Test Jamestown- PC

PC

Vous ne le savez peut-être pas mais les colons britanniques et espagnols du 17ème siècle ne se sont pas arrêtés au continent américain, ils ont poursuivi leur aventure jusqu'à la planète Mars. Un pitch aussi surréaliste était digne de figurer dans un shoot'em up indépendant tel que Jamestown. Si ce point de départ prête à sourire, il faut bien reconnaître que le résultat est tout simplement bluffant.

Jamestown

N'en déplaise aux amateurs de jeux d'action scriptés ou aux fans de FPS à visée assistée, mais les jeux vidéo proposant du challenge sont loin d'être morts et enterrés. La branche des shoot'em up en particulier se porte plutôt bien et les plates-formes de téléchargement voient débarquer de plus en plus de représentants du genre. La plupart de ces productions nous viennent du Japon, mais quelques studios indépendants occidentaux se lancent aussi dans la mêlée. C'est ainsi que nous arrive Jamestown, le premier bébé signé Final Form Games. Cette petite structure a été montée par trois développeurs américains plutôt audacieux et elle nous offre là un coup d'essai majestueux.

Test Jamestown PC - Screenshot 1Certains boss pourraient bien être issus d'une nouvelle de Lovecraft.

Il suffit de planter le décor pour comprendre à quel point l'univers de Jamestown est singulier : envoyez des colons du 17ème siècle sur Mars, associez-y un univers steampunk et faites en sorte qu'ils rencontrent des boss qui semblent tout droit tirés des nouvelles de Lovecraft... Aussi improbable que ce mélange puisse paraître, la sauce prend sans problème. Il faut dire que les petits gars de Final Form sont parvenus à allier élégamment un design coloré, fouillé et original avec un look résolument rétro et pixelisé. Le résultat émerveillera les amateurs de titres old-school sans pour autant effrayer les joueurs un peu plus modernes. N'y allons pas par quatre chemins, Jamestown est une véritable réussite artistique, il nous prouve qu'il n'est pas nécessaire de s'engager dans une surenchère d'effets spéciaux pour aboutir à un résultat sublime. Ces graphismes simples mais percutants sont soutenus par une bande-son au moins aussi exceptionnelle. Les musiques des premiers niveaux sont plutôt réussies mais c'est en entamant le cinquième stage que nos oreilles se régalent... Bref, autant dire que Jamestown peut compter sur une réalisation de haut vol qui ne tardera pas à vous séduire.

Test Jamestown PC - Screenshot 2Les arrières-plans sont magnifiques.

Si la forme a de quoi vous laisser bouche bée, Jamestown se montre un peu plus classique sur le fond. Jamestown est en effet à mi-chemin entre un shoot'em up old-school et un manic shooter. Il emprunte en effet aux Danmakus leurs nuées d'ennemis, leurs patterns plus ou moins alambiquées et leurs vaisseaux dotés d'une minuscule hitbox. Les amateurs de manic shooters pourront cependant faire remarquer que Jamestown n'est peut-être pas aussi frénétique qu'un titre signé Cave, cela ne veut pas dire pour autant que l'aventure s'apparente à une promenade de santé : les premiers niveaux sont très accessibles mais le final requiert un peu plus de patience... En termes de gameplay pur et dur, on retrouve des bases assez classiques : les quatre vaisseaux que l'on peut diriger disposent de deux types d'attaques différentes. Vous pouvez par exemple switcher entre un tir qui arrose à tout va et un rayon surpuissant qui dégage le chemin. D'autres combinaisons sont un peu plus exotiques, le tir secondaire peut ainsi permettre de faire exploser les projectiles envoyés ou de balancer une grosse boule énergétique qui fait valser les ennemis...

Test Jamestown PC - Screenshot 3Les choses se corsent sérieusement lors du cinquième niveau.

La subtilité de Jamestown tient à une petite jauge qui se remplit au fur et à mesure que vous collectez les écrous et les rouages dorés laissés par vos victimes. Une fois que cette fameuse jauge est pleine, vous pouvez activer un bouclier qui viendra vous protéger pendant un court instant et vous passerez dans un mode furie qui vous apportera un bonus de dégât non négligeable. Ce boost continuera d'être actif tant que vous serez capable d'accumuler les écrous et d'alimenter la fameuse jauge. Lorsque l'effet s'estompe, vous aurez droit à une belle récompense en termes de points qui sera proportionnelle au nombre d'ennemis que vous avez explosés dans cet état. Tout le jeu consiste donc à faire durer le plus longtemps possible ces combos pour faire monter son score en flèche. Cette recette ne brille peut-être pas par son originalité, mais elle a le mérite d'être diablement efficace et elle devrait satisfaire sans problème les amateurs de scoring.

Test Jamestown PC - Screenshot 4On s'amuse toujours un peu plus avec des amis.

Les fans de shoot'em up le savent, l'intérêt de ce genre de titres n'est pas de rusher les niveaux à la va-vite, mais plutôt de recommencer encore et encore pour parvenir à décrocher le meilleur score possible. Les cinq niveaux proposés peuvent ainsi sembler courts, mais il vous faudra pas mal de pratique avant de réussir à les passer dans le niveau de difficulté maximum. Jamestown a aussi le bon goût de proposer du multijoueur en local qui peut rassembler jusqu'à quatre pilotes pour s'entraider sur le même PC. Ajoutez à cela une foule de challenges qui apportent leur lot de fraîcheur et qui risquent bien de mettre vos nerfs à rude épreuve. Il s'agit par exemple de survivre une minute au milieu d'un flot de boulettes, de partir à la chasse au score ou de découvrir un joli hommage à Space Invaders... Cerise sur le gâteau, le jeu est disponible en téléchargement pour moins d'une dizaine d'euros et il est jouable aussi bien au clavier, à la souris ou au pad. Dans ces conditions, vous n'avez aucune excuse pour passer à côté de ce shoot'em up fignolé à souhait qui ravira aussi bien les amateurs de titres old-school que les néophytes.

Miniblob, le 06 juillet 2011

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Jamestown nous offre un trip old-school superbement réalisé qui ravira aussi bien les nostalgiques, que les fans de pixel art ou que les néophytes du genre.

  • Jouabilité 16/20

    Le gameplay est plutôt simple et classique mais il s'avère bougrement efficace. Le titre propose trois prises en main différentes pour vous permettre de jouer aussi bien sur votre clavier, avec votre souris ou en branchant un pad.

  • Durée de vie 15/20

    Les cinq stages sont plutôt courts mais il vous faudra pas mal de temps pour passer le dernier niveau de difficulté... Vous pourrez aussi débloquer une belle brochette de challenges supplémentaires qui apportent leur lot de surprises et de nouveautés. Notez enfin que trois amis pourront se joindre à vous en local pour vous prêter main forte.

  • Bande son 17/20

    La musique est agréable tout au long du jeu mais elle devient tout simplement sublime et magistrale à l'occasion du dernier niveau.

  • Scénario

    Le pitch a au moins le mérite d'être original puisqu'il vous permettra de faire la connaissance de colons du 17ème siècle qui partent à la conquête de Mars...

  • Note Générale17/20

    Jamestown n'est certainement pas un shoot'em up qui révolutionne le genre, mais il s'agit d'un titre incroyablement bien réalisé qui va réconcilier les amateurs de shoots à l'ancienne et les fans de manic shooters.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Final Form Games
  • Développeur : Final Form Games
  • Type : Shoot'em up
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : jusqu'à 4 joueurs en local
  • Sortie France : 8 juin 2011
  • Version : anglaise
  • Existe aussi sur :
    Jamestown - Mac Jamestown Plus - PlayStation 4

Vidéos

Voir les 2 vidéos de Jamestown