Destruction Derby 2
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS3 PS1
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Destruction Derby 2 / Destruction Derby 2 sur PS1 /

Test Destruction Derby 2 sur PS1 du 17/06/2011

Test : Destruction Derby 2
PS1
Destruction Derby 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Loupion57
L'avis de Loupion57
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juin 2011 à 17:43:02
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (53)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Tous les prix
Prix Support
37.00€ PC
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

En 1996, fort du succès du premier épisode, devenu rapidement disque de platine sur PlayStation, Reflections Interactive tente de répéter l'histoire et lance sur le marché Destruction Derby II. Reprenant les bases de son prédécesseur, le jeu parviendra-t-il à fasciner autant ? L'histoire nous montrera que ce sera effectivement le cas, même si objectivement, on est en droit de se demander pourquoi...

Destruction Derby 2

Dans l'histoire du jeu vidéo, les séries à succès sont souvent caractérisées par un premier épisode percutant qui, grâce à son impact auprès des joueurs, provoque l'envie de continuer un peu plus loin l'aventure et de tenter le deuxième épisode. Destruction Derby rentre pleinement dans cette catégorie. Après un premier opus détonant qui a rencontré un franc succès, le challenge était de taille pour les équipes de Reflections Interactive. Il fallait proposer un jeu qui, tout en reprenant les bonnes bases posées par l'original, devait ajouter sa part de nouveautés, et gommer ses quelques faiblesses. C'est malheureusement en partie le contraire qui s'est produit.

Destruction Derby 2
La voiture Rookie, adhérente mais peu rapide.
Soyons clairs, le jeu ne présente pas que des points négatifs, loin de là. L'ambiance est par exemple toujours très américaine, et colle très bien au thème du jeu. Entre l'accent très prononcé de Paul Page (qui a prêté sa voix aux commentaires), les musiques, et les cris de délire de la foule, on se trouve bien dans un "bain" participant au plaisir rencontré dans le jeu. Tout comme dans le précédent opus, les commentaires du speaker, bien qu'enthousiastes, tournent vite en boucle, et entendre un cri de joie à chaque fois que vous terminez un tour en première place vous lassera rapidement, surtout lorsque les tours se bouclent en une vingtaine de secondes.

Destruction Derby 2
Le menu de démarrage, toujours aussi peu clair.
L'écran de démarrage n'a quant à lui pas changé d'un pouce. Vous pouvez toujours choisir entre les trois mêmes modes de jeu, c'est à dire courses à points, courses de stock-car et Demolition Derby. Le championnat reste le seul véritable attrait de ces modes. Dans ce championnat, vous démarrez votre carrière en quatrième division, et avez pour objectif de monter dans les différents niveaux puis de gagner une saison dans la première division. Là où l'épisode précédent proposait également un championnat pour le mode Demolition Derby (à intérêt discutable), cet opus ne prend même pas la peine d'en proposer un. Du coup, ce mode perd grandement de son panache, et vous n'y passerez probablement pas plus d'une heure.

Destruction Derby 2
Et c'est parti pour la course !
Le championnat a également été tronqué de plusieurs options. En fin de course, vous n'aurez dorénavant plus droit qu'à un tableau des points, contrairement au premier épisode qui vous présentait les résultats avec une image du protagoniste. Les tableaux de statistiques sont également dépouillés, et d'un intérêt plus que discutable. Destruction Derby II a malheureusement perdu de sa personnalité, et c'est fort dommage. Abordons ensuite l'éternel point faible de la série, la durée de vie. Là où son prédécesseur proposait 5 circuits différents, Destruction Derby II en offre 7 (et 4 arènes), la plupart ne faisant leur apparition que lorsque vous atteindrez la division 1. Mais ne vous inquiétez pas, une fois le jeu pris en main, vous parviendrez rapidement à vous hisser dans cette division 1. En effet, une saison ne s'étend que sur 4 courses, et se boucle en à peine 15-20 minutes de jeu. Parvenir en première division ne vous prendra donc généralement qu'une bonne heure de jeu, pour peu que la maîtrise des bolides ne vous pose pas trop de problèmes. Le mode Demolition Derby, en plus de ne pas proposer de championnat, n'offre même pas de classement à la fin d'une épreuve. Vous terminez donc une bataille en arène par un écran vous invitant à voir votre ralenti, ou de quitter vers le menu de démarrage. Frustrant. Le mode Total Destruction est toujours proposé, et vous lancera le défi de résister le plus longtemps possible aux assauts répétés de 19 adversaires, tous engagés contre vous.

Destruction Derby 2
La gestion de la hauteur est enfin de la partie.
Les 3 niveaux de difficulté sont toujours présents. Une fois de plus, il s'agit de trois voitures différentes, ayant chacune leurs caractéristiques propres. La voiture Rookie se pilotera aisément, sans être extrêmement rapide, et la voiture Professional sera très rapide, mais avec une adhérence à la piste proche de zéro. La voiture intermédiaire proposera un compromis intéressant. Le niveau choisi ne changera pas la force de l'IA (restant d'une agressivité à la limite de l'indécence), et réalisera toujours les mêmes erreurs de pilotage aux mêmes endroits. Facile donc, pour peu que vous connaissiez les tracés, d'attendre le moment opportun pour effectuer un dépassement sans trop de danger. Le mode multijoueur est toujours de la partie, au tour par tour ou en écrans séparés grâce à deux consoles reliées. Dispensable, car le fun n'est pas au rendez-vous.

Destruction Derby 2
La deuxième vue offerte n'apporte pas grand chose.
L'aspect graphique du premier opus n'avait pas laissé que de bons souvenirs aux joueurs. Reflections Interactive parvient ici à faire encore pire ! Destruction Derby proposait une modélisation des dégâts bien développée ainsi que des courses et circuits crédibles. Le deuxième opus de la série a, allez savoir pourquoi, enlevé cette modélisation des dégâts, n'affichant que quelques enfoncements de carrosserie fort peu crédibles au vu des chocs encaissés. Les circuits sont anguleux, et on pouvait clairement s'attendre à mieux pour un jeu de deuxième génération. Les décors extérieurs ont quant à eux été légèrement améliorés et, sans parler de véritable révolution pour l'époque, on a un peu moins mal au cœur lorsqu'on admire l'arrière-plan. Des deux vues proposées, seule la vue extérieure à la voiture est jouable, celle au sol n'offrant pas le recul nécessaire pour anticiper les chocs et la trajectoire. Amélioration notable néanmoins sur la gestion de la verticalité, les voitures étant à présent capables de se retourner ou de décoller dans les airs. Ceci amène un peu plus de réalisme aux chocs, même si voir vos adversaires décoller à des hauteurs démentes lors de chocs dans les arènes vous laissera probablement perplexes.

Destruction Derby 2
On se retrouve parfois sur le dos... Mais on retourne sur nos roues rapidement.
La principale qualité du premier opus de la série résidait dans son gameplay très jouissif,ainsi que dans le plaisir rencontré dès la première seconde par le style 100% arcade assumé terriblement tourné vers l'action. Destruction Derby II réussit le pari de reprendre ces qualités, en les améliorant légèrement. En effet, la vitesse en course a été fortement augmentée, et l'action est toujours aussi présente. Vous lutterez sur les quelques circuits proposés contre 19 acharnés qui vous percuteront dans tous les sens à tout moment. La présence de jumps, et la reprise de courses à intersections permet d'augmenter le stress.Une maîtrise parfaite de votre véhicule sera nécessaire pour vous sortir des nombreuses embûches que proposent les circuits. Le gameplay est resté fidèle à lui-même, et les seules possibilités offertes sont l'accélération, le freinage, et la rotation. Diaboliquement simple, mais suffisant pour éprouver de vraies sensations de course.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Le jeu a décidé de ne pas recréer ce qui avait plu aux joueurs dans le premier opus de la série, à savoir la modélisation avancée des dégâts. Les décors sont améliorés et n'agressent pas l'œil. Insuffisant cependant pour un jeu de deuxième génération.

  • Jouabilité 18 /20

    Destruction Derby II joue la carte du plaisir de jeu immédiat, et c'est une vraie réussite. Du début à la fin, vous éprouverez des sensations de conduite démentielles, qui vous forceront à garder une concentration maximale afin de ne pas passer le plus clair de votre temps dans le décor. C'est clairement le point fort du jeu.

  • Durée de vie 6 /20

    Un championnat qui dure moins de deux heures, et un mode Demolition Derby où on ne vous donne même pas les résultats en fin de session. Seuls les acharnés de la série trouveront leur compte à ce niveau.

  • Bande son 13 /20

    Le speaker est bon, mais extrêmement répétitif.les musiques sont bien intégrées à l'ambiance du jeu. Les bruits de moteur et de vitres explosées sont quant à eux particulièrement réussis.

  • Scénario /

Destruction Derby réussit le pari improbable de ne pas profiter des qualités de son prédécesseur, et d'être doté d'une durée de vie qui en laissera plus d'un perplexe. Ce titre, passé en abandonware sur PC il y a peu, ne sera donc à conseiller qu'aux indéboulonnables de la série, les autres n'y trouveront clairement pas leur compte.

Profil de Loupion57
L'avis de Loupion57
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juin 2011 à 17:43:02
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (53)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Tous les prix
Prix Support
37.00€ PC
Voir toutes les offres
Mis à jour le 17/06/2011
PlayStation Action Course Reflections Psygnosis Rétrogaming
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Kingdom Come : Delivrance - Quand RPG et Histoire font bon ménage
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Phantom Doctrine : Guerre froide et thriller tactique, une alliance à fort potentiel
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Mario Party : The Top 100, un jeu pour les fans, qui ne plaira pas à tous les fans sur 3DS
    3DS
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live