Menu
Rudra no Hihou
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Rudra no Hihou sur SNES /

Test du jeu Rudra No Hihou sur SNES

Test : Rudra No Hihou
SNES
Rudra no Hihou
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
26 juin 2010 à 16:41:40
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Partager sur :

Sorti deux ans après Final Fantasy VI, Rudra No Hihou est un de ces jeux méconnus du grand public valant pourtant le détour malgré des défauts et autres lourdeurs. Retour sur un grand titre valant encore aujourd'hui le détour.

Rudra No Hihou

Les Dieux créèrent la Terre et décidèrent d'y insuffler la vie sous la forme de 4 races. Ainsi naquirent les Danans, les gardiens de la connaissance, les sirènes, maîtresses des océans, les Reptiles, la race au sang bleu, et les Géants, les souverains terrestres. Mais ces êtres n'eurent pas la faveur de leurs créateurs et disparurent l'un après l'autre pour laisser la place à l'homme. Désormais, le tour des hommes est venu et le cycle touche à sa fin, ceci corroborant la légende racontant que tous les 4000 ans, un Rudra, une créature envoyée du ciel, vient rétablir l'équilibre en faisant disparaître de la surface de la planète la race dominante. Ceci marque donc le réveil de quatre héros envoyés par la Nature car la destruction est proche et l'ultimatum est fixé à 16 jours...

Rudra No Hihou
Les différents héros se rencontrent parfois.
C'est dans ce contexte que Sion, Salent, Riza et Dune vont devoir tout faire pour contrecarrer les plans des Cieux. Une des particularités majeure de Rudra No Hihou se situe dans les 4 scénarios jouables qui s'entre-croisent tout au long de l'aventure. La tâche du joueur est d'emmener chacun des héros jusqu'à l'accomplissement de sa destinée et enfin de les réunir pour combattre le divin complot. Le tableau peut paraître idyllique mais c'est sans compter sur les nombreuses lourdeurs scénaristiques dont souffre le soft. Pour autant, et pour peu qu'on ne soit pas rebuté par la difficulté du soft, on profitera de rebondissements tout au long de l'aventure et de nombreuses cut-scenes souvent très drôles. En revanche, les combats sont moins marrants, surtout contre les boss qui nécessitent un minimum de leveling et de technique. Heureusement, pour nous venir en aide, on dispose d'un excellent système de magie basé sur des «essences de mots».

Rudra No Hihou
Pauvre petite abeille qui va faire les frais de mon tout nouveau sort !
Il est ainsi possible de créer le sort souhaité. Par exemple l'essence «TOU» signifie foudre et l'essence «RUSU» signifie tout. Le sort TOURUSU sert donc à foudroyer tous les ennemis d'un seul coup. En sachant que cette logique est valable pour tout le reste et que les combinaisons sont innombrables (près de 300 000 possibles), ce système se révèle vraiment efficace. A part cette innovation majeure, le gameplay est très classique synonyme de commandes habituelles propres à d'innombrables RPG. En revanche, à l'inverse d'un jeu comme Final Fantasy 6, pour ne citer que lui, on pourra reprocher un certain manque de profondeur. Cela peut paraître paradoxal après avoir vanté haut et fort un peu plus haut les mérites du système de magie mais à part cela, le jeu manque cruellement d'options de personnalisation. Pour autant, le jeu est loin d'être vide et linéaire. De nombreuses quêtes annexes et scènes cachées sont parsemées un peu partout et viennent égayer une aventure qui se révélerait sans ça fort redondante. En définitive, malgré un manque évident de finitions, Rudra Ni Hihou reste un très bon jeu qui devrait plaire aux amoureux des quêtes épiques ponctués de dialogues et autres rencontres improbables.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Proches de ceux d'un certain Final Fantasy 6, les graphismes sont très soignés et se payent des animations de qualité. Les panoramas sont absolument superbes. Un petit bémol cependant pour les backgrounds de combat parfois un peu vides.

  • Jouabilité 16 /20

    Le gameplay se révèle intéressant grâce au système d'«essences de mots» mais pèche un peu en profondeur sur les autres points, le tout ressemblant beaucoup trop à ce que proposaient à l'époque la plupart de ses concurrents.

  • Durée de vie 17 /20

    Quatre scénarios jouables et des quêtes optionnelles en pagaille pour environ 50 heures de jeu. Il y a de quoi faire. Recommencer l'aventure une fois terminée est par contre sans grand intérêt.

  • Bande son 16 /20

    On trouve de tout dans cette bande-son : du très bon, du bon et du moins bon. Certains titres sont cependant inoubliables.

  • Scénario 13 /20

    Le scénario réclamera de notre part de sauver le monde mais d'une manière un peu plus originale. A l'inverse, la mise en scène se révèle terriblement lourde et nous oblige à de nombreux allers-retours.

Souffrant de lourdeurs et défauts plus ou moins difficiles à pardonner, Rudra No Hihou est sauvé par son contexte original, ses multiples scénarios et son système de magie absolument bluffant. A réserver néanmoins à un public averti.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
26 juin 2010 à 16:41:40
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Mis à jour le 26/06/2010
Super Nintendo RPG Squaresoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce