Menu
Mystic Ark
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Mystic Ark sur SNES /

Test du jeu Mystic Ark sur SNES

Test : Mystic Ark
SNES
Mystic Ark
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
17 février 2012 à 14:25:01
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

Deux années après The 7th Saga, un jeu de rôle à la difficulté hors normes, Produce remet le couvert et sort une suite à son titre. Bien qu'il reprenne dans les grandes lignes les idées de son prédécesseur, Mystic Ark parvient néanmoins à tirer son épingle du jeu en proposant une aventure bien plus accessible. Et surtout, beaucoup plus profonde.

Mystic Ark

Après avoir joué à The 7th Saga, on ne peut avoir que de gros a priori et une certaine appréhension concernant Mystic Ark. La peur sans doute d'avoir de nouveau affaire à un jeu extrêmement difficile, bien trop contraignant et finalement lassant à long terme. Fort heureusement, de nombreux éléments ont radicalement été revus pour ce nouvel épisode. Outre un gameplay beaucoup plus accessible sur lequel nous reviendrons par la suite, il faut surtout souligner le travail effectué sur le scénario du jeu. Durant un prologue d'une rare poésie, le titre nous place en spectateur et nous dévoile la destinée de différents personnages. D'origines et d'époques diverses, chacun finit par être transformé en statuette et téléporté dans un étrange temple. Qui sont-ils et quel est ce mystérieux temple ? Les réponses se font déjà attendre. Captivant, étrange et surtout bercé par une musique enivrante, ce prologue donne assurément le ton. Mystic Ark sera une merveilleuse aventure, aucun doute là-dessus.

Mystic Ark
Le Temple est la pierre angulaire du jeu.
Alors que vous siégez vous-même parmi ces statuettes humaines, une mystérieuse déesse vous extirpe de votre condition. Reprenant vos esprits, vous écoutez la voix de votre bienfaitrice qui vous guide en dehors du temple. Face à une statue à son effigie, la déesse vous annonce que vous êtes dans une dimension parallèle. Et plus précisément sur une île, dans laquelle se trouvent des portails menant sur différents mondes. Dans le but de retrouver vous-même votre propre époque, vous devez traverser un à un chacun de ces mondes. Mais bien évidemment, votre tâche ne s'annonce pas aussi simple que cela. Les portails ne sont pas vraiment visibles au premier coup d'œil puisqu'ils prennent la forme d'objets quelconques. Il faut donc dans un premier temps les débusquer puis les activer. Pour cela, il faut faire appel à des esprits nommés Arks qui se trouvent eux-mêmes dans les différents mondes à visiter. En d'autres termes, vous devez parcourir chaque dimension à la recherche d'un Ark, puis revenir sur l'île afin de débloquer le monde suivant grâce à ce dernier.

Mystic Ark
Bienvenue dans le monde des fruits !
Tout l'intérêt du jeu réside ainsi dans ces multiples portails menant sur des mondes vraiment originaux et surtout très spéciaux. Il y en a sept au total et radicalement opposés au niveau de leur univers. Sans trop détailler, on mentionnera par exemple le monde des chats pirates qui se livrent une lutte sans merci du haut de leurs navires bloqués dans un désert, ou encore celui des peuples vivant dans des fruits. C'est très farfelu, et autant dire qu'il y a vraiment de l'idée afin de proposer à chaque fois une aventure différente et vraiment amusante. Bien sûr, nous n'échapperons pas aux poncifs du jeu de rôle. Même si la structure est plaisante, le fond reste inchangé puisque cela se résume à traverser des villages et des donjons en boucle. En général, le monde dans lequel vous atterrissez possède quelques soucis, vous devez donc rendre service à la population et le tout se termine par l'obtention d'un Ark. Même si l'approche de chaque niveau est donc très classique, le tout est toujours très bien ficelé. On regrette juste par moments que cela se résume à d'incessants allers-retours d'un point à un autre. Autre élément encore plus réussi, le décalage total des différents mondes avec l'ambiance calme mais oppressante de l'île. Lorsque l'on passe des heures dans un univers burlesque et que l'on revient enfin sur notre îlot, on se sent alors réellement seul tout d'un coup. Le contraste est tel que ce brusque retour à la réalité laisse place à un profond sentiment d'abandon. C'est tout bonnement bluffant.

Mystic Ark
Les portails sont souvent des objets des plus banals...
Les Arks sont à l'effigie des Runes dans The 7th Saga. Au-delà de leur rôle scénaristique, ces esprits sont des éléments inhérents du gameplay. En effet, les Arks peuvent imprégner vos armes et armures. Cela permet de renforcer considérablement votre puissance d'attaque ou d'apporter une immunité à un ou plusieurs statuts. Mais leur pouvoir ne s'arrête pas là. Vous vous souvenez des personnages du prologue changés en statuettes ? Grâce aux Arks, vous pourrez leur redonner vie temporairement afin qu'ils combattent à vos côtés. Jusqu'à deux compagnons d'armes pourront alors vous suivre, sachant que chacun possède ses atouts et inconvénients. Notez que vous garderez constamment sur vous les statuettes de tous ces personnages, ce qui permet de changer à n'importe quel moment d'acolytes. De plus, qu'un compagnon soit invoqué ou non, celui-ci gagne exactement la même quantité d'expérience que les autres. De ce fait, personne n'est à la traîne. Un système donc vraiment plaisant de par son côté intuitif et la possibilité de varier les plaisirs. Cependant lorsqu'un compagnon meurt, celui-ci retourne directement sur l'île sous forme de statuette. Vous devez donc la récupérer de nouveau pour espérer l'appeler durant vos voyages. Pour finir, les Arks permettent également d'interagir au sein même des différents mondes afin d'activer divers mécanismes ou évènements

Mystic Ark
Les combats exigent quand même d’être bien attentif.
Au niveau des combats, ils reprennent la même structure que ceux de The 7th Saga. A la différence près que la difficulté a nettement été revue à la baisse. On ira même jusqu'à dire qu'elle est devenue progressive lorsque l'on compare les premiers mondes aux derniers. Les combats se font donc en face-à-face et au tour par tour, sur une sorte de plate-forme où prennent place 1 à 4 ennemis. Vous avez à votre disposition les commandes habituelles permettant d'attaquer ou de lancer des magies. Notez que l'idée de se défendre durant un tour afin de maximiser la puissance d'attaque du suivant a été retirée depuis l'épisode précédent. A ceci s'ajoutent des techniques diverses qui s'acquièrent en montant de niveau, au même titre d'ailleurs que les magies. De quoi se créer une nouvelle fois un trio polyvalent pouvant tourner à l'envi. Le radar détectant les hostiles à proximité est quant à lui toujours de la partie, mais les ennemis sont beaucoup moins virulents qu'auparavant. Il est maintenant réellement possible d'esquiver les rencontres, sauf dans les endroits les plus étroits. De manière générale, les donjons sont toujours aussi tortueux et les boss croisés apportent un réel challenge. Fort heureusement, le leveling annexe est très peu courant et le jeu demande surtout un brin de stratégie pour venir à bout des combats les plus féroces. Un petit bémol quand même et qui se ressent surtout vers la fin du jeu, les combats finissent par être trop présents et trop longs. Cela a tendance à casser le rythme du jeu, même si la fuite fonctionne quasiment à 100%. Notez qu'un donjon ne se conclut pas forcément sur un boss, mais également sur une énigme à résoudre. Elles sont d'ailleurs très bien trouvées mais plutôt simples pour peu que l'on cherche un minimum.

Mystic Ark
Des mini-jeux sont présents de temps à autre.
On ne peut terminer ce test sans mentionner tous ces mini-jeux qui ponctuent votre aventure. Qu'ils prennent la forme d'un jeu d'échecs ou d'un puzzle à résoudre, ils apportent de la diversité à un périple déjà tellement plaisant. Mais parmi tous ceux croisés, on retiendra surtout l'arène de monstres. A l'effigie d'un certain Dragon Quest, vous pouvez enrôler des ennemis rencontrés et les faire combattre pour vous dans une arène. Il faut pour cela les transformer en statuettes lors d'une rencontre aléatoire grâce à une compétence spéciale. Même si vous ne possédez pas de monstres, vous pourrez toujours parier sur des combats aléatoires. En cas de victoire, vous remportez une monnaie spéciale à échanger contre divers objets très utiles. Il est également possible d'échanger directement vos statuettes de monstres contre des objets. Vous l'aurez remarqué, les statuettes possèdent un rôle important à tous les niveaux du jeu. Elles sont en effet omniprésentes et au centre de l'intrigue, et cela même dès le prologue. Durant une bonne partie de l'aventure, pour ne pas dire tout le long, elles titillent continuellement notre curiosité. Malheureusement, les révélations finales à leur sujet manquent cruellement d'impact. Nous n'irons pas jusqu'à dire que cela déçoit, mais le mystère est tellement bien maîtrisé tout le long du jeu que l'on s'attend à quelque chose de bien plus extraordinaire. C'est finalement assez convenu, ce qui frustre quand même légèrement. Petite erreur de parcours donc pour un jeu qui reste néanmoins très satisfaisant, avec un univers vraiment riche et des idées des plus sympathiques.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Il y a eu une nette amélioration depuis l'opus précédent. Les décors sont certes simples, mais ils restent plus élaborés avec la présence de jolis jeux de lumières. Au-delà de la technique, on reste surtout captivé par tous ces mondes tellement différents et possédant une réelle âme. Un gros effort a été fait, même si dans l'ensemble la majorité des environnements demeurent plutôt vides.

  • Jouabilité 15 /20

    Le joueur doit une nouvelle fois s'accommoder du même menu d'action que l'on retrouve dans la série des Dragon Quest. Même s'il est parfois utilisé intelligemment, il reste quand même peu ergonomique. On se perd parfois dans d'innombrables sous-menus, ce qui est dommage. Pour le reste, les combats sont assez dynamiques et intuitifs. Ils nécessitent d'ailleurs pour la plupart de bien réfléchir avant d'agir, sous peine de perdre un allié très vite.

  • Durée de vie 16 /20

    Il faut environ 50 heures de jeu pour récupérer tous les Arks et assister au dénouement final. C'est une très bonne durée, mais on ne peut pas cacher qu'il existe évidemment certains moments assez lourds voire lassants durant votre périple. Dans l'ensemble, le tout reste quand même très bien maîtrisé et mis en scène.

  • Bande son 17 /20

    Dès le prologue, la bande-son dégage une réelle profondeur tout en étant vraiment oppressante. Teintée de mystères, elle ne cesse d'accompagner brillamment le joueur tout au long de son périple. Les thèmes de combats restent sans doute les plus marquants, certains face-à-face étant vraiment des plus prenants.

  • Scénario 16 /20

    La force de Mystic Ark, c'est de proposer plusieurs mondes parallèles possédant chacun une histoire propre. A force de s'investir dans chacun d'eux, on constate une réelle évolution de ces différents mondes. C'est donc d'autant plus déchirant que de devoir quitter ces peuples attachants pour se retrouver sur son île où règne un calme pesant. Concernant le fil rouge du jeu, on déplore juste que les révélations finales ne soient pas forcément à la hauteur de nos attentes.

Mystic Ark est une agréable surprise. Passé le cap des a priori suite aux déconvenues de The 7th Saga, le jeu offre un contenu riche et maîtrisé d'un bout à l'autre. On regrettera tout de même quelques flottements en cours de jeu, et des allers-retours un peu poussifs. Tout comme le final qui, bien que très sympathique, reste bien moins époustouflant que ce que l'on est en droit d'attendre après une telle aventure.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
17 février 2012 à 14:25:01
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 17/02/2012
Super Nintendo RPG Enix Produce
Dernières Preview
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive Hier, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
PreviewBorderlands 3 - Flingues, Amour et Tentacules, un DLC à la frontière de la folie 16 mars, 15:11
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020