Menu
Persona 3 Portable
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Persona 3 Portable sur PSP /

Test du jeu Persona 3 Portable sur PSP

Test : Persona 3 Portable
PSP
Persona 3 Portable
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 juin 2011 à 17:18:23
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (66)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Partager sur :

Bien connue des amateurs de jeux de rôle japonais décalés, la série Persona nous revient sous la forme d'un épisode PSP inspiré d'un des meilleurs volets de la série. Enrichi de quelques améliorations, Persona 3 Portable parviendra-t-il à nous faire frissonner à nouveau ?

Persona 3 Portable

Fin 2008, Persona 3 débarquait enfin en France dans une version FES particulièrement réussie. Vendue à petit prix sur Playstation 2, celle-ci avait enchanté le public de connaisseurs auquel elle se destinait. Le joueur y incarnait un lycéen capable de pénétrer dans une dimension alternative et d'invoquer de puissantes Personas pour combattre des armées de démons. Avec une poignée de camarades dotés du même don, il formait une équipe d'intervention prête à tout pour protéger une humanité largement inconsciente de la menace tapie dans son dos. Bien réalisé, le titre a notamment été encensé pour son background en béton, ses nombreuses interactions sociales et ses mécanismes de combat bien huilés. Il a également impressionné la critique grâce à la richesse de son système de fusion ou sa durée de vie phénoménale. On se réjouit donc aujourd'hui de retrouver Persona 3 sur PSP dans une édition qui nous réserve pas mal de surprises.

Persona 3 Portable
Chaque héros est capable d'invoquer sa propre persona.
Le premier ajout notable par rapport à la version Playstation saute aux yeux dès le lancement de la partie puisque l'on constate d'emblée que l'on peut maintenant incarner aussi bien un lycéen... Qu'une lycéenne ! Loin d'être anecdotique, cette option nous permet au contraire de découvrir l'aventure sous un angle totalement différent. D'une part, on verra les événements d'un point de vue féminin, ce qui est rare dans un jeu de rôle japonais, et d'autre part on pourra tisser des liens sociaux inexistants dans la version masculine. Une très bonne chose donc. Le second point qui ne manquera pas d'interpeller tous ceux qui ont touché de près ou de loin à la version Playstation 2 concerne l'aspect visuel du soft. En effet, pour pallier les restrictions techniques de la PSP, les développeurs ont dû faire un certain nombre de concessions qui influent tant sur la présentation générale que sur le gameplay. Ainsi, il n'est plus possible de déplacer notre héros à la troisième personne ailleurs que dans les donjons. A la place, le joueur devra utiliser un curseur ou des raccourcis pour sélectionner une destination ou interagir avec le décor. L'avantage de cette méthode, c'est que l'on perd moins de temps à se rendre d'un point à un autre. Le sentiment d'immersion, néanmoins, peut s'en trouver altéré et le curseur n'est pas toujours très pratique à manipuler en l'absence d'écran tactile ou de souris.

Persona 3 Portable
Les interactions sociales sont aussi nombreuses que passionnantes.
L'exploration des donjons, en revanche, ne surprendra guère les vétérans de la série Persona. Une fois de plus, il sera question d'évoluer durant la fameuse Dark Hour dans des labyrinthes en 3D souffrant d'un level design excessivement simpliste et d'une sobriété assez rebutante. Au fil de nos pérégrinations, on croisera des Shadows que l'on pourra combattre ou tenter d'éviter, on trouvera quelques coffres ainsi que des téléporteurs mais globalement, la formule commence à dater. Surtout en Occident où les joueurs sont beaucoup moins friands de dungeon crawling qu'au Japon. Heureusement, les affrontements au tour par tour restent assez tactiques pour retenir l'attention. Chaque adversaire a des faiblesses à exploiter avec les pouvoirs de nos Personas, on peut accélérer drastiquement la vitesse des combats, et des techniques coopératives nous permettent d'achever l'ennemi au sol. Persona 3 Portable nous autorise également à contrôler individuellement chaque personnage de notre équipe, ce qui ne sera pas du luxe quand on sait à quel point l'intelligence artificielle de ces derniers est à la ramasse (contrairement à celle des boss qui est redoutable). Enfin, il est possible de récupérer des cartes à la fin de chaque bataille nous octroyant de l'expérience, de l'argent, une Persona, etc.

Persona 3 Portable
La conception des donjons manque d'inspiration.
Au niveau de la customisation de tout ce beau monde, Persona 3 Portable n'a rien à envier à ses aînés. D'une part, on peut acheter et utiliser des tonnes d'objets, d'armes et d'armures. D'autre part, il existe environ 170 Personas à récupérer et à fusionner (dont quatre Personas inédites) grâce à un système toujours aussi prenant et accessible comme d'habitude à partir de la fameuse Velvet Room. C'est d'ailleurs auprès de son hôtesse que l'on pourra aussi accepter toutes sortes de missions directement liées aux donjons que l'on parcourt la nuit. Ces dernières sont cependant loin d'être particulièrement originales ou élaborées. Généralement, il s'agira d'aller récupérer un objet précis ou de vaincre tel monstre même si quelques-unes sont plus étonnantes voire carrément drôles. Le cœur de Persona 3 et donc de Persona 3 Portable réside néanmoins dans ses interactions sociales. Non seulement, celles-ci sont incroyablement complexes et variées mais elles influent directement sur nos statistiques et sur le résultat des fusions de Personas. Avec une vingtaine de personnages-clés et autant de relations privilégiées (symbolisées par des Lames de Tarot) à développer au jour le jour, il y a vraiment de quoi faire.

Persona 3 Portable
Les combats sont très tactiques.
Au fil des semaines, notre héros vivra des dizaines de situations différentes en fonction de nos propres choix. Allons-nous l'inscrire à un club de sport ? Lui demander de séduire une camarade de classe ou l'aider à aller prier au temple de la ville ? Allons-nous privilégier ses connaissances, son charme, ou son courage pour progresser dans l'aventure ? C'est à nous de voir. Le scénario entièrement évolutif avec ses tonnes de dialogues (en anglais) est d'une richesse incroyable et la vie lycéenne est parfaitement recréée ! Outre la barrière de la langue, Persona 3 Portable souffre malheureusement d'un autre handicap de taille par rapport à la version FES parue en 2008 sur PS2 puisque le chapitre The Answer, apportant des tonnes de précisions sur l'histoire, est passé à la trappe. Au final, cette version PSP vaut donc vraiment le détour si l'on veut découvrir la série sur PSP et si l'on n'a pas terminé de fond en comble Persona 3 : FES sur Playstation 2. Extraordinairement immersif, il se réserve néanmoins à un public très particulier capable de lire couramment l'anglais, d'apprécier la culture japonaise, et de ne pas s'endormir en explorant des donjons soporifiques.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Le design des personnages ou des Personas est intéressant et, bien que statiques, les décors japonais se révèlent particulièrement dépaysants pour les Occidentaux que nous sommes. Les donjons manquent en revanche singulièrement d'inspiration et, une fois de plus, les scènes de suicides virtuels précédant l'invocation de nos Personas sont de très mauvais goût.

  • Jouabilité 16 /20

    Encore plus accessible que la version FES parue sur Playstation 2, Persona 3 Portable repose sur un système de relations sociales d'une richesse fantastique. Au fil des semaines, de nombreux évènements sont susceptibles de se produire et on ne s'ennuie jamais. L'exploration des donjons est moins prenante même si les combats et le système de fusion des Personas restent toujours aussi solides.

  • Durée de vie 17 /20

    La possibilité d'incarner une lycéenne permet de vivre l'histoire d'un point de vue totalement inédit, ce qui aide à digérer l'absence regrettable du chapitre The Answer que l'on avait découvert sur Playstation 2. Entre les dialogues, les diverses activités à pratiquer, la customisation des personnages, et les donjons, il y a de quoi s'amuser des nuits entières.

  • Bande son 16 /20

    Les thèmes musicaux sont aussi variés que réussis et les doublages anglais sont plutôt convaincants.

  • Scénario 16 /20

    La vie lycéenne au Japon est parfaitement recréée et les différents personnages sont attachants. La narration est convaincante, les dialogues sont passionnants et nos décisions pèsent largement sur le déroulement de l'histoire. Un bon niveau en anglais est toutefois indispensable pour pouvoir en profiter correctement.

Toujours aussi fascinant, l'univers de Persona 3 Portable ne manquera pas d'interpeller les nombreux fans de la série sur PSP. Malgré le retard avec lequel cet épisode non traduit sort aujourd'hui chez nous, on saura l'apprécier à sa juste valeur pour peu que l'on n'ait pas déjà passé une centaine d'heures sur Persona 3 : FES ces dernières années.

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 juin 2011 à 17:18:23
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (66)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Mis à jour le 28/06/2011
PlayStation Portable RPG Atlus Ghostlight
Dernières Preview
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! Il y a 11 heures
PreviewNeed for Speed Heat : Courses et customisation enragées sous le soleil de Floride Hier, 15:00
PreviewDisco Elysium : un RPG particulièrement ambitieux 07 oct., 15:53
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019