Menu
Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley sur 360 /

Test du jeu Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley sur 360

Test : Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley
360
Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 octobre 2010 à 17:00:33
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Partager sur :

Après avoir fait parler d'eux en développant le charmant The Maw, puis le très réussi Splosion Man, les petits gars de Twisted Pixel reviennent avec un titre à nouveau destiné au Xbox Live Arcade, sobrement intitulé Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley. La magie va-t-elle à nouveau opérer grâce à ce titre survolté, prenant place dans l'univers de la bande dessinée ?

Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley

Car autant le dire tout de suite, il ne faut vraiment pas être allergique au monde bien particulier des super-héros pour apprécier pleinement l'aventure que nous offrent les développeurs. Le personnage que vous guiderez ici n'est autre que Captain Smiley, homme au collant bleu ayant décidé de lutter contre le mal. Sauf que là où les héros « ordinaires » se contentent de vivre leurs péripéties sans se rendre compte de leur statut de star du comic-book, notre valeureux combattant est bien conscient de vivre en plein cœur d'une BD, et de devoir captiver l'attention du lecteur à chaque instant. Mais ce n'est pas pour ça qu'il y arrive... la faute à une mauvaise intrigue et à un super-héros qui n'a plus la cote, son comic-book est suspendu par ses producteurs (leur nom ? Twisted Pixel, évidemment). Captain Smiley n'a alors plus qu'une solution : apparaître en tant qu'invité dans d'autres bandes dessinées, afin de faire ses preuves et de retrouver la confiance de ses employeurs. On comprend alors tout de suite mieux le titre Comic Jumper, puisque notre personnage devra en effet sauter de BD en BD pour se faire une réputation plus ou moins correcte. Ce subterfuge intelligent permet d'ailleurs au soft de diversifier les environnements et mondes proposés de façon astucieuse, et de multiplier les références et pointes d'humour en fonction de l'époque dans laquelle se déroule l'action. On pourra donc aller tâter du dinosaure dans un comics aux allures fantasy des années 70, assister à la censure et aux prémices du féminisme dans une BD typique des années 60 ou encore se retrouver plongé dans un manga en noir et blanc, dans lequel le scrolling se fera en sens inverse, de droite à gauche ! Le style graphique change alors du tout au tout au cours de ces 11 niveaux survitaminés, ce qui renouvelle d'autant plus l'aventure proposée.

Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley
Les phases de shoot en scrolling 2D sont les plus fréquentes.
Le gameplay, simplissime, se renouvelle d'ailleurs lui aussi tout au long de l'aventure. Une majorité du jeu vous verra shooter à tout va dans des décors en 2D d'assez bonne facture, tout en évitant les projectiles lancés par des ennemis allant des groupies d'un dénommé Brad (mais où ont-ils été trouver ce nom ?!) à quelques sauvages vous lançant... des poules. Mais pourtant, des phases de rail-shooting vous seront aussi proposées, ainsi que quelques niveaux uniquement accessibles à bord d'un véhicule, et au cours desquels vous devrez bien entendu tuer tout ce qui bouge en évitant de nombreux obstacles. La caméra change alors de direction, se plaçant tour à tour derrière le personnage ou sur les côtés. On a également droit à quelques parties de combat au corps-à-corps qui dynamisent encore la progression, et des phases de QTE complètent le tout. Avouons-le, elles n'apportent aucun challenge supplémentaire mais sont diablement stylées ! Autant dire que tout ceci s'avère rapidement intense voire stressant, mais très jouissif. Le niveau est suffisamment relevé pour que quelques séquences nous donnent du fil à retordre, mais les checkpoints sont heureusement très bien disposés, nous évitant un arrachage de cheveux massif. On note hélas qu'une certaine lassitude s'installe parfois, avec l'impression soudaine que le soufflet retombe un peu, et que les situations, malgré leur diversité, finissent toutes un peu trop par se répéter.

Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley
Du shoot dans une voiture de golf ? Rien d'étonnant !
Mais il faut dire que le jeu commence très fort, nous plongeant directement dans l'humour corrosif (ou parfois complètement débile, mais délirant) d'un Captain Smiley politiquement incorrect, se disputant âprement avec l'étoile parlante accrochée à son costume de super-héros, la bien nommée Star. Certains dialogues bourrés de références, qu'elles soient cinématographiques ou sociétales, sont d'ailleurs à la fois exquis et très drôles. Il est alors d'autant plus dommage de ne pas profiter de toutes ces perles, la faute à une traduction française partielle. Car si certaines cinématiques sous la forme de cases de BD sont sous-titrées, il n'en est pas de même à certains moments de l'aventure, ou lors du jeu en lui-même. On ne peut donc pas pleinement profiter de certaines disputes entre notre héros et son étoile, ou encore des répliques des gros méchants lorsqu'ils apostrophent et se moquent ouvertement d'un Captain Smiley un brin loseur. Heureusement que les voix anglaises sont très convaincantes, avec ce qu'il faut d'exagération et de caricature pour donner vie à une galerie de personnages très réussie. Attendez-vous donc par exemple à croiser une féministe harpie, ses sbires masculins à l'état de pantins, pendant au bout de leur fil !

Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley
L'étoile de Captain Smiley est confrontée à la censure des années 60.
Les développeurs n'ont également pas hésité à se mettre plutôt brillamment en scène dans le QG du héros, faisant office de patrons désireux de donner une seconde chance à un personnage un poil crétin, mais désopilant. C'est d'ailleurs dans ces fameux quartiers qu'on pourra débloquer de nouvelles capacités pour notre personnage, en échange de quelques pièces récoltées dans les niveaux. Des défis apparaissent d'ailleurs en plein cœur de l'aventure et vous permettent de remporter une jolie prime. Ils sont également accessibles à partir du QG. Des bonus étoffent encore un peu plus un jeu qui n'a pas vraiment pas à rougir de son contenu et de sa durée de vie, surtout face à certains de ses concurrents disponibles sur le Xbox Live Arcade. On l'aura compris, c'est surtout par son humour omniprésent, son ton très décalé et ses ambiances variées mais néanmoins cohérentes que Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley se démarque, faisant de lui un titre éminemment sympathique, au gameplay simple et rétro, mais ne manquant pas de piquant et de challenge !

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    C'est surtout la création de diverses époques de la bande dessinée qui force le respect, tant leurs ambiances se démarquent et charment le joueur. Les transformations du personnage en fonction des univers traversés valent également leur pesant de cacahuètes.

  • Jouabilité 14 /20

    Le gameplay old-school de Comic Jumper se révèle plutôt basique, et pourrait même paraître limité, s'il ne se renouvelait pas juste assez pour éviter cet écueil. En variant tout simplement les plaisirs, entre phases de shoot, de rail-shooting, de combats au corps-à-corps, et des niveaux à bord de véhicules, le jeu parvient parfois à se réinventer, sans trop lasser le joueur.

  • Durée de vie 15 /20

    En sus des 11 niveaux de l'aventure, des bonus et autres défis rallongent encore un peu l'aventure.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques et dialogues s'adaptent parfaitement à chaque style de bande dessinée proposé. On ne peut donc que déplorer des sous-titres français qui n'apparaissent pas tout le temps, cassant un peu l'immersion dans le jeu.

  • Scénario 17 /20

    Les petits scénarios de chaque partie du jeu sont truculents et très drôles, et s'intègrent parfaitement au sein de la plus grande histoire, celle d'un héros devant se racheter en faisant quelques apparitions dans d'autres bandes dessinées. Le tout est brillant et possède un charme fou.

Comic Jumper : The Adventures of Captain Smiley vaut surtout par son scénario totalement barré, ses personnages hilarants et ses ambiances fortes et distinctes. En ajoutant à cela un gameplay simple mais néanmoins efficace, Twisted Pixel réitère son exploit et nous propose un titre peaufiné et savamment orchestré, qu'on aura même plaisir à recommencer une fois notre partie terminée !

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 octobre 2010 à 17:00:33
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 11/10/2010
Xbox 360 Action Twisted Pixel
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : E3 : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce