Menu
70's Robot Anime Geppy-X
  • PS1
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / 70's Robot Anime Geppy-X sur PS1 /

Test du jeu 70's Robot Anime Geppy-X sur PS1

Test : 70's Robot Anime Geppy-X
PS1
70's Robot Anime Geppy-X
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de JackFost
L'avis de JackFost
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 décembre 2011 à 21:56:06
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

S'il existe de nombreuses adaptations d'animes en jeux vidéo, les adaptations de jeux vidéo en animes sont déjà moins courantes. Plus rare encore, ces deux médias se croisent parfois pour donner naissance à des hybrides, comme Geppy-X. Ce shoot'em up conçu pour la Playstation allie en effet la structure caractéristique des animes à l'action interactive du jeu vidéo tout en proposant un contenu 100% original. Fermez votre cockpit, décollage immédiat ! Go ! Go ! Geppy-X !

70's Robot Anime Geppy-X

On pourrait croire que Geppy-X n'est qu'un shoot'em up parmi tant d'autres, mais ce serait une erreur, car s'il s'agit bien d'un shoot plaçant le joueur aux commandes d'un robot géant tirant des rafales de boulettes, des bombes, des rayons lasers et divers projectiles, sa mise en scène le démarque irrémédiablement de la concurrence. Le jeu se découpe en 8 épisodes, cuisinés dans le plus pur style anime japonais bien rétro, incluant de ce fait un générique de début et de fin, ainsi qu'une coupure de publicité pour les produits dérivés de la licence, sans oublier la traditionnelle bande-annonce de l'épisode suivant. Des séquences animées illustrent également la fin des affrontements contre les boss et les moments clés de l'histoire. Avec toutes ces vidéos, il n'est pas étonnant que le jeu s'étale sur 4 CDs, une quantité peu surprenante pour un RPG mais extrêmement peu commune pour un jeu de tir. Même avec autant de disques à disposition, l'équipe de développement a toutefois été obligée de limiter l'utilisation des cinématiques. Au sein d'un épisode, les séquences de dialogues se contentent ainsi généralement de quelques images fixes, parfois agrémentées de mouvements de bouches des personnages.

70's Robot Anime Geppy-X
Le générique de début est mémorable.
Pour ceux qui ne l'auraient pas encore deviné, Geppy-X, avec son style très ancré dans l'animation japonaise rétro, n'est bien évidemment jamais sorti ailleurs qu'au Pays du Soleil Levant. Les dialogues et les textes sont donc tous en japonais et la non-compréhension de cette langue ternit une bonne partie de l'intérêt du jeu. Si l'on peut comprendre sans problème le scénario, qui reste très classique car parodique, en suivant avec les images, on passe cependant à côté des blagues et autres jeux de mots qui pullulent tout au long des épisodes. Pour résumer la situation, l'histoire met en scène trois héros : Kei, le téméraire, Jin, le beau gosse, et Riki, le costaud un peu nigaud. Chacun pilote son propre vaisseau et l'assemblage des trois forme le robot Geppy-X dans l'une de ses trois versions, suivant l'arrangement des 3 vaisseaux. Bien sûr, nos amis sont confrontés à des méchants très méchants, aux costumes bien ridicules, qui cherchent ni plus ni moins à anéantir l'humanité en envoyant des monstres sur Terre depuis la Lune. Tout cela ne vole pas bien haut, mais c'est normal puisqu'il s'agit d'une parodie d'une série emblématique des années 70 nommée Getter Robo. L'ambiance se veut donc complètement barrée, avec tout de même quelques moments sérieux, ce qui donne au final l'impression d'évoluer dans un authentique dessin animé japonais.

70's Robot Anime Geppy-X
Voici un boss bien facile à vaincre.
Tout cet habile habillage rend formidablement bien mais n'oublions pas que Geppy-X est avant tout un jeu de shoot et abordons maintenant les phases d'action, qui constituent le cœur du titre. Chaque épisode propose deux phases « shoot'em up » en déplacement horizontal, séparées par une page de publicité, ce qui implique la présence d'un total de 16 niveaux et d'autant de boss. Le Geppy-X, qui est le robot que l'on contrôle tout au long du jeu, existe en trois versions : équilibré, rapide et puissant, interchangeables à tout moment en appuyant sur l'un des deux boutons attitrés. Pour se défendre contre les nombreux adversaires du jeu, chacune des trois formes du robot propose deux armes, associées à un bouton de la manette, qui peuvent réaliser des tirs simples et des tirs chargés dévastateurs. De plus, certains ennemis laissent derrière eux des améliorations pour ces armes qui peuvent évoluer jusqu'à trois fois, devenant de plus en plus puissantes à chaque upgrade récupéré. Une dernière arme surpuissante vient compléter l'attirail déjà bien lourd de chaque forme du robot. Celle-ci fonctionne avec la jauge « X-Power » qui se charge lorsque le robot reçoit des dégâts ou qu'il détruit des adversaires, et inflige de très lourds dégâts à tout ce qui se trouve à l'écran lorsque la jauge est remplie et que l'attaque est déclenchée. Un bouton permet aussi de se retourner afin d'attaquer les ennemis qui tentent de s'approcher par la gauche de l'écran, ou d'attaquer les boss dans le dos.

