Menu
Valkyria Chronicles II
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Valkyria Chronicles II
PSP
Valkyria Chronicles II
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 septembre 2010 à 18:22:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (69)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Sorti en 2008 sur PS3, le premier Valkyria Chronicles a déjà conquis de nombreux amateurs de jeux de rôle tactiques. Il faut dire que le titre de Sega ne manquait pas d'arguments pour s'imposer comme un incontournable du genre. La licence accouche aujourd'hui d'une suite sur la console portable de Sony. Ce changement de support se traduit naturellement par quelques concessions sur la forme, mais on ne s'en plaindra pas puisque Sega profite de l'occasion pour nous servir un gameplay encore plus profond.

Valkyria Chronicles II

On se souvient que le premier volet de Valkyria Chronicles prenait comme cadre une Seconde Guerre mondiale imaginaire. L'action se déroulait en 1935, l'Europe était déchirée par le conflit qui opposait les deux grandes puissances du continent et la petite nation de Gallia cherchait tant bien que mal à défendre son indépendance. Cette suite nous entraîne deux ans plus tard, la guerre fait toujours rage mais ce n'est plus vraiment contre ses puissants voisins que Gallia doit désormais se défendre : le pays fait face à une véritable guerre civile. Le fait que l'archiduchesse Cordelia ait rendu publiques ses origines Darcsen a semé le trouble dans la population. Les Darcsens constituent en effet un groupe ethnique victime de persécutions ancestrales et le racisme à leur encontre est encore très présent dans le pays. Un groupe de révolutionnaires menés par le Commandant Gassenarl ne reconnaissent plus l'autorité de la couronne et ont tout simplement fait sécession en prenant le contrôle du sud du pays. Ces rebelles ne se contentent pas d'attaquer l'armée régulière, ils entreprennent aussi un véritable nettoyage ethnique des zones où s'étend leur influence.

Valkyria Chronicles II
La nouvelle classe de personnage attaque au corps-à-corps.
C'est dans ce contexte plus que mouvementé que vous faites la connaissance d'Avan Hardins, un jeune qui décide d'entrer à l'académie militaire afin de comprendre les circonstances de la mort de son grand frère. Ce dernier est en effet porté disparu alors qu'il n'était qu'un simple cadet. Les troupes de Gallia manquent de bras pour faire face aux rebelles, la milice ne peut pas intervenir puisqu'il ne s'agit pas d'une agression extérieure, elle est donc forcée de recourir aux étudiants de l'académie militaire pour effectuer certaines missions. Au final l'ambiance de ce Valkyria Chronicles II peut sembler plutôt déroutante : vous suivez la vie quotidienne d'étudiants qui mènent leur vie de grands adolescents dans l'enceinte de leur campus, mais qui s'entraînent dans des conditions réelles et qui vont aussi régulièrement au combat contre des rebelles peu enclins à leur faire des cadeaux. Dans les faits, l'histoire progresse au fil des mois de l'année scolaire et de très nombreuses cut-scenes viennent s'intercaler entre les missions à proprement parler. Ces petites scènes vous permettront de faire réellement connaissance avec tous les camarades de classe d'Avan, les mêmes que vous dirigerez en combat. Le background des personnages est plus fouillé que dans le premier opus où l'on pouvait se retrouver à contrôler des combattants sans connaître leur histoire. Cette fois-ci, chaque nouvel élève de la fameuse classe G a droit à sa présentation et vous ne tarderez pas à le croiser dans les couloirs de l'école pour en apprendre un peu plus sur son histoire et ses motivations.

Valkyria Chronicles II
L'académie militaire est le point de départ de toutes vos missions.
Toutes ces petites histoires annexes ne sont pas à prendre à la légère, elles vous permettront parfois d'accéder à des missions facultatives plutôt intéressantes liées justement aux mésaventures des élèves. Dans ces conditions, vous comprendrez que l'on s'attache très vite aux camarades de classe d'Avan et que l'on ne veut surtout pas en perdre ne serait-ce qu'un seul lors des missions. Rassurez-vous, vos troupes ne peuvent plus vraiment mourir, si elles sont mises à terre et que vous n'allez pas les chercher à temps, elles seront tout simplement consignées à l'infirmerie pendant vos deux prochaines missions. D'ailleurs ce second volet se montre particulièrement riche en missions : vous devrez réussir un minimum d'entre elles pour accéder à la grosse mission principale qui marque le passage au mois suivant. Vous pouvez toujours choisir de refaire autant de fois que cela vous chante toutes les missions secondaires, et elles sont nombreuses. Avec un peu d'entraînement vous décrocherez alors peut-être de meilleures notes et vous accumulerez surtout de précieuses ressources. On retrouve pour l'occasion les mêmes récompenses en termes d'argent et de points d'expérience. La petite monnaie vous permet d'améliorer votre matériel, d'acheter des missions bonus ou des articles détaillant le background du jeu. Les points d'expérience sont toujours utilisés pour augmenter simultanément le niveau de tous les combattants d'une même classe, ou pour acheter des nouveaux ordres utilisables lors des combats. Notez au passage que ce sont Welkin et Alicia, les héros du premier volet, qui viennent vous apprendre ces fameux ordres...

Valkyria Chronicles II
Il faut bien sélectionner ses troupes avant de partir au combat.
Revenons un instant sur le système de combat qui était déjà présent dans le premier volet. La particularité de la licence Valkyria Chronicles est de proposer des affrontements tactiques qui ne restent pas enfermés dans le traditionnel système de cases. Ici chaque unité dispose d'une jauge d'AP qui définit plus ou moins le nombre de pas qu'elle est capable d'effectuer. Vous jouez bien chaque unité à son tour mais, une fois que vous la contrôlez, vous la déplacez directement sur le champs de bataille en temps réel. C'est-à-dire par exemple que la plupart des ennemis riposteront automatiquement si vous passez dans leur rayon d'action. Il faut donc toujours utiliser les éléments du décor pour rester le plus possible à couvert et jouer du placement des troupes pour couvrir vos positions avant que vienne le tour de l'ennemi. Vous utilisez des points de commandement à chaque fois que vous déplacez une troupe, la fin de votre tour arrive une fois que vous les avez épuisés. Aucune de vos actions ne doit être superflue, le gaspillage de ces points de commandement est généralement sanctionné de manière brutale. Si les premières missions sont encore ici abordables, vous vous rendrez rapidement compte que les combats deviennent de plus en plus serrés au fil de l'année. Il vous faudra finalement élaborer des tactiques incroyablement complexes pour espérer mettre à mal les commandants de l'armée rebelle.

Valkyria Chronicles II
Les élèves de la classe G sont plutôt attachants.
Ce Valkyria Chronicles II reprend en grande partie le système mis en place par son prédécesseur mais le passage de la PS3 à la PSP a forcément quelques petites conséquences. C'est ainsi que vous ne pourrez généralement pas déployer plus de six troupes simultanément dans un combat et seulement cinq d'entre elles sur une même map. En effet, les champs de bataille de cet opus sont constitués de plusieurs petits environnements. Vous pouvez passer de l'un à l'autre en contrôlant des campements, ces derniers étant toujours signalés par des drapeaux. La capture des campements prend alors encore plus d'importance que dans le précédent volet : non seulement cela vous permet de couper court à des renforts ennemis et à redéployer vos propres forces, mais aussi de partir à l'assaut d'une autre partie du champ de bataille. On pourrait critiquer cette nouvelle approche qui vous amène à revenir régulièrement dans les mêmes petits bouts d'environnements à travers les différentes missions, mais finalement le fait que ces champs de bataille soient agencés différemment et que les objectifs arrivent à se renouveler d'une mission à l'autre empêchent la lassitude de s'installer. Notez au passage qu'une mission peut vous réserver quelques surprises même si vous l'avez déjà réussie plusieurs fois : l'emplacement et la nature des ennemis peuvent considérablement varier d'une fois sur l'autre... Une dernière petite nouveauté vient chambouler les habitudes des amoureux du premier Valkyria Chronicles : une jauge de moral vous indique l'humeur de vos troupes. Elle monte quand vous tuez des ennemis ou quand vous capturez des campements et elle redescend quand vous êtes en mauvaise position. Vous perdez automatiquement le combat si vos hommes sont totalement démoralisés, mais par contre vous bénéficiez de bonus si jamais leur moral est au beau fixe.

Valkyria Chronicles II
Les véhicules sont entièrement personnalisables.
L'autre grande nouveauté de cet opus PSP tient à son système de classes. On retrouve pour l'occasion presque telles quelles trois classes du premier volet : les scouts (les éclaireurs en bon français), les shocktroopers (les troupes de choc) et les lancers (les lanciers) n'ont à première vue guère évolué. Les ingineers (les ingénieurs) ont déjà un peu plus évolué puisqu'ils sont désormais spécialisés aussi bien dans la réparation des véhicules que dans le soin aux troupes. Une nouvelle classe fait aussi son apparition : les armoured techs. Il s'agit de combattants dotés d'une armure lourde, d'un gros bouclier et d'un énorme marteau. Ils se déplacent lentement, attaquent au corps-à-corps et ne craignent pas vraiment les rafales de balles. Ce sont désormais eux qui se chargent de remettre sur pied les sacs de sable ou de désamorcer les mines. Il faut bien avouer qu'il n'est pas toujours évident d'employer ces carapaces sur pattes à bon escient. Au début, vous aurez certainement besoin de vous faire violence pour les intégrer dans vos escouades, mais finalement vous saurez certainement apprécier leur aide quand il s'agit d'avancer devant un rideau de balles. Vous remarquez au passage que le sniper semble avoir disparu. En réalité le système est désormais un poil plus complexe : il est possible de faire évoluer la classe de chaque combattant de manière individuelle. Le sniper n'est rien d'autre qu'un scout amélioré.

Valkyria Chronicles II
La nuit, le brouillard ou la neige changent les conditions du combat.
On l'a déjà dit, vos performances lors d'une mission vous permettent de remporter de l'argent et des points d'expérience, ces derniers pouvant être utilisés pour augmenter directement le niveau de tous les personnages appartenant à une même classe. En parallèle les combattants gagnent aussi des crédits de différentes natures à titre individuel et en fonction des actions qu'ils ont menées. Ils pourront ensuite utiliser ces fameux crédits pour changer de classe. Un scout de base aura la possibilité de devenir un scout vétéran aux capacités accrues ou un sniper, il pourra ensuite se spécialiser une seconde fois en scout élite, en scout lourd disposant d'une grenade à fusil, en sniper élite ou encore en sniper antichar... Vous retrouvez le même type d'arborescence pour toutes les classes de personnages : le shocktrooper peut devenir un gunner et utiliser une mitrailleuse qui ratisse large, le lancer devenir un mortarer qui dispose d'un mortier mobile, l'engineer devenir un anthem corp qui motive ses camarades au son du clairon, l'armor tech devenir un fencer qui utilise une grande épée au lieu du marteau... Chaque spécialité a son intérêt mais il vous faudra faire et refaire les niveaux secondaires si jamais vous voulez récolter assez de crédits pour avoir rapidement accès à toutes ces classes.

Valkyria Chronicles II
On peut désormais faire évoluer la classe d'un personnage.
Votre entêtement vous permettra aussi de mettre la main sur des matières premières et des plans qui sont indispensables à l'amélioration de vos armes. L'arbre technologique de cet opus est plus complet que celui de son prédécesseur, il laisse notamment une plus grande marge de manœuvre au niveau de la personnalisation des véhicules : vous pouvez utiliser un véhicule de transport ou différents types de chars, y ajouter des camouflages ou même des stickers pour modifier leurs caractéristiques, leur adjoindre une lampe pour annuler les pénalités dues à la nuit... Le temps nous manque pour aborder en détail la dernière nouveauté de cet épisode : l'intégration d'un mode multijoueur qui vous permet de défier un autre joueur ou d'inviter jusqu'à trois amis pour réaliser certaines missions en coopération. Au final, vous l'aurez compris, ce Valkyria Chronicles II est à la hauteur de son aîné et s'impose sans problème comme le tactical-RPG incontournable de la PSP.

Les images illustrant ce test ont été fournies par l'éditeur.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Les capacités techniques de la console portable ne permettent bien entendu pas d'afficher des graphismes aussi somptueux que sur PS3. On perd donc au passage la patte graphique et l'aspect « crayonné » des phases de combat du premier opus mais l'ensemble reste tout de même tout à fait correct. Les cinématiques sont toujours aussi soignées et le character design efficace nous sert des personnages hauts en couleur et loin d'être génériques.

  • Jouabilité 17 /20

    Ce deuxième épisode propose un gameplay encore plus complet que celui de son prédécesseur, par contre il faut bien avouer que la maniabilité n'est pas toujours optimale une fois la PSP en main. L'absence d'un second stick vous oblige par exemple à déplacer la caméra à l'aide des gâchettes et des boutons Triangle et Croix, ce qui peut occasionner quelques malheureuses confusions dans le feu de l'action.

  • Durée de vie 19 /20

    La durée de vie est colossale : non seulement le nombre de missions est impressionnant, mais il vous faudra les refaire si vous voulez obtenir des notes correctes et récolter le maximum de crédits, de matériaux, de points d'expérience... Notez aussi que le mode multijoueur vous permettra de défier un autre joueur ou d'inviter trois amis à vous rejoindre pour des parties en coopération.

  • Bande son 16 /20

    Les thèmes sont toujours aussi grandioses et les doublages restent sympathiques... Notez tout de même que ces derniers ne sont disponibles qu'en anglais et qu'il n'est pas possible de choisir les voix japonaises.

  • Scénario 17 /20

    Le background de tous les personnages est bien plus approfondi que dans le premier volet. Au final on se retrouve avec une multitude de petites anecdotes liées à tous les élèves qui mettent un peu de couleur dans un scénario principal particulièrement sombre et mature. Prenez garde, il faut tout de même une bonne maîtrise de l'anglais pour en profiter pleinement.

La licence Valkyria Chronicles nous revient sur PSP avec un volet encore plus complet et addictif que son aîné. Le premier volet était déjà excellent mais cette suite s'avère tout simplement plus riche et mieux ficelée. Il ne reste plus qu'à croiser les doigts pour que la série reste sur ces rails pour nous proposer un troisième opus qui frisera l'excellence.

Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 septembre 2010 à 18:22:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (69)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Mis à jour le 02/09/2010
PlayStation Portable RPG Tactique Sega
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce