Menu
Flink
  • Tout support
  • MD
  • Mega-CD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Flink / Flink sur Mega-CD /

Test du jeu Flink sur Mega-CD

Test : Flink
Mega-CD
Flink
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de danabnormal
L'avis de danabnormal
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 15:16:50
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Partager sur :

Quoi de mieux qu'une petite balade dépaysante dans un monde féerique peuplé de sorciers et de dragons en tout genre ? C'est précisément ce que nous propose The Misadventures Of Flink, titre développé par les Anglais de Psygnosis en 1994. Le jeu a été développé sur la Megadrive de Sega, mais une version Mega-CD a également vu le jour. C'est sur cette dernière que nous allons nous attarder aujourd'hui.

Flink

La petite île d'Imagica coulait des jours paisibles, du moins jusqu'à ce qu'un sorcier belliqueux du nom de Wicked Wainwright ne vienne semer le trouble en emprisonnant l'esprit des quatre sages qui étaient les garants de la paix et de l'harmonie. A partir de ce moment-là, l'île se retrouve recouverte d'un gros nuage sombre, et seul un apprenti magicien doué semble en mesure d'affronter l'affreux sorcier pour redonner à son lopin de terre la quiétude qu'il mérite. Ce magicien n'est autre que Flink, un petit garçon blondinet courageux qui devra traverser l'île pour retrouver les quatre sages, lesquels lui donneront les éléments nécessaires pour en découdre avec l'affreux sorcier.

Flink
Le mal s'étend sur Imagica.
Flink se positionne d'emblée comme un jeu de plates-formes classique. Notre héros doit sauter sur ses ennemis pour les anéantir (une fois tués, certains peuvent même servir de projectiles). Lorsque ces derniers mordent la poussière, ils libèrent des boules d'énergie qui viennent remplir la jauge de magie. Cette jauge est en fait l'élément prépondérant du jeu, car elle fait office d'énergie : tant qu'elle est un peu remplie, Flink ne peut mourir. Mais dès qu'il se fait toucher, le garçon voit les boules d'énergie se disperser autour de lui, et il doit alors tout mettre en œuvre pour les récupérer. A défaut, la prochaine touchette lui sera fatale. Ce système, fortement inspiré de celui de Sonic et de ses anneaux, est la pierre angulaire du jeu et il faut donc toujours veiller à avoir la jauge un minimum remplie.

Flink
Sous sa touffe blondinette, Flink est le hértos de la situation.
Là où le titre est original, c'est que ladite jauge sert aussi à lancer des sorts. Ces sorts ne sont pas disponibles immédiatement (d'ailleurs, au début, Flink n'en a aucun) et il faut les apprendre en lisant les formules magiques inscrites sur les nombreux parchemins cachés dans le jeu. Chaque formule magique est composée de trois ingrédients, qu'il faudra trouver dans les niveaux, soit dans des coffres, soit sur les ennemis. Une fois tous les ingrédients réunis, Flink invoque son très pratique chaudron portatif et mémorise le sort. Notre héros peut ainsi apprendre de nombreuses magies, et ces dernières ont deux utilités : elles peuvent l'aider à combattre les ennemis (l'éclair, l'invocation d'un petit démon) mais peuvent aussi lui permettre d'atteindre des niveaux et des coffres a priori inaccessibles. C'est le cas par exemple du sort de rapetissement (qui permet d'aller dans des endroits exigus comme dans la souche d'un arbre) ou encore du sort qui permet de faire pousser une plante pour aller plus haut.

La progression est donc loin d'être linéaire, d'autant plus que la plupart des ingrédients nécessaires à la fabrication des sorts ne sont disponibles que dans certains niveaux. Par exemple, on ne trouve des plumes et des feuilles que dans le niveau de la forêt. Du coup, il faudra parfois refaire les stages pour mettre la main sur l'objet tant convoité. Ce système d'allers-retours contribue à donner au titre une durée de vie plus que conséquente. Quatre mondes à traverser, plus de vingt niveaux en tout, autant dire qu'il faut un certain temps pour voir le bout de l'aventure.

Flink
Flink paraît bien désemparé.
Mais c'est loin d'être un supplice, surtout en raison de la beauté des paysages que Flink est amené à traverser. Les décors sont en effet d'une beauté à couper le souffle, à tel point que l'on a du mal à croire que tout cela tourne sur Mega-CD (lequel, rappelons-le, ne boostait pas les capacités graphiques de la Megadrive). Les niveaux, que ce soit le monde de la forêt, celui du village dans les nuages ou encore celui de volcan, ont une identité visuelle très forte, avec leurs teintes aux couleurs pastel et leurs arrière-plans qui fourmillent de détails. L'environnement sonore n'est pas en reste, et il tire magnifiquement parti du support CD.

Flink
L'univers particulier du titre lui donne un charme indéniable.
Venons-en maintenant à la maniabilité du titre. Autant admettre l'évidence : même si les commandes répondent bien, le personnage est lent, et cela peut poser problème notamment pour doser les sauts dans les nombreuses séquences de pure plate-forme que propose le jeu. En effet, plus on le fait avancer longtemps, plus Flink prend de la vitesse et de ce facteur dépendra alors la longueur du bond. Cette jouabilité peut donc au départ paraître frustrante, mais on finit par s'y habituer au fil des parties. Flink est de ce fait un voyage à lui tout seul, un jeu à l'ambiance unique qui mérite d'être essayé tant il a de choses à offrir. Ceux qui arriveront à passer outre les quelques soucis de maniabilité découvriront donc un titre au gameplay original et à la réalisation époustouflante.

Les notes
  • Graphismes 19 /20

    Ne tournons pas autour du pot : Flink est à n'en pas douter l'un des plus beaux jeux de l'ère 16 bits. Les décors sont extrêmement variés et les dégradés de couleurs pastel sont si bien utilisés qu'ils donnent au jeu une dimension presque poétique. Le design des personnages est du même acabit, et il contribue grandement à immerger le joueur dans ce monde féerique. Mention spéciale aux boss, qui sont tout simplement superbes.

  • Jouabilité 14 /20

    La maniabilité de Flink avait en son temps fait débat. Le personnage se manie pourtant correctement, mais c'est vrai que la lenteur avec laquelle il se déplace peut parfois poser problème, notamment lors des sauts. Mais dans l'ensemble, cela n'empêche pas de progresser.

  • Durée de vie 16 /20

    Flink est long, très long. Il y a en effet plus de vingt niveaux, et autant dire qu'il vous faudra mobiliser de nombreuses heures pour en voir le bout, d'autant plus qu'il faut tout faire d'une traite car le jeu ne propose ni sauvegarde, ni mot de passe. Il est d'ailleurs dommage que la fonction de sauvegarde du Mega-CD n'ait pas été utilisée. Par ailleurs, le soft est d'une difficulté évolutive, et il va falloir bien connaître les niveaux pour progresser sans trop perdre de vies.

  • Bande son 17 /20

    L'environnement sonore constituait l'un des points faibles de la version Megadrive. Support CD oblige, cette version redresse totalement la barre et nous propose des musiques réussies. Tantôt doux, tantôt plus entraînants, les thèmes musicaux sont en totale adéquation avec la féerie qui se dégage du jeu.

  • Scénario 16 /20

    Le scénario nous est expliqué à travers un joli dessin animé introductif : vous incarnez Flink, un magicien qui doit partir à la recherche des quatre sages de son pays dont les esprits ont été enfermés dans des cristaux par le méchant de service. A noter que le jeu est intégralement en français.

Flink sur Mega-CD fait partie de ces jeux qui, s'ils n'ont pas rencontré un grand succès public, ont marqué tous ceux qui y ont joué. Beau au point d'en être émouvant, le soft est en effet une invitation perpétuelle à la rêverie et à l'enchantement. Ses multiples trouvailles de gameplay, sa durée de vie ainsi que sa bande-son de qualité en font, malgré une maniabilité parfois chaotique, un titre très abouti. Psygnosis nous offre ici un très grand jeu de plates-formes, l'un des meilleurs disponibles sur Mega-CD.

Profil de danabnormal
L'avis de danabnormal
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 15:16:50
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 18/03/2011
Mega-CD Action Plate-Forme Psygnosis Sony Imagesoft Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
Les jeux attendus
1
The Last of Us Part II
29 mai 2020
2
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
3
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020