Menu
Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood!
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood! sur PSP /

Test du jeu Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood! sur PSP

Test : Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood!
PSP
Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood!
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 décembre 2010 à 14:31:20
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Partager sur :

Poursuivant le travail effectué sur le premier Prinny, les développeurs de Nippon Ichi n'ont pas été chercher midi à quatorze heures pour ce Prinny 2. Même univers, même humour, même gameplay et mêmes franches rigolades... Est-ce à dire qu'il ne sert pas à grand-chose d'acquérir cette suite ? Oh que non mes bons amis, ce serait même plutôt le contraire !

Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood!

Si on pensait que les Prinnies seraient enfin tranquilles après avoir accompli leur précédente mission, c'était sans compter les tourments vécus par cette diablesse d'Etna. En effet, la démone est à nouveau hors d'elle puisqu'on vient de lui voler ses sous-vêtements. Ni une, ni deux, la bougresse en appelle à ses fidèles pingouins kamikazes qui vont à nouveau devoir boucler l'affaire en une dizaine d'heures (fictives). De ce scénario alambiqué naît le second volet de Prinny qui, sans grande surprise, singe son aîné aussi bien dans le fond que dans la forme. Pour autant, les développeurs ont néanmoins inclus quelques petits ajouts même si au final, le jeu se veut toujours aussi difficile. Loin d'être un frein à l'exploration du titre, ce challenge fera même frétiller tous ceux qui ont terminé dans tous les sens les Ghosts'n Goblins et autres Rick Dangerous.

Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood!
Aussi joli que le précédent opus, ce segment se permet même quelques belles animations d'arrière-plan.
Concernant la progression, ne tergiversons pas, c'est exactement la même chose que précédemment. Ainsi, entre chaque niveau , vous passerez par le château d'Etna afin de papoter avec certains de vos compatriotes ou pour sauvegarder. Ensuite, libre à vous de choisir le niveau qui vous convient le plus parmi les six disponibles dès le départ. A nouveau, l'idée de pouvoir débuter par le chapitre qui nous parle le plus est une excellente idée dans le sens où la difficulté est exponentielle. Du coup, il sera peut-être bon de démarrer par le chapitre le plus difficile d'accès puis de poursuivre par des niveaux plus faciles vu que ceux-ci se corseront également à mesure de votre avancée. Quoi qu'il en soit, retenez bien que Prinny 2 est aussi corsé que son aïeul et vous demandera des réflexes de couguars. Néanmoins, Nippon Ichi a rajouté un mode Baby (sigh) synonyme de plates-formes supplémentaires afin de faciliter certains passages. Cependant, sachant que les sauts manquent toujours autant de précision, on s'arrachera cependant tout les cheveux en Très Facile et ce malgré les 1000 vies à disposition ! Du coup, imaginez le calvaire entre Normal et Difficile. Pourtant, cette difficulté offre une vraie plus-value au jeu qui est plus que jamais à ranger auprès des Ghouls'n Ghosts et des MegaMan.

Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood!
You are naked dood !
En termes d'ajouts, on notera également l'arrivée du Break Mode. Kezako ? Eh bien il s'agit tout simplement d'un regain de puissance dont vous pourrez profiter pendant un certain laps de temps. Pour se faire, il suffira de frapper des ennemis ou de récolter des friandises afin de remplir une jauge que vous pourrez d'ailleurs maintenir via les mêmes procédés. Les ennemis en feront alors les frais même si il conviendra de faire attention puisque vous ne serez pas invulnérable pour autant. En sus, on trouvera également de nouveaux véhicules à conduire, dont une sorte de bobsleigh, et bien entendu des nouveaux boss qui seront à nouveau synonymes de combats mémorables. On regrettera toutefois que la panoplie de mouvements n'ait pas été plus étoffée même si cela n'est en rien préjudiciable au jeu dans son ensemble. En somme, il sera toujours question de combiner attaques aériennes, lances d'ennemis, attaques à la double lame ou bien encore retombées rapides pour étourdir les adversaires les plus coriaces. Rien de bien neuf mais il est inutile de dire qu'on se satisfera de ces maigres apports tant le jeu est superbe, dynamique, drôle... Et pervers. Un «Must have» pour ceux ayant beaucoup de self-control et de dextérité.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Tout en reprenant l'irrésistible design coloré du précédent opus, Prinny 2 subjugue une fois de plus grâce à des environnements de toute beauté ayant encore plus de profondeur grâce à de belles animations d'arrière-plan. Les artistes de Nippon Ichi nous prouvent une fois encore leur talent et si on y retrouve une bonne partie du bestiaire du premier opus, quelques boss et autres ennemis de base inédits viendront nous mettre encore plus de bâtons dans les roues.

  • Jouabilité 14 /20

    Les fondements mêmes du gameplay sont identiques à ceux du premier volet, ce qui nous vaudra encore quelques grincements de dents à cause de certains sauts peu précis. Cependant, grâce à quelques trouvailles (notamment les cubes supplémentaires en mode Baby), le tout deviendra un peu plus facile. On citera également le Break Mode permettant de profiter d'un regain de puissance pendant un temps limité et quelques nouvelles attaques spéciales.

  • Durée de vie 14 /20

    Comme son aïeul, ne vous fiez surtout pas au design rondouillard du jeu qui cache une difficulté exponentielle belle et bien réelle. Si l'ajout du mode Baby proposera aux moins téméraires de profiter plus facilement du jeu, les autres opteront pour le mode Normal afin de se faire quelques frayeurs. Au final, si le nombre de niveaux est restreint, la quête des objets divers, les personnages à débloquer, sans parler des deux scenarii bonus à découvrir, vous permettront de rester rivé à votre console pendant quelques heures de plus.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques rigolotes reprennent du service tout comme l'excellent doublage américain qui sied parfaitement aux délires des développeurs et de leurs personnages loufoques.

  • Scénario /

Copier-coller du premier épisode, Prinny 2 n'en reste pas moins un must de l'action/plates-formes sur PSP. Beau comme un camion, drôle, difficile, profitant de quelques nouveautés intéressantes, le deuxième volet de la saga de Nippon Ichi vous fera rire tout en mettant vos nerfs à «Dood épreuve». On pourra lui reprocher une durée de vie relativement faiblarde ou des soucis de gameplay non résolus depuis le premier Prinny mais ces peccadilles ne sauraient vous détourner de ce titre haut en couleur, frais et on ne peut plus dynamique.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 décembre 2010 à 14:31:20
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 21/12/2010
PlayStation Portable Action Plate-Forme Nippon Ichi Software
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020