Menu
Portal : Prelude
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Portal Prelude
PC
Portal
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Scribe
L'avis de Scribe
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 mars 2011 à 15:16:51
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si la succession de salles de Portal vous a semblé une tranquille promenade de santé, si vous trépignez d'impatience en attendant sa suite, voici un mod de qualité librement téléchargeable sur Internet qui pourrait bien satisfaire vos attentes. Créé par des fans, ce Portal : Prelude vous met face à un véritable challenge. Mais prenez garde : beaucoup plus corsé que le jeu d'origine, il en exaspérera plus d'un.

Portal Prelude

Le phénomène Portal a connu un succès mondial depuis son lancement en 2007, et ses célèbres portails bleus et orange sont même connus de personnes qui n'ont jamais mis un orteil dans les salles de test d'Aperture Science. Le jeu nous plaçait dans la peau d'un véritable cobaye humain livré à GLaDOS, robot doté d'intelligence artificielle et d'un sadisme bien réel. Vous n'aviez d'autre solution que de progresser dans une succession de salles numérotées, dans lesquelles des mécanismes plus ou moins complexes et des pièges plus ou moins mortels étaient dressés afin de vous mettre à l'épreuve. Pour vous aider à franchir les obstacles, vous obteniez une arme étrange, le fameux canon à portails. En tirant sur les surfaces planes des murs, plafonds, sols et plates-formes diverses, cet objet vous permettait de générer deux portails spatiaux : tout objet ou personne entrant dans l'un ressortait automatiquement par l'autre.

Portal Prelude
La physique étrange des portails permet d'atteindre les endroits inaccessibles.
Décors blancs et gris, froideur clinique, rien n'était vraiment fait pour que l'on se sente à l'aise dans ces environnements lisses et rigides, et ce n'est pas l'étrange relation avec la voix robotique de GLaDOS, qui oscillait entre soutien et sarcasmes, qui avait de quoi rassurer. Même après la fin du jeu, on n'en saurait finalement que peu sur l'histoire de cet étrange complexe vidé de tout son personnel et gouverné par cette machine omnipotente. Trois fans français, Nicolas Grevet, Jérémy Barbe et Marc Bidoul, à travers ce mod qui a pris le nom de Prelude, décidèrent donc de nous narrer leur vision de ce qui a pu se passer avant les événements de Portal.

Portal Prelude
Le plafond de cette salle descend : vous ne devriez pas vous attarder ici.
Bien que n'incarnant pas le même personnage, en apparence Prelude commence comme Portal : réveillé dans une chambre au confort sommaire, vous partez affronter, armé du générateur de portails, une série de salles numérotées dissimulant chacune des énigmes retorses et dangereuses pour la santé. Si la différence ne saute pas aux yeux, elle se manifeste en revanche à vos oreilles : dans Prelude, pas de robot mais de véritables individus, employés de la société d'Aperture Science, qui vous suivent et observent votre progression. Leur chaleur humaine est toute relative, comme leur intérêt pour vos exploits. Grâce à leurs discussions et interventions, vous allez peu à peu en apprendre plus sur cette société et ses employés qui semblent s'acquitter de leur rôle avec un certain laxisme et un ennui assez prononcé...

Portal Prelude
Objectif : récupérer le cube. Sans finir grillé, si possible.
Le travail scénaristique réalisé pour le jeu est à ce titre tout à fait remarquable. Les personnages qui parlent à l'héroïne ne font certes pas oublier la personnalité étrange de GLaDOS, mais ils bénéficient d'un charisme certain et l'on se plaît à entendre leurs discussions au fur et à mesure de l'aventure. Pourtant, il ne s'agit là que de voix de synthèse, qui ne sont de plus disponibles qu'en anglais (que les anglophobes se rassurent, de très bons sous-titres français sont proposés tout au long de l'aventure). Leur ton assez neutre et déshumanisé correspond finalement très bien à l'effet recherché par le scénario, et la qualité des dialogues fait le reste. L'histoire à laquelle nous sommes confrontés n'est pas en elle-même riche en rebondissements, mais elle demeure néanmoins tout à fait intéressante.

Portal Prelude
Dans plusieurs salles, on peut apercevoir nos interlocuteurs qui suivent notre progression.
Sur la forme, on retrouve la plupart des mécanismes du jeu d'origine, mais les concepteurs ont également développé de nouvelles créations technologiques qui viennent pimenter le parcours et renouveler l'expérience de jeu. De nouveaux éléments pour varier les plaisirs, mais aussi de nouveaux pièges mortels dans lesquels vous ne manquerez pas de tomber. Vous retrouverez également les cartes bonus déjà présentes dans le jeu original, qui vous imposeront la contrainte de refaire des salles le plus vite possible, avec un minimum de pas ou de portails. Si vous n'avez pas eu votre dose de challenge avec l'aventure principale, vous aurez donc encore de quoi vous amuser. Notez également que vous devez posséder Portal pour pouvoir installer ce mod. Bien que le jeu puisse théoriquement se jouer sans connaître l'histoire de Portal, ce dernier constitue un passage quasi obligé pour apprendre à maîtriser les techniques de jeu dans des environnements moins hostiles.

Portal Prelude
Cette salle est bon mélange de réflexion et de rapidité d'action.
Car si vous vous lancez dans Prelude, il va falloir vous accrocher. D'une manière générale, le jeu est beaucoup, beaucoup plus difficile que Portal. C'est un choix voulu par Nicolas Grevet, principal concepteur du jeu, qui avait trouvé le jeu de Valve trop simple. La plupart du temps, pour apporter un challenge de taille, c'est bien l'inventivité des créateurs qui se remarque et s'apprécie dans la conception des salles. Mais à certains endroits, vous serez également frappé par le degré de technique nécessaire pour avancer. Le niveau est en effet particulièrement élevé, et il vous faudra une bonne dose de persévérance pour triompher. Certaines zones, même dès le début, demandent tellement de tentatives que nombre de joueurs finiront par jeter l'éponge. Il est dommage que ces quelques salles très techniques, avec sauts et placements de portails ardus, entravent à ce point l'avancée dans le jeu. Les salles sont d'ailleurs d'une difficulté assez inégale malgré une volonté de progression constante, et si vous risquez de maudire la salle numéro 9, la suivante se fera les doigts dans le nez. Appréciable quand il s'appuie sur des énigmes bien construites, le choix délibéré d'un jeu plus difficile n'apporte en revanche que frustration quand vous n'arrivez pas à réaliser un enchaînement de mouvements techniques et que vous ne pouvez plus progresser.

Soyez donc prévenu si vous vous risquez dans l'aventure : Prelude est destiné aux "portaleurs" chevronnés. Malgré tout, tout fan de Portal en manque de sensations fortes devrait s'y risquer, ne serait-ce que pour jauger ses compétences dans le maniement du générateur de portails. Pourquoi se priver quand on a affaire à un jeu gratuit ?

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    On retrouve les décors froids des locaux d'Aperture Science. Pas de folie graphique, mais cet univers dépouillé qui faisait le charme paradoxal du jeu d'origine est reproduit presque à l'identique dans Prelude, pour notre plus grand plaisir masochiste. Les quelques personnes que vous rencontrerez à la fin du jeu sont animées de façon assez sommaire mais l'ensemble reste très correct et crédible.

  • Jouabilité 12 /20

    C'est sans doute ici que Portal : Prelude va diviser les joueurs. Les amateurs de placement de portails délicats et autres actions techniques s'en donneront à cœur joie, pour les moins gamers en revanche, certains passages s'avéreront un véritable calvaire. Dommage, car ces quelques passages très corsés en viendraient presque à faire oublier le talent des concepteurs pour renouveler les énigmes par de nouveaux fonctionnements inventifs et plaisants à jouer.

  • Durée de vie 13 /20

    Très variable en fonction de vos aptitudes, la résolution des dix-neuf salles du jeu et de la phase finale devrait vous occuper pendant quelques bonnes heures. Plus court en théorie que le jeu d'origine, les durées des deux versions sont au final à peu près équivalentes du fait de la difficulté beaucoup plus élevée de ce mod. Pour un jeu gratuit, c'est donc plus qu'honorable.

  • Bande son 14 /20

    Tout comme Portal, ce mod nous étouffe assez peu par sa musique. À l'exception de quelques salles spécifiques du jeu, rien ou presque dans vos oreilles si ce n'est les bruits des mécanismes et les voix de Mike, Erik et Peter, vos mystérieux guides dans les dédales d'Aperture Science. Leurs voix de synthèse sont crédibles et leur donnent un côté froid et détaché, parfait pour le rôle qui leur incombe.

  • Scénario 15 /20

    La difficulté d'une préquelle est de raconter une histoire intéressante tout en sachant que le joueur en connaît, sinon la fin, du moins les conséquences directes. Il s'agissait égalemement pour les créateurs de Prelude de ne pas dénaturer l'esprit du jeu d'origine. Sur ces deux plans, force est de constater que le contrat est pleinement rempli : le jeu sait nous tenir en haleine jusqu'à un dénouement pour le moins marquant.

Très abouti, ce mod de Portal est réellement convaincant sur bien des points. Remarquablement réalisé, cohérent, proposant des défis novateurs et originaux, il pourrait presque passer pour un jeu directement réalisé par Valve. Mais sa difficulté extrême par endroits risque de crisper bien des joueurs qui, faute de pouvoir contourner les passages en question, abandonneront purement et simplement. Si vous tentez de relever le défi, prévoyez un punching-ball à portée de main, pour vous défouler entre votre 172ème et 173ème essai raté...

Profil de Scribe
L'avis de Scribe
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 mars 2011 à 15:16:51
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Mis à jour le 23/03/2011
PC FPS Réflexion
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce