Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Achron
PC

Contributeur

Jeu de stratégie indépendant, Achron nous promet rien moins que de révolutionner le genre en permettant au joueur de voyager dans le temps. Un objectif extrêmement ambitieux qui aurait mérité davantage de moyens.

Comparés à d'autres catégories, les jeux de stratégie en temps réel semblent évoluer lentement. 90 % des représentants du genre utilisent toujours les principes fondateurs érigés 20 ans plus tôt par Dune II. Construction d'une base, collecte de ressources, entraînement de troupes, etc. Certes, la technique a bien progressé, les interfaces sont devenues plus ergonomiques... Mais le cœur du gameplay reste identique. Heureusement, de temps à autres, un titre vient dynamiter ce bel ordre établi en apportant une innovation majeure : le système de flux et la balistique de Total Annihilation, le contrôle direct en vue subjective de Battlezone, l'orientation tactique de Ground Control... Achron ambitionne de rejoindre ces illustres exemples en introduisant une révolution dans les STR : la manipulation temporelle !

En bas de l'écran : la fameuse Timeline.

Manipuler le temps dans un jeu de stratégie ? Imaginez donc les possibilités offertes : revenir en arrière après avoir perdu une escouade dans une embuscade, assister dans le futur à la disparition d'une unité importante, et agir dans le présent en conséquence... Voire envoyer une armée dans un passé proche pour la cloner lorsque celui-ci rattrapera le présent ! Tout cela, et bien plus, est possible dans Achron. Concrètement, comment ça marche ? En bas de l'écran se trouve la Timeline, qui indique la progression du temps et les événements importants à plus ou moins quelques minutes autour de l'instant présent. Vous pouvez cliquer dessus pour voir le passé ou le futur, cela ne coûte rien. En revanche, agir dans le temps nécessite de la Chronoenergy, une ressource qui se régénère automatiquement. Plus la manipulation est importante, plus la dépense est grande. Il existe toutefois une solution pour contourner ce problème : en assignant des unités à un commandant, il suffit d'envoyer celui-ci dans le temps pour que les troupes associées suivent. Il est donc important de constituer une chaîne hiérarchique.

Le design d'Achron est minimaliste, pour ne pas dire moche...

Mais comment Achron s'en sort-il pour que ces altérations du continuum espace-temps ne créent pas de paradoxes, nom de Zeus ? Ses concepteurs ont trouvé une astuce toute simple. Les modifications du passé ne s'appliquent pas immédiatement dans le présent. Elles se propagent par vagues, les Timewaves, qui viennent régulièrement rattraper le présent. Il faut donc attendre qu'une vague atteigne l'instant présent pour que les changements qu'elle porte soient pris en compte. Voilà donc, en gros, les mécanismes de base qui régissent Achron. Espérons que cette explication fut la plus claire possible... Il est d'ailleurs dommage que le développeur, Hazardous Software, n'ait pas jugé bon de sortir une démo. Cela aurait permis au plus grand nombre de tester un gameplay difficile à appréhender en visionnant une vidéo (a fortiori en lisant un test). En tout cas, on peut l'affirmer : ça fonctionne ! Malgré tous les doutes qu'on pouvait avoir sur la viabilité de son concept, Achron a bien réussi son pari.

Difficile de se passionner pour la campagne solo.

Ce qui ne fonctionne pas, en revanche, c'est... tout le reste. La campagne solo, tout d'abord, qui constitue pourtant un passage obligé pour maîtriser les subtilités du gameplay. Elle est d'un ennui profond. L'histoire repose intégralement sur des kilomètres de dialogue aussi plats que la Hollande, doublés sans conviction aucune par des amateurs sous tranquillisants. Du coup, on a un mal fou à s'impliquer dans le scénario (une énième invasion d'extraterrestres belliqueux). On serait alors tenté de se rabattre sur le mode multijoueur, mais il présente un problème classique : il est vide. Hazardous Software n'a fait aucune communication pour promouvoir son bébé, qui est de plus sorti un peu cher (une trentaine d'euros, ce tarif incluant désormais une seconde clé à donner à un ami). Bref, les serveurs comptent autant de joueurs que le désert de Gobi compte d'ours blancs. A cela, il faut encore ajouter une réalisation très (très) cheap. Le design des unités est très pauvre, ne parlons même pas des personnages. Enfin, si le gameplay fonctionne, il n'est pas exempt de reproches pour autant. L'interface est perfectible, tandis que le pathfinding est assez foireux, en dépit des deux premiers correctifs destinés à régler ce souci.

Au final, il est donc difficile de s'amuser avec Achron. A réserver aux adeptes de l'expérimentation, en espérant que le concept bénéficiera de plus de moyens dans le futur.

Les notes
  • Graphique 8 /20

    Achron est visuellement très pauvre. Passe encore pour la technique, on comprend qu'un petit studio ne puisse pas nous offrir les derniers effets à la mode. Mais que dire de l'aspect artistique ? Les personnages n'ont aucun charisme, le design est générique... Bref, c'est moche.

  • Jouabilté 14 /20

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'idée de manipulation temporelle fonctionne très bien. Une fois les concepts de la Timeline et des vagues assimilés, ils ouvrent la voie à de multiples stratégies originales. Du jamais vu dans le genre, tout simplement. Cette réussite ne doit néanmoins pas faire oublier quelques errements, notamment l'interface perfectible et le pathfinding foireux.

  • Duree 10 /20

    Achron possède, du moins sur le papier, une bonne durée de vie, avec un contenu conséquent en solo et un mode multijoueur complet. Malheureusement, l'indigence de la campagne et le multi désertique auront tôt fait de tempérer notre enthousiasme...

  • Son 10 /20

    On l'a dit, les doublages anglais sont calamiteux. Chaque tirade sent l'amateurisme à plein nez... Cependant, les effets sonores sont corrects et la musique s'en sort honorablement.

  • Scénario 5 /20

    Que c'est verbeux ! Achron assomme le joueur sous un monceau de dialogues, qui constituent l'unique méthode narrative employée. Si encore ils étaient bons... Mais la platitude des répliques et le doublage sans conviction achèvent de rendre l'histoire profondément ennuyeuse.

Si vous aimez découvrir de nouvelles formes de gameplay, alors vous pouvez jeter un coup d’œil à Achron, au moins à titre expérimental. D'un pur point de vue ludique, en revanche, son solo ennuyeux et son multi vide nous empêchent de le recommander. Un titre à réserver aux plus curieux, donc, en espérant que ses bonnes idées trouvent un jour meilleure exploitation.

Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
12 octobre 2011 à 14:14:27
11/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 12/10/2011 Voir l'historique
PC Stratégie Hazardous Software Inc.
  • Partager cette page :
Achron
PC Mac
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (1)
  • Vidéos (3)
  • Images (62)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Achron sur PC
    -
    PC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.