Menu
NeverDead
  • Tout support
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : NeverDead
PS3
NeverDead
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2012 à 14:31:07
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (24)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.3/20
Tous les prix
Prix Support
9.88€ PS3
12.99€ 360
13.79€ 360
15.85€ PS3
Voir toutes les offres
Partager sur :

Ce n'est pas facile d'innover lorsque l'on développe des jeux d'action. Le genre est plutôt bien balisé et les joueurs, même ceux qui vous diront le contraire, s'attendent toujours à retrouver plus ou moins les mêmes bonnes vieilles ficelles. Il faut donc souligner l'effort des équipes du studio Rebellion qui ont cherché à apporter un peu de fraîcheur et d'inattendu dans ce monde de brutes. Cependant, si l'intention est louable, il faut reconnaître que le résultat est malheureusement un peu brouillon.

NeverDead

NeverDead fait partie de ces jeux dont le titre en lui-même est particulièrement explicite. En effet, comme son nom l'indique, il s'agit tout simplement d'incarner un héros immortel. Les râleurs habituels sont déjà en train de ronchonner qu'il n'y a là rien d'original, qu'il s'agit même d'une vieille recette que les équipes d'Ubisoft nous ont déjà servie avec Prince of Persia. Ils se mettent le doigt dans l'œil, certes le personnage central ne peut pas mourir, mais il peut méchamment souffrir et le jeu n'est pas dépourvu de game over. Vous incarnez Bryce Boltzmann, un chasseur de démons maudit et armé jusqu'aux dents qui fait équipe avec une jolie demoiselle nommée Arcadia. Ce duo de choc travaille pour une organisation officielle chargée de lutter contre les menaces paranormales. Ce n'est visiblement pas un boulot de tout repos mais les choses se sont soudainement accélérées avec une invasion massive de méchantes bestioles qui annonce le retour du roi des démons. Comme si ça ne suffisait pas, il vous faudra aussi protéger une jeune chanteuse dont le destin semble étrangement lié au vôtre...

NeverDead
Certains environnements sont vraiment très jolis.
Vous l'aurez compris, NeverDead est entièrement basé sur le fait que l'immortalité peut être considérée comme une malédiction. Bryce ne peut pas passer l'arme à gauche mais il lui arrive fréquemment de perdre ses bras, ses jambes ou même son torse. Pas facile de se détendre une fois que l'on est réduit à l'état d'une tête sans défense ! C'est d'ailleurs dans ces occasions qu'il risque de lui arriver la pire tuile : se faire gober tout cru par un petit démon et être condamné à passer le reste de l'éternité à se faire digérer. Heureusement, un démembrement est loin d'être définitif dans NeverDead. Vous pouvez essayer de recoller les morceaux en effectuant tout simplement des roulades sur vos membres qui gisent au sol. Si la jauge située en bas à droite de l'écran est pleine, vous avez même la possibilité de faire soudainement repousser tous les bouts manquants en appuyant longuement sur le stick gauche. Ce n'est pas que Bryce tienne énormément à son intégrité corporelle, mais vous vous rendrez vite compte qu'il n'est pas facile de chasser les démons à cloche-pied ou avec un bras en moins. Cette fameuse feature autour de laquelle s'articule le jeu ajoute bien entendu un certain effet comique à la plupart des situations, mais ce n'est pas tout, elle n'est pas sans incidence sur le gameplay à proprement parler.

NeverDead
Pas facile de combattre avec des membres en moins;
Bryce se prend en main de manière relativement classique tant qu'il est entier. Il dispose soit de deux armes à feu que vous actionnez indépendamment avec les deux gâchettes, soit d'une redoutable épée papillon que vous contrôlez directement avec le stick droit. Les premières pétoires à votre disposition ne sont pas très puissantes et vous aurez souvent intérêt à utiliser votre lame pour faire le ménage. En avançant dans l'aventure, vous vous rendrez compte petit à petit que la manie de laisser traîner des membres un peu partout peu aussi être utilisée à votre avantage. Pour commencer, vous êtes capable de vous arracher la tête pour l'envoyer rouler dans des conduits d'aération ou pour atteindre des plates-formes en hauteur. Vous pouvez aussi détacher un bras et le jeter pour distraire un ennemi ou même pour faire en sorte qu'il se fasse avaler par un boss que vous pourrez ensuite dégommer de l'intérieur. Les points d'expérience que vous aurez amassés à la sueur de votre front vous permettront de débloquer des compétences diverses et variées vous rendant plus fort, plus rapide ou vous permettant tout bêtement de transformer vos membres en véritables grenades. Il suffit alors de jeter son bras sur un groupe d'ennemis pour faire un joli carnage. D'autres compétences sont tout aussi délirantes et vous apportent par exemple des bonus lorsque vous combattez en étant enflammé ou électrifié.

NeverDead
Vous passerez une bonne partie de votre temps dans cet état déplorable.
Pas la peine de vous faire un dessin, NeverDead n'est pas vraiment un titre qui se prend au sérieux, il s'agit plutôt d'un jeu d'action qui assume totalement ses excès. On ne peut que saluer cette optique mais malheureusement cela se traduit aussi par une prise en main assez chaotique. Vous serez ainsi amusé les premières fois que vos membres s'éparpillent aux quatre coins de la pièce, mais le fait de devoir courir après les morceaux de vous-même à tout bout de champ risque rapidement de vous fatiguer. Vous perdrez carrément votre sang froid lorsque votre tête tombera de vos épaules toutes les trois secondes ! De la même façon, on pourrait croire que les environnements destructibles qui s'effondrent en écrasant les bestioles aux alentours constituent une bonne idée, mais au final, ce joyeux bric-à-brac s'avère plus déstabilisant qu'autre chose. Pour parler franchement, ces phases d'action permettent de se défouler un instant mais s'apparentent aussi à un véritable chaos et s'avèrent au passage assez répétitives. On retrouve finalement toujours le même programme : il s'agit de détruire minutieusement les générateurs de monstres puis de s'occuper des démons qui restent dans le coin pour ouvrir la voie vers une nouvelle zone... Ne comptez pas trop sur les différents modes multijoueurs pour enrichir votre expérience de jeu. Ces défis coopératifs ou compétitifs sont variés mais il faut reconnaître que le gameplay bien particulier du titre ne se plie pas très bien à l'exercice. NeverDead fait donc bel et bien partie de ces jeux sympathiques qui proposent des idées originales mais qui peinent à les mettre en œuvre.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    NeverDead est assez inégal sur le plan visuel : certains niveaux proposent de très jolis effets de lumière tandis que d'autres nous infligent des environnements moroses et peu inspirés. On remarque au passage de nombreux bugs de collision et quelques sérieux soucis dans les animations particulièrement désarticulées du héros.

  • Jouabilité 12 /20

    Le titre est bourré de bonnes idées potentiellement excitantes, mais au final le gameplay s'avère tout simplement bordélique. On regrette aussi que de trop nombreux bugs viennent plomber la progression.

  • Durée de vie 13 /20

    Comptez entre huit et neuf heures pour voir le bout du scénario, c'est plus ou moins la norme pour ce genre de jeu mais il faut s’accommoder de beaucoup de redites, d'une bonne dose d'allers-retours et de quelques puzzles plutôt laborieux. On apprécie qu'un multijoueur assez varié soit proposé mais il faut reconnaître que le gameplay propre au titre s'adapte assez mal à l'exercice.

  • Bande son 16 /20

    La bande-son tourne un peu en rond mais on le lui pardonnera étant donné qu'il s'agit surtout d'un morceau de Megadeth qui ravira tous les amateurs de metal.

  • Scénario 11 /20

    L'histoire n'est qu'un prétexte pour mettre en scène divers démembrements ou situations douloureuses pour ce pauvre Bryce... Ce n'est certainement pas l'aspect du jeu que l'on retiendra !

NeverDead est un jeu bourré de bonnes idées qui auraient pu s'avérer particulièrement plaisantes. Il se prend malheureusement les pieds dans le tapis et se trouve plombé par son gameplay maladroit. On se retrouve donc devant un jeu d'action qui a le mérite d'innover mais dont le principe finit par s'essouffler.

Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2012 à 14:31:07
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (24)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.3/20
Mis à jour le 08/02/2012
PlayStation 3 Action Beat'em All Konami Rebellion
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live