Menu
Mother 3
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Mother 3 sur GBA /

Test du jeu Mother 3 sur GBA

Test : Mother 3
GBA
Mother 3
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de JackFost
L'avis de JackFost
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 décembre 2011 à 18:39:11
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19.1/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Initialement annoncé sur Nintendo 64 en 1996, puis annulé en 2000 suite à l'accumulation d'un retard considérable, Mother 3 renaît finalement de ses cendres sur GBA en avril 2006 pour le plus grand bonheur des fans de la série. L'attente aura donc duré 12 ans depuis EarthBound, l'unique épisode à avoir eu l'honneur de sortir aux Etats-Unis. Ce troisième et, a priori, dernier opus a ainsi la lourde tâche de succéder à ce jeu culte de la Super NES. Le petit nouveau a-t-il surpassé la légende ?

Mother 3

L'histoire commence sur l'archipel de Nowhere Islands, plus précisément dans le paisible village de Tazmily, à une époque non-précisée. L'introduction nous présente la famille de Lucas et Claus, de jeunes jumeaux qui passent leurs journées à jouer avec les animaux. Pour eux et pour le reste du village, tout va pour le mieux, jusqu'à l'arrivée de curieux individus affublés d'uniformes évoquant la gente porcine. Ces derniers débarquent dans la forêt voisine, déclenchent des incendies et capturent des animaux pour mener d'étranges expériences sur eux. Les villageois décident alors d'affronter cette menace ensemble mais leur mode de vie simple et pacifique les rend impuissants face à ces adversaires sournois et manipulateurs dont les intentions restent incertaines. A priori, l'histoire de Mother 3 n'a donc rien à voir avec celle de Mother 2. Pourtant, il existe bel et bien une continuité entre les deux épisodes mais pour la découvrir, vous devez y jouer.

Mother 3
Des fantômes fêtards bien sympathiques.
L'aventure se découpe en 8 chapitres dans lesquels on dirige des personnages différents. On suit ainsi l'intrigue du point de vue de plusieurs protagonistes afin d'être en permanence plongé au cœur de l'action. Le scénario bénéficie d'une écriture soignée qui suscite en permanence l'envie d'avancer dans l'aventure pour découvrir ce qu'il va advenir des héros et du village. Mother 3 rompt ainsi avec ses aînés en proposant une histoire plus complexe et plus tragique, tout en conservant l'humour absurde et en mettant en scène des personnages toujours aussi attachants. On retrouve également avec plaisir l'ambiance qui avait fait le succès des deux épisodes précédents, avec tout de même une grande différence d'environnement puisque le milieu rural remplace ici l'urbanisme dominant d'EarthBound. Ce choix scénaristique permet à Shigesato Itoi, le créateur de la série, de nous servir une critique de la société actuelle plus virulente que jamais et qui invite à réfléchir à l'avenir du monde.

Mother 3
Ici, on attaque en musique.
Pour ce qui est du jeu en lui-même, on note de grandes évolutions de gameplay qui le rendent plus intéressant que jamais. Bien sûr, on reste dans un RPG utilisant des mécanismes de base, à savoir des phases d'exploration entrecoupées de combats contre des monstres plus loufoques les uns que les autres. Mais là où Mother 3 se démarque de la concurrence, c'est dans son système de combos. En effet, il est désormais possible d'enchaîner les ennemis avec un maximum de 16 coups consécutifs en utilisant simplement la commande « attaque » et en martelant le bouton A sur le tempo de la musique du combat. En théorie, ce système semble séduisant et en pratique, il se révèle tout simplement jouissif. Pour ceux qui peineraient à trouver le bon rythme, les développeurs ont eu la bonne idée de le rendre clairement audible lorsque les ennemis sont endormis avec le pendule de Duster ou une magie soporifique. En combat ou dans les phases d'exploration, chaque personnage dispose de sa propre spécialité qui peut être la maîtrise des techniques PSI pour Lucas et Kumatora ou les techniques de voleur pour Duster. Tous les personnages peuvent en revanche attaquer, se défendre et utiliser des objets. Comme dans Mother 1 et 2, chaque héros dispose de son propre inventaire à capacité limitée qu'il faut gérer avec le plus de soin possible afin d'éviter de se retrouver à court de ravitaillement en plein donjon. En revanche, les points de sauvegarde ne se présentent plus sous forme de téléphones, mais de sympathiques grenouilles que l'on rencontre très fréquemment, et c'est tant mieux.

Mother 3
Les grenouilles remplacent avantageusement les téléphones.
La difficulté légendaire de Mother avait déjà bien chuté dans Mother 2, et dans Mother 3, celle-ci est mieux dosée que jamais, voire même trop basse pour ceux qui auraient gardé l'habitude de s'entrainer pendant des heures. En effet, les points de sauvegarde sont plus nombreux, tous les membres de l'équipe peuvent utiliser les objets d'attaque destructeurs, l'inventaire peut accueillir plus d'objets que jamais et les monstres sont moins nombreux. Toutefois, ces derniers sont toujours aussi forts et il est encore plus difficile d'éviter les combats, le bug de disparition des monstres dans EarthBound ayant bien entendu été corrigé. On retrouve par ailleurs le système d'approche qui nous donne l'avantage si le monstre est attaqué de dos et qui nous pénalise d'un tour si on se fait attaquer par derrière. Le système de combos musicaux permet aussi de faire très mal à l'adversaire et de boucler les combats de routine assez rapidement sans gaspiller de points PSI ou de précieux objets. L'économie est assez appréciable et nous encourage à nous entraîner à maîtriser les rythmes de tous les thèmes de combats. Pour ce faire, l'objet « mémoire des combats » propose d'affronter les ennemis déjà rencontrés pour parfaire son sens du rythme sans se prendre de dégâts puisque dans ce mode, les ennemis sont immobiles.

Mother 3
D'où sortent donc ces cochons ?
Les musiques de combats sont par ailleurs très nombreuses et la plupart des boss possèdent leur propre thème. Le nouveau compositeur a eu beaucoup de travail sur ce jeu car le sound test rassemble pas moins de 250 pistes, de très bonne qualité dans l'ensemble. Toutes les musiques collent parfaitement à l'ambiance si particulière du jeu et certaines sont inoubliables, comme le thème d'introduction et celui d'un des boss du dernier chapitre qui a déjà marqué bien des esprits, en témoignent les reprises sur les sites de vidéos. On note aussi quelques références musicales amusantes comme l'introduction du thème de combat contre les chauves-souris qui évoque le générique du Batman des années 60. Niveau graphismes, les habitués reconnaîtront sans problème le style minimaliste propre à la série toujours aussi agréable à l'œil. L'univers de Mother 3 regorge de couleurs vives, de décors simples mais élégants et les personnages bénéficient d'un bon travail d'animation. De plus, le design des monstres mérite des éloges car on a rarement vu des créatures aussi originales que celles rencontrées dans la seconde moitié du jeu, issues pour la plupart de croisements improbables de deux animaux qui n'ont rien à voir comme une autruche et un éléphant.

Mother 3
La séquence du labo est l'une des meilleures du jeu.
Avec ses 8 chapitres assez linéaires et aucune quête annexe, on pourra tout de même reprocher à Mother 3 sa durée de vie un peu décevante. En prenant son temps, il faut environ une trentaine d'heures pour atteindre la fin, ce qui reste très convenable par rapport à la moyenne des jeux actuels mais un peu faible pour un RPG et bien trop peu pour un jeu aussi passionnant ! Les amateurs de défis seront en revanche ravis d'apprendre l'existence d'un mode difficile, dans lequel les points de vie de tous les ennemis sont doublés, déblocable en saisissant HARD MODE en tant que nom de joueur peu après le début du premier chapitre. Les plus courageux pourront aussi se mettre en tête de compléter le « mémoire des combats » en affrontant tous les monstres du jeu de face et de dos, même les plus rares. Notez quand même que ça ne sert à rien, ça vous évitera de perdre votre temps inutilement.

Mother 3
Vos compagnons vous suivent à la trace.
L'univers de Mother 3 regorge de personnages attachants, d'environnements dépaysants et de créatures étranges. Son scénario apporte un formidable renouveau à la série qui, au lieu de sombrer dans la répétition, s'offre un épisode riche en changements qui ne renie pas pour autant ses origines. Le style graphique, les musiques et le système de jeu s'inscrivent ainsi dans la lignée des épisodes précédents tout en apportant une bonne dose de nouveautés. Une fois l'aventure terminée, on se sent forcément un peu triste car on aurait voulu qu'elle se prolonge encore et encore, mais malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. En résumé, Mother 3 est donc l'un des meilleurs RPGs créés pour la GBA et il ravira aussi bien les novices du genre que les joueurs confirmés.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Mother 3 est un jeu au style minimaliste mais élégant. Les graphismes sommaires, mais très soignés et colorés, contribuent à instaurer une ambiance unique et inoubliable. On retiendra par exemple les monstres farfelus et les fonds psychédéliques animés des combats.

  • Jouabilité 19 /20

    Les petites icônes et les indications activables avec le bouton select rendent les menus d'une clarté limpide. Du débutant au joueur confirmé, tout le monde peut maîtriser les mécanismes du jeu en deux temps trois mouvements. On traverse les 8 chapitres avec un plaisir sans cesse renouvelé dû en partie au système de combos en rythme diaboliquement jouissif.

  • Durée de vie 16 /20

    On peut atteindre le générique de fin en seulement 25 heures, voire un peu plus en prenant le temps de s'entrainer, d'explorer la richesse des environnements et de discuter avec tous les PNJ. Le bilan est donc correct mais on aurait voulu passer plus de temps en compagnie de Lucas et de ses amis, à l'occasion de quelques quêtes annexes par exemple.

  • Bande son 17 /20

    Le nouveau compositeur, Shogo Sakai, succède brillamment à ses aînés en offrant à Mother 3 une bande-son de grande qualité comptant pas moins de 250 musiques. Les compositions sont si variées qu'on ne se lasse à aucun moment, en particulier pendant les combats. Ceux-ci peuvent en effet s'accompagner par plus de 30 musiques différentes en fonction des ennemis rencontrés.

  • Scénario 18 /20

    L'histoire qui s'étale sur 8 chapitres nous conte les déboires d'un charmant village envahi par une armée d'hommes-cochons. Ce propos de base assez absurde dissimule un scénario qui ne fait pas dans la dentelle en matière de critique de la société moderne, écrit de main de maître par Shigesato Itoi.

Mother 3 nous invite à vivre une aventure passionnante au sein d'un univers extrêmement attachant. Plus on y joue, plus on a envie de savoir ce qui va se passer ensuite, si bien qu'arrivé à la fin, on ne peut que regretter l'absence de contenu supplémentaire. On a ici affaire à un jeu intemporel et universel capable d'enchanter tous les publics. Quel gâchis de ne l'avoir sorti qu'au Japon !

Profil de JackFost
L'avis de JackFost
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 décembre 2011 à 18:39:11
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19.1/20
Mis à jour le 16/12/2011
Gameboy Advance RPG Nintendo Brownie Brown
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Battletoads, le Beat'em all fait-il un bond de géant ou de grenouille ? - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Gears 5, le mode Horde fait du neuf avec des vieux - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Still There : Le futur Firewatch de l'espace ? - gamescom 2019
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce