Aperçus Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste- PlayStation 3

PlayStation 3

Annoncée seulement quelques semaines avant l'ouverture du Tokyo Game Show 2010, la version PS3 de Ninokuni était finalement présentée en version jouable sur le salon. L'occasion rêvée de découvrir ce que cet épisode nous réserve, sachant qu'il s'agit d'un soft bien différent de celui proposé sur DS, comme le souligne le sous-titre du jeu.

Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste

Si les deux histoires contées dans Ninokuni sur DS et PS3 sont indéniablement proches, le déroulement de l'aventure sera lui complètement différent. On ne sait pas encore de quelle manière les deux scénarios seront liés, quoi qu'il en soit, le point de départ est identique. Un adolescent nommé Oliver va tenter de retrouver sa mère décédée en pénétrant dans le Ninokuni, un deuxième monde qui reflète une autre vision de la réalité. Une fois passé de l'autre côté du miroir, Oliver découvre que la ville de Hotroit n'est plus tout à fait la même. On y croise des personnages à tête de chat et les environs sont infestés de créatures dangereuses. Et c'est par le biais d'un étrange lutin portant une lanterne au bout du nez qu'Oliver va découvrir les mystères que renferme ce monde imaginaire.

Aperçu Ninokuni : Queen of the Holy White Ash - TGS 2010 PlayStation 3 - Screenshot 19Oui vous ne rêvez pas, ce sont bien des images de gameplay !

Un scénario baignant allègrement dans la fantaisie et la magie, qui semble idéalement taillé pour un développement en collaboration avec le studio d'animation Ghibli. Apprécié dans le monde entier pour l'ensemble de sa production (Nausicaa, Mon Voisin Totoro, Princesse Mononoke...), le studio Ghibli a mis son talent au service du jeu vidéo en acceptant de se charger de l'animation et du character design de Ninokuni. De son côté, l'équipe de Level-5 (Professeur Layton, Dragon Quest VIII et IX) a mis son expérience à profit pour proposer un titre unique en son genre, orienté RPG et destiné à un très large public. Pour ne rien gâcher, le compositeur attitré des films Ghibli, Joe Hisaishi, a également accepté de signer les musiques du jeu. Autant dire que le premier contact avec le soft a de quoi émerveiller les plus insensibles des joueurs, et c'est encore plus vrai une fois la manette en main.

Aperçu Ninokuni : Queen of the Holy White Ash - TGS 2010 PlayStation 3 - Screenshot 20L'univers de Miyazaki donne un cachet incroyable à Ninokuni

Deux démos jouables étaient proposées aux visiteurs dans le cadre du TGS. La première se déroulait au moment où Oliver venait de pénétrer dans le Ninokuni. Lâché sur un atlas gigantesque et magnifiquement réalisé, le plus beau jamais vu dans un RPG, on pouvait se balader dans les alentours de la cité principale et engager le combat avec les créatures hostiles croisées en chemin. Notez bien qu'à l'inverse de la version DS, les rencontres ne sont pas aléatoires puisque les monstres sont visibles sur le terrain et qu'il est possible de les éviter. Les affrontements ne se déroulent pas non plus entièrement au tour par tour, seule une jauge impose d'attendre un tout petit peu avant d'exécuter de nouvelles actions. Dans cet épisode PS3, Oliver n'intervient pas directement durant les affrontements, sauf si on décide de lui faire lancer un sortilège. La majeure partie du temps, il doit donner des directives aux créatures qu'il contrôle à l'aide de son grimoire pour superviser le combat, sachant que certaines commandes spéciales n'apparaissent qu'à certains moments en fonction de l'évolution de la bataille. Le résultat se révèle en tout cas dynamique à souhait et promet une réelle richesse sur le plan tactique.

Aperçu Ninokuni : Queen of the Holy White Ash - TGS 2010 PlayStation 3 - Screenshot 21Votre petit compagnon vous suivra partout.

Une fois dans la cité, on a pu constater à quel point le rendu visuel des phases de jeu était proche de celui des séquences d'animation réalisées par le studio Ghibli. Les transitions sont quasiment invisibles et le cel shading est encore plus bluffant qu'au moment de la sortie de Dragon Quest VIII sur PS2. Ici, l'objectif consistait à dénicher un poisson rouge pour obtenir une audience auprès d'un roi ayant l'apparence d'un gros matou. L'action était, en revanche, privilégiée sur la seconde démo qui prenait pour cadre une jolie forêt abritant une cascade et un énorme boss. La bataille donnait un aperçu des possibilités offertes par les combats en équipe, Oliver étant épaulé à ce moment-là par une jeune fille possédant elle-même une créature lui obéissant au doigt et à l'oeil. A l'issue de cette démo, il est clair que les deux versions de Ninokuni s'annoncent aussi indispensables l'une que l'autre. L'épisode DS sortira dès le 9 décembre au Japon, mais il faudra patienter jusqu'à l'année prochaine pour découvrir celui sur PS3.

Nos impressions

  • Romendil
  • L'avis de RomendilMessage privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • le 16 septembre 2010
  • Aperçu Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste : tres bon
Quel titre aurait pu faire plus d'ombre à Ninokuni DS qu'un autre Ninokuni ? Cet épisode PS3 s'annonce extrêmement prometteur et se démarque suffisamment de la version portable pour offrir une aventure complémentaire. Les capacités de la machine font honneur aux talents artistiques du studio Ghibli et, si le soft se révèle aussi riche qu'il semble l'être, on pourrait bien tenir une nouvelle perle du RPG signée Level-5.

Aperçu Ninokuni : Queen of the Holy White Ash - TGS 2010 PlayStation 3 - Screenshot 22Aperçu Ninokuni : Queen of the Holy White Ash - TGS 2010 PlayStation 3 - Screenshot 23Aperçu Ninokuni : Queen of the Holy White Ash - TGS 2010 PlayStation 3 - Screenshot 24

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Ni no Kuni : Wrath of the White Witch Ninokuni : Shiroki Seihai no Joou Ninokuni : Queen of the Holy White Ash Ninokuni : The Another World Ni no Kuni Ninokuni : Wrath of the White Witch, Ninokuni Shiroki Seihai no Majo Ninokuni Shiroki Seihai no Majô Ninokuni Shiroki Seihai no Majou, Ninokuni : Queen of the White Ashes