Menu
X-Men 2 : Clone Wars
  • MD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / X-Men 2 : Clone Wars sur MD /

Test du jeu X-Men 2 : Clone Wars sur MD

Test : X-Men 2 : Clone Wars
MD
X-Men 2 : Clone Wars
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de OldSchoolBobby
L'avis de OldSchoolBobby
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 janvier 2011 à 15:25:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Partager sur :

Encore un jeu à licence ? Oui mais pas n'importe lequel. Dès la console allumée, X-Men 2 : Clone Wars se démarque par une entrée en matière très brutale. En effet le jeu vous jette directement dans le premier niveau, face à un ennemi qui vous tire dessus ! Un choix original et déroutant qui bouscule les habitudes du joueur. Cette introduction donne le ton : le danger est réel, il faut se bouger !

X-Men 2 : Clone Wars

“Les mutants sont de nouveau menacés par l'infâme Magneto et ses complices. Pour sauver la planète, les X-Men vont devoir unir leurs forces et combattre leurs ennemis. Jouez avec Wolverine, Cyclops, Gambit, Nightcrawler, Beast, Psylocke et, pour la première fois, le diabolique Magneto qui ne perdra aucune occasion pour exterminer les X-Men.” Voilà ce que nous dit fièrement le boîtier européen du jeu. Sens du suspense ou description commerciale classique, toujours est-il que le scénario n'a rien à voir avec une quelconque menace de la part de "l'infâme Magneto" qui déciderait finalement de rejoindre ceux qu'il souhaite tant "exterminer" ! En fait, c'est une espèce de cloneur extraterrestre connu sous le nom de Phalanx que vous aurez à affronter à travers les différents niveaux. Le scénario ne reprend pas vraiment une grande saga des comics, mais profite plutôt de l'invasion Phalanx pour vous faire traverser des environnements très variés. L'équipe des X-Men est régulièrement contactée par Charles Xavier et le Cérébro, qui relayent les informations entre chacun des huit niveaux. Cette astuce permet d'inclure le mentor dans l'aventure et de rappeler au passage que les X-Men sont avant tout une équipe. Durant les niveaux, cette notion d'équipe sera aussi présente, puisque deux personnages peuvent évoluer ensemble dans un mode deux joueurs coopératif.

X-Men 2 : Clone Wars
Une entrée fracassante.
Une fois le niveau d'introduction passé, nous découvrons ainsi l'écran de sélection du personnage. Celui-ci intervient en fait entre chaque niveau afin de changer régulièrement d'X-Men en cours de partie. Avec votre ou vos mutants favoris, vous aurez à affronter huit niveaux remplis de pièges et d'ennemis qui tenteront sans cesse de vous arrêter. Nous avons bien là un soft tourné action / plates-formes avec son lot de passages retors, où observation et réflexes sont les seules armes pour se sortir de situations parfois délicates. S'il est donc bien possible de jouer en mode coopératif, il faut savoir qu'aucune modification n'est apportée côté contenu. Seul ou à deux, vous devrez affronter le même nombre d'ennemis, traverser les mêmes niveaux, etc. Chacun des deux joueurs doit avancer pour permettre à l'écran – non splitté – de défiler. Et si l'un d'eux tombe et sort de l'écran, il est automatiquement replacé aux côtés de son partenaire. Puisque les deux X-Men peuvent se répartir les ennemis, on pourrait penser que le jeu devient plus facile, ce qui n'est pas forcément le cas puisque les deux joueurs doivent aussi se partager l'énergie à récupérer çà et là. Il faut donc rester prudent pour survivre et ne pas gâcher les précieuses vies. Car celles-ci sont limitées à huit, et pas une de plus ! Ajoutez à cela une absence de continue et de sauvegarde, et vous obtenez un jeu de la vieille école dans lequel il faudra batailler pour tout terminer d'une traite ! Dans l'ensemble, X-Men 2 est même assez difficile et vous oblige à avancer très prudemment (à moins de bien le connaître). Impossible de foncer tête baissée ici, ou c'est le Game Over assuré au bout de quelques minutes. La difficulté a cependant le bon goût d'être très progressive. Elle augmente d'un cran avec certains niveaux, jusqu'à l'apothéose des trois dernières sections infestées d'ennemis de toutes sortes...

X-Men 2 : Clone Wars
Mieux vaut ne pas chatouiller Wolverine.
La difficulté oblige aussi le joueur à réfléchir pour choisir son personnage, puisque certains seront plus à leur avantage que d'autres face à certaines situations. Par exemple, Wolverine (Serval en version française) semble un choix sûr pour sa rapidité, sa puissance et sa faculté de guérison limitée. Mais il sera en difficulté à certains moments, et alors la dextérité de Nightcrawler (Diablo) ou encore la portée du laser de Cyclops (Cyclope) seront les bienvenues. Outre ces qualités stratégiques, chaque joueur pourra aussi choisir son personnage selon son propre style. Evidemment la furie barbare de Wolverine pourra plaire à certains. Mais d'autres lui préféreront la souplesse et la téléportation de Nightcrawler, la combinaison de puissance et d'agilité de Beast (Fauve), ou encore la sculpturale Psylocke au style de jeu bien particulier. Tous ces exemples insistent sur un grand point fort du jeu : une vraie différence entre chaque personnage. Au premier regard, certains personnages se ressemblent (Cyclops et Gambit, Psylocke et Wolverine), mais en tâtant un peu du gameplay on se rend vite compte des capacités et des subtilités de chacun. C'est un vrai plaisir de voir que les développeurs nous proposent une aventure unique selon le X-Men choisi. De cette façon, la durée de vie du titre est encore augmentée. Seul ou à deux, X-Men 2 : Clone Wars peut se jouer de nombreuses façons, ce qui invite à revenir plus souvent dessus.

X-Men 2 : Clone Wars
Manier la téléportation de Nightcrawler est un régal. Par ici l'explosion !
Evidemment, pour exploiter tous ces personnages, la jouabilité se doit d'être au top, et heureusement celle-ci se révèle riche et réussie. Le seul reproche à faire est l'absence totale d'options, empêchant de choisir sa configuration. Cela vous force à adopter le bouton A pour l'attaque spéciale, B pour l'attaque simple et C pour le saut. Il faut alors savoir rapidement passer du bouton de saut au bouton d'attaque spéciale pour pouvoir exécuter les nombreux combos possibles. Pour le reste, chaque X-Men se manie très bien et est capable d'un nombre impressionnant d'actions. Bien entendu il y a les sauts et autres attaques attendues, mais cette richesse ne s'arrête pas là et implique sauts muraux, attaques aériennes, enchaînements, etc. Quelques minutes avec chacun des personnages suffisent pour se rendre compte de la profusion et de la précision du gameplay. Le niveau d'introduction est d'ailleurs l'occasion de se faire la main sur un personnage désigné au hasard, tandis que la facilité des premiers niveaux permet ensuite de découvrir les autres sans risque. Cerise sur le gâteau, l'utilisation des pouvoirs mutants est ici illimitée ! Contrairement au premier X-Men de 1993, nos héros ne sont pas bêtement bridés par une barre d'énergie à respecter.

X-Men 2 : Clone Wars
Un exemple de mauvaise caméra : deux ennemis se trouvent juste à droite hors de l'écran...
L'aspect graphique du jeu s'est lui aussi nettement amélioré depuis le précédent opus Mega Drive, preuve en est la variété et la qualité des environnements traversés. L'arrière-plan souvent riche de détails et les couleurs vives marquent bien chaque endroit d'une ambiance forte. Les dernières sections sont parfois plus dépouillées, et donc apparemment simplistes pourrait-on se dire. Mais elles balancent plutôt entre foisonnement et absence pour faire sentir la menace, sans cesse présente, des clones en nombre infini... Par contre il faut s'adapter à la caméra un peu particulière du jeu, qui dévoile davantage du côté vers lequel le personnage se dirige. Elle n'est pas vraiment automatique puisqu'il faut parfois se replacer pour qu'elle affiche tel ou tel côté de l'écran. Vous risquez d'avoir quelques surprises lorsqu'un ennemi se trouve immédiatement à côté une fois la caméra repositionnée ! Heureusement la plupart du temps elle suit bien l'action, et permet même d'élargir le champ de vision en haut ou en bas pour repérer les lieux. Quant à l'animation, elle ne souffre de ralentissements que lors de rares moments où de très nombreux éléments (ennemis, explosions etc.) s'affichent en même temps. A part ce petit souci de fluidité rien à signaler, l'animation des personnages est même très bonne. Chacun d'eux se reconnaît en un clin d'œil et possède sa propre pose d'attente. Mention spéciale à Cyclops, qui communique par oreillette avec le reste de l'équipe au bout de quelques secondes !

X-Men 2 : Clone Wars
Le souci graphique des détails est manifeste ici, face à ce boss pour le moins étrange.
Mais enfin que dire du travail de la musique ici ? Sans doute nous sommes loin d'une grande qualité sonore à cause des faiblesses de la Mega Drive. Cependant le souci apporté à la bande-son est tout bonnement impressionnant lui aussi. Certaines sections présentent la particularité d'avoir, en plus de leur propre thème, le thème du ou des personnages sélectionnés. Le joueur aura ainsi parfois le plaisir de s'essayer à différents personnages simplement pour entendre tel ou tel thème musical préféré, ce qui renforce encore la spécificité de chaque X-Men. Les thèmes des niveaux quant à eux sont tantôt excellents tantôt moyens. C'est sûr, il faut aimer l'électronique pour accrocher au style musical du jeu. Nul lyrisme ou poésie ici ! Les thèmes sont rythmés, plus ou moins rapides pour correspondre à l'environnement de chaque niveau. La bande-son de ce X-Men 2 : Clone Wars peut en gros se diviser en deux parties. Il y a d'un côté les thèmes plus rapides, presque rock, souvent utilisés lors des boss mais aussi pour quelques niveaux. D'un autre côté, nous avons des morceaux plus discrets et angoissants, qui ne manquent pas d'efficacité eux aussi. Cette seconde catégorie est la plus présente lors des niveaux, mais en même temps il y a beaucoup de boss. Du coup il y a un certain équilibre entre ces musiques rapides et lentes, un équilibre très pertinent. Le joueur est ainsi pris entre des moments de tension où le danger est bien présent (coincé face au boss par exemple !), et des moments de tension où la menace toute proche reste à venir...
Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Dignes des capacités de la Mega Drive, les graphismes tiennent très bien la route sur le plan technique. Chaque élément ou personnage de l'univers Marvel se reconnaît au premier coup d'œil. Cette qualité est mise au service d'une atmosphère forte à travers des environnements très variés (fabrique, jungle, ascenceur etc.). Si les arrière-plans sont inégaux, la plupart se révèlent fouillés et contribuent à l'atmosphère voulue. L'animation et la caméra ne sont pas exemptes de reproches, mais heureusement ces faiblesses ne se manifestent qu'en de rares occasions.

  • Jouabilité 18 /20

    La configuration des boutons mise à part, quelle réussite ! Sans se reposer sur une fluidité excellente, le jeu nous propose de très nombreuses possibilités. Nos X-Men ne sont pas réduits à quelques actions et disposent plutôt d'une large palette, dont – enfin ! – leur propre pouvoir de mutant utilisable sans limite. Chacun de ces mouvements enrichit le gameplay par sa précision et sa spécificité, ouvrant ainsi plusieurs choix au joueur, soit pour éviter soit pour affronter les ennemis et les situations. Les niveaux offrent des structures elles aussi variées : couloirs étroits, chutes verticales, labyrinthes, etc. Enfin les ennemis sont tous bien pensés et travaillés, au point qu'il serait impossible ici de tous les détailler ! Du sacré boulot.

  • Durée de vie 16 /20

    L'abondance de possibilités offertes par la jouabilité sera difficilement épuisée en une seule partie. Pratique et observation seront indispensables pour maîtriser certaines subtilités. Le joueur reviendra aussi à l'occasion pour une partie rapide, le temps du niveau d'introduction ou plus, puisque le jeu se lance dès la mise sous tension de la console ! Ajoutez enfin la difficulté progressive, le mode coopératif, et vous obtenez une durée de vie conséquente pour un jeu de type action / plates-formes.

  • Bande son 16 /20

    Certes la qualité sonore et le choix de thèmes très électroniques ne feront pas l'unanimité mais il nous faut ici saluer le travail minutieux accompli sur l'ambiance musicale. La justesse des effets sonores et des thèmes de chaque niveau est déjà un signe en faveur d'une bande-son de qualité. L'apport de thèmes exclusifs à chaque personnage montre aussi tout le soin des développeurs, leur souci de construire une ambiance solide.

  • Scénario 9 /20

    Là n'est sans doute pas l'intérêt du jeu mais cet élément mineur a le mérite d'inclure le leader charismatique des X-Men, le professeur Charles Xavier. On aurait pu espérer la reprise ou la création d'une saga spécifique, mais, cela, les comics le font déjà très bien.

Au fond, X-Men 2 : Clone Wars ne propose pas tant de régler un problème, de sauver un monde, mais surtout de jouer et de jouer de nombreuses façons. Le travail manifeste du gameplay et de l'atmosphère en général est impressionnant. Sans révolutionner quoi que ce soit, ce jeu à licence représente une excellente surprise là où la qualité n'est pas souvent au rendez-vous. A moins de ne pas du tout accrocher à la musique électronique ou d'exiger un véritable scénario, difficile de reprocher vraiment quelque chose au titre. Un petit chef-d'œuvre.

Profil de OldSchoolBobby
L'avis de OldSchoolBobby
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 janvier 2011 à 15:25:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 31/08/2017
Megadrive Action Sega Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020