Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Chrono Trigger
iOS

Lorsqu'on se lance dans cette noble quête qu'est la découverte du RPG sur consoles, il y a un nom qui revient constamment, comme un écho lancé par des milliers de passionnés marqués au fer rouge par une expérience inoubliable. Ce nom, c'est celui de Chrono Trigger, et nul ne peut percer son mystère à moins de se résoudre à venir rejoindre ceux qui ont accepté de relever ce défi intemporel dont on continuera encore longtemps à chanter les louanges.

La raison pour laquelle Chrono Trigger occupe une place symbolique dans le coeur des joueurs n'est pas de celles qu'on peut expliquer. Ce qui est sûr, c'est que ce titre, issu de la collaboration entre Squaresoft et Enix pour la Super Nintendo, avait su faire l'unanimité absolue dès sa sortie, au point de rendre inexplicable et inexcusable sa non distribution sur le territoire européen. Et alors que son remake PSOne relançait encore plus l'impact du titre à travers le monde, nous passions à nouveau à côté de ce chef-d'oeuvre encensé par ceux qui avaient eu la chance de s'y essayer. Mais la patience est une vertu que les joueurs connaissent bien et le salut est finalement venu de la Nintendo DS, qui eut droit à une version formidablement adaptée et tout en français s'il vous plaît ! Vu le succès de ce portage, le gourmand iPhone a demandé son dû et Square Enix exauça un nouveau voeu. Mais peut-être ne connaissez-vous pas encore Chrono Trigger ?

Une rencontre choc.

Que feriez-vous si, demain, vous appreniez que votre monde va disparaître, englouti par une entité cataclysmique au-delà de toute résistance humaine, comme un fléau imposé par le destin pour mettre un terme au parcours chaotique de l'être humain ? Que feriez-vous si l'on vous disait qu'il existe peut-être une chance infime d'y remédier, mais que pour cela il va vous falloir braver le temps, depuis la création du monde jusqu'à sa destruction ? Combien de chances de réussir vous donneriez-vous si l'on vous demandait de réunir, au cours de votre voyage à travers les âges, une poignée d'élus détenant le moyen d'oeuvrer pour une cause commune sans aucune certitude de réussir ? Accepteriez-vous de croire une seconde au succès d'une telle entreprise, alors même que se dresse devant vous le pire cauchemar de l'humanité, un parasite géant connu sous le nom de Lavos ? Nous sommes en l'an 1000 du calendrier du royaume de Gardia, et vous vous tenez devant le portail inter-dimensionnel qui relie votre ère à celle des époques passées et à venir. Vous n'avez qu'un pas à faire pour passer de l'autre côté, mais plus rien ne sera jamais comme avant.

Et soudain, c'est le drame !

Il n'est pas question ici de partir à la découverte d'un monde unique, ni même de deux ou de trois comme se plaisaient à nous le proposer certains RPG contemporains à Chrono Trigger. En jouant sur le concept des voyages dans le temps, c'est bel et bien une multitude d'univers radicalement distincts que le soft nous invite à découvrir. De la préhistoire aux temps futurs, en passant par l'antiquité et le moyen-âge, l'aventure prend des airs d'épopée à très grande échelle, s'affranchissant de toute limite pour nous surprendre constamment. Chaque époque étant connectée aux autres via des portails spatio-temporels, on assiste de visu aux changements naturels opérés par le poids du temps sur un monde qui semble ne jamais afficher le même visage. A nous de comprendre comment tirer parti de ces transformations pour réaliser dans le passé les actes qui ne peuvent l'être dans le présent, et ce afin d'empêcher que certains événements ne se produisent. Si la liberté d'exploration offerte par un tel schéma de progression semble illimitée, le jeu nous met heureusement sur la voie et tout s'enchaîne, pierre après pierre, vers l'inéluctable. Ces contrées, que l'on arpente courageusement à pied à la recherche des précieux portails dimensionnels, gravitent toutes autour d'un noyau appelé la Fin des Temps. Un havre de paix où réside un mystérieux vieillard qui détient la clé de tous les portails et de toutes les époques. Après bien des errances, la récompense de nos efforts sera l'obtention d'une véritable machine à voyager dans le temps, sorte de vaisseau ultime permettant d'accéder librement à tous les âges révolus ou à venir, et à tous les endroits répartis aux quatre coins du globe.

Les attaques spéciales bénéficient de belles animations.

Certes, le voyage est sans commune mesure avec ce que l'on a connu, mais qu'est-ce que cela donne concrètement ? Si tout le monde s'accorde à louer le gameplay de Chrono Trigger, c'est bien qu'il doit y avoir une raison. Peut-être que la qualité de la narration, le charisme des personnages et l'efficacité du système de jeu y sont pour quelque chose ? De la première minute à la dernière, les événements s'enchaînent sans la moindre perte de rythme, sans la moindre baisse de régime, sans le moindre risque de lassitude pour le joueur. En misant sur des environnements extrêmement nombreux mais jamais trop vastes, sur des rencontres non aléatoires avec une fréquence de combat raisonnable et une progression fluide, le jeu se déroule comme une partition parfaitement orchestrée. La course effrénée de Chrono et de ses compagnons n'est interrompue dans son élan que par des ennemis que l'on vient déranger dans leur environnement naturel et qui n'hésitent pas à appeler leurs congénères en ralliement lorsque la confrontation est inévitable pour les deux parties. Non contents d'être animés avec génie, ces monstres réagissent même de façon à s'adapter à votre façon de vous battre, par exemple en modifiant leur résistance physique et magique en cours de bataille. Ce n'est peut-être pas systématique, mais on constate tout de même que les affrontements nous incitent à jouer de manière tactique et subtile pour l'emporter le plus efficacement possible sur des adversaires intelligents.

AD 600, votre premier voyage dans le temps.

Avec le gain constant de nouvelles techniques spécifiques à chaque personnage, mais aussi de magies élémentaires et d'attaques combinées, le gameplay de Chrono Trigger possède tout ce qu'il faut pour se rendre délectable. Mi temps-réel, mi tour par tour, les combats permettent de faire à-peu-près tout ce que l'on veut en choisissant quel membre de l'équipe entre en action à quel moment, et surtout avec qui. Si un personnage seul ne peut porter que des attaques classiques, physiques ou magiques, il suffit d'attendre qu'il soit rejoint par un second compagnon pour accéder aux techniques en duo, puis par un troisième pour accéder aux techniques en trio. Voir ses personnages mettre leurs talents en commun est d'ailleurs l'un des principaux attraits de Chrono Trigger, surtout quand on sait qu'il existe une multitude de combinaisons possibles qui s'acquièrent en fonction du temps que chacun aura passé avec les autres. On a donc tout intérêt à faire tourner régulièrement les membres actifs de son équipe pour développer le plus possible les techniques solos et combos de chaque personnage, ce qui est facilité par la possibilité de réorganiser son groupe librement à n'importe quel moment du jeu.

Tu pensais vraiment que ça allait être si facile Chrono ?

Si l'aventure, en ligne droite, peut être parcourue en une vingtaine d'heures seulement, elle comporte pas moins de 13 fins différentes qu'on ne peut découvrir qu'en reprenant la quête plusieurs fois de suite. La trame est également agrémentée d'un nombre très intéressant de quêtes annexes et de mini-jeux, auxquels viennent s'ajouter les donjons optionnels inédits et autres suppléments de la version DS, aussi présents dans ce portage iPhone. Depuis le havre de la Fin des Temps, on a aussi accès à une arène inter-dimensionnelle où l'on peut faire combattre ses propres monstres dans des tournois ou dans des matches à deux joueurs. Les aptitudes de votre créature devant être renforcées régulièrement, vous pourrez, tout au long de votre aventure, revenir la voir de temps en temps pour aiguiller son évolution en l'envoyant s'entraîner dans différentes époques en vue du prochain duel. Là encore, le nombre de combinaisons que l'on peut obtenir est suffisamment important pour inciter les joueurs à y passer du temps. Un bonus intéressant par rapport à l'original sur Super Nintendo, tout autant que le Songe Obscur, le Sanctuaire Oublié et le Vortex Dimensionnel qui rallongent de manière considérable la quête principale.

Alors, on fait ses emplettes ?

Déjà splendide graphiquement dans sa version originale, le soft n'a pas subi de refonte sur le plan visuel. Par contre, le passage à une plate-forme exclusivement tactile engendre quelques modifications de gameplay. Bien que le contrôle au pad virtuel soit moins précis, il n'est pas assez gauche pour sortir le joueur de son rêve éveillé. En fait, le seul bémol que l'on pourrait signaler reste le prix, bien qu'il soit difficile de mieux dépenser huit euros. En étant un peu pointilleux, on pourrait aussi parler de l'absence des cinématiques créées pour la version PS1 et présentes dans la version DS. Malgré cela, Chrono Trigger reste un joyau taillé avec brio qui ne se révèlera totalement à vous qu'après des heures de jeu.

Les notes
  • Graphique 17 /20

    Conserver la réalisation du soft telle qu'elle était à l'époque semblait indispensable, non seulement pour préserver l'aura nostalgique du titre mais aussi parce que le rendu visuel était déjà réellement bluffant sur SNES. Le design des monstres et des personnages profite du savoir-faire d'Akira Toriyama, le papa de Dragon Ball. On regrettera juste l'absence des cinématiques présentes sur la version DS

  • Jouabilté 18 /20

    Les quelques petites imprécisions du pad virtuel ne suffisent pas à éclipser le gamplay de génie du titre de Square Enix. Nous sommes devant la formule idéale de ce qu'on peut attendre d'un RPG 2D.

  • Duree 16 /20

    Haletant d'un bout à l'autre, Chrono Trigger se dévore beaucoup trop vite en à peine une vingtaine d'heures en ligne droite. Fort heureusement, l'aventure comporte suffisamment de compléments pour décupler sa durée de vie : 13 fins différentes, une multitude de quêtes annexes, les donjons inédits découverts avec la version DS ainsi que la possibilité de livrer des duels par créatures interposées.

  • Son 17 /20

    Les musiques composées par Yasunori Mitsuda et Nobuo Uematsu pour Chrono Trigger font encore aujourd'hui référence auprès des amateurs d'OST vidéoludiques, et on comprend pourquoi dès les premières minutes.

  • Scénario 17 /20

    Avec son concept de voyages inter-dimensionnels, le scénario de Chrono Trigger contribue en grande partie à l'efficacité de l'aventure, caractérisée par sa diversité et sa liberté d'exploration. Bien qu'on soit relativement guidé dans le cheminement, on a bel et bien l'impression de mettre nous-mêmes en marche les rouages qui permettront de déjouer le funeste destin réservé à la race humaine.

Une note qui traduit simplement le caractère universel d'un jeu qui fait depuis toujours l'unanimité auprès des joueurs. Adapté de la version DS, ce portage iPhone intègre une traduction intégrale en français et de nombreux suppléments inédits qui relancent son intérêt sur la durée, peu importe si la jouabilité au pad virtuel n'est pas optimale. Inégalé pour beaucoup, Chrono Trigger reste plus que jamais ce chef-d'oeuvre intemporel dont n'importe quel fan de RPG saura vous vanter les mérites.

Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
15 décembre 2011 à 17:06:55
18/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (22)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 15/12/2011 Voir l'historique
iOS RPG Squaresoft Square Enix
  • Partager cette page :
Chrono Trigger
PS3 iOS Android DS PS1 PSP SNES Wii
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (5)
  • News (27)
  • Vidéos (46)
  • Images (470)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (9)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Chrono Trigger sur iOS
    -
    IOS
Boutique
  • Chrono Trigger IOS
    Gratuit
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.