Menu
Metro : Last Light
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • WiiU
  • PS3
  • 360
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Aperçu : Metro : Last Light - E3 2011
360
Partager sur :

C'est bien connu, la fin du monde approche à grands pas. Il ne faut pas arrêter de vivre pour autant et on peut déjà se demander comment on s'organisera lorsque l'hiver nucléaire s'abattra sur nous. Si vous êtes du côté de Moscou lorsque l'Armageddon tape à votre porte, faites donc un tour dans les dédales du métro. Ces couloirs sombres constitueront en effet l'un des derniers bastions de l'humanité face aux monstruosités nées de la catastrophe...

Metro : Last Light - E3 2011

Le roman de Dmitri Gloukhovski a beau être un véritable best-seller, c'est avant tout le jeu vidéo qu'il a inspiré qui a fait connaître Métro 2033 en Occident. Ce FPS reprenait la trame du livre pour nous faire découvrir un univers postapocalyptique original dans les entrailles de la capitale russe. Comme son nom l'indique, il nous plongeait une vingtaine d'années dans le futur et il nous faisait arpenter les couloirs du métro moscovite où les survivants de la catastrophe posaient les bases d'une nouvelle société. La vie à la surface était devenue impossible à cause des différentes contaminations toxiques, et elle était loin d'être idyllique sous terre : d'horribles monstres harcelaient ceux qui y avaient trouvé refuge et les habitants de certaines stations du métro se livraient une guerre farouche. Metro : Last Light reprend bien entendu à son compte cet univers riche et sombre mais il s'éloigne tout de même des romans de Dmitri Gloukhovski. On retrouve bien entendu Artyom, le héros du premier volet, et les événements qui y sont relatés constituent la suite directe de Metro 2033 mais, même si l'auteur de l'œuvre originale a bien été associé au projet, il ne s'agit en rien d'une adaptation du roman intitulé Métro 2034.

Metro : Last Light - E3 2011
L'atmosphère de Moscou s'est un peu réchauffée.
Si les équipes de THQ sont restées très vagues sur le scénario de ce Metro : Last Light, on a vite pu constater que les choses ont bien changé depuis le précédent volet. Moscou est toujours dévasté, infesté de monstres et souillé par les vapeurs toxiques, mais la ville peut désormais profiter de quelques rayons de soleil qui mettent doucement fin à l'hiver nucléaire. La neige et la glace ont fondu pour nous offrir un paysage toujours aussi désolé mais un peu plus coloré. N'allez pas pour autant vous imaginer que le brave Artyom vit désormais à la surface, il ne s'y aventure ponctuellement qu'en cas d'extrême nécessité et équipé de son fidèle masque à gaz. La présentation commence d'ailleurs au moment où il retrouve la sécurité relative des tunnels du métro. La notion de sécurité est ici à nuancer puisque son but est d'aller s'infiltrer dans une station tenue par des adorateurs du Troisième Reich qui n'ont pas l'habitude d'accueillir les étrangers à bras ouverts. Il s'agit d'ailleurs justement de l'un des groupes les plus belliqueux du métro moscovite, perpétuellement en lutte contre les communistes pour étendre sa domination sur l'ensemble du réseau.

Metro : Last Light - E3 2011
La vie dans les stations est toujours difficile.
Bref, Artyom et son acolyte n'ont pas vraiment intérêt à foncer dans le tas tête baissée. D'ailleurs c'est une approche furtive qui a d'abord été privilégiée à l'occasion de cette démonstration. Comme dans le précédent épisode, il est possible de se cacher dans l'ombre, d'attendre que les ennemis passent puis de les attaquer discrètement et par surprise. Histoire de préserver sa pudeur, Artyom est toujours capable de plonger une pièce dans le noir en dégommant les ampoules ou en les dévissant. Les développeurs ont tenu à préciser que l'IA des ennemis a été améliorée pour que la difficulté de ces phases soit un peu mieux dosée. On nous a bien entendu promis que cet aspect infiltration serait au moins aussi important que dans le premier volet mais, pour les besoins de la démonstration et pour nous donner un aperçu de quelques armes disponibles, la séquence a rapidement tourné au gunfight bien brutal. On a ainsi pu admirer l'efficacité d'une gatling pneumatique que l'on remonte à l'aide d'une grosse manivelle. L'arme en question a peut-être un aspect assez rudimentaire, elle n'en est pas moins incroyablement destructrice. De l'aveu même de l'éditeur, cette phase n'était pas représentative du jeu dans sa version finale : n'espérez pas survivre très longtemps en tirant sur tout ce qui bouge... Le but était ici de nous montrer le travail effectué sur le feeling des armes mais aussi et surtout de nous donner un aperçu de l'aspect destructible du décor.

Metro : Last Light - E3 2011
Vos pires ennemis ne sont pas forcément les monstres...
Le moteur physique de Metro : Last Light est vraiment impressionnant. En débarquant dans les tunnels, vous pouvez toujours examiner vos objectifs à la lueur de votre briquet, mais par cette manipulation, vous mettrez aussi subitement le feu aux toiles d'araignée environnantes. Les effets de lumière sont tout simplement bluffants et les environnements regorgent de détails qui les rendent plus vraisemblables : non seulement les éléments de couverture partent en morceaux à force d'être dégommés, mais on s'extasie aussi sur des éléments aussi futiles que le mouvement des bâches qui claquent au vent. Au final, il faut bien reconnaître que ce premier contact avec Metro : Last Light nous en a mis plein les yeux. Que ce soit la cinématique qui nous entraîne au milieu d'un rassemblement fasciste ou la phase de rail shooting qui nous envoie à l'assaut d'un train de prisonniers, cette présentation jouait la carte du grand spectacle en pariant sur une mise en scène époustouflante. Ce premier coup d'œil aura eu le mérite de nous rassurer sur la qualité graphique du titre, mais il ne nous a malheureusement pas permis d'avoir un réel aperçu de l'ambiance de cette suite. Tout juste avons-nous appris au détour d'une question que ce Metro : Last Light ajoutait un mode multijoueur à la recette du précédent volet, mais il faudra attendre encore un peu avant d'avoir droit à des détails sur cette nouveauté.

Nos impressions
Metro : Last Light semble être en bonne voie pour s'imposer comme un FPS prenant et impressionnant. Il faut tout de même reconnaître que la présentation à laquelle nous avons eu droit était vraiment axée sur l'action et faisait totalement l'impasse sur l'aspect horrifique qui était pourtant l'une des forces du premier volet. Les équipes de THQ ont beau nous assurer que cette suite conservera bien l'ambiance si particulière qui faisait le charme de son aîné, on aurait aimé s'en rendre compte par nous-mêmes.
Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
31 mai 2011 à 16:26:32
Mis à jour le 31/05/2011
E3 Xbox 360 FPS Survival-Horror KOCH Media 4A Games Post-apocalyptique Monstres
Commander Metro : Last Light
360
15.79 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
_Gamer48
_Gamer48
MP
le 11 janv. 2013 à 18:20

vivement qu'il sorte

Lire la suite...
_Gamer48
_Gamer48
MP
le 13 déc. 2012 à 12:40

le 1er terrible le 2e encore plus terrible :)

Lire la suite...
hell888
hell888
MP
le 02 févr. 2012 à 14:15

le 1 et était une belle merde , a voir d'occaz pour 5 euros un an après sa sortie histoire de ...

Lire la suite...
nico57180
nico57180
MP
le 12 juin 2011 à 11:21

Le premier été tous simplement terrible.

Mode multi vous dites, coop peut être... :ange:

Lire la suite...
IIICosmosIII
IIICosmosIII
MP
le 08 juin 2011 à 03:35

s'annonce pas mal ce jeu

Lire la suite...
_mgora_
_mgora_
MP
le 05 juin 2011 à 11:15

c'est clair

Lire la suite...
maxlebanez33
maxlebanez33
MP
le 04 juin 2011 à 15:50

Je voudrais bien que la PS3 perde aussi ces exclusivités comme Heavy Rain ou Uncharted.

Lire la suite...
juvetom2
juvetom2
MP
le 01 juin 2011 à 14:02

Il paraît que les exclus consoles vont disparaître de plus en plus, les jeux sortiront tout le temps sur ps3 et 360, il paraît que ça devient trop cher pour sony comme pour microsoft de conserver des exclus... A voir donc mais c'est clair que cette suite s'annonce franchement terrible, néanmoins, nous n'avons eu droit qu'à une bande-annonce bien mijotée et à un aperçus qui n'a pas pu touché à l'entiereté de l'ambiance, donc du jeu. Metro last night promet mais méfiance tout de même :-)))

Lire la suite...
hooligan66
hooligan66
MP
le 01 juin 2011 à 13:04

le premier etait deja un monstre...en esperant qu celui ci sera encore mieux :ok:

Lire la suite...
Joch92
Joch92
MP
le 01 juin 2011 à 11:06

franchement il a l'air mieux que son predeceseur ...

affaire a surveiller :oui:

Lire la suite...
Boutique
  • Metro : Last Light PC
    6.99 €
    8.25 €
  • Metro : Last Light PS4
  • Metro : Last Light PS3
    13.50 €
    13.29 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Forza Horizon 4 : La grande course saisonnière au plaisir partagé
    ONE
  • Test : Final Fantasy XV Pocket Edition : Un portage consoles plaisant
    PS4 - ONE - SWITCH
  • Test : SNK Heroines Tag Team Frenzy : La baston culottée ?
    SWITCH
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live