se retrouve encerclé. Ceci est encore plus vrai dans le cas présent vu que cet épisode intègre de nouvelles créatures plus puissantes, plus véloces ou pouvant se multiplier. Pour autant, vu que le mode Histoire se veut plus accessible que dans les précédents chapitres d'Alan Wake, il ne vous faudra pas plus de 5 heures pour en voir le bout.

Alan Wake's American Nightmare
La technique pour engranger des points en Arcade consiste à maintenir un haut multiplicateur.
Pour rallonger la durée de vie de leur bébé, les Finlandais ont ainsi intégré un mode de jeu supplémentaire. Intention louable pour un résultat mitigé puisque le mode Arcade vous demandera simplement d'éliminer des vagues d'ennemis pendant dix minutes jusqu'à ce que l'aube salvatrice arrive. Fort de cinq cartes (on suppose que d'autres arriveront sous forme de DLC), le seul objectif consistera à marquer le plus grand nombre de points pour débloquer les cinq maps de base en version Cauchemar. Franchement, on a connu Remedy plus inspiré. C'est d'ailleurs un peu le constat global de cet Alan Wake's American Nightmare. Non pas que le tout soit mauvais mais comparativement aux autres chapitres, on pouvait en attendre un peu plus avec une gestation de presque deux ans. Pourtant, en se reposant sur de solides acquis, en proposant des combats plus intenses, trois chapitres plutôt vastes et ne sacrifiant pas totalement son scénario au profit d'une action néanmoins plus présente, ce nouveau volet d'Alan Wake remplit son office. On aurait simplement aimé que ce spin-off intègre mieux les quelques nouveautés distillées à travers un scénario faisant véritablement avancer le destin de l'écrivain. Au final, en tant qu'amorce scénaristique, American Nightmare représente un départ sympathique. En espérant que tout ceci débouche sur la véritable suite d'Alan Wake...

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Moins torturé et recherché que le jeu original ou bien encore le DLC de l'Ecrivain, Alan Wake's American Nightmare n'en reste pas moins très agréable graphiquement. Rendant hommage à quelques figures incontournables de l'Amérique profonde, le soft nous propulse dans un univers télévisuel peuplé de créatures inédites bien plus véloces et belliqueuses que par le passé et trois environnements relativement vastes.

  • Jouabilité 14 /20

    Sur ce point, Remedy n'a quasiment rien modifié, le gameplay étant identique à celui des précédents épisodes. On pourra alors regretter une caméra parfois trop proche afin de bien anticiper les attaques ennemies. A part ce détail, on trouve une belle panoplie d'armes dont la clouteuse représente un morceau de choix. Notons enfin qu'Alan s'essouffle moins vite et que vous pourrez visualiser sa santé sous la forme d'une jauge prévue à cet effet même si on optera davantage pour l'absence de HUD synonyme de plus grande immersion.

  • Durée de vie 12 /20

    Il vous faudra entre 4 et 5 heures pour terminer l'aventure solo qui se révèle plus facile que celles des opus précédents. Le mode Arcade ne servant pas à grand-chose, on en fera vite le tour d'autant que le seul objectif est de débloquer les cinq maps de base en version Cauchemar.

  • Bande son 17 /20

    S'il est très frustrant de ne pas avoir droit aux très bons doublages français, il faut avouer que la version anglaise se montre à la hauteur. De plus, ce nouveau chapitre d'Alan Wake fait encore une fois montre d'une grande qualité sonore tant dans les bruitages que les musiques choisies pour accompagner notre aventure.

  • Scénario 12 /20

    En s'inspirant de La Part des Ténèbres de Stephen King tout en jouant avec les codes des séries télévisées, à commencer par The Twilight Zone, le scénario d'American Nightmare avait de quoi titiller notre curiosité. Malheureusement, et ce malgré une bonne qualité d'écriture, le tout reste un peu trop décousu pour convaincre sans parler des personnages gravitant autour d'Alan qui brillent ici par leur absence ou une construction bloquée dans une boucle temporelle. On regrettera également une fin relativement frustrante mais aussi porteuse d'espoir quant à une éventuelle suite.

Bien que se replonger dans l'univers d'Alan Wake soit des plus délectables, on pourra néanmoins regretter la dimension «action» omniprésente. Si on peut comprendre qu'il était difficile de développer les personnages ou bien encore l'histoire via le format «jeu téléchargeable», on regrettera l'aspect spin-off de l'histoire originale même si le tout entretient bien entendu des liens très forts avec cette dernière et une construction honteusement redondante légitimée par son scénario. Cependant, entre les nombreux hommages à Rod Serling et Stephen King, la réalisation efficace, l'excellente bande-son, la nouvelle panoplie d'armes et le plaisir procuré, on aurait tort de bouder notre plaisir d'autant qu'Alan est encore loin de s'être complètement réveillé.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2012 à 18:23:37
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (77)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.5/20
Mis à jour le 24/02/2012
Xbox 360 Action Aventure Xbox Game Studios Remedy
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pokémon Masters : Un nouveau succès sur mobile après Pokémon GO ?
    IOS - ANDROID
  • Preview : Daemon X Machina : de grandes idées mais des combats qui ne convainquent pas encore
    SWITCH
  • Preview : Dual Universe étoffe ses possibilités avec l'arrivée de l'industrie
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce