Aperçus Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord- PlayStation 3

PlayStation 3

Les développeurs de Baldur’s Gate Dark Alliance et Champions of Norrath sur PS2 sont de retour sur la scène vidéoludique avec un nouveau chapitre dans la saga du Seigneur des anneaux. Une aventure inédite à la troisième personne qui prend la forme d’un beat them all mâtiné de jeu de rôle dans lequel la coopération est de rigueur. Premières impressions après 45 minutes de jeu manette en mains…

Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord

L'histoire commence au moment même où Frodon part avec l'anneau. A l'autre bout du pays, Sauron décide d'envoyer un de ses plus fidèles lieutenants au nord afin de lever une armée et d'y ouvrir un front. Votre mission est alors de l'en empêcher par tous les moyens, tout en éradiquant les troupes ennemies le long du chemin. L'aventure se déroule sur 14 chapitres contenant plusieurs sous-niveaux. Au fil de ce périple, vous aurez l'occasion de rencontrer quelques célébrités (Gandalf, Aragorn…) et de visiter des endroits célèbres ou méconnus extraits des écrits de John Ronald Reueul Tolkien (Rivendell, Nordinbad, les montagnes d'Ettenmoor, les cités de Fornost et Bree…). Enfin, il sera possible d'affronter 45 types d'ennemis différents, tels que les Orcs, Uruk-hai, Wargs, araignées mais aussi une poignée de créatures inédites comme les Trolls des neiges ou les morts-vivants. Pour effectuer cette mission dangereuse, vous avez le choix d'incarner un personnage parmi trois disponibles : Eradan l'humain, Andriel l'elfe et Farin le nain. Bonne nouvelle : il est possible de jouer à trois individus en même temps online et de faire toute l'aventure ensemble (en solo, les deux autres héros sont incarnés par l'IA et vous accompagnent aussi en permanence). Chaque personnage possède évidemment des caractéristiques et pouvoirs différents, très utiles lors des combats qui se déroulent en temps réel. Ainsi, si la jeune elfe est plus faible en combat au corps-à-corps, en revanche elle peut tirer à distance des projectiles d'énergie et même créer un champ de force qui régénère quelque peu la jauge de vie de ses compagnons. De même, le nain possède une grande force et peut donc infliger plus de dégâts dans les enchaînements. D'autant plus qu'il a le pouvoir de lancer une sorte de cri de guerre qui le booste momentanément. Par contre, il se déplace plus lentement et n'est pas très doué en attaques à distance. Last but not least, l'humain est le personnage le plus équilibré et peut à la fois tirer des flèches, asséner quelques combos efficaces au corps-à-corps et même se rendre temporairement invisible…

Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 8Tous les personnages peuvent utiliser une arme à distance.

Si les trois héros affichent des caractéristiques et pouvoirs quelque peu différents, en revanche ils possèdent une base commune tant au niveau de leur maniabilité que de leur évolution. Ainsi, chaque personnage est capable de courir, se mettre en garde, utiliser une arme à distance, esquiver un coup ennemi en roulant ou encore lancer une attaque normale et une violente. Sans oublier la possibilité de faire appel à l'aigle géant Beleran en ciblant un ennemi et en pressant la touche requise. La créature apparaît alors du ciel et fonce sur l'adversaire désigné toutes griffes dehors afin de le mettre en pièces. Le résultat est sympa même si les dégâts occasionnés ne semblent pas très conséquents et si cela ne produit pas vraiment d'effet gore. Sur ce dernier point, la violence reste néanmoins bel et bien présente à travers le système de combos. Dès lors que vous frappez un ennemi, un petit losange blanc apparaît au-dessus de sa tête. Lorsque ce dernier passe temporairement au jaune, il faut alors appuyer sur le bouton d'attaque violente pour exécuter un coup final mortel, comme une décapitation ou un démembrement. Le résultat est assez spectaculaire d'autant qu'un petit ralenti souligne l'action. C'est d'ailleurs en enchaînant plusieurs adversaires de cette manière qu'on gagne des points d'expérience, utiles pour débloquer de nouveaux coups (il existe plusieurs arbres d'attaques et de compétences). De même, au fil de l'aventure, votre personnage grimpe de niveaux régulièrement (le niveau maximum serait visiblement fixé à 40), ce qui permet de répartir davantage de points dans ses caractéristiques Force, Santé, Volonté, Corps-à-corps, Attaque à distance et Armes. Inutile de préciser qu'il s'agit ici de la partie jeu de rôle du titre. A cela, il faut d'ailleurs ajouter certains dialogues aboutissant à un choix de deux ou trois réponses différentes. Ou encore le fait de s'échanger des armes ou des pièces d'armures entre coéquipier et de choisir précautionneusement son matériel et équipement, dont chaque pièce affiche trois caractéristiques (Valeur, Armure et Durabilité)…

Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 99Le jeu prend des airs de gros beat'em all.

Sur le terrain, même s'il faut réorienter la caméra assez régulièrement, le personnage contrôlé semble répondre plutôt bien. Les enchaînements d'attaques, peu nombreux à première vue, paraissent néanmoins assez efficaces. Les gros ennemis s'avèrent évidemment plus coriaces et il est donc préférable de les affaiblir un peu à distance en tirant par exemple des flèches. Pas de panique toutefois si vous en êtes à court : des amas d'armes et des coffres contenant munitions et pièces d'or parsèment régulièrement les décors et il suffit de s'en approcher puis de presser la touche à l'écran pour récupérer tout le contenu. Et si vous êtes seul face à une horde d'ennemis, vous pouvez toujours donner des ordres à vos coéquipiers gérés par l'IA afin qu'ils attaquent ou qu'ils vous défendent (il suffit de pousser respectivement la croix directionnelle en haut ou en bas). Grâce à ces petits ajouts, l'aventure paraît donc aussi dynamique que mouvementée. Dommage que les développeurs aient adopté quelques partis pris qui ne vont pas forcément dans le sens du jeu en coopération.

Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 100Tiens, ça c'est de la belle jupette !

Ainsi, de nombreux niveaux prennent la forme d'une suite de couloirs assez étroits limités en plus de chaque côté par des murs invisibles (à ce titre, il est impossible de faire tomber les ennemis dans le vide excepté lors d'un script). Pas facile donc de se battre tous ensemble au même endroit, puisque surgit rapidement un manque de lisibilité. Décevant. De plus, une fois votre personnage sélectionné,vous ne pouvez pas en changer jusqu'à la fin de l'aventure, que ce soit en solo ou en multi. Agaçant. Enfin, s'il est possible de faire revivre un coéquipier à terre mortellement blessé, en revanche une fois le délai de réanimation passé, celui-ci meurt pour de bon et entraîne le décès automatique de toute l'équipe !!! Terriblement frustrant ! Sur ce dernier point, les développeurs précisent que cela est censé favoriser l'esprit d'équipe car il faut s'occuper de ses partenaires et progresser ensemble. OK. Mais, concrètement, si vous êtes accompagné d'un boulet qui ne sait pas bien se battre, il faudra sans arrêt aller le soigner, sous peine qu'il décède et donc qu'il vous entraîne avec lui dans la mort. Heureusement que de nombreux objets à acheter en échange de pièces d'or – comme des potions de vie ou des anneaux de force – sont présents pour compenser la difficulté des combats ou l'éventuel manque d'expérience de vos coéquipiers. Au final, même si certains choix paraissent à première vue desservir quelque peu l'entreprise (mais reste à tester cela sur la longueur), cette Guerre du nord estampillée Seigneur des anneaux semble malgré tout se présenter sous de bons auspices. Car on peut au moins compter sur une action non-stop, le charisme des héros et l'aspect gestion/personnalisation de ceux-ci.

Nos impressions

  • JackBradford
  • L'avis de JackBradfordMessage privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • le 17 octobre 2011
  • Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord : bon
Le Seigneur des anneaux la Guerre du nord s’avère un Beat them all un peu plus complexe qu’à l’accoutumée. Les raisons ? Primo : le jeu en coopération (même contrainte) qui permet par exemple d’échanger du matériel ou de participer au mode spécial Challenge dans lequel il faut combattre 18 vagues d’ennemis de plus en plus coriaces. Secundo : l’action mouvementée qui propose d’infliger des attaques violentes à des ennemis issus d’un univers charismatique (voir par exemple la séquence où l’on doit défendre un village de nains et s’emparer d’une grosse arbalète fixée au sol pour tirer des flèches enflammées sur les Trolls qui déboulent). Enfin, tertio : l’aspect RPG et l’inventaire qui compile un tas d’objets, protections et armes et qui influencent autant le personnage que le combat. Bien entendu, on ne peut pas écarter la frustration de certains partis pris. Espérons néanmoins que pour compenser cela, le jeu réserve d’autres surprises (boss, gameplay alternatif…) et une bonne durée de vie (on parle d’une campagne longue de 15h). A suivre…

Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 101Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 102Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 103Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 104Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 105Aperçu Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord PlayStation 3 - Screenshot 106

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Le Seigneur des Anneaux La Guerre du Nord The Lord of the Rings: War in the North, LSDA : La Guerre du Nord LOTR : La Guerre du Nord, LSDA La Guerre du Nord LOTR La Guerre du Nord