Menu
Donald in Maui Mallard
  • Tout support
  • PC
  • GB
  • MD
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Donald in Maui Mallard / Donald in Maui Mallard sur MD /

Test Donald in Maui Mallard sur MD du 18/03/2011

Test : Donald in Maui Mallard
MD
Donald in Maui Mallard
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de danabnormal
L'avis de danabnormal
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 15:09:09
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Tous les prix
Prix Support
99.90€ MD
Voir toutes les offres
Partager sur :

Les joueurs Sega attendaient de pied ferme une suite au fabuleux Quackshot sorti sur Megadrive en 1991. Leur patience a été mise à rude épreuve puisqu'il aura fallu attendre plusieurs années avant de voir les nouvelles aventures solos de Donald Duck sur la 16 bits de Sega. Cette fois, le canard de chez Disney ne se prend plus pour Indiana Jones, mais pour un détective dénommé Maui-Mallard...

Donald in Maui Mallard

Développé par Eurocom (et non pas par Sega Japon, qui s'était occupé de Quackshot), le titre nous emmène sur une île tropicale dont l'emblème, l'idole de Shabuhm Shabuhm, a été dérobé. Etant donné que la légende prédit un grand malheur pour l'île en cas de disparition de cet objet, les habitants demandent au plus grand détective de la planète de tout mettre en œuvre pour le retrouver.

Donald in Maui Mallard
Donal se transforme en super ninja.
Ce détective, c'est bien sûr Donald, alias Maui Mallard pour les intimes. Celui-ci arrive donc sur l'île bien décidé à mener à bien son enquête. Pour ce faire, il dispose d'une arme pour le moins originale. Vous croyiez avoir tout vu avec le pistolet à ventouses de Quackshot ? Eh bien place désormais au pistolet à insectes ! Ce dernier utilise, comme son nom l'indique, des insectes comme munitions à récupérer dans les niveaux. Il en existe d'ailleurs plusieurs variétés, que l'on peut même combiner entre eux pour avoir une arme encore plus puissante (insecte bombe, insecte à tête chercheuse…). Le premier niveau dans le manoir permet de se familiariser avec l'instrument, et ce n'est qu'à partir du deuxième que se dévoile la grande originalité du titre : Maui Mallard peut en effet, dès qu'il ramasse des pièces frappées du sceau du yin et du yang, se transformer en un ninja appelé Cold Shadow. Un compte à rebours se met alors en route et il faut ramasser les pièces yin/yang pour l'alimenter en temps. Une fois en ninja, le personnage se manie de manière radicalement différente : il n'utilise plus son pistolet mais un bâton flexible qui, en plus de rosser les ennemis, peut s'accrocher à des éléments du décor et ainsi faire office de corde. Cela permet donc au héros d'atteindre des hauteurs autrement inaccessibles.

Donald in Maui Mallard
Le canard est aussi un détective hors pair.
La progression dans le jeu tient bien sûr compte de ce dédoublement de personnalité, et le joueur devra utiliser l'une ou l'autre, en fonction des situations qui se présentent à lui dans les niveaux, niveaux à la fin desquels le canard devra bien sûr en découdre avec le traditionnel boss. Les niveaux, justement, parlons-en. Ils sont au nombre de neuf et brillent par la qualité de leur réalisation. En effet, le jeu est sorti en 1995, soit à une époque où la Megadrive était extrêmement bien maîtrisée par les développeurs. Tous les décors sont donc colorés, très détaillés, et ils se payent en plus le luxe d'être extrêmement variés : forêt, ruines, manoir, volcan, tous les classiques du jeu de plates-formes sont bel et bien représentés.

Donald in Maui Mallard
Le pistolet à insectes est très pratique.
L'animation des personnages n'est pas en reste : les mouvements des ennemis ont bénéficié d'un soin tout particulier, et que dire de l'animation de Donald, tout simplement excellente et d'une fluidité à toute épreuve. C'est donc un véritable plaisir que de voir évoluer notre canard détective dans son aventure. Le seul petit bémol réside dans la jouabilité, qui peut parfois s'avérer franchement pénible dans les phases en ninja. Quel dommage, car sans cela, ce Donald In Maui Mallard aurait été vraiment parfait. Mais ne nous y méprenons pas, il reste malgré tout un excellent titre, qui ravira les amateurs de jeux de plates-formes.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Les environnements sont beaux, pleins de couleurs et très diversifiés. Mais c'est surtout par la qualité de son animation que le jeu vaut le détour. Le titre est de ce point de vue une réussite totale, grâce notamment aux mimiques de Donald (pardon, de Maui Mallard) et à la dégaine de certains ennemis, proprement hilarante.

  • Jouabilité 13 /20

    Quand il est en détective, notre canard se manie de manière satisfaisante, que ce soit au niveau de ses déplacements ou de la gestion de ses armes. En revanche, la maniabilité quand il est ninja est beaucoup plus pénible, notamment dans les séquences où le bâton est utilisé pour se suspendre à des éléments du décor. En effet, de nombreux essais sont parfois nécessaires pour y parvenir, et cela gâche un peu le plaisir.

  • Durée de vie 16 /20

    Le jeu comporte neuf niveaux, assez longs et pas évidents du tout, surtout sur la fin. Certains pièges sont en effet bien vicieux, et les ennemis vendent chèrement leur peau. La durée de vie est donc excellente. Pour ceux qui ne voudraient pas tout faire d'un coup, des mots de passe sont disponibles à la fin de chaque stage.

  • Bande son 16 /20

    Les musiques sont très bonnes, et collent parfaitement à l'action. Les bruitages sont du même acabit, particulièrement ceux du pistolet à insectes.

  • Scénario 15 /20

    C'est la panique dans l'île puisque l'idole sacrée a été volée. Il faut vite remettre la main dessus, et les insulaires font donc appel à un canard prénommé Maui Mallard, détective de son état.

Il était écrit que les aventures de Donald sur Megadrive seraient toutes des réussites. Après Quackshot et World of Illusion, ce Maui Mallard n'échappe donc pas à la règle et se place sans conteste parmi les meilleurs jeux de plates-formes de la machine. Beau, bien animé et difficile juste comme il faut, c'est un véritable plaisir que d'accompagner le canard dans son aventure tropicale. Encore un excellent Disney sur la 16 bits de Sega.

Profil de danabnormal
L'avis de danabnormal
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 15:09:09
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 18/03/2011
Megadrive Plate-Forme Eurocom Disney Interactive Rétrogaming
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Streets of Rage 4 : Le retour en force du maître du Beat'em All ?
    PC
  • Aperçu : Football Manager 2019 : Une interface repensée qui augure du meilleur
    PC - MAC
  • Aperçu : Battlefield V : notre avis après deux heures sur le solo et ses War Stories
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live