70's Robot Anime Geppy-X
Certaines pubs feraient presque peur.
L'engin que l'on dirige dans le jeu est bien plus imposant que les vaisseaux de la plupart des shoot'em up et les habitués seront sans doute déstabilisés par la faible marge de manœuvre autorisée par le volume du robot. De plus, une grande partie du bas de l'écran est occupée par les statistiques du Geppy-X, ce qui laisse finalement un espace plutôt étriqué à l'action. Soyez rassuré, on s'habitue très vite à cette présentation qui n'a rien d'handicapant. Le jeu est d'ailleurs très facile et même les joueurs les plus nuls aux shoots n'auront aucune difficulté à en voir la fin. Lors de la première partie, on dispose de trois continues dotés de deux vies chacun, et de 300 points de vie (400 dans les derniers épisodes). Les assauts ennemis blessent généralement très peu et les bonus régénérant peuvent être récupérés assez fréquemment. De ce fait, même en jouant comme une quiche du début à la fin, il est possible d'atteindre la cinématique de conclusion. Ainsi, les débutants ou les trop mauvais aux shoots s'en sortiront sans peine, si toutefois ils ne jouent pas les kamikazes, d'autant que le jeu offre la possibilité de sauvegarder sa partie après chaque épisode. Les options proposent en plus trois modes de difficulté pour que tout le monde y trouve son compte, même si le mode Hard reste quand même bien ridicule.

70's Robot Anime Geppy-X
Ce fond de soleil couchant est splendide.
Côté musique, le studio Aroma nous gratifie d'une bande originale à tomber par terre. Celle-ci se compose en effet de 13 pistes intégralement chantées par des professionnels spécialisés dans les animes japonais. Certains d'entre eux sont même des stars au Japon. En écoutant le générique, on se croirait revenu à l'époque du Club Dorothée et des premiers animes en France, à ceci près que les paroles ne sont pas traduites. Toutes ces musiques ont bénéficié d'un travail formidable et propulseront au paradis tous les fans d'animation japonaise des seventies. Concernant les graphismes, on ne peut que se prosterner devant la qualité des séquences en dessin animé qui ne souffrent d'aucune pixellisation. On aurait aimé que toutes les phases de dialogues brillent de la même splendeur mais il aurait fallu une bonne vingtaine de disques pour contenir une telle profusion de vidéos. On se contente donc des images fixes, qui résultent tout de même d'un travail soigné. Les phases de shoot sont intégralement en 2D assez réussie, agrémentée de très jolis effets lumineux pour les tirs et les explosions. Les décors de fond sont également bien jolis sans être trop chargés afin de ne pas gêner la lisibilité de l'action. Au fil des niveaux, le Geppy-X est amené à traverser le désert, les fonds marins, le ciel nocturne de Tokyo, des montagnes enneigées et même la Lune. On a ainsi une belle diversité d'environnements à explorer sans craindre la lassitude visuelle, ce qui est heureux puisque pour finir le jeu à 100%, il faut le traverser au moins 8 fois.

70's Robot Anime Geppy-X
Oui, ce boss a un train sur la tête.
Le mode normal possède effectivement 3 fins différentes, déterminées par un choix réalisé à la fin de l'épisode 4. De plus, le jeu propose 5 modes bonus dans lesquels on a la possibilité de recommencer en incarnant d'autres robots, avec quelques dialogues pour certains, mais sans aucune scène cinématique. Les amateurs de challenges pourront ainsi jouer avec Wild John, un robot américain aux tirs rectilignes et dont les points de vie sont limités à 200. Il y a aussi Altanger, un gros bourrin qui traverse les niveaux comme un couteau découpe de la purée, Queen Fairy, un robot intéressant mais un peu difficile à manier, et R-64, un robot vraiment pas terrible qui rend la première moitié du jeu très difficile. Enfin, il y a le mode Star Geppys qui est à mourir de rire car il s'agit ni plus ni moins de l'adaptation américaine de Geppy-X. Les développeurs parodient ainsi les reprises (ou massacres, selon les cas) de leurs œuvres animées par les pays étrangers. Les personnages se retrouvent totalement relookés et si Kei s'en sort plutôt bien en héritant simplement d'un costume japonais typique, on ne peut pas en dire autant de Jin, qui se retrouve affublé d'une coupe afro blonde, ou de Riki, qui a été relooké en une sorte de pirate. Les plus perfectionnistes s'attacheront également à compléter la Beast Library, qui recense tous les ennemis du jeu, ainsi que les cinématiques. Notez aussi la présence d'un mode Boss Battle, qui propose de refaire à la suite tous les boss du jeu en récupérant 40 points de vie et une upgrade d'arme entre deux combats.

70's Robot Anime Geppy-X
Mais qu'est-ce que c'est que ça ?
Pour conclure, Geppy-X instaure une ambiance extrêmement réussie qui nous plonge dans un anime de robots géants des années 70. L'humour omniprésent n'est malheureusement pas totalement accessible à tous car le jeu est en japonais, mais de nombreux gags visuels, comme les publicités, relancent l'intérêt du délire pour tout le monde. Il faut compter environ 3 heures pour finir l'aventure une première fois en profitant tranquillement des vidéos, puis un peu plus d'une heure en les zappant, ce qui amène le potentiel total à une vingtaine d'heures en comptant les modes bonus. Geppy-X est donc un bon jeu, à la réalisation très correcte, qui s'adresse avant tout aux fans d'animation japonaise et d'ambiances complètement barrées. Ceux qui veulent y jouer devront en revanche se préparer à débourser entre 60 et 80 euros car depuis sa sortie en 1999, il est malheureusement devenu assez rare.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Les scènes cinématiques sont si réussies qu'on se croirait face à un véritable anime surgi du passé. Les créateurs ont même inclus les paroles des génériques en sous-titres pour que le joueur puisse chanter devant son téléviseur. Les phases d'action bénéficient quant à elles de graphismes très corrects et lisibles.

  • Jouabilité 15 /20

    L'espace de jeu semble d'abord très limité pour un robot aussi gros, mais tout est calibré pour que l'on puisse esquiver les tirs ennemis avec un peu d'entraînement. Il est bien dommage que le jeu ne propose presque aucun challenge, si ce n'est dans les modes bonus, et que la troisième forme du Geppy-X soit aussi peu pratique.

  • Durée de vie 16 /20

    Pour un shoot'em up, Geppy-X s'en sort avec les honneurs car même en zappant toutes les vidéos, on en a pour une bonne heure à tirer dans tous les sens. Avec ses 5 scénarios supplémentaires, le jeu nous invite à retraverser les niveaux avec de nouveaux robots plus ou moins maniables.

  • Bande son 17 /20

    Les musiques constituent le gros point fort du jeu car tous les niveaux et les affrontements contre les boss s'accompagnent d'un thème chanté à la gloire du Geppy-X. Concernant les bruitages, on est dans un jeu japonais, donc les personnages hurlent dès qu'ils se prennent un coup et crient le nom de leur attaque chargée avant de la lancer. Pour certains joueurs, c'est énervant, alors que pour d'autres, c'est indispensable.

  • Scénario 14 /20

    L'histoire parodie les standards de l'animation japonaise et reste donc assez classique. On a les méchants d'un côté, les gentils de l'autre et puis voilà. Les joueurs qui ont la chance de comprendre le japonais pourront profiter pleinement de l'humour de cet univers loufoque et les autres riront quand même aux éclats devant les publicités idiotes et les bandes-annonces d'autres animes très bizarres.

Si Geppy-X est loin d'être le meilleur shoot'em up de tous les temps, il n'en est pas moins un jeu au concept très original qui marie à la perfection l'anime et le jeu vidéo. Les joueurs de shoots acharnés pourront donc passer leur tour mais les amateurs de curiosités se doivent de l'essayer.

Profil de JackFost
L'avis de JackFost
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 décembre 2011 à 21:56:06
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 22/12/2011
PlayStation Shoot'em Up Aroma
A lire aussi
Wiki de 70's Robot Anime Geppy-X 07 déc. 2014, 17:14
Dernières Preview
PreviewDoom Eternal : Un début d'aventure plus fou, plus dense mais aussi plus aérien ? 21 janv., 16:00
PreviewMonster Energy Supercross - The Official Videogame 3 - Vers un jeu plus technique ? 20 janv., 15:43
PreviewZombie Army 4 Dead War : Des zombies nazis et de la série B pour un Shooter coopératif décomplexé 07 janv., 16:00
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020