Menu
I Am Alive
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • Box Orange
  • Box SFR
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / I Am Alive / I Am Alive sur PS3 /

Aperçu I Am Alive sur PS3 du 01/11/2011

Preview : I Am Alive
PS3
Partager sur :

Après des années de gestation, I Am Alive revient enfin sur le devant de la scène. Surprise : le titre est passé du statut de blockbuster à celui de production modeste prévue, de plus, uniquement en téléchargement. Toutefois, à la vision de la démo à laquelle nous avons pu assister, le potentiel du jeu reste énorme. Et ce croisement dans un univers post-apocalyptique entre Enslaved et la série des SOS Final Escape s’annonce pour le moins étonnant. D’autant que la source principale d’inspiration des développeurs est l’excellent long-métrage La Route avec Viggo Mortensen…

I Am Alive

Sorti en décembre 2009 dans les salles, La Route conte l'histoire d'un père et de son jeune fils, survivants d'une catastrophe qui a dévasté la planète et détruit la plupart de ses ressources. L'action - réaliste - se déroule donc dans un univers post-apocalyptique dangereux aux teintes grisâtres où la survie du duo doit s'effectuer à n'importe quel prix. Pas de doute : I Am Alive présente de nombreux points communs – entièrement assumés par les développeurs d'Ubisoft Shanghai – avec ce film. A la base, le jeu avait été confié au studio français Darkworks, auteur de Cold Fear et Alone in the Dark : A New Nightmare. A l'époque, il devait être pensé comme un jeu AAA, soit l'équivalent d'un gros blockbuster. Mais devant les premières ébauches rendues par le studio, l'éditeur Ubisoft n'a pas vraiment été satisfait, même si plusieurs mécanismes de jeu paraissaient très intéressants et ont même été conservés dans la version actuelle. Le projet a donc été retiré à Darkworks (qui depuis se concentre sur Black Death semblant offrir de nombreuses similitudes avec I Am Alive) puis confié à Ubisoft Shanghai. Problèmes : la crise économique est apparue entre-temps et l'idée de lancer un tout nouveau jeu sorti de nulle part, en plus qui ne soit pas basé sur quelque chose de connu, donc susceptible de connaître l'échec, a alors effrayé l'éditeur. Résultat : plutôt que d'abandonner purement et simplement le projet, Ubisoft a décidé de revoir ses prétentions à la baisse, mais pas les qualités du jeu pour autant comme nous avons pu le constater…

I Am Alive
L'occasion de se tester au saut en longueur !
I Am Alive met donc en scène Adam, un jeune homme qui lutte pour sa survie au sein de la ville sinistrée de Haventon. Si la cause de la catastrophe planétaire reste floue au début (mais des flash-back au fil de l'aventure devraient donner des indices), en revanche on sait que le héros tente de retrouver sa femme Julie et sa fille Marie, dont il était visiblement séparé depuis un an. Hélas, au sein de cet univers post-apocalyptique, le danger guette partout. Et quand ce ne sont pas les divers gangs qui rôdent dans le métro souterrain, c'est la brume faite de poussières toxiques qui a envahi les rues de la cité. Le joueur se retrouve donc à la base plongé en plein survival à la troisième personne. Mais le titre paraît aller bien au-delà. Car, à la manière d'un Tomb Raider, il faut progresser en sautant et en s'accrochant à diverses plates-formes situées en hauteur. Toutefois, ici, le personnage possède deux jauges qui sont mises l'une au bout de l'autre à l'écran : une de couleur blanche qui représente la fatigue et une de couleur rouge qui symbolise la vie. Si bien que dès que vous effectuez une action nécessitant un effort, la jauge de fatigue diminue progressivement (elle peut même baisser carrément d'un cran par exemple lors d'un grand saut). Plus vous vous fatiguez et plus cette jauge se vide, au risque de vous retrouver à bout de souffle et donc en mauvaise posture. Si c'est le cas, il est alors nécessaire de bourriner une touche pendant qu'un large cercle apparaît à l'écran et commence à se réduire (ce qui symbolise l'effort surhumain accompli). De plus, une musique de plus en plus oppressante se fait entendre si la jauge de fatigue se vide quasi totalement. Gare à ne pas abuser de vos forces sous peine de lâcher prise et de faire une chute mortelle dans le vide. Heureusement, il existe quelques palliatifs à cette difficulté ambiante…

I Am Alive
I Am Alive a des airs d'apocalypse.
Ainsi, comme tout bon jeu d'aventure qui se respecte, I Am Alive offre un inventaire digne de ce nom. Outre une carte représentant l'intégralité de la ville sur laquelle les objectifs à atteindre sont indiqués par des croix, Adam dispose d‘objets spéciaux qui l'aident grandement dans sa survie. Attention toutefois, ceux-ci existent seulement en petite quantité, disséminés çà et là dans les décors, et doivent être utilisés avec parcimonie (bouteilles d'eau, nourriture, médicaments…). Par exemple, les seringues d'adrénaline permettent de remplir d'un seul coup la jauge de fatigue de notre héros. Tandis que les pitons lui donnent l'occasion de se reposer accroché en l'air – une fois qu'ils sont plantés dans la roche ou une paroi d'immeuble. Enfin, on remarque aussi la présence d'un grappin que l'on peut utiliser pour se balancer et atteindre un endroit éloigné. Last but not least : l'inventaire est capable de contenir quelques armes. Ne vous attendez pas toutefois à trouver kalachnikov et autres lance-roquettes. Ici, il s'agirait plutôt d'un simple pistolet puis plus tard d'un arc (dont il est heureusement possible de récupérer les flèches une fois tirées) et enfin d'un fusil à pompe. Le tout avec des munitions en quantité ultra limitée. Ce parti pris des développeurs accentue évidemment le stress du joueur, par exemple, lors d'une situation où il se retrouve face à des ennemis qui l'entourent. Heureusement, le concept d'intimidation semble faire ici des merveilles. Concrètement, pour se sortir d'un mauvais pas, il est possible de menacer de son gun les ennemis en les visant directement, même si votre arme est vide (vous êtes le seul à le savoir !). Mais il faut analyser la situation rapidement afin de déterminer qui, parmi vos adversaires, paraît être le plus menaçant. Le but est de vite repérer l'individu qui possède une arme ou une protection, comme une armure pouvant encaisser au moins un impact de balle. Libre à vous alors de l'abattre (si vous avez au moins une balle dans le chargeur) afin d'impressionner les autres qui battront en retraite. Sur ce dernier point, l'IA semble avoir bien été travaillée car si le joueur hésite ou s'il tarde à accomplir son action, les ennemis peuvent en profiter pour l'attaquer soudainement. Heureusement, vous disposez d'un lock automatique – en vue subjective – qui permet de ne gaspiller aucune munition. Mais il est aussi possible de désactiver celui-ci et de cibler soi-même le belligérant. Attention, ce mode de visée libre offre un niveau de zoom un peu plus prononcé sur l'action et demeure donc plus difficile à utiliser car on peut manquer sa cible.

I Am Alive
Le design du jeu a été revu.
Outre des saligauds prêts à tout pour vous faire la peau et mettre la main sur vos ressources, Adam est amené à croiser au fil de l'aventure d'autres survivants avec lesquels il peut interagir. Certains vous demandent simplement un peu de nourriture, alors que d'autres requièrent votre aide. Libre à vous de réagir comme bon vous semble. Car si vous donnez une partie de vos ressources vitales, vous n'en aurez peut-être plus assez pour continuer l'aventure de manière sereine. Cela dit, en contrepartie, si vous acceptez d'aider les personnes, vous pouvez être récompensé par des objets et surtout des « Retry », c'est-à-dire des « Continues ». Concrètement, lors d'une des séquences dévoilées, Adam portait sur son dos une petite fille et la ramenait à sa famille morte d'inquiétude. Une fois la mission effectuée, Adam a gagné un « Continue » supplémentaire et un point de sauvegarde s'est alors créé automatiquement. Si bien qu'en cas de décès, vous recommencez de ce point. Il est à noter que plus le niveau de difficulté est élevé et moins il y a de ressources et de Retry disponibles (heureusement, en cours de partie, on peut basculer d'un niveau de difficulté à l'autre si on en bave trop). Ces « Continues » s'avèrent vite indispensables, notamment lorsqu'il est nécessaire de descendre dans la rue afin de grimper sur un immeuble voisin couché de manière spectaculaire à 90°. Car l'atmosphère au ras du sol est irrespirable et la jauge de fatigue du personnage diminue encore plus vite au moindre mouvement. Bref, rarement le concept de survie paraît avoir été aussi bien exploité, sans pour autant brider vraiment le joueur dans son aventure. Pas de doute, I Am Alive semble promettre quelques belles heures de fun et de stress !

Nos impressions
Doté d’une esthétique grisâtre et poussiéreuse visuellement très chouette (réalisée avec le moteur de Splinter Cell Conviction) mais aussi d’une bande-son et de dialogues en vostf à première vue plutôt réussis, I Am Alive risque fort de contredire tous les ronchons qui considèrent les jeux en téléchargement comme des titres secondaires. Car, à l’instar du Amy de Paul Cuisset, l’aventure – pour une poignée d’euros (théoriquement moins de 20 €) – s’annonce palpitante en offrant une durée de vie plus que correcte (les développeurs annoncent environ 7h de jeu). A suivre de près…
Profil de JackBradford
L'avis de JackBradford
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 novembre 2011 à 09:24:17
Mis à jour le 01/11/2011
PlayStation 3 Action Aventure Ubisoft Ubisoft Shanghai

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
zack50
zack50
MP
le 05 avr. 2012 à 16:06

Mais arrêtez de dire que le film est pourris sa ne veut rien dire et de plus ce n'est qu'inspiré du livre et de celui ci. De plus j'ai essayé la démo sur Ps3, il est, je trouve, génial. Le concept est originale, l'histoire prenante du point de vue du personnage. Après on se dit que l'histoire est banal mais une banalité très bien réussi. Et comme c'est écris les musiques et les graphismes sont vraiment sympa. Et les scènes de "combat" si on peut dire ça sont quand bien faite (le mec en face qui à peur car tu pointes une sur lui alors quelle n'est même pas chargée relève du réalisme).
Et aussi sa n'a rien avoir avec assassin's creed et prince of persia comme disent certain. On ne saute pas de dix mètres sans se faire mal ou on n'escalade pas un mur pendant 30minutes sans avoir le moindre effet.
C'est pas comme les call of duty où là c'est du vrai pompage à chaque jeux et je parle pas que de la série regarder les 077 qui sont développé par eux.
:dehors:

Lire la suite...
dora27
dora27
MP
le 19 févr. 2012 à 09:35

Sa fait aussi penser a: Je suis une légende!!

Lire la suite...
ArnArcher
ArnArcher
MP
le 25 nov. 2011 à 11:19

Rayman origins devait lui aussi être en download à petit prix. Résultat: voilatipa qu'après nous avoir bien mis l'eau à la bouche, ces messieurs d'Ubi l'ont finalement sorti en version boite plein tarif. Nouvelle stratégie ignoble d'Ubi ? à voir. Teasing en téléchargement puis vente en boite, c pas joli joli tout ça. Espérons que ça sera différent pour ce jeu mais j'en doute sérieusement.

Lire la suite...
pavell666
pavell666
MP
le 16 nov. 2011 à 23:22

Je croyais qu'il avais abandonner l'idée de se jeu hate de voir se qu'il vaut

Lire la suite...
letequ
letequ
MP
le 10 nov. 2011 à 08:32

et puis c est alban lenoir le hero ,et rien que pour sa, .....pinaaage !

Lire la suite...
daemner
daemner
MP
le 09 nov. 2011 à 00:32

la route c'est un livre,le film c'est une chirie

Lire la suite...
KobeB14
KobeB14
MP
le 05 nov. 2011 à 13:31

Dommage que ce jeu sorte en téléchargement :(

Lire la suite...
vinio69
vinio69
MP
le 05 nov. 2011 à 11:37

dommage qu'il a ete revu... il avait l'air beaucoup mieux avant...

Lire la suite...
titanatlas
titanatlas
MP
le 05 nov. 2011 à 00:21

Oh putain si il s'inspire de "La ROUTE" alors là, autant faire l'impasse de suit!!
Jamais un film ne m'avait fait autant lutté pour parvenir jusqu'à son terme.
Comble du comble, lorsque le générique de fin est arrivé, j'ai mis plusieurs minutes à me remettre de ce que je venais de m'infliger avec ce NANARD en puissance!!

Lire la suite...
joprojekt
joprojekt
MP
le 03 nov. 2011 à 11:21

A suivre!

Lire la suite...
Boutique
  • I Am Alive PC
    14.99 €
    24.98 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Samurai Shodown : un retour éclatant
    PS4 - ONE
  • Test : The Sinking City : une enquête aussi libre qu'on nous le promet ?
    PC
  • Test : Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
    PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce