Menu
Risen 2 : Dark Waters
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Risen 2 : Dark Waters
PC
Partager sur :

Changement radical d’ambiance pour la suite du jeu de rôle développé en Allemagne par les géniteurs de la saga Gothic. Exit l’heroïc-fantasy que les développeurs ont troqué contre un univers de pirates. Présents à la GDC de San Francisco avec une version du jeu, nous sommes allés pour vous à leur rencontre...

Risen 2 : Dark Waters

Si le premier Risen nous proposait d'explorer une île de long en large, ce deuxième opus gagne en taille et multiplie les archipels. Chaque îlot sera un chouia plus petit que le monde de Risen, mais dans l'ensemble, le joueur pourra explorer un univers bien plus vaste. Le héros du précédent épisode est de retour. L'action se passe plus de cinq années après les événements qui y étaient contés, et le pauvre a l'air désabusé de devoir rempiler. Les développeurs nous ont confié que pour l'état d'esprit de leur personnage principal, ils s'étaient inspirés de John McClane au début de Die Hard 3. Il faut dire qu'il y a de quoi, l'usage du monocle pour l'affrontement final de Risen a laissé des traces, et c'est avec un bandeau sur l'œil qu'il se lance dans cette deuxième aventure. Finalement, le déguisement idéal pour infiltrer une faction pirate. Afin de couper court à nos inquiétudes, nos hôtes ont tenu à nous préciser d'emblée quelques points. Contrairement à son prédécesseur, le jeu a été développé conjointement sur les trois plates-formes depuis le début du projet. En prenant aussitôt en considération les limites des consoles (surtout en termes de mémoire vidéo), le jeu devrait cette fois être graphiquement à la hauteur et proposer une interface intuitive. Quant aux temps de chargements, il se pourrait bien qu'ils soient tout bonnement cachés par des cinématiques à chaque fois que l'on quitte une île...

Risen 2 : Dark Waters
Vous vous prendrez vite pour un véritable pirate.
Lorsque les développeurs ont lancé le jeu, nous avons pu découvrir un port pirate dans la plus pure tradition de la flibuste, avec ses maisons confectionnées avec des matériaux de récupération et un sens de l'architecture somme toute original. Antigua, c'est son nom, possède évidemment une taverne, lieu privilégié pour recueillir quelques informations. Une fois de plus, la réputation sera une pierre angulaire du jeu, et sans avoir au préalable gagné le respect des autochtones, il faudra se préparer à subir les railleries voire les assauts de la population locale. Pour gagner du respect, on devra remplir des missions, annihiler des cohortes d'adversaires nuisibles, ou bien être malin et choisir les bonnes répliques d'un système de dialogues comparable à ceux des titres de BioWare. Les développeurs ont par ailleurs insisté sur le côté persistant de l'univers de jeu. Le cycle jour/nuit sera mis à profit (la nuit étant propice aux activités du voleur comme le crochetage...), et il sera possible de revenir sur une île déjà explorée pour y découvrir des changements. Plus réaliste encore, on aura l'occasion de capter des bribes de conversations intéressantes nous permettant de glaner de précieuses informations. A titre d'exemple, deux pirates discutent d'un individu qui ne sort que très rarement de chez lui pour satisfaire un besoin naturel. Il ne restera plus qu'à attendre patiemment le moment opportun pour aller lui dérober la précieuse arme qu'il garde dans son coffre...

Risen 2 : Dark Waters
Les créature les plus étranges croiseront votre chemin.
A la manière d'un Oblivion, Risen 2 fera aussi la part belle aux grottes infestées de monstres belliqueux. Pendant la démo, le héros s'est frotté à une énorme araignée particulièrement effrayante. Pour faire face à ce type d'adversaire, on pourra compter comme à l'accoutumée sur un arsenal varié. Aux épées et autres armes blanches, viendra s'ajouter toute une série d'armes à feu avec des mousquets, des fusils, des canons sans oublier les doubles pistolets façon John Woo. Le système de fabrication d'objets sera paraît-il assez conséquent et les joueurs pourront désormais comparer les statistiques de deux pièces d'équipement directement dans l'inventaire. Au chapitre des améliorations, il a aussi été question pendant cette présentation du soin apporté aux graphismes des décors, plus fins et plus fournis, ainsi qu'aux personnages. Avec l'emploi de la motion capture et l'implémentation d'animations faciales, le jeu gagne en réalisme, malgré son contexte toujours un peu imaginaire. Prévu pour tenir en haleine les joueurs pendant quarante à soixante heures de jeu, Risen 2 est bien parti pour marcher fièrement sur les traces de son prédécesseur.

