Menu
Uncharted : Golden Abyss
  • Vita
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Vita / Uncharted : Golden Abyss sur Vita /

Test Uncharted : Golden Abyss sur Vita du 13/02/2012

Test : Uncharted : Golden Abyss
Vita
Uncharted : Golden Abyss
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 février 2012 à 14:59:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (664)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Tous les prix
Prix Support
30.00€ Vita
45.70€ Vita
Voir toutes les offres
Partager sur :

Devenue licence phare en quelques années, la série Uncharted a été choisie comme chef de file du lancement de la Playstation Vita. Apparaissant naturellement comme le gros hit du premier line-up de la portable, Golden Abyss a déjà démontré ses capacités techniques par l'intermédiaire d'une pléiade de visuels. Mais ce nouveau volet n'est-il qu'une vitrine technologique ?

Uncharted : Golden Abyss

La première bonne nouvelle, c'est que Golden Abyss n'a rien d'un portage. Cet opus est en effet un titre totalement indépendant bien qu'il s'inspire fortement, visuellement notamment, du premier Uncharted sorti en 2007 sur PS3. Il relate même des événements antérieurs à cet épisode, ce qui permettra à ceux qui n'ont pas encore fait connaissance avec Nathan Drake de commencer par ce volet pour pourquoi pas, enchaîner avec les suivants sur PS3. Une façon comme une autre de faire la promo d'une franchise de grande qualité tout en incitant le joueur à craquer pour la PS Vita. Et il faut dire que ce Golden Abyss a de sacrés arguments, à commencer par sa réalisation qui permet au jeu nomade d'entrer dans une toute nouvelle dimension. Sans atteindre la finesse du rendu PS3, on tutoie cette qualité, in-game principalement, sans le moindre souci technique, si ce n'est un poil d'aliasing durant les cinématiques. Dans tous les cas, le palier franchi est détonant, faisant de la machine de Sony la console la plus impressionnante juste derrière la PS3 et la 360. La Vita prouve qu'elle en a dans le ventre sans en subir la moindre conséquence puisque l'animation est impeccable de bout en bout. Le changement de développeur (Sony Bend s'est chargé de Golden Abyss, la série jusqu'à présent estampillée Naughty Dog) est imperceptible.

Uncharted : Golden Abyss
Visuellement, Golden Abyss ressemble au tout premier Uncharted.
Uncharted : Golden Abyss est de toute évidence le plus beau jeu jamais vu sur consoles portables mais le résumer à ça serait présumer de sa propension à passionner le joueur autrement. Malgré une histoire qui tarde à décoller (elle prend véritablement de l'ampleur aux trois quarts du jeu), le scénario n'a pas grand chose à envier à ses aînés, tout en se détachant sensiblement de leur schéma. Cette fois, le bel aventurier fait davantage office de suiveur bien qu'il tente tout pour découvrir le sinistre secret qui se cache derrière le massacre, il y a 400 ans, d'une expédition espagnole en Amérique centrale. Et c'est en explorant d'anciennes ruines et une jungle luxuriante que Drake va retracer l'histoire, en récoltant au passage une multitude de vestiges, ce qui constituera une quête annexe de longue haleine pour les joueurs les plus assidus. L'occasion pour Sony Bend de mettre largement en avant l'écran et le pavé arrière taciles de la Vita, servant à décrasser et à faire pivoter chaque objet. Mais Drake n'est bien sûr pas seul dans cette aventure qui voit Sully le rejoindre à mi-chemin après avoir partagé quelques investigations en compagnie de Jason Dante et Marisa Chase, deux nouveaux protagonistes ayant chacun une importance majeure dans l'intrigue. Deux personnages qui n'ont peut-être pas le charisme que nous espérions mais qui se distinguent suffisamment des autres héros de la série pour qu'on ne les mette pas dans le même panier.

Uncharted : Golden Abyss
Cet épisode est chronologiquement le premier de la série.
Mais bien sûr, ce qui nous intéresse le plus, c'est le gameplay et la façon dont Golden Abyss exploite les fonctionnalités de la PS Vita. Pour éviter de se couper d'une partie du public, Sony Bend n'a donc pas tranché : il est possible de jouer aussi bien classiquement qu'en utilisant les commandes tactiles. Chacun pourra alors opter pour l'une ou l'autre configuration, sans avoir à choisir un réglage en particulier puisque les deux gameplays sont continuellement actifs. Ainsi, à chaque plate-forme, à chaque gunfight, vous pouvez adapter votre façon de jouer. Naturellement, le joueur aura tendance à mêler commandes classiques et tactiles puisque très complémentaires. Par exemple, ramasser un objet sera plus rapide en le pointant avec le doigt alors que les phases de plates-formes seront moins lourdes en mettant le tactile de côté. Encore que, celui-ci peut s'avérer particulièrement utile lors de petits ratés qui voient Drake hésiter bêtement à sauter sur une plate-forme pourtant accessible. Une simple pression sur la corniche, le poteau ou la corde en question et l'explorateur s'exécute. A éviter dans certaines situations, le tactile s'avère carrément plus pratique dans d'autres, comme lorsqu'il s'agit d'éliminer un garde discrètement, en l'agrippant depuis l'arrière d'une caisse. Il suffit d'attendre que l'icône de combat au corps-à-corps apparaisse et en une pression sur l'écran, le tour est joué !

Uncharted : Golden Abyss
Les phases de plates-formes peuvent être jouées à l'aide du tactile.
Si le joueur a souvent le choix, de nombreuses phases lui imposent d'utiliser l'écran tactile. Tous les QTE (soit pour éviter de tomber d'une plate-forme, soit pour assommer un garde dans un combat au corps-à-corps) se font en traçant une ligne, à l'horizontale, à la verticale ou en diagonale, selon les indications qui apparaissent à l'écran. Si, dans les faits, cette méthode est dynamique et efficace, le fait qu'on nous impose deux combats entiers composés d'une trentaine de QTE chacun en toute fin d'aventure, passe beaucoup moins bien. Naughty Dog a toujours eu du mal à conclure les aventures de Nathan Drake et il semble qu'il en est de même pour Sony Bend ! Mis à part ce bémol, on ressort assez conquis de l'utilisation du gameplay tactile qui peut aussi servir de crayon de charbon, de zoom avec un fusil de sniper ou un appareil photo, de main dans le cadre de puzzles ou d'énigmes ou encore à lancer des grenades où bon vous semble. Le confort de jeu est en tout cas optimal et une fois passé le prologue qui fait également office de tutoriel, le joueur ne cherche plus jamais les commandes tant elles sont intuitives. De toute évidence, Sony Bend a réussi son objectif : faire de Golden Abyss un véritable exemple en termes d'équilibre de gameplay.

Uncharted : Golden Abyss
J'en connais un qui va se retrouver K.O. sous peu !
Essentiellement composée de longues phases de plates-formes et de gunfights incitant le joueur à switcher très souvent d'armes et à éliminer un maximum de gardes en silence, l'aventure ne laisse que peu de place aux énigmes. Celles-ci, en plus de se faire rares, sont relativement simples et nécessitent beaucoup moins de réflexion qu'à l'accoutumée, d'autant que le joueur est largement guidé vers la solution. L'avantage, c'est que la progression est dénuée de toute frustration mais les fans de la série regretteront sans doute que l'aventure se contente d'une alternance entre plates-formes et gunfights. Certains trouveront en effet le tout assez répétitif, d'autant qu'on ne commence à se passionner pour la quête principale qu'après six bonnes heures de jeu, la faute à une narration un peu moins soignée que d'habitude et à une certaine redondance visuelle. Si la technique est irréprochable, les environnements sont souvent similaires entre eux au point que l'on ne sait pas toujours si Drake et ses copains progressent vraiment ou tournent en rond ! Cela n'enlève rien au fait que Golden Abyss est un jeu absolument magnifique et enchaîne les décors cartes-postales, en intérieur comme en extérieur. Mention spéciale aux deux phases en barque, de véritables moments de bonheur !

Les visuels qui accompagnent ce test sont fournis par l'éditeur.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Golden Abyss est une vitrine technologique pour la PS Vita. Techniquement au poil, il étonne par sa fluidité constante et une réalisation proche du rendu PS3. Bourrée de décors cartes-postales, cette aventure impressionne et permet au jeu nomade d'entrer dans une nouvelle dimension. On regrette simplement que les environnements ne soient pas un chouïa plus variés.

  • Jouabilité 17 /20

    Le gameplay est unique dans la mesure où il mêle en continu deux types de commandes différentes : l'une classique, l'autre tactile. Cet hybride fonctionne parfaitement et place le joueur dans un confort optimal, rendant chaque action intuitive, que l'on opte pour l'une ou l'autre des configurations. Très orienté plates-formes, cet opus n'est pas avare en gunfights mais délaisse légèrement le côté énigmes. Dans tous les cas, la prise en main est immédiate et le tactile n'a finalement rien de gadget !

  • Durée de vie 13 /20

    Comptez environ 9h pour boucler l'aventure une première fois en optant pour le niveau de difficulté médian. Cela va assez vite, d'autant que l'aventure manque un peu de variété avant de s'emballer dans les deux dernières heures de jeu. Il est cependant possible de rallonger le plaisir en tentant de rassembler les innombrables vestiges cachés çà et là. Un mode multijoueur manque cruellement.

  • Bande son 18 /20

    Les musiques sont somptueuses et les doublages toujours aussi réussis. Entre une ambiance tantôt grave ou glauque et un humour omniprésent mais pas lourdingue, l'ensemble de la bande-son est totalement maîtrisé.

  • Scénario 13 /20

    L'histoire tarde sincèrement à décoller et à passionner le joueur qui sera sans doute un peu déboussolé par une narration un peu moins soignée qu'à l'accoutumée. Cela dit, l'intrigue tient la route et se conclut un peu plus sagement que dans les précédents volets. Ce qui n'est pas forcément un mal.

Uncharted : Golden Abyss s'impose comme un indispensable au lancement de la PS Vita. Techniquement bluffant, le jeu développé par Sony Bend exploite admirablement les fonctionnalités tactiles et gyroscopiques de la machine, sans jamais les rendre gadgets. Tout aussi soignée que les épisodes PS3, cette nouvelle aventure de Drake séduira les fans de la série et incitera les autres à la découvrir en profondeur. Cela tombe bien puisque chronologiquement, Golden Abyss marque le début des investigations de notre explorateur préféré !

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 février 2012 à 14:59:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (664)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 13/02/2012
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live