Aperçus World of Tanks- PC

PC

"Un Counter-Strike avec des tanks" ! Voilà comment les développeurs russes de Wargaming.net présentent leur nouveau bébé, un MOBA (Multiplayer Online Battle Arena) ambitieux qui se déroule en temps réel et se situe à mi-chemin entre l’arcade et la simulation. En attendant l’open bêta courant novembre, voici nos impressions à chaud sur ces batailles de chars explosives présentées par quelques membres du studio, de passage tout récemment à Paris…

World of Tanks

En développement depuis trois ans et demi et ne cessant d'être peaufiné depuis sa sortie couronnée de succès en Russie, World of Tanks devrait enfin pointer le bout de son canon en France. Une sacrée bonne nouvelle pour tous les amateurs d'action online en temps réel mais aussi de manière plus générale pour l'industrie du jeu vidéo. Car ces développeurs sont 100 % indépendants et méritent d'être amplement soutenus, pas seulement pour la passion qui les anime mais aussi et surtout pour leur conception du jeu vidéo. Ainsi, doté d'un budget de production de 6 millions de dollars, World of Tanks est un free-to-play qui permet donc de jouer gratuitement. Mais, à l'inverse de beaucoup de studios qui limitent rapidement l'accès au jeu complet excepté en payant, il sera possible ici de le pratiquer gratuitement sur sa quasi-totalité. D'ailleurs, près de 70 % des Russes qui jouent à ce titre fonctionnent de cette manière. Bien entendu, si vous choisissez cette option, comparé aux abonnés mensuels ou à ceux qui achètent quelques upgrades de temps à autre, il faudra passer nettement plus de temps pour parvenir à débloquer les mêmes choses. Mais attention, pas question pour autant d'acheter directement un performant tank allemand Tiger dès les premières minutes de jeu. Car les développeurs tiennent absolument à ce que le joueur joue suffisamment pour mériter ses upgrades ou ses nouveaux chars.

Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 38Donc ça doit être un char russe.

Si le jeu ne prend pas pour toile de fond un contexte historique particulier, en revanche, il propose un large panel de chars couvrant une période allant des années 30 aux années 60 et donc s'inspirant forcément des conflits les plus importants, comme la Seconde Guerre mondiale ou encore la guerre de Corée. Concrètement, les joueurs choisissent donc d'appartenir à une des six nations disponibles : France, USA, Russie, Angleterre, Allemagne et Japon. Evidemment, chaque pays possède sa propre ligne de tanks. Au total, on dénombre un peu plus de 300 engins (chars, tanks destroyer…) répartis selon dix niveaux de puissance et grosso modo quatre catégories : tank léger, tank moyen, tank lourd et super tank (comme le Maus allemand). Il faut noter que 40% des chars présents dans le jeu sont des prototypes qui ont existé mais qui n'ont pas été commercialisés. Cela dit, les développeurs avouent bien volontiers que leurs tanks roulent plus vite et tirent mieux que dans la réalité, jeu vidéo oblige. Toutefois, le design de ceux-ci reprend chaque détail des modèles existants et bénéficie d'ailleurs de jolis graphismes photo-réalistes. Les joueurs français pourront d'ailleurs apprécier les 58 engins français prévus dans le jeu : du char léger AMX-13 au super lourd FCM 2C (le premier char à multi-tourelle) en passant par le Somua S35, l'ARL 44, le Renault Ft17 ou l'AMX-50 qui peut visiblement tirer jusqu'à 6 obus en 10 secondes. De quoi faire vibrer une certaine fibre patriotique. D'autant que les développeurs, volontiers francophiles, ont effectué des recherches très poussées dans le domaine et ont souhaité sincèrement populariser l'ingénierie militaire française de l'époque, trop souvent dans l'ombre des USA ou de l'Allemagne. D'ailleurs, dans un bel élan de convivialité, ils nous ont même avoué que 20 % de leur jeu était « Vive la France ! ». Evidemment, suite à cette quasi-déclaration d'amour, nul besoin de préciser que le jeu sera entièrement traduit en français.

Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 39Je doute que ce halo lumineux soit une illumination divine.

Du côté des modes de jeu, il semble que Wargaming.net en prévoie une pléthore pour des batailles durant de 5 à 15 minutes. Dans le désordre : Team Deathmatch (15 vs 15), Assault, Convoi, Survie, Tournoi, Capture du drapeau, Speed Racing, Campagnes historiques ou spécifiques (ex : conquérir la France en 3h) ainsi que Garage Battle (le joueur doit utiliser à la suite tous les tanks de son garage pendant un temps limité). Sans oublier des défis spéciaux, tels que défendre un périmètre attaqué par une équipe deux fois plus importante que la sienne. A cela, il faut ajouter enfin quelques idées folles qui démontrent la liberté extrême des développeurs. Ainsi, selon leurs dires, ils pourraient prévoir, pour célébrer un futur Halloween, un mode Zombie Tanks, sorte de Survival dans lequel il faudrait se battre contre des tanks dégradés, pourrissants et invulnérables, excepté aux balles et obus en argent ! Cette imagination poussée se retrouve dans les dizaines d'upgrades disponibles qui améliorent entre autres moteur, blindage, tourelle, canon, équipement radio, camouflage mais aussi la qualité des obus et munitions utilisées. Ces upgrades, tout comme les nouveaux tanks d'ailleurs, peuvent être achetés par l'intermédiaire de crédits gagnés en cours de partie. Bien sûr, il est possible d'en gagner davantage en participant à des guerres de clans (Clan Wars) dont les batailles sont les manifestations concrètes…

Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 40Ah, revoilà le char russe.

Les Clan Wars constituent l'autre élément très important du jeu. Car ce sont de véritables joutes stratégiques qui s'effectuent sur une carte du monde évoluant en temps réel. Ainsi, chaque équipe peut faire partie d'un clan plus global (contenant jusqu'à 100 joueurs) dont le but est de conquérir des territoires, c'est-à-dire des pays. Plus vous en prenez et plus cela vous rapporte de crédits. Le but est de construire l'empire le plus large possible. Libre à vous par exemple de consulter la carte de World of Tanks par l'intermédiaire de votre téléphone portable (puisqu'elle est accessible à tout moment via internet) et de planifier par la même occasion l'invasion du pays voisin. Cela se concrétisera quelques heures plus tard – dans le meilleur des cas – par une bataille de chars en temps réel entre les membres de votre clan et ceux du clan détenant le pays visé. Inutile de préciser que la stratégie peut ici pleinement s'exprimer, à travers par exemple une série d'alliances ou de traîtrises dans le seul but de dominer la planète.

Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 41Tiens, je crois que le char russe a pris cher.

Sur le terrain, World of Tanks semble définitivement privilégier le fun, car non seulement il suffit d'une poignée de secondes pour entrer dans la bataille, mais en plus la maniabilité des engins, plutôt arcade, paraît optimale. Ces derniers répondent d'ailleurs parfaitement au doigt et au clavier. Au point qu'il est facile de piloter son tank et de se cacher rapidement dans les buissons épais (le char est alors entouré d'un liseré blanc permettant à son propriétaire de le repérer). Ou même de traverser prestement les rues de la ville en défonçant murs ou platanes (aucun dégât n'est heureusement infligé à votre engin à cette occasion). De même, histoire de favoriser l'ambiance et de faciliter le gameplay, plusieurs vues sont disponibles, dont une à l'intérieur du char qui permet de viser plus précisément les adversaires entourés d'un liseré rouge. Plutôt réussis graphiquement, les décors des 10 maps disponibles pour le moment se révèlent assez variés avec de vastes prairies, des montagnes enneigées et des villes aux rues étroites, mais aussi un désert, un canyon ou encore une jungle. Bonne nouvelle : une map inédite devrait voir le jour toutes les trois semaines. Enfin, dernier élément à signaler : la présence d'un équipage à l'intérieur du char. Constitué de cinq ou six personnes, celui-ci peut être personnalisé et surtout évolue en fonction de vos actions (même s'il ne peut pas mourir lors de la destruction de votre tank). En effet, chacun des membres semble posséder des aptitudes spéciales qui sont boostées au fur et à mesure de votre progression. En bref, plus votre équipage gagne de l'expérience et plus il devient efficace (le canonnier vise mieux, l'artilleur recharge plus vite…). Ce petit côté jeu de rôle apporte encore un peu plus d'intérêt à ce World of Tanks qui promet de belles batailles rangées…

Nos impressions

Avec sa sortie prochaine en Chine, Corée du sud, Amérique du Nord et Europe, World of Tanks devrait rassembler au total entre 1 et 2 millions de joueurs à travers le monde. C’est en tout cas l’espoir du studio qui a de toute manière déjà gagné son pari en Russie, vu le succès commercial de leur titre, et devrait également le remporter en France, grâce aux qualités du jeu, à la richesse de son contenu et surtout au fun qu’il semble procurer. A suivre donc de très près…

Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 42Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 43Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 44Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 45Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 46Aperçu World of Tanks PC - Screenshot 47

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Wargaming.net
  • Développeur : Wargaming.net
  • Type : MMO
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Oui
  • Sortie France : 13 avril 2011
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Win 2000/XP/Vista/7, processeur 2.2 GHz, 1.5 Go de RAM (2 Go sous Vista et 7), carte GeForce 6600GT 256 Mo / ATI X800 256 Mo, DirectX 9.0c, carte son compatible DirectX 9.0c compatible, 3.5 Go d'espace libre sur le disque dur, connexion internet haut-débit
  • Config conseillée : Win 2000/XP/Vista/7, processeur double coeur 3 GHz, 4 Go de RAM, GeForce 9800 512 Mo / ATI 4850 512 Mo, DirectX 9.0c, DirectX 9.0c, carte son compatible DirectX 9.0c compatible, 3.5 Go d'espace libre sur le disque dur, connexion internet haut-débit
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    World of Tanks - Xbox 360

Vidéos

Voir les 43 vidéos de World of Tanks