Nos impressions
Avec un univers plus vaste et des graphismes rehaussés, Risen 2 s’annonce comme un jeu épique dans la veine des grandes réussites à l’instar de la saga des Elder Scrolls. Les nombreuses interactions avec les personnages et le thème de la piraterie nous rendent particulièrement impatients de mettre la main sur une version jouable. Les développeurs se sont montrés assez discrets, mais on espère fortement pouvoir naviguer librement entre les îles et, pourquoi pas, engager le combat contre les bâtiments corsaires dans ces eaux...
Profil de bethor
L'avis de bethor
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2011 à 09:49:27
Mis à jour le 18/03/2011
PC RPG Piranha Bytes Deep Silver
Commander Risen 2 : Dark Waters
PC
4.98 €
PC
4.99 €
PC
8.99 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Kingpin_III
Kingpin_III
MP
le 10 juil. 2011 à 01:19

Oui, le 1er est exellent sur pc et mauvais sur console...

A mon avis, ca va donner comme the witcher 2, c'est pas un problème qu'il sorte sur console en espérant que ca ne casualise pas le jeu ni ne baisse le niveaux en général.

Mais vu que c'est Pyranha Bytes, ca devrait aller..

Lire la suite...
Sandro-59
Sandro-59
MP
le 30 mars 2011 à 21:26
  1. h4k4k4m4k Voir le profil de h4k4k4m4k
  2. Posté le 23 mars 2011 à 09:31:11 Avertir un administrateur
  3. très bon ??? il a du saucisson à la place des yeux ou quoi... non mais sérieux, Risen 1 était trop nul à chier, le gameplay 0, injouable, et il m'a tenu en haleine à peine 2 minutes.. et là on s'attend à un jeu très bon... merci jeuxvideosaucissons.com
    ------------------------------------
  4. Mikobadboy Voir le profil de Mikobadboy
  5. Posté le 21 mars 2011 à 21:18:05 Avertir un administrateur
  6. Jeu pour les nul
    ------------------------------------
    Source Espritcritic: prière de bien lire à défaut de savoir écrire...........

A l'heure où les jeux prennent de plus en plus le joueur par la main et où les jeux de rôle se transforment parfois en joyeux beat'em all ouverts (voir Fable II, par ailleurs très chouette), la première impression dans Risen est austère.

On débute comme naufragé sur une île vaguement mystérieuse. A moitié à poil, quasi sans arme, on est entouré de loups et de vautours géants. "Ah ah, je vais les défoncer, ça doit être le tuto", vous dites-vous. Vilaine erreur : Risen vous forcera à plus d'humilité. C'est difficile, on y meurt beaucoup, très vite et il n'est pas un jeu de rôle pour rien. En tant que naufragé, vous n'avez pas d'armure, votre arme est ridicule et vous êtes bien faible (à 5% de vos capacités, en fait). Les premières heures du jeu vont être consacrées à la survie, en évitant tant que possible les combats et en cherchant à rejoindre la compagnie des humains. Qui par ailleurs vous feront comprendre (parfois par les armes) que vous n'êtes pas forcément le bienvenu.

Une fois son héros correctement vêtu et armé, une fois quelques compétences enfin apprises, Risen devient un peu plus facile, ou en tout cas on n'y meurt plus forcément en rencontrant un hérisson sur un chemin. On peut alors explorer un monde pas forcément gigantesque, mais très riche, avec des personnages laids en apparence mais remarquablement bien écrits. On peut soi-même décider de sa propre moralité, qui aura évidemment une influence sur la suite.

Risen est probablement le meilleur jeu de rôle depuis un bail, en attendant peut-être Dragon Age Origins. Il faut cependant pour en profiter accepter de subir des premières heures difficiles, quelque chose à quoi on n'est plus vraiment habitué aujourd'hui.
---

Tests source Testmateriel.com:

Generation NT
Note : 8/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Risen est un jeu de rôle qui s'apparente de façon très proche aux Gothic. Aussi, si le concept de la licence passée ne vous a jamais satisfait, il est préférable pour vous d'éviter Risen. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si ce dernier provient du même studio qu'est Piranha (+) Bytes. Les développeurs ont souhaité poursuivre une autre aventure sur les mêmes bases que Gothic mais, rassurez-vous, il ne s'agit pas là de reproduire les mêmes mécanismes à l'identique. Risen sait tout de même exister par lui-même, même si la première impression d'évoluer dans un nouveau Gothic vous occupera l'esprit quelques temps. Il n'empêche qu'il vaut mieux ressembler à un Gothic plutôt qu'à un jeu mal fait, et Risen part donc sur de bons a priori. Votre aventure débute alors qu'une tempête s'abat sur votre bateau en pleine mer. Une vague met fin à votre embarcation et vous envoie sur une plage déserte, où vous retrouverez votre amie Sara. Seuls survivants, vous n'avez pas d'autre choix que de partir à la découverte de ces nouvelles terres. Le héros que vous allez incarner ne vous séduit pas avec ses haillons et son gourdin ?
---

01net
Note : 8/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Quand on a du mal à quitter un jeu pour en écrire le test, c'est bon signe. Bon, une dernière quête, et je m'y mets! Autant le dire cash, dans le genre jeu de rôle addictif, Risen se pose là. Il faut avoir parcouru l'île de Faranga pour comprendre. Il faut avoir assisté à (+) un coucher de soleil sur ses plages, avoir vu les flammes d'une torche jouer avec les ombres de ses arbres, avoir arpenté ses marais lugubres, avoir exploré ses donjons, s'être perdu dans les souterrains de son volcan menaçant. Car c'est de ça dont il est question: Faranga était une île comme une autre, avec sa ville portuaire, ses fermes, son monastère. Un environnement médiéval crédible (et par ailleurs rafraîchissant, dans un genre qui a tendance à abuser du fantastique tendance Tolkien). Jusqu'à ce qu'un homme tente d'en chasser les dieux. Comme en contrecoup de son crime de lèse-divinité, des temples, remplis de trésors et de monstres, sont alors sortis du sol de Faranga. L'Inquisition n'a pas tardé à rappliquer voir ce qu'il se passait, imposant du même coup son joug sur l'île, tandis que les miliciens locaux s'empressaient de s'engouffrer dans ces temples, au péril de leur vie, prêts à tout pour se remplir les poches.
---

EuroGamer.fr
Note : 7/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Dire que Risen commence classiquement est un euphémisme. Le héros se retrouve en effet sur une plage, amnésique. Voilà. C'est donc officiel, les scénaristes n'ont plus qu'une seule histoire à proposer. On pensait que le coup du type ayant perdu la mémoire qui débarque sur (+) une plage avait vécu, après XIII et Jason Bourne, interdit pendant 150 générations de scénaristes. Et bien non ! On remet le couvert. La grande différence, cette fois, c'est qu'il s'agit tout de même d'une histoire non contemporaine. Pas de compte à Zurich planqué dans un microfilm. Dommage, ça aurait réglé les histoires de pognon qui se manifesteront dans le jeu. Nous y reviendrons plus tard. Très rapidement, notre nouveau héros se rendra compte qu'il se trouve sur une île avec de curieux vestiges un peu partout, comme si ceux-ci avaient poussé du sol. Le héros n'est pas non plus la seule personne dont la curiosité a été éveillée. Trois factions se disputent la suprématie des lieux. C'est le premier point réellement intéressant. Généralement, quand deux factions (Horde ou Alliance, NOD ou GDI) s'affrontent, c'est toujours blanc ou noir et votre adversaire fonctionne d'une façon diamétralement opposée à la vôtre.
---

Krinein
Note : 7/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Etre pas sa ger clan des tin d'un na vire n'est pas de tout repos, à la moindre tem pête on se ré veille sur la plage, en pleine nuit, en com pa gnie des ca davres d'autres pas sa gers... L'opé ra tion sur vie com mence alors. Les pre mières mi nutes du jeu sont (+) pro met teuses, aussi ex ci tantes que le pi lote de Lost. En suite l'adré na line est éva cuée, lais sant un peu sonné, dans un monde où les ac tions dé pendent seule ment de nos dé si rs. Enfin... en théo rie. En effet, la boite de jeu sou ligne la li ber té du titre, façon Wanted : "Choi sir son des tin". Et son des tin, on le choi si ra bel et bien, ou plu tôt son camp. L'Ordre et ses in qui si teurs ou les Re belles ? Les pre miers ap prennent à user avec dex té ri té du baton tan dis que les se conds se spé cia lisent plu tôt en coups en douce. Plus que des Re belles se sont des fi lous. Ces der niers sont évi dem ment plus sym pa thiques, ex pri mant une cer taines mo ra li té théo rique, tan dis qu'ils oeuvrent en sous- ma rin dans les sombres quar tiers des villes. L'Ordre est un peu le côté obs cur de la force. Plus fa cile, plus ra pide, mais aussi trop lisse et ver tueux. C'est là le grand enjeu de choi sir son des tin. Pro gres si ve ment, au fil des quêtes du pre mier cha pitre, on sera amené à choi sir ses amis et, de fait, ses en ne mis.

---
Gameblog
Note : 8/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Risen a la beauté des choses simples. Une aventure qui transcende ces matériaux du réel que sont le pragmatisme ou l'instinct de survie, et prend heure après heure une ampleur digne des sagas les plus épiques. D'abord vêtu d'oripeaux, armé d'un simple gourdin et grattant le (+) sol pour y trouver votre pitance, vous partirez à l'aventure pleinement conscient du sens du mot humilité... Dans la grande valse des droits d'exploitation de licences récupérés par les éditeurs au détriment des développeurs d'origine (Crytek avec Far Cry ? Ubisoft, Bohemia Interactive avec Operation Flashpoint ? Codemasters...) les allemands de Piranha Bytres ont eux aussi connu les affres de la séparation de biens avec JoWood. Qu'importe : tandis que le premier nous gratifie aujourd'hui d'un Risen corrigeant les errements techniques de leur précédente production (Gothic 3), le second s'est adjoint les services de Spellbound Software pour nous préparer un Gothic 4 : Arcania qui aura au moins le mérite de partir sur de nouvelles bases. Représentant toujours avec profondeur et fierté le genre RPG "fantastico-réaliste", Risen fleure bon l'artisanat teuton, et conjugue avec brio une vraie simplicité – menus résolument old school, interface limitée à une feuille de personnage, un inventaire, une carte et un journal de bord - et un souci du détail hallucinant.
---

JeuxActu
Note : 8.5/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

En raison d'un changement d'éditeur plus ou moins volontaire, le studio Piranha Bytes a été contraint en 2007 d'abandonner la série Gothic, qui constituait pourtant jusqu'ici la pièce maitresse de leur curriculum vitae. Qu'à cela ne tienne ! Nos amis allemands ne se sont (+) pas laissés abattre et sont repartis de zéro pour nous proposer un tout nouvel univers. Fort heureusement, ils ont eu l'intelligence de ne pas chercher à révolutionner un concept qui fonctionnait déjà fort bien : celui du jeu de rôle ardu et terriblement convaincant. Le héros de Risen commence son aventure en tant que passager clandestin d'un navire bien mal en point, puisqu'en proie à une violente tempête et placé face à un monstre gigantesque. Une scène cinématique et un naufrage plus tard, notre homme régresse carrément au statut de rescapé, avec uniquement des haillons en guise d'armure et une branche ramassée à terre pour se défendre des animaux sauvages alentours. L'île sur laquelle il a échoué n'est donc pas des plus accueillantes, même si elle constitue un paysage très agréable du point de vue du joueur. Car à l'instar des Gothic, et contrairement aux Morrowind et autres Oblivion, les décors ne sont pas générés aléatoirement mais amoureusement placés "à la main".
---

JeuxVideo. fr
Note : 8/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Après avoir dû abandonner ses droits sur la série de jeux de rôle Gothic, le studio de développement Piranha Bytes ne comptait pas en rester là. Se lançant alors dans un nouveau projet, il a persévéré avec un sujet qu'il maîtrise, et, tout en gardant les fondements qui ont (+) fait le succès de sa précédente série, il a souhaité apporter une nouvelle expérience de jeu. Cette dernière s'intitule Risen, et le tout nouveau bébé de Piranha Bytes a largement de quoi se faire une belle place chez les amateurs de jeux de rôle. Tout commence par un naufrage. Passager clandestin sur un navire de l'Inquisition, notre destin va rapidement basculer après que le vaisseau se soit fait attaquer par une mystérieuse créature. Une gigantesque vague déferlante réduit le bateau en miettes et nous nous retrouvons inconscients sur une plage, en guenilles, sans armes ni protections, et sans un sou. Heureusement, les restes du navire vont nous permettre de trouver une arme, de la nourriture, des plantes, un peu d'or et quelques matières premières. Rapidement nous rencontrons une jeune femme survivante que nous escortons en sécurité.
---
JeuxVideo PC
Note : 8/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Après leur divorce d’avec JoWood, Piranha Bytes a perdu les droits d’exploitation de la licence Gothic. Qu’à cela ne tienne, il suffit de se trouver un nouvel éditeur comme Deep Silver et de se mettre au travail sur une nouvelle licence : Risen. Un titre qui, malgré son (+) classicisme et ses longueurs, accroche le joueur pour ne plus le lâcher grâce à ses nombreuses qualités. Tout commence sur un frêle esquif malmené par un typhon comme on en a rarement vu. Notre héros, dont on ignore le nom pour mieux s’y identifier, voyage sur cette embarcation en clandestin. Un personnage énigmatique, aux traits durs et manipulant la magie avec brio, semble être le commandant à bord. Ce dernier fait d’ailleurs usage de ses pouvoirs face à un être gigantesque sorti de nulle part et prenant notre bateau pour son canard en plastique. Le naufrage est inévitable et seul vous et une jeune demoiselle échouez sur une plage inconnue. Après quelques investigations alentours, il paraît clair que vous vous trouvez sur une île. Toutefois, ce lopin de terre semble protégé des tempêtes incessantes qui l’entourent. Pourquoi ?
---
JeuxVideo.com
Note : 17/20
http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/00011554-risen-test.htm

---
Gamekult
Note : 8/10
Ajouté le : 10/2009

Risen

Désormais séparé de l'éditeur JoWooD parti développer son propre Gothic 4 avec Spellbound Software, le studio allemand Piranha Bytes se trouva fort dépourvu lorsqu'il fallut perpétuer une série de jeux de rôles qu'il avait pourtant inventée. Sa réponse, Risen, un jeu (+) souvent présenté comme la suite spirituelle des Gothic, et qui partage avec ses illustres ancêtres toutes les caractéristiques du RPG allemand classique : monde ouvert, quêtes et combats en pagaille, et aussi, parfois, un design pas toujours du meilleur goût. Très attendu notamment par ceux qui n'ont plus grand chose à se mettre sous la dent depuis un Gothic 3 assez controversé, Risen est-il le coup de maître d'un studio qui commence à bien maîtriser son art, ou un simple jeu de plus dans un genre qui continue à rester populaire ? Echoué sur une plage après le naufrage de son bateau et livré à lui-même, le protagoniste de Risen est une fois de plus un héros sans nom au faciès très quelconque, ici prisonnier d'une île inconnue envahie d'étranges ruines qui surgissent du sol, apparemment sans raison. Un phénomène qui soulève évidemment beaucoup de questions et aiguise la curiosité d'une faction nommée l'Inquisition.

-----

Le gout pour la médiocrité rend aveugle sans doute.

Lire la suite...
flo_three-sixty
flo_three-sixty
MP
le 30 mars 2011 à 13:02

moi j'avais vraiment bien accrocher au 1er, j'attends le 2 avec impatience :)

Lire la suite...
iledequica
iledequica
MP
le 28 mars 2011 à 21:21

A première vue ça a l'air bon!
Après il faut attendre un peu pour vraiment pouvoir se faire une idée!

Lire la suite...
taliante
taliante
MP
le 27 mars 2011 à 14:10

h4k4k4m4k
Posté le 23 mars 2011 à 09:31:11 très bon ??? il a du saucisson à la place des yeux ou quoi... non mais sérieux, Risen 1 était trop nul à chier, le gameplay 0, injouable, et il m'a tenu en haleine à peine 2 minutes.. et là on s'attend à un jeu très bon... merci jeuxvideosaucissons.com

si le gameplay console etait si dur c'est surtout que c'est prevu pour un gameplay PC: 10 fois plus simple

Lire la suite...
badgenius
badgenius
MP
le 25 mars 2011 à 17:44

Quand on a pas la tune de se payer le super PC de compet qui fait tourner les dernier jeux à fond on remercie sony d'avoir inventé la playstation ...

Le pad pour les RPG action genre Risen (ou Gothic) c'est idéal, rien n'empêche d'avoir un gameplay pad et clavier implémentés. Clairement DA se doit d'être joué au clavier sur PC sinon on perd tout l'intérêt du gameplay stratégie de gestion d'un groupe.

Risen 2 sera sans doute un excellent RPG, je l'attend plus que Skyrim en tout cas (le système de leveling foireux d'Oblivion m'a fait arrêter de jouer). Les allemands de Pirhana Bytes savent ce qu'est un bon RPG action/aventure en monde ouvert, j'ai envie de les comparer à Rockstars dans ce domaine.

Lire la suite...
Sandro-59
Sandro-59
MP
le 25 mars 2011 à 05:33
  1. h4k4k4m4k Voir le profil de h4k4k4m4k
  2. Posté le 23 mars 2011 à 09:31:11 Avertir un administrateur
  3. très bon ??? il a du saucisson à la place des yeux ou quoi... non mais sérieux, Risen 1 était trop nul à chier, le gameplay 0, injouable, et il m'a tenu en haleine à peine 2 minutes.. et là on s'attend à un jeu très bon... merci jeuxvideosaucissons.com
    ----
    Quant on ne sais pas jouer oui c'est dur
Lire la suite...
h4k4k4m4k
h4k4k4m4k
MP
le 23 mars 2011 à 09:31

très bon ??? il a du saucisson à la place des yeux ou quoi... non mais sérieux, Risen 1 était trop nul à chier, le gameplay 0, injouable, et il m'a tenu en haleine à peine 2 minutes.. et là on s'attend à un jeu très bon... merci jeuxvideosaucissons.com

Lire la suite...
sebseb5
sebseb5
MP
le 22 mars 2011 à 12:54

espérons qu'il ne soit pas aussi mauvais que le premier

Lire la suite...
Sandro-59
Sandro-59
MP
le 22 mars 2011 à 00:35
  1. Mikobadboy Voir le profil de Mikobadboy
  2. Posté le 21 mars 2011 à 21:18:05 Avertir un administrateur
  3. Jeu pour les nul

Kevinotroll spoted.

Lire la suite...
Boutique
  • Risen 2 : Dark Waters PC
    4.98 €
    4.99 €
  • Risen 2 : Dark Waters PS3
    5.84 €
    8.90 €
  • Risen 2 : Dark Waters 360
    6.41 €
    8.79 €
DERNIERS TESTS
  • Test : SNK 40th Anniversary Collection : Une compilation nostalgique avare en jeux
    SWITCH
  • Test : Déraciné : L’aventure fantomatique mais pleine de bons sentiments sur PSVR
    PS4
  • Test : Overkill's The Walking Dead : un potentiel trop maladroitement exploité
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce