Menu
Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell
DS
Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 octobre 2010 à 17:45:06
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Partager sur :

Fort d'un concept absolument génial, Scribblenauts avait déçu la plupart des joueurs et des critiques francophones en raison des nombreux problèmes de prise en main et de traduction. Un an plus tard, les développeurs de Super Scribblenauts ont-ils réussi à corriger le tir pour exploiter pleinement le potentiel exceptionnel du soft ? Réponse dans ce test !

Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell

Le principe de Scribblenauts découvert en 2009 était simple mais formidablement accrocheur. Placé dans des situations aussi variées qu'amusantes, le joueur devait atteindre des objectifs bien précis en faisant travailler son imagination. Il lui suffisait d'écrire le nom d'un objet, d'un personnage ou d'un animal à l'aide du stylet pour les voir apparaître à l'écran et pouvoir interagir avec eux. Maxwell, le héros, pouvait ainsi s'envoler en montgolfière pour franchir un précipice, faire fondre des murs de glace avec un chalumeau afin de dégager un passage ou encore invoquer un mécanicien qui irait réparer une machine à laver en panne. La liberté d'action était vraiment grisante et le nombre de solutions à un même problème était impressionnant. En fait, seul le dictionnaire prédéfini par les développeurs venait limiter quelque peu notre marge de manoeuvre. Malheureusement, dans la version française, celui-ci comportait tellement d'approximations et d'erreurs de traductions que l'intérêt du soft s'en ressentait largement. De plus, la prise en main du héros était calamiteuse et la physique globale fort peu convaincante.

Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell
La prise en main a été améliorée et la physique est crédible.
Soucieuse de proposer une suite plus convaincante, la joyeuse équipe du studio 5 Cell n'a pas ménagé ses efforts pour corriger un maximum de soucis techniques du premier tout en étoffant au passage son concept initial. Ainsi, Maxwell peut à présent être dirigé avec la croix et un bouton comme dans n'importe quel jeu de plates-formes. Ca n'a l'air de rien mais cela évite pourtant qu'il ne saute partout comme un imbécile et qu'il ne meure bêtement. Il utilise également les objets qu'on lui donne sans que l'on ait à s'y reprendre à trois ou quatre reprises. Par ailleurs, alors que les divers objets que l'on créait l'an passé semblaient totalement dépourvus d'une quelconque masse, on réalisera avec bonheur que leur comportement est désormais soumis à une physique crédible à défaut d'être réaliste (ce n'est pas le but). Une pelleteuse ne s'envolera donc pas comme un vulgaire morceau de carton au moindre choc avec un tricycle ! Et attacher plusieurs objets entre eux ne cause plus des scènes aussi surréalistes qu'en 2009.

Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell
On peut désormais ajouter plusieurs adjectifs aux noms communs.
Puisqu'on ne change pas une formule qui marche, Super Scribblenauts reprend l'essentiel des mécanismes de jeu de son aîné consistant à écrire sur l'écran tactile le nom des éléments que l'on veut faire apparaître à l'écran. Le joueur doit toujours récupérer une étoile dans divers tableau en résolvant des énigmes ou en trouvant un moyen de guider Maxwell jusqu'à elles. On peut par exemple équiper ce dernier d'un parachute avant de le faire sauter d'une falaise ou endormir un ours brun en l'aspergeant de chloroforme, etc. Certains puzzles sont encore vraiment tirés par les cheveux mais un système d'indices payants nous permet généralement de progresser à un rythme soutenu. D'autre part, les solutions à un problème donné sont nombreuses et il y a plusieurs façons de terminer les mêmes tableaux. Cette année cependant, les développeurs de Super Scribblenauts ont voulu aller encore plus loin en nous offrant la possibilité d'utiliser des tonnes d'adjectifs. Une limace joyeuse, un dragon vert ailé, un zombie végétal malade ancien lumineux... Il est possible de s'en donner à coeur joie du moment que l'on reste dans les limites du dictionnaire.

Super Scribblenauts : Les Enigmes de Maxwell
Des trophées viennent récompenser nos exploits.
Cependant, si la version française de Super Scribblenauts a bénéficié d'une révision plus que nécessaire, il reste encore de nombreux soucis du côté des homonymes et des suggestions. Certes, un écureuil n'est plus confondu avec un couteau suisse (exemple véridique tiré du premier opus) mais en tapant le mot "clou", on doit choisir entre trois options bien curieuses : justice , outillage et bureau ! Dans le premier cas, vous obtiendrez une prison, dans le second un clou et dans le troisième une punaise... Super Scribblenauts a également des problèmes avec les accents. Oubliez l'accent aigu sur le E de "église" et le soft vous suggérera d'écrire à la place les mots "elfe", "eau vive" et "eider". Désarmant... On a beau vouloir faire preuve d'indulgence, ces problèmes récurrents de traduction gâchent quand même une bonne partie du plaisir de jeu. Et c'est d'autant plus dommage que le contenu de Super Scribblenauts est particulièrement généreux avec 120 tableaux inédits répartis en plusieurs constellations, un éditeur de niveaux aussi complet que l'an dernier, des avatars à débloquer et des trophées (c'est la mode) à obtenir au fil de nos exploits littéraires et manuels. En outre, il est possible de jouer en réseau local ou de partager nos tableaux personnalisés sur la CWF. Au final, Super Scribblenauts se révèle donc effectivement supérieur à son prédécesseur. C'est même un très bon jeu, idéal pour apprendre à écrire ou faire travailler son imagination, mais on ne peut s'empêcher de penser qu'avec un bon dictionnaire, les joueurs francophones auraient vraiment eu affaire à un véritable hit.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Le design enfantin est vraiment réussi et les nombreuses animations à découvrir sont tout aussi sympathiques. Le recentrage de la caméra est pratique. De plus, grâce à la physique améliorée, les différents éléments à l'écran ne se comportent plus comme de vulgaires bouts de carton.

  • Jouabilité 15 /20

    Les contrôles ont été optimisés (on peut diriger Maxwell avec la croix directionnelle) et la prise en compte de plusieurs adjectifs par nom commun multiplie les possibilités à l'infini. Les énigmes ne sont pas toutes passionnantes mais on a souvent envie de les résoudre de plusieurs façons. Malheureusement la version française du soft souffre encore de nombreuses approximations et autres bizarreries qui nuisent définitivement à l'expérience.

  • Durée de vie 16 /20

    Même s'il n'y a que 126 tableaux à parcourir, on peut les refaire autant de fois qu'on veut et le nombre de mots à utiliser est hallucinant. Par ailleurs, on peut désormais débloquer des succès.

  • Bande son 12 /20

    Une fois de plus, Maxwell et les différents personnages que l'on peut faire apparaître sont étrangement silencieux. Les musiques et les bruitages restent quelconques.

  • Scénario /

    -

Techniquement bien au-dessus de son prédécesseur, Super Scribblenauts est probablement à l'heure actuelle l'un des jeux les plus accrocheurs de la logithèque DS. Beau, poétique et formidablement créatif, cet épisode est capable de reconnaître des milliers de noms communs et d'adjectifs pour nous aider à repousser encore plus loin les limites de notre imagination. On regrette malheureusement que des soucis de traduction française viennent une fois de plus gâcher notre plaisir.

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 octobre 2010 à 17:45:06
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 29/10/2010
Nintendo DS Aventure Puzzle-Game Warner Interactive 5th Cell
Dernières Preview
PreviewZombie Army 4 Dead War : Des zombies nazis et de la série B pour un Shooter coopératif décomplexé 07 janv., 16:00
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020