Menu
Disciples III : Renaissance
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Disciples III : Renaissance
PC
Disciples III : Renaissance
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de bethor
L'avis de bethor
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 octobre 2010 à 09:49:43
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.1/20
Amazon PC 11.99€ Amazon PC 18.29€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Les jeux de rôle dits de plateau en tour par tour se font de plus en plus rares. La précédente version de Disciples date de 2002 ! Certes il y a eu quelques extensions, mais rien de bien révolutionnaire. Avec cette nouvelle mouture, l’éditeur passe à la 3D pour chasser sur les terres du champion de la catégorie : Heroes of Might and Magic. Opération dissection à la russe pour découvrir ce que ce volet venu du froid a dans le ventre !

Disciples III : Renaissance

Disciples III : Renaissance se présente comme un jeu de stratégie au tour par tour classique, proposant un tutoriel, trois campagnes ; humaine, démoniaque et elfique, ainsi que la possibilité de rejouer les cartes déjà terminées. Bien que le titre possède un mode deux joueurs en laissant sa place devant le PC à un autre quidam, on ne peut pas dire que le développeur joue vraiment la carte de l'an 2010 avec cette option bien désuète. On laissera donc de côté cette option anecdotique pour se concentrer sur les campagnes. Chacun des trois scénarios propose un gameplay similaire. Sur une carte en 3D avec une caméra vue du dessus, on dirige un héros et ses troupes à la rencontre des troupes ennemies. On utilise toujours une ville comme base arrière où l'on achètera des objets, et où l'on construira des bâtiments pour améliorer ses unités. La principale différence entre ce Disciples III et le fameux Heroes of Might and Magic concerne les unités elles-mêmes, qui augmentent de niveau au fil des combats à l'instar de votre héros. Exit donc le système d'unités que l'on entasse, ici chaque personnage possède une barre de vie ce qui permet de jouer avec des sorts de soin en cours de combat.

Disciples III : Renaissance
Explorer le monde avec votre fidèle destrier.
Les combats se déroulent au tour par tour sur des esplanades générées aléatoirement. Certaines cases du damier peuvent même receler un pouvoir spécial comme augmenter la concentration de l'unité mêlée qui s'y trouve occasionnant plus de dégâts, ou alors multiplier par deux les effets des sorts des mages et autres guérisseurs. Un diagramme situé dans le coin inférieur gauche de l'écran renseigne sur l'ordre d'attaque des unités, et si vous ne voulez pas vous prendre trop la tête, vous pourrez toujours utiliser l'option combat automatique, ou encore combat rapide. Le premier laissera l'ordinateur gérer vos troupes en temps réel, alors que le deuxième simulera le combat en accéléré. Seul bémol, l'ordinateur a tendance à jouer l'économie, quitte à mener votre petite troupe à la défaite. En effet, l'intelligence artificielle n'utilise pas les sorts acquis dans les boutiques du monde, ni les objets pourtant salvateurs comme les potions de vie. Et pourtant, faire apparaître une armure fantomatique ou un golem peut vous sauver la mise lors d'une joute délicate.

Disciples III : Renaissance
Les combats se déroulent au tour par tour sur des terrains générés aléatoirement.
Quelle que soit sa faction de départ, le jeu propose de choisir l'un des trois bonus suivants : Maître de Guerre vous octroiera 15% de régénération de vie à chaque fin de tour, Maître de Guilde un bonus de 30% des matières premières pour faciliter votre croissance, et enfin Archimage offrira à vos mages un deuxième lancer de sort par tour de jeu. A chaque prise de niveau de votre héros vous pourrez choisir d'attribuer des points de compétences dans les caractéristiques de base, ainsi que de choisir quelques bonus actifs ou passifs sur un tableau ressemblant étrangement au sphérier de Final Fantasy X. En cours de jeu, vous trouverez aussi des pièces d'équipement et des objets (talismans, sphères, bagues...) pour augmenter vos caractéristiques. Vos autres unités deviendront simplement plus fortes à chaque niveau, et pour les voir utiliser d'autres pouvoirs et changer leur représentation visuelle, il faudra construire les bâtiments adéquats dans votre cité. Attention cependant à bien investir vos points lors de votre progression sur le tableau de compétences du héros. En effet, il faut impérativement bénéficier d'un niveau de leadership conséquent afin de pouvoir enrôler des unités puissantes et en nombre suffisant, pour ne pas vous faire laminer par les hordes de bestioles belliqueuses.

Disciples III : Renaissance
Se placer correctement avec une caméra moribonde n'est pas toujours facile.
Concrètement, le titre s'avère assez plaisant à jouer, avec sa dimension RPG qui nous donne plus de liberté lors des combats comparé à Heroes of Might and Magic, nonobstant quelques petits problèmes que l'on attribuera à un jeu pas assez polishé. Lors des déplacements sur la carte du monde, le jeu ne laisse pas la moindre place à l'à-peu-près. Si vous ne cliquez pas exactement sur un chemin praticable, aucune icône de déplacement ne s'affichera. On finit par s'y faire à la longue, mais on aurait préféré une plus grande tolérance. Dans un même ordre d'idée, si l'on choisit l'option combat rapide, l'intelligence artificielle a la fâcheuse habitude de placer vos unités sur des cases impraticables (trous, rochers...). Ce qui peut aussi causer des problèmes au moment où vous voulez reprendre la main. On note également de temps à autre un changement brutal de volume entre l'introduction de chaque acte et lors de la lecture du petit laïus lors des temps de chargements. Ce n'est pas dramatique, mais mises bout à bout, ces petites touches de moins bien nous rappellent à quel point la finalisation d'un titre est importante en termes de confort de jeu.

Disciples III : Renaissance
Faites progresser votre héros !
Avec son passage à la 3D et son nouveau système de combat, le titre vit sa renaissance, sans pour autant perdre son essence. Certes, il ne fait là que rattraper son principal concurrent, mais Disciples III admet une qualité graphique particulièrement remarquable. Le scénario est assez prenant et les nombreux éléments scriptés (embuscades, rencontres avec des personnages qui donnent des quêtes secondaires...) apportent une variété bienvenue. Si vous êtes du genre à vous abandonner à la suspension consentie de l'incrédulité, alors il y a de grandes chances pour que ce jeu vous procure une distraction convaincante. En revanche, si vous êtes à la recherche d'un jeu parfait, passez votre chemin.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Enfin les jeux vidéo en 3D arrivent à peu de choses près à obtenir la finesse des graphismes des jeux 2D. Les dessins préparatoires utilisés lors du développement que l’on peut voir lors des écrans de chargements ont été retranscrits de main de maître. Le visuel de ce Disciples III est tout simplement superbe. Seuls quelques bugs d’affichage ci et là viennent gâcher la féerie visuelle.

  • Jouabilité 11 /20

    Pointer, cliquer, qu’y a t-il de sorcier là-dedans ? Eh bien lorsque la caméra joue des siennes et vous empêche d’atteindre la case visée, c’est vraiment rageant. Disciples III demande un véritable apprentissage pour éviter les écueils irréversibles d’une action non désirée. Un balisage plus clair des routes et une mise en surbrillance des bâtiments avec lesquels interagir n’auraient pas été un luxe.

  • Durée de vie 16 /20

    Avec ses trois scénarios indépendants divisés en plusieurs actes (chaque acte étant une carte de jeu), mais complémentaires (à la manière d’un StarCraft), Disciples III vous occupera pendant de longues heures. Et si vous vous décidez à vous aventurer dans un mode totalement manuel de contrôle de vos unités, vous pourrez expérimenter un système de coups critiques et de couvertures avec une réserve de points associés particulièrement prenant.

  • Bande son 18 /20

    Les musiques de ce jeu sont tout simplement magnifiques. La bande originale de Disciples III n’a pas à rougir devant les plus belles bandes originales de jeux comme World of Warcraft ou le Seigneur des Anneaux (la trilogie). Les voix sont somptueuses et les harmonies collent parfaitement à cet univers heroïc-fantasy.

  • Scénario 15 /20

    Avec ses trois factions, Disciples III arrive à nous tenir en haleine sans trop de peine. La campagne humaine vous mettra aux prises avec de vilains inquisiteurs avant de vous confronter aux forces du mal. Une entrée en matière somme toute logique avant de vous faire plonger au cœur même du chaos.

C’est à chaque fois une grande déception de constater à quel point un jeu aurait pu être bien meilleur avec quelques mois de développement supplémentaires et des professionnels de la finition aux commandes. Après une si longue attente, on est donc forcément un peu déçu. Ceci étant dit, et en toute objectivité, on ne peut qu’admettre le fait que Disciple III : Renaissance remplit assez bien son rôle. Avec ses divers paramètres de jeu et sa complexité stratégique, le titre atteint son but et distrait convenablement.

Profil de bethor
L'avis de bethor
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 octobre 2010 à 09:49:43
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.1/20
Mis à jour le 04/10/2010
PC RPG Stratégie Akella .dat
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019