Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : GoldenEye 007
Wii

S'il y avait bien une annonce pour faire vibrer toute une communauté, c'était bien celle de ce GoldenEye 007 sur Wii, présenté comme un hommage au magnifique opus Nintendo 64 développé par Rare Software en 1997. Depuis, il faut bien avouer que l'on se posait des questions... Comment Activision allait gérer un bagage si lourd ? Et surtout, ce nouveau GoldenEye sera-t-il digne de l'original ?

Il serait une hérésie de parler de cet opus Wii sans parler de l'excellent GoldenEye 007 64. Ce mythique FPS console reste ancré dans le coeur de beaucoup de joueurs, ne serait-ce que pour son mode multijoueur en écran splitté qui aura animé nombre de soirées entre amis. Bien sûr, de l'eau a coulé sous les ponts depuis, et personne n'attend de ce GoldenEye 007 d'être un remake trait pour trait. Activision l'a d'ailleurs compris, et ce jeu Wii est bel et bien un tout nouveau titre trouvant sa voie dans les ficelles actuelles du genre.

Tu m'applaudiras plus tard, je suis un peu occupé là je t'avoue.

Entendez par là que toute la maniabilité, le gameplay, ou encore le level design n'ont strictement rien à voir avec le titre de Rare. En fait, GoldenEye 007 s'inspire beaucoup plus d'un Call of Duty que d'autre chose. Mais avant de revenir sur ce point en détail, commençons par les bases. Si les développeurs ont annoncé que l'histoire suivrait plus le film que la version Nintendo 64, c'est à un gros détail près. Le joueur contrôle James Bond dans sa version Daniel Craig et non pas dans sa version Pierce Brosnan comme c'était le cas dans l'original. D'ailleurs, sans doute pour une question de droits, aucun des visages ne correspond à ceux du film, et les rôles de Xenia Onatopp, Ourumov ou encore Mishkin sont joués par de nouveaux acteurs fictifs. Si cela choque au début, rien de grave. L'histoire n'a pas changé d'un iota dans ses grandes lignes et il vous faudra toujours récupérer le satellite GoldenEye, volé par de vils terroristes.

La jungle luxuriante est quand même plus que bien rendue...

Dans la peau de notre Bondounet adoré, il faudra donc enchaîner plusieurs missions dont le leitmotiv pourrait être « seul contre tous ». Rassurez-vous toutefois, vous n'êtes pas Rambo. GoldenEye 007 laisse effectivement une grande place à la furtivité, et mises à part quelques phases d'action obligatoires, vous pouvez très bien vous faufiler telle une anguille dans les niveaux pour abattre les ennemis un à un, dans le silence le plus total. Jouissif ! Bien sûr pour cela, il faut penser à mettre votre silencieux. Heureusement, Bond ne sort jamais sans son Walther P99, parfait pour rester discret. En étant assez agile, il est même possible d'arriver à pas de velours derrière un garde pour le maîtriser à mains nues, et toujours sans bruit. A vrai dire, tout a été fait pour vous inciter à rester caché et à ne pas vous faire repérer. Il n'y a aucun doute que c'est comme cela que le titre doit être joué. Si jamais un ennemi se rend compte de votre présence, vous avez un temps très court pour vous en défaire avant que ce dernier ne prévienne ses collègues. Dans le cas où il y parvient, c'est une autre histoire...

Votre smartphone est vraiment multi-fonctions.

Une fois l'alerte donnée, il y a tout intérêt à se couvrir car un groupe d'ennemis débarque et ils n'ont pas l'intention de boire le thé. Plus la peine de rester discret, il va falloir faire parler la poudre en sortant les mitraillettes. Car en plus de votre P99, vous pouvez récupérer deux armes supplémentaires sur le corps de vos ennemis parmi une bonne vingtaine disponible. AK47, fusil à pompe ou même lance-grenades dans de rares cas, il y a de quoi faire, et c'est plutôt tant mieux car les ennemis ne vous lâcheront pas d'une semelle. Ces derniers visent en effet fort bien, sans doute un peu trop même ! Il n'est pas rare de prendre cinq balles d'une rafale de Kalashnikov d'un ennemi pourtant situé à cinquante mètres. C'est tout de même plus que rageant. D'ailleurs, concernant votre énergie, elle remonte automatiquement quand vous ne prenez pas de dégâts, comme c'est la règle dans les trois quarts des FPS actuels. On aime ou on n'aime pas, à vous de juger, mais dans le fond ce n'est pas moins crédible que les médikits magiques. De toutes façons, le jour où on aura quelque chose de réaliste sur ce point, les parties risquent d'être courtes...

Si tu veux encore connaître la sensation de mâcher ta nourriture, je te conseille de me filer le mot de passe...

L'une des choses qui saute aux yeux lors d'une partie solo est la mise en scène hollywoodienne. Les passages scriptés sont nombreux et plutôt immersifs, d'autant qu'on a droit à quelques scènes d'action dignes des films de l'agent secret. Toutefois, le titre fait l'effort de ne jamais vraiment tomber dans l'exagération. Dans certaines situations, cette mise en scène fait d'ailleurs tout le boulot, comme par exemple cet étonnant niveau dans une boîte de nuit barcelonaise. Du coup, les niveaux sont évidemment bien plus longs que l'opus Nintendo 64, et il faut compter plus d'une demi-heure pour chacun d'entre eux, en sachant que l'on approche de la quinzaine de missions au final. De plus, tout dépendra du niveau de difficulté choisi, qui change non seulement la vitesse à laquelle vous mourez, mais aussi vos objectifs. Par exemple, là où vous ne deviez que vous échapper d'un bateau, il vous faudra en plus sauver des otages et autres joyeusetés. Le titre possède donc un très bon degré de rejouabilité. Accessoirement, dans le quatrième mode de difficulté, Classique 007, la jauge de vie ne remonte pas, accentuant assez nettement le challenge. Enfin, le mode Contre la Montre vous demande de finir les niveaux en un temps donné particulièrement court, ce qui dans un titre d'infiltration se révèle parfois diablement sournois.

Je sens que je vais bientôt rencontrer une botte droite...

D'un point de vue technique, on peut dire que GoldenEye 007 fait largement honneur à la Wii, du moins dans son mode solo. Ne pouvant pas nécessairement jouer sur la qualité des textures, les développeurs se sont surtout attardés sur l'architecture des niveaux et la diversité des environnements, et de ce côté, c'est une franche réussite que nous ne pouvons qu'applaudir. Certains décors comme la jungle ou la région de Severnaya sont vraiment impressionnants. Malheureusement, cette gourmandise technique a un coût... GoldenEye 007 ne bénéficie pas de mode coopération, alors que le gameplay s'y prêtait pourtant fort bien. Vraiment dommage... Du coup, pour les parties à plusieurs, il ne reste que le multijoueur, un mode très attendu par des milliers de fans. La grande question est : vaut-il l'original ?

Ca vous dit quelque chose, n'est-ce pas ?

Tout d'abord, commençons par le offline qui propose un bon nombre de choix d'options comme le paintball, par exemple. On peut modifier pas mal de paramètres, notamment la durée du match ou le nombre de frags maximum, sans compter le type de deathmatchs (par équipe, Pistolet d'Or...). Dix arènes inspirées du mode solo s'offrent à vous et trois de vos amis. En fait, si on peut bien reprocher quelque chose à ce mode multi offline, c'est l'absence de bots. Certes, il n'y en avait pas non plus dans le premier GoldenEye 007, mais ça ne semblait pas trop demandé, d'autant que des jeux comme Perfect Dark le faisaient il y a de cela dix ans, avec beaucoup de succès. Les graphismes accusent aussi le coup, mais dans l'action du mode multi, c'est sans doute un peu moins gênant. Bien sûr, s'il y a bien une chose que ce nouveau GoldenEye possède en plus par rapport à son aîné, c'est la présence d'un multi online, qui sera sans aucun doute peuplé quand on sait que les jeux du genre de bonne qualité se font rares sur Wii. Mais là encore, une grande déception vient de l'impossibilité de créer des parties privées.

Attends, j'essuie juste mon coude sur ton menton.

Pour clore ce test, ce GoldenEye 007 Wii est finalement très éloigné de l'épisode Nintendo 64, et c'est sans doute tant mieux. Plutôt que de nous refiler un remake bas de gamme, Activision et Eurocom nous offrent un titre très différent, au goût du jour, avec une mise en scène digne du film. Peu importe si certaines scènes s'écartent de l'original, la réalisation s'allie au gameplay pour un résultat impeccable. De plus, la furtivité est presque plus importante que dans le jeu de Rare Software, et le challenge est tout aussi relevé. Malheureusement, GoldenEye 007 s'éloigne du chef-d'oeuvre à cause d'une IA un peu trop simpliste. Il ne suffit pas de donner à un NPC une précision à la Guillaume Tell pour que l'on puisse parler d'une excellente intelligence artificielle, et bien qu'il soit intéressant de voir les ennemis plonger au sol pour se couvrir, ils ont parfois un comportement étonnant, se cachant très mal derrière les éléments du décor ou sortant à découvert sans véritable raison. De plus, l'absence d'un mode Coop, de bots en multi offline et surtout de parties privées en online causent un manque, certes pas dramatique, mais néanmoins préjudiciable. Ceci étant dit, nous vous conseillons assez fortement l'achat de ce soft qui vient sans peine monter sur le podium des meilleurs FPS Wii.

Les notes
  • Graphique 16 /20

    Que ce soit techniquement ou d'un point de vue plus créatif, GoldenEye 007 fait partie des grosses productions sur Wii. Certes, il ne faut pas s'attarder sur les textures comme on le ferait sur consoles HD, mais dans le feu de l'action, tout passe impeccablement. Certains environnements sont particulièrement inspirés, bien aidés par la mise en scène, et il n'y a rien à redire sur la modélisation des personnages.

  • Jouabilté 15 /20

    GoldenEye 007 offre un grand choix de possibilités. Que ce soit avec le couple Wiimote-Nunchuk, à la manette classique/pro ou avec un pad Gamecube, il est évident que chacun y trouvera son compte, d'autant que l'on peut passer par les options pour adapter la maniabilité à ses envies. Concernant le gameplay, les passages infiltration sont nombreux et constituent même la majeure partie du titre, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Toutefois, l'IA vous portera souvent sur les nerfs, tantôt simplette, tantôt capable de vous plomber comme un pigeon à des distances impossibles.

  • Duree 15 /20

    Le mode solo vous prendra plus de dix heures, juste pour le finir. Si on prend en compte les objectifs supplémentaires des modes de difficulté les plus durs, le mode Contre la Montre et le degré de rejouabilité du titre, vous devinez que vous n'en viendrez pas à bout tout de suite. Toutefois, l'absence d'un mode Coop et quelques « oublis » dans le multi online ou offline viendront sans doute noircir le tableau pour certains joueurs.

  • Son 16 /20

    Non seulement les musiques sont grandioses, mais elles imposent le rythme de bout en bout. Entre les alertes et les phases plus calmes, on sait toujours où on en est ne serait-ce qu'à l'ambiance sonore qui nous entoure. Les bruitages ne sont pas en reste, vous aidant à savoir si vous touchez un ennemi ou nom. Par contre, au niveau des voix, les commentaires des gardes sont en dessous du lot, et la voix monolithique de Bond est sans doute un peu exagérée...

  • Scénario 14 /20

    Dur de juger un scénario plein de rebondissements quand on les connaît déjà depuis plusieurs années. Toutefois, la mise en scène fait le boulot, et le fait fort bien...

Loin d'être un remake, GoldenEye 007 est un vrai nouveau FPS de son époque, avec une mise en scène explosive et une réalisation impeccable. James Bond récupère enfin son titre d'espion avec un gameplay qui met la discrétion en avant. Dommage que l'IA n'ait pas été plus travaillée car elle manque cruellement d'originalité. Si l'absence de quelques modes supplémentaires se fera sentir pour les puristes, le titre d'Activision et Eurocom garde un fort degré de rejouabilité et possède les atouts nécessaires pour plaire à tous les adeptes de FPS consoles.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
05 novembre 2010 à 17:51:55
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (453)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 05/11/2010 Voir l'historique
Wii FPS Eurocom Activision Cinéma + Livres
  • Partager cette page :
GoldenEye 007
PS3 360 N64 DS Wii
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (11)
  • News (24)
  • Vidéos (45)
  • Images (762)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : GoldenEye 007 sur Wii
    -
    WII
  • Aperçu : GoldenEye 007 sur Wii
    - 172
    WII
  • Aperçu : GoldenEye 007 - E3 2010 sur Wii
    - 112
    WII
Boutique
  • GoldenEye 007 WII
    21.75 € Neuf
    11.76 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.