Menu
Golden Sun : Obscure Aurore
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Golden Sun : Obscure Aurore sur DS /

Test du jeu Golden Sun : Obscure Aurore sur DS

Test : Golden Sun : Obscure Aurore
DS
Golden Sun : Obscure Aurore
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 décembre 2010 à 17:15:17
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (354)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Tous les prix
Prix Support
69.42€ DS
99.90€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Voilà déjà sept ans que nous avions laissé le monde de Weyard livré à lui-même suite à l'avènement du Soleil d'or qui marquait la fin de la saga Golden Sun sur GBA. Pour les habitants de cette terre gouvernée par l'alchimie, trois décennies se sont déjà écoulées, et les héros que nous connaissions sont sur le point de passer le relais à leur descendance. Le RPG de Camelot entame enfin sa renaissance sur DS, et il ne nous reste plus qu'à retenir notre souffle pour savoir si ce troisième chapitre de Golden Sun tient vraiment toutes ses promesses.

Golden Sun : Obscure Aurore

Bien que 30 ans séparent chronologiquement l'histoire des épisodes GBA de celle de cet opus DS, il est évident qu'il vaut mieux avoir en tête les événements narrés dans les deux premiers Golden Sun avant d'attaquer celui-ci. Pour autant, le scénario s'efforce d'apporter un maximum d'informations aux joueurs désireux de combler leurs lacunes ou leurs oublis, ce qui n'est pas du luxe quand on réalise la masse de termes bien spécifiques à l'univers du jeu qui gravitent autour de la trame directrice du soft. Des notions qui sont heureusement explicitées au fil de l'intrigue, le joueur étant libre d'afficher ou non la définition de certains mots sur l'écran supérieur de la console. Par la suite, il est possible de compulser l'encyclopédie de Golden Sun directement dans le jeu, histoire de ne pas se laisser dépasser trop vite par la narration.

Golden Sun : Obscure Aurore
Le Djinn de Vénus est visible sur cet écran, et celui de Mars n'est vraiment pas loin.
Et pourtant celle-ci n'est pas vraiment le fort de Golden Sun : Obscure Aurore, le titre ayant la fâcheuse tendance à perdre le joueur en cours de route à cause de phases de dialogues aussi nombreuses qu'interminables. Conséquence, on décroche assez facilement, même lorsque le soft nous invite à orienter le fil des discussions en choisissant une réaction émotionnelle parmi une liste de quatre, ce qui ne permet d'influer de toute façon que très légèrement sur l'attitude des autres personnages à notre égard. Le joueur incarne ici Matt, le fils de Vlad, héros du premier Golden Sun 30 ans plus tôt et chef des guerriers de Val. Tout comme son père, Matt est un mystique de la terre, c'est-à-dire qu'il est capable de contrôler la psynergie liée à cet élément naturel, et donc de modifier par exemple la croissance des plantes ou de déclencher des séismes à volonté. A ses côtés, on trouve Terry, fils de Garet et mystique du feu, ainsi que Kiara, fille d'Ivan et mystique de l'air. Le groupe actif étant constitué de quatre personnages au maximum, le trio de départ sera vite rejoint par Robin, rejeton de Sofia ayant suivi une formation de mystique de l'eau auprès du sage Thélos, bien connu des joueurs des anciens volets de la saga.

Golden Sun : Obscure Aurore
Les énigmes reposent toujours entièrement sur l'utilisation de la psynergie.
Il est intéressant de noter que cette nouvelle génération de héros accueillera également, au fil du développement de l'histoire, quatre autres nouveaux venus, nous donnant ainsi la possibilité de renouveler régulièrement la composition de notre équipe en en modifiant les membres même pendant un combat. En revanche, la terre, l'air, le feu et l'eau sont les seuls éléments constitutifs de l'alchimie, ce qui fait que les mystiques d'un même élément ne se démarquent au final pas tant que ça les uns des autres. Le soft suivant de près le canevas de ses prédécesseurs, il faudra toujours jongler avec l'attribution des Djinn pour modifier les aptitudes des personnages, les psynergies qu'ils peuvent utiliser, ainsi que leur classe. Situés plus que jamais au coeur du gameplay du jeu, les Djinn sont des créatures qui incarnent l'énergie élémentaire de Weyard. L'un des principaux attraits de l'aventure réside d'ailleurs dans la recherche des 72 Djinn du jeu (on peut même en voir 83 si l'on compte ceux qui appartiennent à des alliés temporaires) et des 14 tablettes d'invocations que ces Djinn peuvent déclencher lorsqu'ils sont en attente. Un Djinn placé en attente ne peut en revanche pas conférer ses bonus à un personnage comme s'il était lié à lui, mais la puissance des invocations est suffisamment importante pour justifier ce léger sacrifice.

Golden Sun : Obscure Aurore
Stylet et double-écran apportent un réel confort de jeu.
Dès les premières minutes de jeu, on retrouve intacte la magie des premiers Golden Sun. Le fait de pouvoir jongler librement entre les pouvoirs psynergiques, les techniques liées aux Djinn et les invocations rend les combats particulièrement jouissifs. La perspective adoptée rappelle toujours l'esprit old-school de la série Shining Force et la réalisation graphique fait honneur aux capacités de la DS en matière de 3D. Nerveux à souhait, les affrontements permettent d'abréger à tout moment les animations des invocations, encore plus nombreuses que dans le second volet et habilement mises en valeur sur les deux écrans de la console. On regrettera juste que la profusion de techniques mises à notre disposition rende le jeu très facile dans l'ensemble, d'autant qu'il n'est jamais nécessaire de faire du level-up pour défier un boss même lorsqu'on n'a pas forcément optimisé son équipement. A la composition, Motoi Sakuraba signe encore une fois un travail de qualité, avec des thèmes de combat enflammés à souhait et des mélodies qui ne sentent pas trop le réchauffé.

Golden Sun : Obscure Aurore
Attention aux Djinn et tablettes d'invocation qui peuvent être manqués définitivement !
Le monde de Weyard est certes défiguré mais il abrite toujours un nombre conséquent de villages et de donjons nous donnant de multiples occasions de manier nos pouvoirs psynergiques. Toutes les énigmes et les embûches mises en travers de notre chemin impliquent forcément le recours à cette énergie, soit pour déplacer un objet à distance, soit pour changer l'eau en glace ou projeter un tourbillon d'air capable de faire décoller divers objets du sol. Il existe ainsi un nombre conséquent de pouvoirs divers et variés qui sont mis à contribution tout au long de l'aventure. On regrettera juste que, à l'instar des Djinn, la majeure partie d'entre eux ne soient pas réellement nouveaux. Ce qui change, en revanche, c'est l'apparition d'un niveau de maîtrise des armes qui se développe à mesure qu'un personnage combat avec un type d'arme en particulier. Une fois la jauge de maîtrise remplie au maximum, le combattant sera capable de déclencher plus fréquemment les coups spéciaux qui sont liés à cette arme et infligera donc davantage de dégâts à ses adversaires. On aura cependant plus de mal à se séparer de son arsenal pour le revendre en cas de nécessité, mais c'est bien le seul revers de la médaille !

Golden Sun : Obscure Aurore
Une encyclopédie compile l'ensemble des informations concernant l'univers de Golden Sun.
Dommage, par contre, que la capacité de l'inventaire soit aussi limitée, car les efforts réalisés pour optimiser le confort de jeu sont non négligeables. Le double écran affiche en permanence toutes les indications utiles dans la partie supérieure, ce qui permet de garder un oeil attentif sur les PP des personnages, sur l'état des Djinn, et surtout sur la carte qui se veut agréablement détaillée. Même s'il reste jouable avec les boutons de la console, le soft fait régulièrement appel au stylet dans le but de simplifier les déplacements et de rendre l'utilisation de la psynergie plus intuitive que par le passé. Il nous reste encore à évoquer la question de la durée de vie, un sujet d'autant plus sensible que beaucoup avaient regretté que Camelot ait choisi de scinder l'histoire des épisodes GBA en deux parties. En moyenne, on peut estimer la longévité de Golden Sun : Dark Dawn à environ 25-35 heures de jeu, ce qui n'est pas énorme pour un RPG, mais raisonnable pour un titre DS. Le fait que certains Djinn et invocations puissent être manqués définitivement peut toutefois s'avérer frustrant, même s'il contribue au potentiel de rejouabilité du titre. On prend cependant un réel plaisir à côtoyer les descendants des mystiques que l'on connaissait, le sentiment de nostalgie compensant dans une certaine mesure le caractère assez peu novateur de ce troisième volet. Autant dire que ce titre doit passer entre vos mains si vous avez apprécié les épisodes GBA, mais ceux qui l'ont attendu patiemment pendant sept longues années ne seront peut-être pas totalement rassasiés.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Le changement de support a fait beaucoup de bien à la série, même si la 3D n'a pas que des avantages sur le plan esthétique. On soulignera surtout les efforts fournis pour exploiter au maximum les deux écrans de la console, et ce de façon très pertinente.

  • Jouabilité 17 /20

    Les épisodes GBA ayant ouvert la voie, Golden Sun : Obscure Aurore se contente de s'y engouffrer sans apporter de réelle nouveauté. Le système de jeu n'en reste pas moins efficace avec les notions de Djinn et de psynergie qui caractérisent cette saga et la rendent aussi attrayante.

  • Durée de vie 15 /20

    L'aventure vous prendra en moyenne entre 25 et 35 heures de jeu, mais vous risquez de devoir la recommencer au moins une fois si vous voulez trouver les 72 Djinn et les 14 tablettes d'invocations optionnelles. En effet, certains peuvent être manqués définitivement si vous allez trop vite, ce qui peut s'avérer frustrant même si cela contribue au potentiel de rejouabilité du titre. Un donjon et des boss optionnels sont accessibles une fois l'aventure principale terminée, mais c'est à peu près tout.

  • Bande son 16 /20

    L'ambiance sonore est réellement satisfaisante, mais pas forcément meilleure que celle des précédents volets de la série. Le grand Motoi Sakuraba n'est sans doute plus autant inspiré qu'à l'époque de Valkyrie Profile, mais son talent reste remarquable.

  • Scénario 15 /20

    La narration est tellement touffue qu'il est difficile de ne pas décrocher durant les interminables discussions entre les personnages. Une encyclopédie va même jusqu'à recenser tous les termes propres à l'univers du jeu, avec définitions à l'appui, mais cela risque de décourager encore plus les néophytes. On peut intervenir parfois durant les dialogues en choisissant une réaction émotionnelle parmi quatre proposées, mais cela n'influe que très peu sur les attitudes de nos interlocuteurs.

Solide, prenant et digne de ses prédécesseurs, Golden Sun : Obscure Aurore est aussi relativement court, peu novateur et parfois ennuyeux dans sa narration. L'expérience n'en reste pas moins indispensable pour tous ceux qui attendaient depuis sept ans le retour de cette prestigieuse saga, mais les autres succomberont peut-être moins facilement aux charmes de ces mystiques dompteurs de Djinn sur lesquels le temps n'a définitivement pas de prise.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 décembre 2010 à 17:15:17
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (354)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 10/12/2010
Nintendo DS RPG Nintendo Camelot Software
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Call of Duty : Mobile, du multi accessible dans le creux de la main – E3 2019
    IOS - ANDROID
  • Preview : Destroy All Humans ! – Vers un remake respectueux et déjanté – E3 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Carrion - L'horreur inversée dans un Metroidvania brutal et jouissif - E3 2019
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce