Menu
Landstalker : Le Trésor du Roi Nole
  • Tout support
  • PC
  • Wii
  • MD
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Landstalker : Le Trésor du Roi Nole
MD
Landstalker : Le Trésor du Roi Nole
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
16 juin 2010 à 10:50:42
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Partager sur :

C'est en 1993 que sort Landstalker, un RPG resté dans l'ombre de Zelda mais pourtant pétri de grandes qualités. Vaste et aussi jouissif que le soft de Nintendo, le titre méritait bien qu'on lui consacre un test. Lançons-nous donc à la poursuite du tant convoité Trésor du Roi Nole...

Landstalker : Le Trésor du Roi Nole

Ryle, le héros du jeu, elfe aventurier de son état accompagné de Friday la fée, vont devoir traverser le pays de haut en bas, affronter une horde de monstres assoiffés de sang et au passage sauver des princesses en détresse pour atteindre le magot du Roi. Remontons maintenant au tout début, lorsque notre héros vient tout juste de mettre la main sur la statue de Jypta qu'il a trouvée au péril de sa vie. Alors qu'il s'apprête à en tirer un bon prix, il est accosté par une fée apeurée poursuivie par trois personnages louches. La demoiselle décide dès lors de s'en remettre à Ryle et lui promet qu'en échange de son aide, elle le guidera jusqu'au tant convoité trésor du Roi Nole. C'est ainsi que commence l'aventure de Ryle et Friday qui vont devenir inséparables, comme du pain et du Vieux Pané, des céréales et du lait...

Landstalker : Le Trésor du Roi Nole
Ces trois idiots sont des sangsues qui viennent souvent tenter leur chance.
Commençons par le commencement : les énigmes. Celles rencontrées sont parfois tordues car réclamant de notre part la découverte d'un escalier invisible, caché de manière sadique par la 3D isométrique. D'ailleurs ces graphismes, très jolis surtout pour de la Megadrive constituent son plus grand atout mais également sa plus grande faiblesse. En effet, on pourra très souvent se vautrer lors d'une phase de plates-formes tout simplement à cause d'une mauvaise évaluation des distances. Malgré ces soucis de perspective, la magie opère sans peine. Landstalker possède ainsi une ambiance hors norme synonyme de graphismes féeriques et d'une savoureuse bande-son. Le bestiaire, classique, se veut néanmoins varié, allant de la gélatine au champignon, de l'orc au chevalier, du lézard au centaure en passant par les fantômes et divers dragons. Le chara-design est sublime et fait ressortir le côté épique de la quête agrémentée de moult combats se révélant plutôt simples et malheureusement peu intéressants contrairement aux énigmes. Pour en découdre, il suffit globalement, même avec les ennemis les plus chevronnés, d'avancer et de taper avec son épée. Quelques subtilités subsistent néanmoins puisque en cours de jeu, Ryle récupérera plusieurs épées élémentaires (terre, eau, feu...). Ensuite, en remplissant la barre d'attaque on peut envoyer un coup spécial généralement dévastateur. Mais ce n'est pas tout puisque l'équipement joue aussi un rôle important.

Landstalker : Le Trésor du Roi Nole
Les phases de plate-forme sont souvent vicieuses.
Bottes, armures et anneaux en tout genre serviront à régénérer les points de vie, marcher sur la glace et autres joyeusetés. Tout ça c'est bien beau, mais ça n'aide pas franchement à s'en sortir face aux énigmes qui s'avèrent variées, très recherchées et difficiles. Que ce soit dans les donjons ou en dehors, nos méninges sont mises à rude épreuve, en parallèle de nos réflexes puisqu'il faudra souvent paramétrer ses sauts au millimètre près et s'y reprendre à plusieurs fois. Si par pur hasard, Ryle perdait la vie sans être en possession d'une herbe médicinale, vous pourriez néanmoins trouver des coeurs disséminés un peu partout dans le jeu afin de gonfler votre santé ad vitam aeternam. Cela permettra d'ailleurs de se perdre dans les vastes étendues sauvages avec un plaisir non dissimulé. Certes, cela reste la base de tout A-RPG classique mais dans le cas de Landstalker, les villes grouillant de vie participent également à ce paradoxe grâce à une véritable immersion. Quoi qu'il en soit, le soft de Climax reste une grande aventure et si on s'arrachera souvent les cheveux devant telle énigme ou phase de plates-formes, on restera néanmoins scotché à sa manette du début à la fin.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Les graphismes sont sublimes, surtout pour de la Megadrive, et la 3D isométrique est très bien gérée malgré les problèmes qu'elle peut générer en termes de gameplay. Nonobstant, tout participe à proposer une ambiance des plus magiques.

  • Jouabilité 15 /20

    Les combats sont simples, moyennement intéressants mais restent plaisants malgré des problèmes de perspective. Les phases de plates-formes auraient pu être jouissives s'il n'y avait eu ce problème d'évaluation des distances. Les énigmes, elles, restent très variées et proposent un challenge relevé.

  • Durée de vie 17 /20

    Comptez dans les 25 heures pour en venir à bout, voire un peu plus si vous vous prenez la tête sur des énigmes ou si vous décidez de partir à la recherche des nombreux bonus disséminés un peu partout.

  • Bande son 19 /20

    Un seul mot suffit à résumer cet aspect du jeu : Sublime. Tous les morceaux rivalisent de beauté et d'entrain. Cette bande-son a de quoi marquer les esprits et certains restent en tête bien longtemps après avoir éteint la console. Certainement l'une des meilleures bandes-son de la Megadrive.

  • Scénario 16 /20

    S'il se révèle très classique, le scénario offre de nombreuses surprises tout au long de l'aventure et se laisse suivre avec grand plaisir.

On tient ici l'un des meilleurs jeux de la Megadrive. Landstalker constituait déjà à l'époque une alternative de poids face à Zelda 3 et même s'il est plus ou moins resté dans son ombre, il n'en possédait pas moins de grandes qualités tout en parvenant même à innover sur certains points. La marque des jeux d'exception tout simplement.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
16 juin 2010 à 10:50:42
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Mis à jour le 16/06/2010
Megadrive Action RPG Sega Climax Entertainment Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020