Menu
Sonic Generations
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • 3DS
  • Box Orange
  • Box SFR
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Sonic Generations
PS3
Sonic Generations
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 novembre 2011 à 17:41:24
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (269)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Tous les prix
Prix Support
11.49€ 360
13.15€ PS3
13.37€ PS3
19.99€ PC
25.90€ PC
89.00€ 360
Voir toutes les offres
Partager sur :

Quoi de mieux, pour fêter les 20 ans du hérisson le plus rapide et le plus célèbre de la planète, qu'un jeu retraçant son parcours tumultueux ? Voilà le propos de Sonic Generations, un volet inédit qui revisite les niveaux les plus marquants des épisodes canon de la série tout en vous permettant de les arpenter en 2D ou en 3D. Mais dispose-t-il des atouts suffisants pour faire l'unanimité ?

Sonic Generations

Generations est l'épisode de la commémoration, mais il aurait pu rimer aussi avec réconciliation, réhabilitation et consécration. Réconciliation entre les fans de Sonic qui ne jurent que par l'ère Megadrive et les partisans du Sonic moderne, réhabilitation des épisodes en 3D les plus décriés et consécration des efforts récents de SEGA pour redorer le blason de sa mascotte (on pense à Sonic Colours). Hélas, Sonic Generations rime plutôt avec déception. Non que le jeu soit mauvais (loin de là !), mais au-delà de l'hommage bien réel qu'il représente, émaillé de compromis et enchapé d'une bonne couche de fan-service, le jeu ne dispose pas des qualités indispensables à tout bon Sonic : une jouabilité irréprochable, un level design inventif et une réalisation hors pair. Si on ne peut que louer les intentions de la Sonic Team, une fois de plus, le résultat n'est pas vraiment à la hauteur.

Sonic Generations
Ce qu'ils ne savent pas encore, c'est qu'ils ne vont pas pouvoir manger le gâteau.
Même s'il s'agit du défaut le moins gênant de Sonic Generations, on s'attendait d'abord à mieux sur le plan de l'histoire et de la mise en scène. Les derniers Sonic ont prouvé que le jeu de plates-formes pouvait bénéficier d'un effort en ce sens, mais en l'occurrence, c'est loin d'être le cas. Bien moins impressionnante que de coutume, la cinématique d'introduction nous montre brièvement comment les amis du hérisson, réunis autour d'un goûter d'anniversaire, sont subitement kidnappés par une sorte de démon inter-dimensionnel. Le hérisson bleu se voit donc contraint d'aller les chercher dans l'espace-temps et croise pour l'occasion sa version rétro, avec laquelle il fait équipe. Voilà tout de même un pitch un peu léger pour un épisode commémoratif, d'autant que les cut-scenes sont assez cheap et les doublages en français complètement ratés (les dialogues sont de toute façon presque inexistants). Quoi qu'il en soit, le périple de Sonic à travers le temps est l'occasion pour la Sonic Team de proposer une anthologie des niveaux les plus marquants des épisodes canon de la série, du premier opus sur Megadrive jusqu'à Sonic Colours sur Wii. Mais sont-ce forcément les meilleurs ?

Sonic Generations
Le travail artistique accompli sur les environnements est remarquable.
C'est la question qu'on peut se poser au vu de la sélection opérée, qui souffre de choix contestables (sorti de sa superbe musique, il y avait quand même mieux que Sky Sanctuary pour Sonic & Knuckles), de certaines redites (Speed Highway, City Escape, Crisis City et Rooftop Run ont tous les quatre une thématique urbaine) et de quelques lacunes (Sonic 3 écarté au profit de Sonic the Hedgehog 2006 ?!). Qui plus est, en dehors de Death Egg, les boss proposés ne figurent pas parmi les plus intéressants qu'on ait eu à affronter dans la série. On a davantage l'impression d'avoir affaire à un florilège de citations obligatoires qu'à une sélection mûrement réfléchie. Fermons toutefois les parenthèses de la subjectivité pour mentionner deux aspects hautement appréciables. Primo, le fait que les niveaux originellement en 2D soient aussi jouables dans une représentation 3D (et vice versa) permet de redécouvrir chaque univers sous un autre angle. A ce titre, la transposition rétro de City Escape est une vraie réussite. Secundo, on apprécie que les anciens niveaux, dont on retrouve les ennemis et les mécanismes originaux, aient été revisités et non pas reconduits tels quels.

Sonic Generations
Il souffre en revanche d'une certaine tendance à la surcharge : mais où est donc Sonic ?
Sonic Generations est constitué de neuf zones de jeu proposant chacune un niveau en 2D et un niveau en 3D, sachant qu'il faut s'acquitter des deux pour progresser. Destinée à contenter tout le monde, cette alternance serait une bonne idée si les deux types de gameplay parvenaient à véhiculer des sensations différentes, ce qui n'est pas vraiment le cas. La faute à des phases rétro fleurant trop la physique 3D pour permettre à l'utilisateur de retrouver la jouabilité old-school dont il bénéficiait sur Megadrive. Sonic voit pourtant ses mouvements restreints à la spin attack et au spin dash, mais souffre d'une inertie peu convaincante. Il saute lentement et relativement haut mais retombe comme une pierre, met beaucoup trop de temps à stopper ou à changer de direction quand on le lui demande (surtout avec le stick analogique, qu'il vaut mieux éviter) et souffre d'une maniabilité globalement trop rigide et trop imprécise. Le résultat, c'est qu'à l'image de Sonic the Hedgehog 4 : Episode 1, les phases rétro de Sonic Generations donnent davantage l'impression de croiser une vieille dame passée entre les mains d'un chirurgien esthétique que de retrouver son amour de jeunesse.

Sonic Generations
On a l'impression que certains niveaux sélectionnés sont autant de citations obligatoires.
Les phases en 2D restent toutefois les plus intéressantes car elles bénéficient d'un level design très travaillé, ce qui n'est pas vraiment le cas des niveaux en 3D. Ces derniers sont bien plus dynamiques et bien plus furieux (il faut dire que le hérisson y récupère le Sonic boost et la homming attack) mais ils s'avèrent bien moins inventifs et recherchés, tout en ne nous épargnant pas les problèmes de caméra dès qu'on arrête de filer à toute berzingue pour explorer un peu. L'expérience se révèle donc moins concluante qu'elle pouvait l'être dans Sonic Colours, ou même dans les phases de jour de Sonic Unleashed. Comme dans les deux épisodes précités, les niveaux modernes adoptent parfois une représentation en 2D le temps de négocier quelques phases de plates-formes. L'idée est toujours aussi pertinente, mais elle peut poser problème dans Sonic Generations, où on se prend parfois à vouloir utiliser une homming attack avant de se rendre compte qu'on est dans un niveau rétro et non pas dans une des séquences en 2D d'un niveau moderne – une confusion qui se traduit souvent par la perte d'une vie.

Sonic Generations
Certaines séquences étaient bien plus jouables dans leur version d"origine.
Autre élément de déception dans Sonic Generations : la réalisation très inégale. Certains niveaux sont superbes, mais bien trop surchargés pour offrir une jouabilité optimale, sans compter que cette opulence visuelle est source d'un manque de fluidité un tantinet pénible, qui peut finir par faire mal aux yeux (surtout dans les niveaux rétro). A côté de ça, on trouve aussi des niveaux particulièrement moches, qui semblent n'avoir bénéficié que de légères retouches graphiques par rapport à leur version originale, affichant sans pudeur leurs modèles 3D dépassés et leurs textures disgracieuses (on pense notamment à Perfect Chaos). Même si l'ensemble est loin d'être vilain, il reste un cran en-dessous de Sonic Unleashed techniquement parlant, tout en multipliant les temps de chargement pour un oui ou pour un non. En revanche, Sonic Generations constitue un quasi sans-faute d'un point de vue musical. Des remix fabuleux offerts dans les différentes zones de jeu jusqu'aux réorchestrations inventives qui se font entendre dans le menu in-game, le plaisir auditif est immense (mention spéciale à la reprise de l'inoubliable Door into Summer de Knuckle's Chaotix !).

Sonic Generations
Les fans auront grand plaisir à retrouver des boss qui les auront pourtant fait souffrir !
Le menu en question prend d'ailleurs la forme plutôt sympathique d'un méta-niveau en noir et blanc qui se colore au fur et à mesure de votre progression. Il permet d'accéder aux différentes zones de jeu (avec la possibilité d'alterner entre les deux Sonic d'une simple pression d'un bouton), mais aussi aux portails de défis qui apparaissent à l'approche d'un affrontement contre un boss. Particulièrement nombreux, ces challenges peuvent être abordés dans une optique moderne ou rétro. Il faut en relever au minimum un par zone pour débloquer l'accès au boss, mais ils se montrent suffisamment variés et plaisants pour que ce ne soit pas du tout une contrainte, d'autant que Sonic a l'occasion d'y croiser ses amis. Même s'ils ne sont pas jouables directement, ces derniers côtoient en effet le hérisson dans certains défis, que ce soit pour lui prêter main-forte (Knuckles pourra creuser des trous pour déterrer des médailles) ou pour le défier : affronter le Tornado de Tails dans une course à la manière de Sonic Rivals, éviter les bombes lancées par Rouge, chercher Espio qui se dissimule dans le décor... Les défis sont amusants et collent bien avec les personnages mis en scène.

Sonic Generations
Nombreux, variés et plutôt amusants, les défis relèvent la durée de vie.
Voilà donc un aspect plutôt convaincant de Sonic Generations, permettant à la fois de varier les plaisirs et d'épauler une durée de vie qui, sans cela, serait insuffisante. Les 18 niveaux et les 7 boss du jeu ne vous mobiliseront en effet pas plus de 4 à 5 heures. Heureusement, si les S sont assez faciles à obtenir (le jeu est globalement simple, boss y compris), récupérer les cinq étoiles rouges de chaque niveau, selon un système identique à celui de Sonic Colours, est souvent une autre paire de manches. La longévité de l'ensemble est correcte, d'autant que cet épisode anniversaire offre en prime la possibilité de s'adonner à Sonic the Hedgehog premier du nom et inclut un mode online certes anecdotique (car tourné uniquement vers le scoring), mais qui a le mérite d'exister. Signalons enfin qu'à côté de la boutique de capacités spéciales (toujours aussi inutiles et hors de propos), on trouve une pièce entièrement dédiée au fan-service, offrant la possibilité de visualiser tous les bonus débloqués (fiches de personnages, concepts arts, thèmes musicaux, etc.). Sonic Generations est, au final, une anthologie sympathique mais loin d'être indispensable.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Graphiquement fouillés, les niveaux ont été revisités sous un autre angle sans rien perdre de leurs qualités artistiques. En revanche, l'aspect technique décevant souffre de modèles 3D vieillots, de textures parfois disgracieuses et d'un manque de fluidité imputable à la surcharge visuelle.

  • Jouabilité 13 /20

    L'alternance entre gameplay 2D et 3D est en soi une bonne idée. Mais d'un côté, les niveaux rétro se révèlent inaptes à restituer les sensations offertes par les épisodes Megadrive et de l'autre, les niveaux modernes n'apportent rien de nouveau par rapport aux derniers Sonic, dont ils reconduisent même certains défauts.

  • Durée de vie 13 /20

    Il faut avouer que l'aventure principale ne vous mobilisera guère plus de 4 heures, mais les à-côtés sont suffisamment nombreux pour booster un peu cette longévité : entre les défis, les bonus à débloquer et les fonctionnalités online, le contenu se révèle finalement plus que correct.

  • Bande son 17 /20

    Les musiques remastérisées des différentes zones de jeu et les réorchestrations inspirées que l'on peut entendre dans le menu in-game sont un réel plaisir pour les oreilles les plus nostalgiques. La qualité décevante du doublage en français nous conduit toutefois à baisser légèrement cette note.

  • Scénario /

    On se montrera suffisamment sympa envers Sonic pour lui éviter d'être jugé sur ce critère à l'occasion de son vingtième anniversaire, d'autant que l'histoire, quasi inexistante, ne sert que de prétexte à une anthologie des niveaux les plus marquants de la série.

Sonic Generations entendait réconcilier ceux qui restent attachés aux aventures en 2D du hérisson et ceux qui ont su digérer son évolution. Le pari n'est qu'à moitié réussi. Si on apprécie de redécouvrir sous un autre angle les niveaux les plus marquants de la série, revisités pour certains avec brio, l'expérience reste entachée d'une jouabilité peu convaincante. Les niveaux rétro, qui pâtissent d'une physique ratée et de ralentissements imputables à la surcharge visuelle, se révèlent inaptes à restituer les sensations procurées par les vieux Sonic, tandis que les niveaux modernes, aussi jouissifs que peu inspirés, reconduisent les qualités et les défauts des précédents épisodes en 3D. Heureusement, la variété en termes de défis et le fan-service omniprésent compensent en partie ces écueils, d'autant que la bande-son fabuleuse motiverait presque, à elle seule, l'investissement.

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 novembre 2011 à 17:41:24
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (269)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 04/11/2011
PlayStation 3 Action Plate-Forme Sega Sonic Team
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce