Menu
Magic : The Gathering : Duels of the Planeswalkers 2012
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Magic the Gathering : Duels of the Planeswalkers 2012
360
Magic : The Gathering : Duels of the Planeswalkers 2012
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juin 2011 à 17:44:09
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Partager sur :

Tout comme son prédécesseur, Duels of the Planeswalkers 2012 nous propose de découvrir l'univers fascinant de Magic : The Gathering à travers une série de défis solos et de matches en ligne suivant scrupuleusement les règles du jeu original. Etes-vous prêt à voyager aux côtés des puissants arpenteurs ?

Magic the Gathering : Duels of the Planeswalkers 2012

L'an passé, le premier Duels of the Planeswalkers avait reçu un accueil mitigé de la part de la communauté des fans de Magic. Trop limitée en termes de contenu et de deckbuilding, cette version téléchargeable exagérément simplifiée souffrait également d'une intelligence artificielle médiocre. Elle nous permettait néanmoins de découvrir les dernières cartes du jeu original, de suivre une campagne solo ou encore de défier à volonté des joueurs du monde entier. Bien qu'il ne soit pas compatible avec son aîné, l'épisode 2012 dont il est question aujourd'hui offre évidemment les mêmes possibilités tout en introduisant de nouvelles cartes issues de la future édition 2012. La variante de jeu à trois contre un, Archenemy, fait également son apparition auprès des modes de jeu traditionnels pour le plus grand plaisir des amateurs de défis ardus, tandis que les néophytes peuvent à présent suivre un tutoriel robuste. Malheureusement, on s'aperçoit rapidement que tous les défauts pointés du doigt par la critique en 2010 sont une fois encore de la partie.

Magic the Gathering : Duels of the Planeswalkers 2012
Il y a une dizaine de decks à essayer mais impossible de s'en construire un soi-même.
A l'instar de son prédécesseur, Duels of the Palneswalkers 2012 se révèle en effet épouvantablement limité au niveau de la construction de nos decks. D'une part, il est impossible de composer un deck à partir de rien et d'autre part, le nombre de cartes à débloquer en gagnant des matches n'est pas suffisant pour changer le thème (souvent aggro) de chaque deck préconstruit. Quand on sait que 50% du plaisir de Magic consiste à élaborer ses propres stratégies en choisissant minutieusement nos cartes, l'intérêt du soft en prend un coup. Ensuite, la visibilité des cartes n'est pas bonne et l'ergonomie de l'interface n'est pas optimale. On est obligé de zoomer sur chaque carte individuellement, le système d'activation des éphémères et des capacités est bancal et le déroulement du duel n'est pas toujours très clair. Du coup, il n'est pas rare de commettre des erreurs stupides ou de passer à la phase de jeu suivante alors qu'il nous restait des choses essentielles à faire. Et ce n'est pas tout ! Entre la puissance des decks de départ de nos adversaires et les améliorations apportées à l'intelligence artificielle, la difficulté des matches contre l'ordinateur est désormais nettement excessive. Les premiers matches de la campagne de base constituent ainsi une expérience aussi décourageante pour les débutants que frustrante pour les joueurs expérimentés. Est-ce un choix conscient des développeurs destiné à pousser le consommateur à acheter des cartes supplémentaires en ligne ? On pourrait être tenté de le croire tant le rapport de force est inégal.

Magic the Gathering : Duels of the Planeswalkers 2012
La visibilité des cartes n'est pas optimale.
A force de persévérance, on débloquera néanmoins de plus en plus de cartes susceptibles de remplacer les petites bouses qui polluent nos decks de départ. Au bout de plusieurs heures de jeu dans le mode Campagne constitué d'une douzaine de duels et d'une poignée de puzzles, on devrait même être en possession de decks suffisamment compétitifs pour se lancer dans des parties d'Archenemy ou la campagne Vengeance. Il faut dire que dans un cas comme dans l'autre, il vaut mieux être bien préparé. Vous l'ignorez peut-être mais les boss d'Archenemy disposent de 40 points de vie et de cartes spéciales qui leur octroient des capacités surpuissantes au début de chaque tour (détruire des permanents, mettre des terrains en jeu, etc.). Même avec l'aide de deux autres joueurs connectés à la place de l'I.A., battre un Archenemy constitue donc toujours un exploit. La campagne Vengeance, de son côté, s'apparente à un mode hardcore dans lequel on affronte à nouveau les Planeswalkers de la campagne normale mais dotés à présent de decks ultra-compétitifs. De challenge enfin, il en sera question lors des affrontements multijoueurs qui nous opposent souvent à des passionnés connaissant tous les mécanismes de jeu sur le bout des doigts. On aura donc du pain sur la planche pour décrocher tous les succès répertoriés dans le soft. Il n'empêche qu'entre la limitation de son deckbuilding, la mauvaise lisibilité de son interface, et sa difficulté mal équilibrée, on a quand même du mal à comprendre à quel public s'adresse vraiment ce Duels of the Planeswalkers 2012. D'un côté les vétérans regretteront amèrement de ne pas pouvoir construire leur propre deck ou de perdre sur une bête erreur de manipulation tandis que d'un autre côté, les débutants risquent d'abandonner rapidement l'affaire à force de prendre des raclées. A essayer avant d'acheter.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    La table est assez petite et on est obligé de zoomer sur les différentes cartes pour les lire, ce qui nous empêche d'avoir une bonne vue d'ensemble. Les animations de batailles sont totalement inutiles mais le design des créatures ou des personnages est bien respecté.

  • Jouabilité 12 /20

    Une fois de plus, le joueur expérimenté regrettera de ne pas pouvoir construire ses propres decks. Les campagnes sont intéressantes, le multijoueur fonctionne bien et le mode Archenemy (en solo ou en coop) vaut clairement le détour. Malheureusement, l'interface n'est pas pratique et on commet parfois des erreurs aussi stupides qu'involontaires. la difficulté est également fort mal dosée au départ si bien que les débutants risquent de se décourager avant d'avoir pu exploiter toutes les possibilités du soft.

  • Durée de vie 13 /20

    Une dizaine de decks réalisés avec environ 300 cartes issues en majorité de l'édition de base 2012, ce n'est pas la Lune. Surtout quand on sait qu'une simple cartouche DS de Yu-gi Oh ! totalise plus de 4000 cartes originales. Ceci étant, les modes de jeu sont suffisamment variés pour rentabiliser notre investissement et le multijoueur en ligne permet de prolonger le plaisir.

  • Bande son 11 /20

    L'environnement musical est très discret, ce qui n'est pas une mauvaise chose pour un jeu de réflexion. Les bruitages ou les rares doublages en français sont pour leur part assez décevants.

  • Scénario /

    -

Souffrant pratiquement des mêmes limitations que l'édition précédente, Duels of the Planeswalkers fera une nouvelle fois grincer les dents de nombreux fans de Magic. On ne peut pas construire son deck, l'interface est pénible et la difficulté est mal dosée. C'est dommage car les modes de jeu étaient intéressants et le multijoueur online fonctionne bien.

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juin 2011 à 17:44:09
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Mis à jour le 17/06/2011
Xbox 360 Jeu de cartes Wizards of the Coast
Dernières Preview
PreviewThe Elder Scrolls Online : Greymoor - Les vampires débarquent en Bordeciel 30 mars, 14:00
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive 27 mars, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Ghost of Tsushima
26 juin 2020