Menu
SBK X : Superbike World Championship
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : SBK X : Superbike World Championship
360
SBK X : Superbike World Championship
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2010 à 17:29:30
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.1/20
Tous les prix
Prix Support
1.66€ 360
4.00€ PC
8.83€ PS3
12.24€ PS3
14.90€ 360
24.00€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Alors que le dernier MotoGP de Capcom évolue depuis mars dernier sur les écrans HD des passionnés de deux-roues, les petits gars de Milestone tentent une nouvelle fois de prouver la supériorité du format Superbike grâce à leur tout dernier bébé en date. Là encore, l'objectif est donc de ratisser large en proposant un mode Arcade ultra permissif d'un côté et un mode Réalisme que l'on pourra configurer à l'envi de l'autre. Mais si Milestone commence à avoir l'habitude, le grand écart facial reste une figure très délicate à mettre en oeuvre...

SBK X : Superbike World Championship

Les développeurs de Milestone sont des gens de principe. Une fois que les bougres ont une idée en tête, ils n'en démordent plus et poursuivent avec acharnement leur but. Dans le cas de SBK, ce but a toujours été de produire un titre capable de rassembler tous les types de joueurs sous sa bannière, qu'il s'agisse de néophytes ou d'acharnés du guidon. Dès l'abord, le jeu va donc vous demander de choisir votre camp, Arcade ou Simulation, bourrin ou artiste, bras cassé ou virtuose... De ce choix initial dépendront les options du menu principal. En mode Arcade, vous pourrez ainsi opter pour une course rapide, un mode Histoire, un championnat rapide ainsi que du conte-la-montre. En Simu en revanche, le mode Histoire se transformera en véritable carrière (qui pourra s'étaler sur une période de 8 ans) et le championnat rapide en vrai championnat. Vous profiterez même du mode "Week-end de course", histoire de toucher à tous les aspects du soft en un minimum de temps. Quoi qu'il en soit, et quelle que soit votre crémerie, sachez que SBK X vous donnera en fait accès aux championnats Superbike, Supersport et Superstock, à près de 80 pilotes, aux bécanes des 10 constructeurs majeurs et à 14 circuits, le tout profitant évidemment des licences officielles, histoire de convaincre tout le monde.

SBK X : Superbike World Championship
Le "Mode Histoire" ne consiste en fait qu'en une succession de défis.
Attachons-nous tout d'abord au mode Arcade et surtout à son fameux mode Histoire, la pseudo-nouveauté de cet opus. Pour le coup, il ne s'agit en fait que de suivre les pérégrinations d'un jeune pilote à travers les différents championnats avec entre chaque course, une petite discussion avec un membre du staff technique. Ici, tout est évidemment fait pour éviter de contrarier le néophyte, qui n'aura finalement qu'à poser son popotin sur la bécane de son écurie avant d'aller pétarader sur la piste. Bon et là, pas de surprise, les motos se contrôlent comme des savonnettes, disposent d'un boost qu'on vous invitera à activer d'une simple pression d'un bouton, n'ont pas le moindre poids et tolèrent toutes les grosses bourdes susceptibles d'être commises par un béotien : freinage sur l'angle, accélérations trop hâtives en sortie de courbe, coups de patins balancés au pifomètre, rentre-dedans sur un autre pilote, etc. En clair, si vous aimez les motos et en particulier l'essorage de poignée mais n'êtes pas décidé à vous prendre le chou, soyez le bienvenu. Le seul souci, c'est qu'à trop vouloir vous prendre par la main, et malgré la possibilité de modifier la difficulté (Facile, Normal ou Difficile), le mode Arcade devient très vite lassant. On bourrine sur les pistes, on expédie les chicanes en roulant dans l'herbe, et on finit quand même premier, 10 secondes avec le second. En somme, même si vous n'êtes pas familier de l'univers moto, vous risquez de vous lasser rapidement du mode Arcade. Allez, autant ne pas tourner autour du pot d'échappement pendant trois plombes, passées les premières minutes de découverte, ce mode n'a même plus le moindre intérêt.

SBK X : Superbike World Championship
En Simulation avancée, on balise comme dans la réalité.
Non, le coeur de SBK X réside bien évidemment dans sa dimension simulation. C'est là que vous vous apercevrez qu'une moto, ça glissouille sur les surfaces grasses, ça a mauvais caractère quand on la pousse au-delà des limites et ça se dérobe sous vos petites fesses dès que vous commettez la plus infime erreur sur sol mouillé. Le soft propose trois niveaux de simulation (de Bas à Max), mais franchement, ne comptez pas sur ces vagues paramètres pour définir une expérience digne de ce nom. En fait, ça sera véritablement à vous de farfouiller dans les différents paramètres pour activer ou désactiver diverses options : aide au démarrage, l'antiblocage des roues, le freinage renforcé, le freinage couplé (couple le freinage avant et arrière sur une unique touche), le contrôle traction, l'inertie réaliste, l'aide lors des sorties de piste, la gestion de la position du pilote, sa santé, la gestion des dégâts sur la moto, l'usure des pneus ou encore les règles officielles des championnats.

SBK X : Superbike World Championship
Prenez garde à bien gérer votre temps avec une course. Essai et réparations ne se font pas en un clin d'oeil.
Pour autant, tous ces paramètres influent directement sur le gameplay, que l'on peut rendre arcade à outrance (même en mode dit "Simulation" du coup !) ou à l'inverse, totalement simulation. L'intérêt est, à terme, de désactiver le plus d'aides au pilotage possible afin de profiter vraiment du jeu. De plus, en mode Simulation, l'IA semble nettement plus crédible : certains pilotes se plantent et vont manger des graviers, tandis que les leaders adoptent généralement une conduite plus agressive. C'est même parfois un petit peu trop, certains bourrins n'hésitant pas à couper vos trajectoires et à vous envoyer valdinguer 100 mètres plus loin... Ajoutons à cela une gestion assez convaincante des conditions météo (qui ne changent pas en cours de course cependant, mais doivent être définies avant le départ) et vous obtenez un titre assez solide sur le papier. De fait, pour mieux s'adapter, on tentera de se pencher sur les différents réglages des bécanes. SBK X renoue alors avec son ancien système. Avant chaque session de course, qu'il s'agisse d'essais libres, de qualifications ou de la course à proprement parler, vous aurez accès aux conseils d'un ingénieur en matière de suspensions, de direction, de boîte de vitesses, de freins, de pneus et même de tension de chaîne. Cela dit, on se rend compte assez rapidement des limites de cette aide, davantage une décoration qu'un véritable échange avec l'ingénieur, dans la mesure où des réglages idéaux peuvent être chargés pour obtenir les meilleures performances en qualification ou en course. Les puristes passeront outre et préféreront régler leur bécane eux-mêmes via une interface toujours assez complète. Ils pourront même s'appuyer sur les données télémétriques pour constater les effets de certains réglages sur le comportement de la moto.

SBK X : Superbike World Championship
Et si on freinait comme un porc pour voir ce que ça fait ?
Mais vous en conviendrez, c'est tout de même sur la piste que tout se joue vraiment. Manque de bol, SBK X partage dans une large mesure les défauts de ses aînés. On a parfois l'impression que la moto ne colle pas à la route et qu'elle se contente de glisser étrangement, sans jamais faire corps avec la surface. La sensation ne nous quitte jamais vraiment, même si on finira par s'y habituer. Curieusement, le transfert de masses, notamment en bout de ligne droite, ne semble pas toujours très bien rendu. C'est d'ailleurs plus particulièrement le cas en vue bulle, où on a l'impression que le motard reste parfois droit comme un piquet sur sa monture. Peut-être que pour cette saison, les pilotes ont tous opté pour une greffe de colonne vertébrale en titane... Pour le reste, disons que le comportement des motos s'avère assez réaliste. On devra généralement réagir avec intelligence, se pencher aux bons moments, se méfier des dérapages abusifs, et effleurer les commandes plutôt que de les matraquer. Bref, le feeling est tout de même là et une fois les différents championnats maîtrisés, ce qui devrait prendre un bon bout de temps dans cette version boostée de SBK, on se tournera volontiers vers le mode multijoueur en ligne, capable maintenant de rassembler jusqu'à 16 joueurs (contre 8 pour SBK 09) pour des courses libres ou des parties avec classement. On termine par l'habituelle dernière déception, en effet cette nouvelle mouture de SBK ne propose toujours pas de parties en écran splitté.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    SBK X offre un rendu un poil décevant, en dépit d'une modélisation des motos et des pilotes des plus correctes. Quelques effets sont soignés, mais on regrette que la physique des bécanes ne soit pas plus souple.

  • Jouabilité 15 /20

    Faites-vous une fleur et oubliez le mode Arcade, à moins que vous ne souhaitiez vous faire un petit aperçu des différents circuits ou débrancher votre cerveau pendant quelques minutes. Les différents réglages du mode Simulation vous permettront en revanche de vraiment définir l'expérience recherchée : de l'arcade un peu plus profonde au réalisme le plus douloureux. On peine tout de même à discerner de véritables différences entre cet opus et le précédent en termes de gameplay.

  • Durée de vie 14 /20

    Des efforts ont été faits à ce niveau. Le jeu intègre en effet les catégories Superstock, Supersport et Superbike et propose deux modes carrières distincts, l'un pour l'Arcade, l'autre pour la Simulation. Assez répétitifs dans leur structure, ils permettent néanmoins de suivre l'évolution de notre pilote et de se fixer des objectifs. Côté multi, on reste dans le classique et l'efficace en ligne, tout en déplorant l'absence d'écran splitté.

  • Bande son 13 /20

    Si les sonorités des moteurs sont convaincantes quelle que soit la vue utilisée, la tracklist nous inflige une poignée de morceaux rock tous plus insipides les uns que les autres.

  • Scénario /

Toujours assez attentiste, la série des SBK évolue tout doucement. Jeu de motos des plus agréables, SBK X s'étoffe patiemment mais ne révolutionne rien, autant en termes de réalisation que de gameplay. Nettement plus orienté simulation que son unique concurrent, j'ai nommé Moto GP 09/10, le titre saura convaincre les passionnés déçus par ce dernier. Reste que les habitués des SBK auront peut-être du mal à lâcher leurs euros durement gagnés pour cette sympathique mise à jour, pourtant boostée par les catégories Superstock et Supersport.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2010 à 17:29:30
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.1/20
Mis à jour le 04/06/2010
Xbox 360 Course Milestone Black Bean
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Oninaki : Une ode sombre et moderne au J-RPG
    PC - PS4 - SWITCH
  • Preview : Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
    SWITCH
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce