Menu
Prince of Persia : Les Sables du Temps
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Prince of Persia : Les Sables du Temps
PS3
Prince of Persia : Les Sables du Temps
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
29 juin 2011 à 07:02:17
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (22)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Partager sur :

En 2003, Ubisoft dépoussiérait avec grande classe la série Prince of Persia. Avec Les Sables du Temps, l'éditeur frappait un grand coup et offrait un nouveau maître étalon en matière de jeu de plates-formes/aventure. Sept ans plus tard, l'aura autour du jeu est toujours intacte au point de motiver Ubisoft à ressortir un remake haute définition en téléchargement sur le Playstation Store.

Prince of Persia : Les Sables du Temps

Si le nom de Prince of Persia : Les Sables du Temps revient régulièrement dans les conversations entre joueurs, c'est généralement pour souligner le double exploit réalisé à sa sortie par ce petit bijou : celui de ranimer une série en perte de vitesse et de proposer un titre où tous les éléments entraînent le joueur dans un véritable conte des mille et une nuits. Dire qu'il y avait un "avant" et un "après" Prince of Persia : Les Sables du Temps peut paraître pompeux, mais c'est pourtant bien le cas. Au niveau de la série en elle-même, cet épisode marque d'abord le renouveau d'une licence et pose les bases sur lesquelles s'appuieront ensuite les futurs volets. Pour le jeu de plates-formes dans son ensemble, ce volet est aussi une vraie révélation grâce à une sublime réalisation et des idées de gameplay maintes fois reprises depuis (les pouvoirs des sables, les acrobaties, etc.). Tant d'atouts qui justifient aujourd'hui un remake HD pour nos écrans de riches.

Prince of Persia : Les Sables du Temps
L'agilité du Prince est au coeur du gameplay.
Prince of Persia : Les Sables du Temps, c'est l'histoire d'un Prince qui passera l'intégralité du jeu à tenter de corriger l'erreur qu'il aura commise dans les premières minutes de la partie. En ouvrant le sablier contenant les précieux Sables du temps, le Prince était loin de se douter qu'il déverserait une malédiction sur le royaume capable de changer les humains en créatures abominables. Désormais seul (ou presque) rescapé de sa bévue, il tentera de rectifier le tir et de modifier la courbe temporelle pour se retrouver avant l'ensablement maudit. Pour mener à bien sa quête, le Prince peut compter sur trois éléments particuliers. En premier lieu, son incroyable agilité lui permet de courir sur les murs, de sauter d'impossibles gouffres, ou de s'agripper aux corniches, toujours avec une grâce féline forçant le respect. La seconde aide lui est apportée par une certaine Farah. Elle aussi épargnée par le fléau, Farah se joindra malgré elle au Prince pour former un duo très sarcastique n'hésitant jamais à sa vanner mutuellement pour le grand plaisir du joueur. Enfin, le dernier atout en faveur du prince est symbolisé par une précieuse dague offrant quelques pouvoirs spéciaux au personnage.

Prince of Persia : Les Sables du Temps
Quelques fontaines spéciales sont à découvrir au fil de la progression.
Grâce à la dague, le Prince a en effet le privilège de contrôler le temps. Son pouvoir le plus emblématique n'est autre que le retour arrière. En cas de pas de travers ou de mauvaise manipulation du joueur, le Prince peut simplement rembobiner le temps de quelques secondes avant la maladresse. Inutile de préciser que cet atout se révèle on ne peut plus pratique aussi bien en séquence de plates-formes que lors des combats. Les autres pouvoirs de la dague sont eux aussi très utiles lors des rixes, puisqu'il s'agit de ralentir le temps (et donc de prendre un avantage de vitesse sur l'adversaire), de figer un ennemi ou même de geler tout le monde alentour pour nettoyer l'entourage en moins de deux. Chaque pouvoir consomme un réservoir de Sable et toute la difficulté consiste à ne pas gaspiller les précieux grains sous peine de perdre ses atouts. Du sable est toutefois accordé au héros à chaque fois qu'il terrasse un ennemi. Pratique !

Prince of Persia : Les Sables du Temps
Le wallrun, probablement le mouvement le plus emblématique du Prince.
Si les phases de plates-formes assurent le spectacle durant toute la progression, il faut savoir que les combats sont tout de même nombreux, au point parfois d'en devenir un peu pénibles, il faut bien le dire. Le nombre d'ennemis à terrasser est assez imposant et coupe malheureusement le rythme, voire le souffle épique de l'aventure. Heureusement, la maniabilité est impeccable et même si on trouve parfois le temps long à manier le sabre, nous ne sommes jamais pris en défaut par le jeu. Toujours au top de sa forme, le Prince assène des coups avec une facilité assez déconcertante et virevolte d'un ennemi à l'autre sans aucun mal. Farah, dont nous parlions plus haut, intervient elle aussi pendant les combats. Grâce à son arc, elle contribue à faire le vide autour de nous. Quelques cours de visée ne seraient cependant pas de trop pour la belle, de même que des notions de self-defense. Il est en effet fréquent de recevoir une flèche dans le dos, ou de devoir secourir sa nouvelle amie d'infortune. Farah apporte toutefois bien plus qu'une simple assistance durant les batailles. Elle sert aussi à activer des mécanismes qu'elle seule peut atteindre. Plus que tout, elle contribue surtout à l'âme du jeu par ses remarques drôles et sarcastiques lancées au Prince. Le couple se cherche assez régulièrement et se lance dans d'amusantes joutes verbales que l'on a toujours plaisir à suivre.

Prince of Persia : Les Sables du Temps
Le Prince et Farah forment un duo que l'on prend plaisir à suivre.
Sept ans après sa sortie initiale, le voyage des Sables du Temps semble toujours aussi envoûtant. Certes la refonte graphique en haute définition ne parvient pas à cacher l'âge du jeu, mais l'ambiance est bien palpable tout au long du parcours. Ainsi, le charme des environnements rattrape sans peine les gros polygones utilisés pour tel ou tel décor. Même constat pour les personnages. Leur modélisation accuse le poids des années, mais leur charisme fait le reste. L'animation, excellente pour l'époque, est toujours de haute volée. On se plaît à franchir le moindre obstacle juste pour le plaisir d'assister à un véritable ballet aérien. Un mot sur la nouvelle option de 3D stéréoscopique offerte par ce remake. L'effet fonctionne bien est ajoute un plus à l'immersion. Notez cependant que suivant le matériel utilisé (téléviseur et lunettes), les couleurs chaudes et l'éclairage si caractéristiques du titre ont du mal à ressortir, infligeant un léger bémol à l'ambiance générale. En gros, on gagne en profondeur, ce que l'on perd en charme. Bien sûr, l'option n'est pas obligatoire, rassurez-vous.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Le jeu n'est plus tout jeune, mais la direction artistique couvre sans aucun mal l'aspect technique. Le lissage haute définition, et l'affinage des textures aident aussi à actualiser un tantinet le titre. Les animations restent de leur côté toujours aussi fluides et saisissantes.

  • Jouabilité 18 /20

    Il arrive souvent qu'en rejouant à d'anciens titres, un joueur peste contre la rigidité d'un gameplay. Pas ici. Le Prince répond correctement et avec beaucoup d'aisance à nos coups de stick. Son agilité et sa témérité donnent lieu à une aventure aussi belle à voir qu'agréable à prendre en mains. Les combats, s'ils sont parfaitement jouables, eux aussi, auraient toutefois pu être écourtés.

  • Durée de vie 14 /20

    L'aventure des Les Sables du Temps n'est pas la plus longue que connaîtra le Prince, c'est vrai, mais elle semble d'autant plus courte qu'on la parcourt d'une traite sans lâcher la manette. Dans les faits, comptez une petite huitaine d'heures pour en voir le bout.

  • Bande son 16 /20

    Le doublage français est réussi et permet à tous de suivre les échanges entre le Prince et Farah (lorsque ce n'est pas tout simplement le Prince qui parle tout seul). Côté musique et son, tout est fait pour nous plonger dans un vrai conte des mille et une nuits. L'ambiance arabisante fonctionne parfaitement. Un petit problème de mixage lors de certaines cinématiques empêche malheureusement de saisir des voix.

  • Scénario 16 /20

    L'histoire des Sables est réussie mais reste encore relativement simple. Elle prendra de l'ampleur plus tard dans les deux suites. Cet épisode se distingue cependant par le caractère des deux héros, le Prince et Farah. Leur relation ambiguë donne un peu de piquant à l'aventure.

Au final, Prince of Persia n'a rien perdu de sa magie. Les mécaniques de jeu sont parfaitement huilés pour former un jeu de plates-formes ultra efficace et au charme indéniable. Si ce remake n'apporte finalement rien de nouveau par rapport au titre original (à part des trophées et la 3D stéréoscopique), son achat se révèle tout de même indispensable pour tout bon fan de la série. Si vos finances vous le permettent, préférez toutefois la version boîte Prince of Persia Trilogy. Plus rentable, celle-ci réunit Les Sables du Temps et ses deux suites directes L'Ame du Guerrier et Les Deux Royaumes.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
29 juin 2011 à 07:02:17
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (22)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 29/06/2011
PlayStation 3 Action Plate-Forme Ubisoft Montreal Ubisoft
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes Il y a 11 heures
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? Il y a 13 heures
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019