Menu
Prince of Persia
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • 3DS
  • Wii
  • iOS
  • Android
  • Amiga
  • CPC
  • Apple 2
  • GB
  • G.GEAR
  • MS
  • MD
  • Mega-CD
  • Nes
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Prince of Persia
SNES
Prince of Persia
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de cg888
L'avis de cg888
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 15:27:01
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Tous les prix
Prix Support
15.05€ 360
18.01€ PC
18.91€ PC
85.00€ G.GEAR
99.00€ MS
Voir toutes les offres
Partager sur :

En 1989 sortait la première version de Prince of Persia sur le micro-ordinateur 8 bits Apple II. Le succès étant au rendez-vous, le créateur Jordan Mechner décide de lancer le portage du jeu sur d’autres machines populaires. C’est en 1992 que les aventures du Prince débarquent sur Super NES dans une adaptation étoffée et allongée pour notre plus grand plaisir. Alors attrapez votre sabre et plongez dans l’aventure !

Prince of Persia

Les mille et une nuits, un univers très riche, propice à la création d'histoires héroïques et romantiques. C'est dans ce décor que prend place l'histoire de Prince of Persia. Le sultan est absent de son palais et c'est Jaffar, le vizir, qui le remplace à la tête du royaume. Mais Jaffar en veut plus. Insatisfait de sa place d'intérimaire, il convoite la place du sultan. Une seule solution pour l'obtenir : épouser la princesse. Tout aurait pu fonctionner si cette dernière n'était pas tombée amoureuse d'un aventurier venu d'un pays lointain. Jaffar prend alors les choses en main, fait enfermer l'étranger dans les cachots et impose un terrible choix à la princesse : celle-ci a deux heures pour l'épouser ou elle mourra. Top chrono ! C'est parti, vous avez 120 minutes pour vous évader, terrasser Jaffar et sauver la princesse (et le royaume avec au passage).

Prince of Persia
Ce sera la seule vision des jardins du palais que vous aurez.
Eh oui, cet ultimatum de deux heures imposé à la princesse est aussi le vôtre. La princesse compte sur vous pour venir la délivrer et ces quelques minutes ne seront pas de trop pour parvenir dans les plus hauts étages du palais et confronter Jaffar. Voilà donc votre point de départ : seul, sans arme et enfermé dans les cachots. La partie est loin d'être gagnée pour le prince. Et pour pimenter le tout, des pièges tels que gouffres, planchers hérissés de pointes ou encore fausses potions sont disséminés dans le palais et viennent s'ajouter aux gardes déjà en faction. C'est donc avec un sabre emprunté à un détenu depuis longtemps décédé que vous pourrez tailler votre route jusqu'aux appartements de Jaffar. A vous donc de courir, sauter et grimper pour trouver la sortie de chaque étage en vous débarrassant des gardes qui auraient la mauvaise idée de se mettre sur votre route. Notons au passage le level design très inspiré. Chaque niveau parcouru vous soumettra un nouveau problème à résoudre. Il suffit parfois de quelques interrupteurs et pièges intelligemment alternés pour renouveler l'intérêt du joueur.

Prince of Persia
Se marier de force ou mourir… un choix difficile.
Heureusement pour nous, toutes les actions du Prince se font très simplement. Un bouton vous servira à sauter obstacles et précipices. La longueur du saut dépendra de votre élan. Un simple saut vous déplacera de deux tuiles alors qu'une course d'élan vous permettra d'en franchir une troisième, voire même de vous accrocher au bord d'une quatrième. Un second bouton trouvera son utilité dans tous ces moments où la prudence est de mise comme l'approche d'un rebord pour s'y suspendre ou l'esquive d'un piège délicat. Les combats aussi donnent dans la simplicité. Un bouton d'attaque et un bouton de parade vous aideront à venir à bout de n'importe quel adversaire, même les plus récalcitrants et intelligents que vous croiserez au fil de votre ascension. Cette simplicité de prise en main est la bienvenue pour traverser les étages du palais qui, vous vous en doutez, seront de plus en plus complexes et labyrinthiques.

Prince of Persia
L’ambiance des cachots n’est pas à la fête.
On trouvera avec plaisir quelques originalités dans le gameplay comme l'absence totale de score ou l'utilisation d'une barre de vie. Cette barre de vie, qui pourra s'allonger durant votre aventure, est d'ailleurs le seul élément affiché à l'écran. Le timer, quant à lui, s'imposera au milieu de votre écran à chaque début de niveau ou toutes les cinq minutes pour vous rappeler qu'une princesse risque de mourir si vous ne vous dépêchez pas. Il faudra penser à surveiller ce compte à rebours car si mourir vous ramène au début du niveau avec une jauge de santé pleine, il ne vous rendra pas les minutes qui se sont écoulées. Si vous venez de passer dix minutes à comprendre comment sortir du niveau, il faudra recommencer avec moins de temps. Recommencer, en voilà une bonne idée ! Si les sauvegardes sont absentes, un système de mot de passe les remplace. Chaque mot de passe, délivré en fin de niveau, compile le niveau où vous êtes parvenu et le temps qu'il vous reste pour finir l'aventure. Un indicateur de progression aurait toutefois été le bienvenu car si l'on sait dans quel niveau on se trouve, on ne sait pas combien il en reste à traverser. Cela aurait pu aider pour la gestion du temps.

Prince of Persia
Les premiers pièges s’évitent facilement.
Terminons par la partie technique. Côté graphismes là non plus on ne sera pas déçu. Les animations de notre personnage et de ses adversaires sont très fluides et réalistes. Ces animations qui sont un des gros points forts du jeu peuvent aussi passer pour un défaut. A cause d'elles, il faut parfaitement calculer ses sauts, ses attaques et ses parades. Par exemple, si votre Prince n'a pas le temps d'amorcer son saut, il fera le grand plongeon. De même, si vous n'avez pas eu le temps de sortir votre sabre, le garde qui vous fait face pourra vous tuer en un seul et unique coup. Mais tout n'est pas perdu puisqu'on s'habitue assez vite au timing nécessaire aux différentes actions. Les décors sont eux aussi assez réussis et chacun possède son ambiance (cachots, couloirs, enfers…). Dommage que la plupart des arrière-plans ne vous proposent que des murs de briques garnis de torches. A l'inverse, les boss bénéficient de décors très riches et colorés. Quant à la bande-son, le résultat est mitigé. Les musiques d'ambiance sont présentes sans être oppressantes. Elles sont quand même répétitives et peu nombreuses. Les bruitages eux aussi ne sont pas parfaits mais ils sont réussis dans l'ensemble.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Le jeu est visuellement réussi. Les décors thématiques ont parfois des arrière-plans vides. Un petit défaut compensé par les écrans des boss qui sont de toute beauté. Les animations des personnages et des différents éléments du décor sont également très réussies.

  • Jouabilité 18 /20

    La prise en main est rapide et on s’adapte assez rapidement au timing des actions imposé par la fluidité des animations. La difficulté est croissante et bien dosée. On apprécie aussi un écran de jeu épuré sur lequel n'apparaît que la barre de vie.

  • Durée de vie 15 /20

    La durée de vie est affichée dès le début. Si deux heures peuvent vous paraître assez court pour un jeu d’aventure, on sera souvent amené à reprendre un niveau grâce aux mots de passe afin de gagner un peu de temps. Multipliez donc ce temps en fonction de la difficulté que vous aurez choisie.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques et les bruitages ne sont pas tellement à l’honneur ici. Certains éléments sont réussis, d’autres un peu moins. On apprécie quand même le fait que la bande-son ne soit pas omniprésente pour éviter d’irriter les joueurs.

  • Scénario 16 /20

    L’histoire est assez classique mais fonctionne toujours. L’ultimatum de deux heures vient rajouter un peu de piquant. On aurait toutefois apprécié d’en apprendre un peu plus sur les méchants qui nous barrent la route.

Les jeux d’une qualité comme celle de Prince of Persia ne sont pas légion. Le titre de Jordan Mechner fait une incursion plus que réussie sur la console de Nintendo. Traverser le palais du sultan est une véritable aventure qui se joue avec plaisir.

Profil de cg888
L'avis de cg888
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 15:27:01
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Mis à jour le 18/03/2011
Super Nintendo Plate-Forme Konami Arsys Software Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce