Test Need for Speed World- PC

PC

Bien décidé à profiter de la démocratisation des Free-to-play et après avoir lancé FIFA Online, Electronic Arts gâte une autre communauté, celle de Need for Speed. L'idée est simple : se mettre à l'abri d'une perte potentielle de joueurs avec le come-back annoncé des NFS "à l'ancienne" via le prochain Hot Pursuit en proposant "gratuitement" ce qui ressemble à un best of des NFS contemporains. Open world, tuning et courses-poursuites sont donc au programme.

Need for Speed World

Avant d'entrer dans les détails, sachez que Need for Speed World, jusqu'à présent en phase de bêta ouverte, est disponible en téléchargement gratuit sur le site www.needforspeed.com. Un petit client et quelques 700 Mo d'installation plus tard et vous avez accès à une ville ouverte inspirée de Most Wanted et de Carbon, où des centaines de joueurs évoluent librement comme dans n'importe quel MMO. Cependant, la gratuité du jeu a ses limites et passés les 10 premiers niveaux, vous n'aurez d'autre solution que de débourser 20€ pour débloquer les levels 11 à 50, soit le prix moyen d'un jeu d'occasion d'environ 12 mois, ce que n'est pas vraiment Need for Speed World. En effet, bien qu'il se présente comme un opus à part entière, le jeu de courses se contente de réchauffer des contenus déjà connus, sans trop les faire évoluer, à quelques détails près (les items notamment). Autrement dit, l'affaire est moins alléchante qu'elle n'en a l'air. Cependant, loin de nous l'idée de cracher dans la soupe dans la mesure où la cible visée par l'opération a un profil bien défini et n'ignore rien du modèle économique. EA aurait pu tout aussi bien se contenter de sortir une compilation bête et méchante des Need for Speed open world, sans soigner le multijoueur comme c'est le cas ici.

Test Need for Speed World PC - Screenshot 29Ne vous fiez pas aux apparences, l'impression de vitesse est relativement moindre.

World est donc davantage un MMO qu'un jeu de courses et on le constate très, très rapidement. Les allergiques du levelling peuvent d'ores et déjà se tourner vers un autre titre, comme ceux qui espéraient avoir accès à un contenu riche et varié dans la partie gratuite du jeu. En effet, les 10 premiers niveaux ne vous permettent que de jouer une douzaine de courses, contre sept bots ou sept humains et de ne faire évoluer votre voiture qu'une seule fois, les autres packs mécaniques étant réservés aux niveaux payants. Certes, la map est intégralement débloquée d'entrée de jeu mais à moins d'être un fan absolu des courses-poursuites flics-voyous qui peuvent être déclenchées n'importe où et n'importe quand, la parcourir en long, en large et en travers n'a que très peu d'intérêt. En ce sens, on ne peut qu'être déçu du manque de variété de la carte qu'on avait imaginée divisée en quartiers, certains pouvant faire référence à Most Wanted, d'autres à Carbon ou encore à Underground. Il n'en est rien, même si le profil des courses peut varier en fonction que l'on se situe au centre d'une zone ou sur la périphérie. A ce sujet, on ne compte que trois types d'épreuves distincts : les sprints, d'un point A à un point B, les courses classiques disputées sur plusieurs tours et enfin, les poursuites avec la police. Une police mollassonne qui aurait gagner à être incarnée par de vrais joueurs et non par des bots qu'on finit par considérer comme un élément du décor.

Test Need for Speed World PC - Screenshot 30L'ATH est des plus discrets.

De base, le principe ressemble à celui de n'importe quel Need for Speed. On vous propose de choisir entre quatre voitures (une Mazda Speed 3, une Mitsubishi Eclipse GT, une Nissan 240 SX et une Toyota Corolla GT-S) aux performances intrinsèques modestes avant de vous lancer dans l'arène. Le but est évidemment d'enchaîner les courses afin de gagner à la fois réputation et cash, dans l'optique de débloquer items, boosters et améliorations mécaniques et esthétiques. Les items parlons-en. Leur profil est assez atypique puisque leur influence sur la course est relativement moindre, pour ne pas dire nulle dans la majeure partie des cas. Dommage car une place importante leur est pourtant accordée, ceux-ci variant en fonction du type de course et pouvant être, avant chaque course, classés et associés à quatre touche de votre pad (ou de votre clavier). Ce n'est qu'en atteignant un niveau relativement important que l'on commence à ressentir leur impact, sans pour autant les considérer comme décisifs dans l'attribution de la victoire ou des places d'honneur. Toutefois, certains ne manquent pas d'originalité, comme le "+1 tour" qui permet à n'importe quel joueur possédant cet item d'ajouter un tour (et un seul) à la course, dans l'espoir de faire son retard et de déstabiliser le leader. On apprécie aussi l'aimant qui attire le trafic sur ce même leader, pendant quelques secondes. Le reste est trop classique pour être détaillé, même la nitro, chère à la série, ne fournit qu'une timide poussée n'améliorant pas le manque de sensation de vitesse.

Test Need for Speed World PC - Screenshot 31Certains lieux sont entièrement dédiés à la prise de photo de votre bébé préféré.

Le gameplay, bien que sans surprise, demeure assez particulier. S'il est évidemment très arcade, la conduite en mouvements fait toujours sont petit effet et ce, malgré les tentatives répétées des joueurs de transformer chaque course en boucherie, comme si nous étions dans une arène de Destruction Derby. A elle seule, la communauté en place peut dégoûter n'importe qui des jeux de courses tant elle se révèle incapable de respecter une trajectoire et de jouer pour gagner au lieu de jouer pour vous faire perdre. On ne peut finalement reprocher que peu de choses à la prise en main, n'importe quel joueur étant en mesure de maîtriser sa voiture dès les premiers tours de roue. La maîtrise des trajectoires est la clé de la réussite, notamment parce que chaque épreuve tourne en course-poursuite assez linéaire et ce, en dépit de l'utilisation des items. Vos sept adversaires ne sont en réalité pas les seuls à nuire à votre progression puisque c'est généralement le trafic qui fait la différence si tant est qu'on ne parvienne pas à l'éviter. Du coup, le joueur doit continuellement garder un œil sur la map pour emprunter les raccourcis qui s'imposent et qui, de facto, sont abandonnés par la circulation. Une bonne connaissance du circuit vaut beaucoup plus que n'importe quel item.

Test Need for Speed World PC - Screenshot 32Au joueur de choisir quels items associer à quelle touche.

L'un des points forts du jeu, c'est son interface. Rapide et aérée, elle offre une ergonomie qui manque traditionnellement aux Need for Speed et déjà très prisé, le jeu n'a besoin que de quelques secondes pour trouver un serveur composé de joueurs ayant un niveau similaire au vôtre. D'ailleurs, World est d'une rare stabilité, les parties avortées ou les ramages se font rares et ce ne sont pas les quelques écrans de chargement qui suffisent à nous impatienter. De plus, la partie customisation est relativement gonflée et quelques minutes bien utilisées dans votre garage suffisent à créer un modèle unique. Le combo clavier/souris permet d'ailleurs de rendre l'outil des plus simples et d'appliquer peintures et vinyles en les personnalisant à souhait. Malheureusement, l'échange ou la mise à disposition de skins n'existent pas, l'aspect communautaire en prenant un sacré coup. D'ailleurs, on regrette qu'il ne soit pas possible de créer des teams ou d'organiser des événements manuellement, l'échange entre joueurs se limitant aux chats. Dommage pour un MMO. Vous l'aurez compris, Need for Speed World n'apporte pas toutes les garanties espérées et la pauvreté de l'offre gratuite n'y est pas étrangère. Malgré tout, nous conseillons aux fans de la série de l'essayer, ne serait-ce qu'en guise de hors d'œuvre en attendant Need for Speed Hot Pursuit.

Rivaol, le 30 juillet 2010

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Au maximum de ses possibilités, Need for Speed World est visuellement assez étonnant pour un titre aussi léger et peu gourmand. Il est surtout fluide et malgré le manque de personnalité assez cruel de la map, on se contente aisément de ce qui nous est proposé. La modélisation des dégâts et l'interaction avec les décors ou le trafic sont parfaitement gérées par le moteur, ce qui appuie ce constat positif.

  • Jouabilité 12/20

    En dehors des items qui eux-mêmes, peinent à séduire, le gameplay n'apporte strictement rien de plus que les titres dont il s'inspire. Très arcade, NFS World offre peu de sensations mais l'importance qu'il accorde aux trajectoires force à connaître les tracés sur le bout des doigts pour s'en sortir. Dommage que la communauté se compose de bourrins puérils et que les courses-poursuites avec les forces de l'ordre manquent de nervosité.

  • Durée de vie 12/20

    Il y a deux vitesses à Need for Speed World : une offre gratuite timide bourrée de trous et une offre payante à peine plus emballante. Dans tous les cas, il manque beaucoup trop de choses à ce titre pour espérer qu'il voie 2011 avec une communauté aussi nombreuse qu'aujourd'hui. L'aspect customisation est en ce sens celui qui offre le plus de possibilités.

  • Bande son 13/20

    La musique sait se faire oublier au profit des sonorités des moteurs, toujours aussi réussies mais qui sont elles-mêmes couvertes par des bruitages de collision exécrables.

  • Scénario

    -

  • Note Générale12/20

    Need for Speed World est un mix d'idées, de concepts et de mécanismes qui ont plus ou moins fonctionné depuis Underground jusqu'à Undercover. Facile d'accès, stable et techniquement au point, le jeu développé par EA Black Box a des atouts non négligeables. Toutefois, jusqu'au Level 10, l'expérience n'a rien d'inoubliable et au-delà, vous n'avez d'autre choix que de payer les 20€ réclamés pour un Starter Pack franchement maigrichon. NFS World s'adresse essentiellement aux joueurs qui ont apprécié les opus de la série en monde ouvert et qui prennent du plaisir à peinturlurer leur monture entre une poursuite avec les forces de l'ordre et une course face à huit furieux en ligne.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 12/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : EA Black Box
  • Type : Course
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Jusqu'à 8 joueurs en ligne
  • Sortie France : 27 juillet 2010
  • Version : Anglaise
  • Config minimum : Windows XP/Vista, Intel Core 2 Duo E2140 1.6 GHz ou AMD X2 4000 2.1 GHz, 1 Go de RAM, carte graphique 256 Mo nVidia GeForce 7800 GTX ou ATI Radeon X700 Pro, 3 Go d'espace disque
  • Classification : Pour tous publics
  • Web : Site web officiel
Mots-clefs : Need for Speed: World Online Need for Speed World Online, NFS World Online NFS : World Online, Need for Speed : World

Vidéos

Voir les 10 vidéos de Need for Speed World