Menu
Ardy Lightfoot
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Ardy Lightfoot sur SNES /

Test Ardy Lightfoot sur SNES du 17/07/2011

Test : Ardy Lightfoot
SNES
Ardy Lightfoot
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de nuktos
L'avis de nuktos
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juillet 2011 à 17:17:29
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Partager sur :

Deux ans après la sortie de l’emblématique Super Mario World, un nouveau jeu de plates-formes tente de se faire une place sur Super Nintendo. Son nom ? Ardy Lightfoot, un aventurier accompagné de son fidèle compagnon, Pec. Bien que le pari du studio nippon ASCII semble risqué, le soft dispose de suffisamment d’arguments de poids pour que l’on s’intéresse à son cas.

Ardy Lightfoot

L'histoire prend place dans un monde imaginaire qui est un patchwork de moult univers déjà connus (forêt, grotte, pyramide, etc.) d'où se dégage malgré tout une identité forte. L'objectif est de récupérer les 7 pièces d'un arc-en-ciel magique réparties dans le monde. Mais vous n'êtes pas le seul à partir en chasse de ces joyaux ! Un mystérieux personnage, appelé Visconti, souhaite lui aussi mettre la main sur ces pièces afin de devenir le maître de monde.

Ardy Lightfoot
Pec est un véritable glouton, lancez-le pour qu’il gobe vos ennemis.
Afin de mener à bien sa quête, Ardy sera aidé par de nombreux protagonistes intervenant lors de « cut scene ». Il pourra également compter sur Pec, une sorte de petit pingouin volant, qui l'accompagne durant toute l'aventure. L'animal de compagnie se révèle être un véritable glouton puisqu'en le projetant contre vos ennemis, il n'en fera qu'une bouchée. Bien qu'invulnérable aux attaques, Pec trépasse si vous venez à vous faire toucher. Vous serez alors contraint de le retrouver dans l'un des coffres qui parsèment les levels. Votre pingouin dispose également de deux transformations : une qui le change en ballon de baudruche, et l'autre qui lui permet de détruire certains blocs de pierre. Ces transformations sont rendues possibles grâce à la récupération d'un objet spécial mais sont temporaires. On regrettera cependant que le soft ne les exploite que très peu.

Ardy Lightfoot
Pec n’est pas qu’une arme, il peut aussi faire office de monture volante !
Quant à Ardy, il est capable de ramasser ou déplacer certains objets du décor afin de débloquer des passages obstrués. Encore une fois, ces situations se révèlent assez rares dans l'aventure qui se cantonne principalement à des plates-formes somme toute très variées. Le héros peut aussi se servir de sa queue soit pour sauter plus haut afin d'atteindre des endroits difficilement accessibles, soit pour venir à bout d'un ennemi en fondant sur lui. N'essayez pas de sauter sur la tête des ennemis, cela vous sera fatal. En parlant de cela, notons une certaine rigidité et imprécision lors des sauts d'Ardy ce qui rend certains passages délicats.

Ardy Lightfoot
A quelques exceptions près, c’est le seul type d’ennemi que vous rencontrerez.
Après un prologue faisant office de tutoriel, vous devrez parcourir pas moins de 17 levels, tous très variés, avant d'affronter le boss final. Leur structure reprend le schéma classique de Super Mario World, à l'exception près que vous serez dans l'impossibilité de choisir votre destination sur la map monde. On pourra reprocher aux levels d'être assez avare sur la quantité d'ennemis présents. Pour ne rien arranger, vous rencontrerez presque toujours les mêmes adversaires. Cela influe directement sur la difficulté du soft plutôt inconstante le long de l'aventure, tantôt très facile, tantôt difficile. Heureusement, les points de sauvegarde vous épargneront de refaire les niveaux en entier. A cela s'ajoute les codes de niveaux qui vous permettent de reprendre l'aventure un peu plus tard.

Ardy Lightfoot
Ces statuts sauvegardent votre avancement, pensez à leur sauter sur la tête !
Le studio ASCII Entertainement dote la Super Nintendo d'un nouveau grand jeu de plates-formes. Même si le gameplay frôle le plagiat de la série Mario et n'apporte rien de nouveau au genre, l'univers particulièrement riche et attachant d'Ardy Lightfoot a de quoi en faire une licence à part entière. Ne se limitant jamais à un simple jeu de plates-formes, le soft emmène le joueur dans une aventure dont les rebondissements s'intègrent à l'ensemble via des « cut scene » omniprésentes. Paré de graphismes cartoonesques de grande qualité et d'une bande originale ayant un cachet cinématographique, Ardy a de quoi faire de l'ombre au plombier. Dommage que ce bel emballage est parfois gâché par quelques petits défauts.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Doté de sprites et de décors particulièrement riches et variés, le jeu nous offre un véritable spectacle dont l’univers cartoon est parfaitement maîtrisé. Ardy Lighfoot arrive avec des graphismes enfantins à nous faire entrer dans son monde qui lui est propre bien qu’inspiré de références classiques. La map monde en 3D isométrique est vraiment réussie.

  • Jouabilité 14 /20

    La prise en main d’Ardy aidé de son acolyte Pec, est particulièrement facile puisque limitée aux sauts et aux attaques. On regrettera cependant qu’Ardy ne puisse venir à bout de ses ennemis en leur sautant sur la tête. Pour ce faire, vous devrez sauter et réappuyer sur le bouton saut pour activer son attaque. Autant dire que la manœuvre est assez casse-cou. Heureusement, Pec s’avère être une arme particulièrement redoutable. Les sauts, bien qu’un peu rigides et parfois imprécis, peuvent être boostés en utilisant la queue d’Ardy comme ressort. .

  • Durée de vie 14 /20

    Les 17 scènes ont de quoi vous occuper quelques heures. Certains niveaux disposent de parcours bis, vous pourrez donc éventuellement refaire l’aventure afin de vous assurer que vous avez visité le moindre recoin du soft. On regrette cependant l’absence de mode deux joueurs qui aurait renouvelé l’expérience.

  • Bande son 16 /20

    Les thèmes pourvus d’une couleur très cinématographique collent parfaitement avec l’ambiance des différents levels. Quant aux bruitages, ils ont fait l’objet de la même attention.

  • Scénario 16 /20

    Même si l’histoire n’est pas d’une grande complexité, on ne peut que saluer la mise en scène dont profite le soft. Dès le premier instant de jeu, vous serez plongé dans une aventure palpitante fait de rebondissements et de cinématiques qui prennent néanmoins parfois un peu de place. Une fois n’est pas coutume, il faudra vous contenter de texte en anglais.

Ardy Lightfoot fait partie de ces jeux possédant cette petite étincelle qui les démarque des autres. Riche d’un univers qui lui est propre bien que fondé sur de nombreuses références très classiques, le soft nous transporte dans une aventure trépidante et particulièrement longue. Agrémentée de graphismes cartoon réussis et de thèmes élaborés, l’expérience prodiguée par le soft s’avère être d’une rare richesse. Seul point noir, la forte ressemblance avec Super Mario World et ses quelques petits défauts mais rien de bien grave.

Profil de nuktos
L'avis de nuktos
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juillet 2011 à 17:17:29
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Mis à jour le 17/07/2011
Super Nintendo Plate-Forme Titus ASCII Rétrogaming
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Aperçu : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce