Menu
Leelh : Les Larmes de L'Aube
  • Web
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Web / Leelh : Les Larmes de L'Aube sur Web /

Test Leelh : Les Larmes de L'Aube sur Web du 31/08/2010

Test : Leelh : Les Larmes de L'Aube
Web
Leelh : Les Larmes de L'Aube
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 août 2010 à 17:23:24
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Partager sur :

Si les jeux Web sont fichtrement nombreux et pullulent à travers le Net, ils ont aussi une fâcheuse tendance à se ressembler les uns les autres. Du coup, lorsqu'un studio français annonce une sorte de MMORPG jouable via navigateur, et avec un cadre diablement original, on ouvre l'oeil d'un air curieux. Leelh amènera-t-il un vent de fraîcheur dans les méandres de la toile ?

Leelh : Les Larmes de L'Aube

Lorsque l'on découvre Leelh, on ne peut qu'être attiré par le scénario. En 2087, le monde a pratiquement été anéanti par différents cataclysmes causés par le réchauffement climatique et les guerres. Là où la technologie était censée aider l'Homme à évoluer, elle l'a fait régresser à l'âge de pierre. Sans électricité, au milieu des débris de la banlieue lilloise, les survivants peinent à trouver de quoi manger et sont pratiquement devenus des animaux, s'alliant en meute pour mieux braver les dangers qui les entourent. Fouiller les poubelles et se nourrir de produits plus que périmés, de plantes ou même d'insectes sera votre nouveau quotidien. Appétissant n'est-ce pas ? Bien sûr, la pauvreté engendre la violence, et l'Humanité, même au bord du gouffre, est toujours aussi encline à former des clans.

Leelh : Les Larmes de L'Aube
Leelh n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Sans rentrer trop profondément dans le background, nous avons surtout affaire à deux factions. D'un côté les Fondateurs, qui aimeraient retourner à l'ère de l'industrialisation que nous connaissons tous, et de l'autre, les Nashens, qui considèrent que les fléaux des dernières décennies sont un signal d'alarme et qu'il faut entreprendre un retour à la nature urgent, bannissant ainsi toutes les évolutions technologiques. S'il vous est possible de choisir l'une de ces deux factions, vous pouvez aussi jouer un rôle neutre afin, sur le papier, d'éviter les oppositions et les combats. Ce choix aura une importance capitale pour une raison simple : Leelh est un rôleplay. Vous vous devez d'y jouer votre personnage jusqu'au bout des ongles, voire de lui construire un background pour vous fondre dans la communauté. Vous êtes prévenu.

Leelh : Les Larmes de L'Aube
La création du personnage se veut plutôt originale.
Vous l'aurez deviné donc, Leelh n'est pas un jeu de super-héros. Ne comptez pas sur de formidables pouvoirs magiques pour terrasser vos ennemis. L'une de votre principale occupation sera de vous trouver à manger, ce qui ne sera pas une mince affaire. Rares sont les produits comestibles dans la nature et vous devrez vous attendre à quelques empoisonnements, ceux-ci pouvant être fatals. Si les apports nutritifs différent d'un aliment à l'autre, il en va de même pour les chances de digestion. Heureusement, au fur et à mesure de votre survie, vous pourrez augmenter différents talents et compétences vous permettant, entre autres choses, de mieux digérer, capital pour qui ne veut pas mourir de faim. Vous pourrez aussi apprendre à goûter les aliments pour mieux les analyser plutôt que de les ingérer bêtement, ou encore à tenir plus longtemps sans manger. De son côté, l'eau fait tout simplement office de potion de vie. Vous l'aurez compris, la nourriture est absolument primordiale dans Leelh, mais elle ne sera pas nécessairement votre seul problème.

Leelh : Les Larmes de L'Aube
Réfléchissez-y à deux fois avant de vous attaquer à un ennemi, quel qu'il soit.
Car si vous comptiez gambader gaiement dans les plaines sans tracas, il va falloir vous faire une raison : le monde est devenu bien plus dangereux qu'aujourd'hui. Quelques animaux ont pris le contrôle de certaines zones, et vous y frotter seul serait un véritable suicide. Comme dit précédemment, vous n'êtes pas un surhomme et vous devrez la plupart du temps détaler comme un lapin face à un molosse ou à un tigre. Oui, même la nature vous veut du mal... Bien sûr, là encore, des compétences vous permettront de vous spécialiser dans certaines techniques de combat (ou de défense), mais vous apprendrez vite que pour survivre dans Leelh, il va falloir jouer en groupe. Comme précisé plus haut, il y a deux factions rivales, les Fondateurs et les Nashens. Chacune de ces factions possède un avant-poste dans lequel les joueurs peuvent se mouvoir en toute tranquillité, s'échanger des objets ou encore manger du ragoût, ce qui est une véritable aubaine. Le problème, c'est que les Fondateurs et les Nashens se haïssent comme chiens et chats alors que l'unique serveur du jeu est en PVP total. Vous devinez donc que chacune de vos sorties hors de l'avant-poste peut se payer cher, d'autant que chaque mort est sanctionnée de la perte de vos talents durement acquis. Et là vous vous dites : "Ah oui, mais on peut jouer neutre aussi non ?".

Leelh : Les Larmes de L'Aube
Ca pique un peu là non ?
Et nous arrivons au premier problème de Leelh, l'équilibrage. Au moment de l'écriture de ces lignes, jouer neutre sur le serveur est un véritable suicide. Tout d'abord, la communauté, dans sa majorité, a visiblement décidé d'ignorer le sens du mot neutralité, et les personnages sans faction se font agresser par les deux camps ! De plus, sans avant-poste, il leur est difficile de trouver un refuge et ils attrapent souvent des maladies en dormant dehors. Bref, ils ne tirent aucun avantage de leur choix (ou plutôt non-choix) et ressemblent plus à des victimes qu'autre chose. Malheureusement, ces soucis concernant l'équité ternissent aussi le gameplay. Certains talents sont pratiquement inutiles alors que d'autres se révèlent indispensables, comme par exemple Bouffe-Tout. Il en va de même pour les archers, très avantagés pour le moment par rapport aux joueurs spécialisés dans le combat rapproché. En sachant que le jeu n'est plus en bêta, voir de tels écarts est plus qu'étonnant.

Leelh : Les Larmes de L'Aube
Les bugs de collision sont tellement récurrents qu'ils gâchent une grande partie du gameplay.
Mais malheureusement, là n'est pas le plus gros défaut de Leelh. En effet, le titre de 3Dduo doit faire face à de terribles problèmes de finition et de réalisation. Hors des avant-postes, on se retrouve vite dans des environnements vides qui se ressemblent tous les uns les autres. On a toujours une impression de déjà-vu et il est compliqué de trouver des points de repère. Pire encore, à chaque fois que vous rentrez dans une maison, la structure interne est exactement la même que la précédente. Pour l'immersion, on repassera quand même. Mais malheureusement, on peut descendre encore plus bas. Effectivement, il n'est pas rare de se retrouver complètement bloqué dans un mur, ou dans n'importe quel objet de l'environnement ! Bien qu'il existe une commande pour se décoincer, elle ne marche pas toujours. De plus, imaginez-vous bloqué ainsi alors que vous êtes poursuivi par un monstre. Dans le même style, ces derniers peuvent parfois vous attaquer à distance sans raison, voire se téléporter sur vous comme par magie, impuissant que vous êtes. Quand on voit les pénalités engendrées par la mort, il y a de quoi l'avoir mauvaise pour un joueur haut niveau.

Leelh : Les Larmes de L'Aube
Finalement, je n'aurais peut-être pas dû manger cette pomme...
Si certains points négatifs auraient pu être acceptables pour un jeu gratuit, Leelh finit de creuser sa tombe avec son dernier défaut : il est payant. Il faudra effectivement vous acquitter de 6,49 euros par mois, ce qui est terriblement cher payé pour un jeu ressemblant à un début de bêta. Bien que les développeurs promettent des améliorations ici et là via les prochains patchs, nous nous devons de le noter avec les critères actuels vu que le titre est déjà dans sa version 1.1. C'est tout de même bien dommage pour un jeu possédant un fort caractère identitaire grâce à un style graphique extrêmement proche de la BD et des textes drôles, une communauté rôleplay très sympathique qui n'hésite pas à aider les nouveaux et des idées intéressantes. Au final, Leelh est trahi par les petits moyens de ses concepteurs qui n'ont pas pu fournir un travail au niveau de leurs attentes sur un plan technique et qui furent obligés de rendre le titre payant pour rentrer dans leurs frais. En l'état, le résultat est bien trop chaotique pour justifier un tel prix tant le plaisir de jeu s'évapore face aux bugs et aux problèmes d'équilibrage. Dommage !

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Le style BD fait son effet, mais le tout reste bien trop fade et vide pour relever l'intérêt du joueur. Certes, nous sommes dans un univers post-apocalyptique, mais il ne faut pas non plus exagérer. De plus, les bugs visuels ne sont pas rares et viennent polluer le style graphique pourtant agréable à première vue. Enfin, les textures datent du dernier millénaire, même si on n'attend pas nécessairement beaucoup d'un jeu Web à ce niveau-là.

  • Jouabilité 8 /20

    Oui, c'est sévère. Mais c'est volontaire. Rappelons-le, Leelh est un jeu payant. Hors, les énormes problèmes de finition nous auraient plus portés à croire que le titre est en cours de développement. Il est impossible de compter le nombre de fois où notre perso est resté bloqué dans un élément du décor, et les différentes spécialisations ne sont pas du tout équilibrées de façon égale. Les nombreuses modifications apportées ont beau souligner une certaine écoute des développeurs, ils rendent le jeu très bancal à l'heure actuelle.

  • Durée de vie /

    Noter un MMORPG sur ce critère n'a jamais été chose aisée, et c'est encore pire dans un titre qui se veut exclusivement rôleplay. Si vous avez beaucoup d'imagination, vous pourrez passer outre les limitations du gameplay grâce aux histoires que vous créerez avec les autres joueurs. A ce sujet, Leelh a la chance d'avoir une communauté très mature, sans doute un des seuls points qui vous permettra de rester sur le jeu plus longtemps, du moins si vous arrivez à supporter les nombreux bugs.

  • Bande son 12 /20

    Les morceaux sont volontairement discrets, et on ne s'en plaindra pas car ils tendent vers le répétitif. Malheureusement, on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de bruitages non plus, ce qui est plutôt dommage car c'est souvent un élément d'ambiance indispensable, surtout pour un titre comme Leelh.

  • Scénario 16 /20

    Enfin un univers original et profond dans un MMORPG ! Le background a une grande importance et les joueurs peuvent vraiment le faire évoluer, en montant leur propre faction par exemple. La communauté joue le jeu et ça fait plaisir à voir.

Leelh possède des qualités indéniables grâce à un scénario crédible amenant un univers post-apocalyptique prenant. La survie joue vraiment un rôle important et on a plus souvent peur de la faim que de la grosse bête pleine de griffes qui traîne dans le coin. Malheureusement, toutes ces bonnes idées sont ruinées par une réalisation ratée et des bugs à répétition qui gênent un gameplay déjà fort bancal, plutôt incroyable pour un jeu qui est, rappelons-le, payant. Et c'est ceci que la note sanctionne. Dommage, pour une fois qu'on avait droit à une vraie communauté rôleplay...

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 août 2010 à 17:23:24
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Mis à jour le 31/08/2010
Web MMO RPG 3Dduo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live