Menu
King's Bounty : Legions
  • Tout support
  • iOS
  • Android
  • Web
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : King's Bounty Legions
Web
King's Bounty : Legions
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 août 2011 à 06:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.7/20
Partager sur :

Pionnier de la stratégie en tour par tour, King's Bounty a réussi un beau come-back en 2008. Après trois épisodes sortis sur PC, la série s'attaque à une autre plate-forme : le Web. Et pas n'importe où, puisque c'est carrément Facebook qui a été choisi pour cette nouvelle déclinaison. Et elle n'a rien à envier à ses grandes sœurs.

King's Bounty Legions

Pour réaliser cette version Facebook, 1C a fait appel à Nival Interactive, le développeur de Heroes of Might & Magic V. Le studio a donc une certaine expérience en matière de stratégie en tour par tour. De plus, Nival n'est pas parti d'une feuille blanche, mais a bénéficié du travail réalisé par Katauri sur King's Bounty : The Legend. Ne vous étonnez donc pas de retrouver de nombreux éléments de ce dernier dans Legions. C'est d'ailleurs un des seuls reproches qu'on puisse faire à cette adaptation Web : elle recycle trop. Qu'il s'agisse des modèles 3D des unités, de leurs animations ou encore des musiques, beaucoup de choses sont reprises à l'identique. La démarche est compréhensible, puisqu'elle est synonyme d'un développement plus court et moins coûteux, et que les deux titres ne s'adressent pas forcément au même public. Il n'empêche, on aurait préféré un peu plus de renouvellement...

King's Bounty Legions
Bien composer son armée est essentiel.
Mais s'il y a bien une chose qu'on est ravi de retrouver à l'identique ou presque, c'est le gameplay. Dans les batailles du moins, puisque la phase d'exploration a tout bonnement disparu. Il y a bien des déplacements sur une carte globale, mais ils se limitent à quelques chemins balisés allant de ville en ville. Ne comptez pas y découvrir des trésors ou faire de mauvaises rencontres. Tout se passe donc dans les villes, où vous pouvez acheter des troupes fraîches pour renforcer votre armée. Les unités sont divisées en trois familles : royaume, chaos et bêtes. A vous de choisir comment composer votre armée, sachant qu'il est tout à fait possible de faire combattre des zombies aux côtés d'un prêtre. Un autre paramètre à considérer est évidemment la nature des unités : se baser uniquement sur du corps-à-corps n'est pas forcément une bonne idée... Il faut trouver le bon équilibre entre les troupes capables d'encaisser les coups, celles qui peuvent tirer à distance, etc. Sans oublier d'inclure quelques troufions dotés de capacités spéciales (immobilisation, soin...). Bref, les possibilités sont assez nombreuses, puisque vous ne pouvez choisir que cinq unités parmi un panel d'une trentaine en tout. Avant même la bataille, la composition d'une armée fait donc déjà appel à une certaine dose de stratégie.

King's Bounty Legions
Le terrible regard du serpent peut hypnotiser une unité adverse.
C'est aussi dans les villes que des PNJ vous proposent des quêtes. Elles consistent uniquement à décimer des hordes de monstres, ça tombe bien, c'est le cœur du jeu. Sélectionnez une mission, et vous voilà sur le classique champ de bataille découpé en cases hexagonales. Vos unités sont à gauche, celles gérées par l'IA à droite. Il n'y a plus qu'à donner des ordres de déplacement et d'action, et à observer le résultat. Qui devez-vous cibler en priorité ? Allez-vous attendre sagement de votre côté ou foncer sur l'ennemi ? Quel est le moment le plus judicieux pour utiliser telle capacité spéciale, sachant qu'il lui faudra plusieurs tours pour se recharger ? L'issue de la bataille dépendra de vos choix. Il est tout à fait possible de gagner un combat déséquilibré en jouant bien, ou de se faire rétamer contre une faible armée en optant pour une mauvaise tactique. Le seul changement notable par rapport aux précédents opus de la série est le système de magie. Il repose désormais uniquement sur l'utilisation de parchemins consommables. On retrouve les grands classiques du genre : sorts offensifs, bonus et malus divers, soins...

King's Bounty Legions
Ce combat contre une horde de zombies s'annonce rude.
Chaque combat gagné rapporte de l'or et de l'expérience. L'aspect RPG ayant lui aussi disparu, celle-ci ne sert qu'à augmenter votre leadership, et donc la taille maximale de votre armée. Votre personnage peut aussi bénéficier de bonus sous la forme d'auras et de licences. Ces dernières donnent certaines informations : la licence d'éclaireur permet de voir la composition de l'armée adverse avant un combat, tandis qu'une licence de soigneur fait apparaître les barres de vie des unités. Notez que les auras comme les licences sont temporaires : une fois leur effet terminé, il faudra en activer une autre. Et si vous n'en avez pas, vous pouvez toujours faire un tour dans la boutique pour en acquérir contre des crédits Facebook. L'item Shop propose aussi de l'or, des escouades et des potions d'endurance (pour pouvoir faire plus de combats par jour). Son utilisation n'a rien d'obligatoire et ne semble pas déséquilibrer le jeu.

King's Bounty Legions
La carte est mignonne, bien qu'un peu inutile...
Pourquoi parler d'équilibre, me direz-vous, alors qu'il ne s'agit que de tabasser des troupes gérées par l'intelligence artificielle ? Détrompez-vous ! King's Bounty Legions propose également des affrontements multijoueurs. C'est logique sur un réseau social, mais comme les précédents volets n'étaient jouables qu'en solo, ce n'était pas gagné d'avance. Cette fois, il est enfin possible de jouer contre des adversaires en chair et en os, ce qui représente un challenge nettement plus intéressant (bien que l'IA s'en sorte honorablement). Le système de matchmaking se chargera de trouver un opposant à votre niveau. Vous pouvez faire autant de PvP que vous voulez, car les matches ne consomment pas d'endurance (ils en rapportent même en cas de victoire). Quant aux troupes tombées sur le champ d'honneur, elles ne sont pas perdues, contrairement au solo. Une bonne idée, qui permet d'enchaîner les parties sans se prendre la tête. Des bonnes idées, ce King's Bounty Legions n'en manque d'ailleurs pas. Ainsi, quand vous êtes hors-ligne, il est possible d'envoyer votre armée patrouiller. Vous ramasserez de l'or et de l'XP sans rien faire !

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    King's Bounty Legions n'a pas à rougir face aux versions PC : les phases de batailles proposent presque le même niveau de détail. On apprécie toujours autant le design mignon et coloré. Les décors auraient tout de même gagné à être animés au lieu d'être de simples images statiques.

  • Jouabilité 16 /20

    Le passage de la série au format Web a bien donné lieu à quelques concessions, mais l'essentiel est là. Les parties ne laissent aucune place au hasard : seuls les choix tactiques comptent, et la moindre erreur se paie cash. Surtout, l'équilibre n'est pas menacé par l'achat d'items. Quelques petits soucis d'ergonomie sont à déplorer, mais rien de grave.

  • Durée de vie 15 /20

    Enfin un King's Bounty jouable en multi ! Et le solo n'a pas été oublié pour autant. Le soft possède donc une bonne durée de vie, on y reviendra avec plaisir pour affronter ses amis ou des inconnus. Une certaine lassitude peut toutefois se faire sentir devant la répétitivité des mécaniques de jeu.

  • Bande son 13 /20

    Les thèmes musicaux sont directement issus de King's Bounty : The Legend. Ils sont corrects, mais ceux qui ont passé quelques dizaines d'heures sur ce jeu risquent d'être agacés par ce recyclage facile... Les bruitages sont un peu trop redondants.

  • Scénario /

King's Bounty Legions prouve qu'il est possible de faire un jeu Facebook à la fois beau et intéressant. Son gameplay relativement riche et sa gratuité en font un incontournable du réseau social. Le jeu pourrait bien convertir de nouveaux adeptes à la stratégie en tour par tour, et cette seule performance mérite d'être saluée !

Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 août 2011 à 06:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.7/20
Mis à jour le 20/08/2011
Web Stratégie Nival Interactive 1C Company
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Battletoads, le Beat'em all fait-il un bond de géant ou de grenouille ? - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Gears 5, le mode Horde fait du neuf avec des vieux - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Still There : Le futur Firewatch de l'espace ? - gamescom 2019
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce