Menu
Destruction Derby
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • Android
  • PS1
  • PSP
  • Saturn
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Destruction Derby / Destruction Derby sur PS1 /

Test Destruction Derby sur PS1 du 09/06/2011

Test : Destruction Derby
PS1
Destruction Derby
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Loupion57
L'avis de Loupion57
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 juin 2011 à 18:16:55
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (31)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Tous les prix
Prix Support
42.00€ PC
42.00€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Destruction Derby vous propose de prendre part à des courses de stock-cars endiablées ainsi qu'à des compétitions de Demolition Derby souvent très violentes. Véritable phénomène auprès de ses nombreux fans, ce jeu fut un des premiers à être disque de platine sur PlayStation, ce qui a assuré le développement de plusieurs suites. Mais ce succès était-il vraiment justifié ?

Destruction Derby

Destruction Derby est un jeu de stock-cars sorti en 1995 sur PlayStation. La série est développée par Reflections, et éditée par Psygnosis, société anglaise rachetée en 1993 par Sony, déjà connue pour être l'éditrice de la série Lemmings, et plus tard des non moins célèbres Formula One, Driver et WipeOut, entre autres. Destruction Derby a inspiré d'autres séries de jeux basées sur le stock-car, dont la plus connue est FlatOut. Dès le lancement du jeu, vous vous retrouvez plongé dans une pure ambiance américaine. Les menus sont dans la langue de Shakespeare, et la voix de l'unique commentateur possède un fort accent américain ; les non-anglophones se retrouvent un peu déroutés au contact de l'écran de démarrage. Ce sentiment est encore amplifié devant le côté très fouillis du menu. Une fois cette surprise passée, et l'acceptation que l'anglais est l'unique langue proposée, on peut enfin se lancer dans l'action.

Destruction Derby
Voilà qui résume bien Destruction Derby, un amas de voitures en furie
Destruction Derby possède trois modes de jeu. Les courses de stock-cars, les courses à points, et le mode Demolition Derby. Le mode Time Trial est totalement dénué d'intérêt, et ne vous permettra probablement pas d'éprouver la moindre sensation de plaisir de conduite. Au-delà de la course unique, le côté intéressant du stock-car et des courses à points est le mode Championnat. Dans ce mode, vous démarrez votre carrière prometteuse en 5ème division. En fin de saison, le vainqueur de chaque division monte dans la division supérieure, et le dernier de la division descend dans la division inférieure. Votre but ultime sera bien entendu de monter jusqu'en première division, et de gagner, afin de devenir Champion. Chaque mode de jeu propose également une fonction "duel", où vous défiez un adversaire unique. Mais cela n'a pas beaucoup d'intérêt : ça manque de fun. Le mode Total Destruction de Demolition Derby est quant à lui assez jouissif, et vous propulse dans une arène, entouré de 19 adversaires, dont le seul but est de détruire votre bolide. Un classement vous indiquera votre rang en fin de partie, en fonction de la résistance que vous avez offerte.

Destruction Derby
Pour passer ces carrefours, fermez les yeux et priez
Le véritable point faible du jeu est sa durée de vie. Certes, le principe de monter et descendre de division peut paraître une bonne idée pour booster le plaisir de jeu ; malheureusement, une saison se déroule sur seulement 4 courses, parmi les 5 circuits proposés. Oui, vous avez bien lu : le jeu ne propose que 5 circuits différents ! Un sixième sera finalement débloqué lorsque vous terminerez en première position de la division 1. Le mode Demolition Derby ne possède quant à lui qu'une seule et unique arène. Au fur et à mesure de votre progression en mode Championnat, vous évoluerez toujours dans les mêmes zones, avec les mêmes décors. Seuls les plus courageux d'entre vous parviendront donc à gagner le championnat de Demolition Derby, redondant à souhait. Les trois niveaux de jeu proposés sont simplement différenciés par le bolide que vous choisissez, parmi les trois voitures utilisables dans le jeu. En facile, vous serez au volant d'une voiture lente, mais très résistante. En professionnel, votre bolide sera très rapide, mais fort peu résistant aux chocs. En intermédiaire, votre véhicule proposera un bon compromis entre les deux caractéristiques. Les trois niveaux de jeu n'influent pas sur le niveau des adversaires, et ce sera donc uniquement votre véhicule qui va varier selon votre choix. Le mode multijoueur n'apporte rien, car il se joue au tour par tour, en course exhibition. Il est également possible de relier deux consoles possédant chacune une copie du jeu pour jouer en multi simultané.

Destruction Derby
Le jeu fait la part belle aux cascades spectaculaires
L'aspect graphique laissera à la plupart des joueurs un souvenir mitigé. En effet, pas grand-chose à dire sur la modélisation des voitures, fort honnête pour l'époque, et l'aspect visuel des dégâts est très bien rendu. Quand on dirige son regard vers le reste du décor en revanche, on prend en pleine figure une avalanche de pixels et de polygones découpés à la hache, le tout baignant dans des couleurs parfaitement immondes. Fort heureusement, l'action omniprésente sur la piste détournera peu souvent votre vue de cette dernière, sous peine de vous retrouver dans le décor. Les courses proposées sont variées, même si vous vous retrouverez très vite à revenir sur le même circuit au fur et à mesure de votre progression. La bande-son est relativement pauvre, la musique de fond étant répétitive à souhait, même si elle colle plutôt bien au thème. Les commentaires du speaker américain sont enthousiastes, mais bien trop redondants. Il n'en existe effectivement qu'environ 5-6 différents, que vous entendrez plusieurs fois par course. Le bruit des chocs est quant à lui plutôt bien rendu, et les bruits de bris de vitres se mélangent allègrement aux ronflements de moteurs dans une cacophonie toujours bien orchestrée.

Destruction Derby
De jolis menus en 3D qui font dans la simplicité
Abordons enfin le véritable atout du jeu : son dynamisme et son punch à toute épreuve. Autant vous le dire tout de suite : dans Destruction Derby, le danger peut apparaître de tous les côtés à n'importe quel moment ! Tandis que vous devez maintenir votre concentration pour rester en piste sur les circuits bondés, vous serez constamment obligé de lutter pour vous maintenir au centre de la piste, et résister aux assauts répétés de vos poursuivants et des voitures que vous doublez, le tout à une vitesse folle. La seule règle dans Destruction Derby, c'est de terminer la course en première place, et vos adversaires l'ont très bien compris. Le gameplay est très simple à première vue, et orienté 100% arcade. Il se résume à accélérer, freiner, et tourner. Ce détail peut passer pour une faiblesse à première vue, mais rassurez-vous, c'est tout à fait suffisant pour manier votre bolide. Le style de conduite variera en effet tout au long de la course, selon l'état de votre voiture (un côté défoncé vous fera invariablement dévier de votre trajectoire), et selon la voiture que vous choisissez parmi les 3 modèles disponibles. Certaines courses sont de véritables casse-tête, où votre seule chance de survie sera de passer invariablement entre les mailles du filet.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Tout ce qui se déroule sur la piste est bien rendu, et la modélisation des voitures et des dégâts est tout à fait honorable pour l'époque. On regrettera cependant le très pauvre décor visible en arrière-plan.

  • Jouabilité 18 /20

    Le gameplay est très simple à la base, mais s'avère bien souvent compliqué par tous les facteurs de course, et par les nombreux chocs que vous prendrez. Maintenir votre véhicule sur la trajectoire idéale vous demandera une excellente maîtrise des commandes, aussi simples soient-elles.

  • Durée de vie 9 /20

    Les trois modes de jeu sont très répétitifs, et la présence de 5 circuits et 3 voitures différents n'arrange en rien la situation. Le multijoueur au tour par tour n'est pas un atout à ce niveau-là.

  • Bande son 12 /20

    Les bruits de courses sont très bons, et le speaker est correct, pour peu qu'on accepte sa répétitivité et le fait qu'il s'exprime en anglais. La musique tourne en boucle, mais est couverte par les bruits de la course la plupart du temps.

  • Scénario /

Destruction Derby représente un très bon défouloir pour tous ceux qui souhaitent prendre du bon temps avec un bon jeu d'arcade sans se prendre la tête. Ceux qui sont à la recherche d'un jeu plus complet et élaboré passeront leur chemin, tant la redondance de l'action leur paraîtra rédhibitoire.

Profil de Loupion57
L'avis de Loupion57
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 juin 2011 à 18:16:55
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (31)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 09/06/2011
PlayStation Action Course Battle Royale Reflections Psygnosis Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce