Menu
Night Sky
  • Tout support
  • PC
  • 3DS
  • Wii
  • Mac
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : NightSky
PC
Night Sky
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 janvier 2011 à 17:31:14
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (51)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
Partager sur :

NightSky est un soft indépendant développé par Nifflas, le créateur de Knytt et Knytt Stories. Cette fois-ci, le développeur nous invite à tester notre adresse pour aider une bille à trouver son chemin dans une série de tableaux semés d'embûches.

NightSky

En dépit de son concept peu propice aux débordements narratifs, NightSky possède bel et bien une ébauche de scénario. Le jeu s'ouvre en effet sur un petit prologue qui nous raconte une bien étrange histoire. Alors qu'il errait sur une plage baignée par la lumière du crépuscule, le narrateur découvre une mystérieuse sphère. Incapable d'en définir la nature ni la provenance, il décide de s'en emparer, attiré par la subtile aura bleue qui en émane. Mais à la nuit tombée, il se met à faire des songes étonnants dans lesquels il doit guider sa sphère dans des environnements aussi fascinants que dangereux.

NightSky
Le level design est nettement plus complexe en mode Alternatif.
Dans NightSky, le joueur doit donc contrôler une boule qui évolue dans des tableaux en 2D dépourvus de scrolling. A l'instar de Knytt, les niveaux sont composés d'une succession d'écrans fixes qui représentent autant de défis à relever pour atteindre la sortie. Si la plupart d'entre eux ne sont qu'une simple formalité, certains exigent un contrôle millimétré de la bille et une connaissance parfaite de sa physique. Mais il ne s'agit pas seulement d'adresse et de réflexion. NightSky est aussi un jeu à ambiance et son attrait réside en partie dans son atmosphère, via son cachet visuel et son environnement sonore. Tous les niveaux du jeu ont en commun le fait que les éléments situés au premier plan sont entièrement noirs, tandis que l'arrière-plan adopte des teintes pastel presque oniriques. La silhouette de créatures inquiétantes s'y dessine comme pour nous narguer, faisant naître chez le joueur un sentiment de solitude qui rend l'expérience de jeu assez troublante.

NightSky
Le style rappelle un peu les ombres chinoises.
Le silence qui peut accompagner le début de certains niveaux laisse progressivement la place à des bruitages d'ambiance, comme le bruissement des feuilles dans le vent ou de légères notes de musique d'inspirations variées. Rien de tel pour se plonger avec une concentration extrême dans les 11 niveaux du jeu, chacun étant subdivisé en une succession d'écrans fixes au level design sournois à souhait. Avec seulement deux boutons pour influer sur la vitesse de la boule, le gameplay de NightSky repose entièrement sur la gestion de la physique de l'objet, celle-ci pouvant être affectée par différents facteurs, comme le vent ou l'inversion de la gravité. Plus on avance dans le jeu, plus on rencontre d'éléments qui compliquent la bonne progression de notre sphère. On doit par exemple faire tomber des planches pour former des ponts, pousser des caisses, rebondir sur des flips, passer à travers des hélices ou des roues. Rien ne nous est épargné, même pas les balances, les bascules et autres éléments mobiles délicats à appréhender.

NightSky
Ralentir vous aide à ne pas tomber... trop vite.
S'ajoutent à cela les cales qui retiennent des éléments à faire tomber dans un certain ordre pour créer des passages de fortune vers la sortie des niveaux, sans oublier les moments où la bille se retrouve carrément embarquée dans des engins bizarroïdes qui modifient d'un seul coup son comportement. Malgré tout, le niveau de difficulté reste suffisamment abordable et progressif pour ne pas rebuter le joueur, à tel point que les amateurs de challenges vraiment retors auront tout intérêt à opter directement pour le mode alternatif où les tableaux se révèlent autrement plus corsés ! Malgré son faible nombre de niveaux, NightSky s'avère donc plutôt consistant pour qui souhaite en faire le tour dans le niveau de difficulté le plus élevé. Si le concept n'a finalement rien de très original, puisqu'il renvoie notamment à celui de Marble Madness, on se retrouve scotché assez vite par ce titre indépendant proposé à un prix peu onéreux.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Une esthétique qui rappelle les ombres chinoises, avec des fonds crépusculaires sur lesquels se dessinent d'inquiétantes silhouettes. Plutôt efficace, même si le tout reste techniquement très faible.

  • Jouabilité 15 /20

    Si le concept en lui-même reste assez basique, il trouve son efficacité dans la pertinence du level design, chaque tableau étant pensé pour nous étonner tout en requérant une concentration de tous les instants.

  • Durée de vie 11 /20

    En mode Normal, les 11 niveaux du jeu se traversent assez facilement, mais les terminer en mode Alternatif est une toute autre affaire !

  • Bande son 15 /20

    Le soft profite d'une ambiance sonore assez indescriptible et expérimentale, mais tout à fait appropriée aux environnements curieux du titre.

  • Scénario /

    Quelques bribes de scénario juste pour la forme, histoire d'attirer notre attention sur l'aspect mystérieux de la boule et l'importance de l'ambiance dans NightSky.

Proposé à un prix relativement attractif, NightSky est un soft indépendant réussi et addictif qui convainc autant par l'intelligence de son level design que par son ambiance sonore et visuelle. Le jeu aurait toutefois gagné à proposer davantage de niveaux, car on en fait le tour assez rapidement, mais les défis proposés dans le mode de difficulté supérieure relancent habilement son intérêt lors d'une seconde partie.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 janvier 2011 à 17:31:14
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (51)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
Mis à jour le 07/01/2011
PC Réflexion Adresse Nicalis
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce