Menu
Nier
  • Tout support
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Nier
360
NieR
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 avril 2010 à 06:31:49
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (153)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Partager sur :

Les titres portant l'emblème de Square Enix bénéficient souvent d'une réalisation sans faille mais ils ne brillent pas pour autant par leur originalité. Dans ce contexte Nier semble bel et bien faire office d'exception qui confirme la règle. En effet le jeu accuse quelques faiblesses techniques mais il réserve surtout de jolies surprises aux joueurs les plus aguerris.

Nier

Tous les RPG japonais vous paraissent identiques ? Il semble pourtant que certaines productions récentes sortent du lot. Grâce à Demon's Souls, le studio From Software a par exemple imposé une nouvelle façon d'aborder le genre. Resonance of Fate a lui aussi lancé un pavé dans la mare en proposant un système de combat aussi exigeant qu'original. On dirait bien que Square Enix apporte sa pierre à l'édifice en accouchant d'un titre que l'on a du mal à ranger dans les cases habituelles. Une classification trop stricte ne peut pas rendre compte des différents aspects de ce jeu. RPG, beat'em all, hack'n slash et même shoot'em up, Nier prend un malin plaisir à mélanger presque tous les genres. Évidemment certains joueurs risquent de trouver cette mixture un peu indigeste. Vous devrez donc vous forger votre propre opinion en prenant en compte les différents aspects de ce soft hors du commun.

Nier
Nier est prêt à tout pour sauver sa fille.
Il faut bien avouer que Nier n'est pas le genre de jeux qui vous subjugue au premier coup d'œil. En effet les décors paraissent souvent vides et les différentes textures ne sont pas vraiment dignes d'un titre HD. N'en déplaise à ceux qui ne jugent les jeux que par leur aspect technique, une certaine beauté se dégage tout de même de l'univers de Nier. Si le design atypique des personnages ou des monstres peut laisser perplexe, il faut finalement reconnaître qu'il parvient parfaitement à nous plonger dans ce monde étrange. Le scénario dépeint ainsi un futur post-apocalyptique bien loin de celui de la série des Fallout : nous sommes projetés 1300 ans après notre ère et la technologie a perdu tous ses droits. L'humanité vit donc de façon rudimentaire et peine à faire face à deux menaces majeures : une étrange maladie décime ces survivants et les ombres, des créatures magiques mal intentionnées, s'aventurent de plus en plus près de leurs habitations. Dans ce contexte vous incarnez un ancien guerrier qui élève seul sa fille. Cette dernière est atteinte du mal incurable qui consume lentement les derniers représentants de l'espèce humaine. Nier, notre pauvre héros, se trouve donc dans une situation peu enviable dès le début de l'aventure. Une rencontre inespérée va pourtant lui redonner espoir : un livre magique et particulièrement bavard lui affirme être capable de sauver sa fille. Le Grimoire Weiss, puisque c'est son nom, a malheureusement perdu une bonne partie de ses pouvoirs. Nier doit donc défier les puissantes ombres afin de récupérer un à un ces sortilèges...

Nier
Les interventions de vos compagnons ne manquent pas d'humour.
Le scénario de Nier est plus sombre et torturé que la plupart de ses homologues. Le thème de la mort y est omniprésent, aussi bien tout au long de l'aventure principale que dans de nombreuses quêtes annexes. Votre périple vous amènera aussi à croiser le chemin de biens étranges compagnons. Kainé par exemple est une redoutable guerrière aussi court vêtue que grossière. Sa façon d'insulter ses ennemis aussi bien que ses alliés est plutôt déconcertante : les titres nippons ne nous ont pas habitués à rencontrer des personnages aussi hauts en couleur et éloignés des normes du politiquement correct. Au final attendez-vous à des dialogues savoureux qui allient le second degré à des réflexions plus profondes. Pour ne rien gâcher, vous pourrez aussi chercher à approfondir l'expérience en débloquant les différentes fins alternatives qui vous apporteront de précieux éclairages sur le scénario. Mais si Nier parvient à distiller une ambiance hors du commun, c'est aussi en grande partie grâce à sa bande originale. En effet le compositeur Keiichi Okabe s'est surpassé pour nous pondre des musiques tout simplement exquises qui collent toujours parfaitement aux lieux traversés.

Nier
Les combats sont particulièrement dynamiques.
L'atmosphère tient une place importante mais Nier ne se contente pas pour autant de proposer une aventure purement contemplative. Le système de jeu mise au contraire sur le dynamisme des combats. Ces derniers n'ont d'ailleurs rien à envier en intensité à la plupart des beat'em all. Concrètement une touche est dédiée à l'attaque, une autre brise la garde de l'adversaire, deux gâchettes permettent d'esquiver ou de parer les coups. Certaines combinaisons vous permettent aussi d'effectuer des techniques spéciales comme par exemple d'achever violemment les ennemis tombés au sol. Il vous faudra bien entendu varier votre façon de combattre en fonction des ennemis qui vous font face : on n'adopte pas les mêmes techniques devant un grand balèze lourdement cuirassé ou devant une foule de petits adversaires hargneux. Si au début de l'aventure vous n'avez accès qu'aux épées à une main, vous pourrez ensuite utiliser aussi des armes plus lentes mais plus dévastatrices ou des armes d'hast au maniement particulièrement délicat. Bien entendu chaque équipement dispose de caractéristiques qui lui sont propres, mais elles ne sont pas pour autant fixées une fois pour toute. Vous pouvez faire évoluer le niveau de vos armes en les apportant chez le forgeron mais il vous faudra aussi mettre la main sur les matériaux nécessaires à cette transformation. Autant vous prévenir, il n'est pas toujours évident de récupérer les ingrédients en question.

Nier
Les ennemis peuvent vous envoyer un déluge de boulettes.
Depuis sa rencontre avec le Grimoire Weiss, Nier a aussi ajouté toute une panoplie d'attaques magiques à son arsenal. Une partie de l'aventure est d'ailleurs dédiée à la recherche de ces sorts, ces vers scellés que vous arracherez aux griffes des ombres. Il est ensuite aisé de lancer les sorts que vous avez récupérés. En effet il suffit d'assigner ces compétences aux deux gâchettes restantes pour ensuite faire appel à elles pendant les combats. L'usage de la magie n'est pas illimité, il vient puiser dans une jauge située en dessous de votre barre de vie. Cette jauge de magie remonte automatiquement mais elle se remplit plus vite si vous faites couler le sang de vos adversaires. De manière générale, il vous faudra donc jongler entre des assauts physiques plutôt risqués et des attaques magiques qui vous permettent de garder vos ennemis à distance. Heureusement tout un système de bonus viendra vous simplifier la tâche. Il est en effet possible d'apposer des qualificatifs, un genre de mots magiques, sur vos armes, vos techniques ou vos sorts. Ces bonus, que vous débloquez directement pendant les combats, vont par exemple améliorer votre puissance offensive, augmenter votre chance de dégoter des butins à la fin des affrontements ou encore diminuer le coût de vos sorts. Mais le système de combat a beau être particulièrement soigné, il ne faudrait surtout pas réduire Nier à cette simple dimension, le titre trouve au contraire sa richesse dans la multitude de références qu'il brasse.

Nier
Certains boss sont vraiment monstrueux...
Vous êtes par exemple libre d'explorer l'univers du jeu et pour faciliter vos déplacements vous pouvez compter sur un énorme sanglier domestiqué qui vous tient lieu de monture. Ce détail ne vous rappelle rien ? Jetez donc un coup d'oeil du côté de Twilight Princess... D'ailleurs on remarque au passage d'autres références aux Zelda : il suffit de mettre en scène un personnage brandissant fièrement un accessoire au-dessus de sa tête sur fond de ritournelle entraînante pour que les fans de la série s'y retrouve. Nier est tout simplement farci de ce genre de clins d'oeil. Un manoir envahi par des araignées géantes ? On pense immanquablement aux Resident Evil. La caméra quitte sa position habituelle pour donner une vision plus globale du champ de bataille ? On se croirait subitement dans un hack'n slash. Les petits gars du studio Cavia sont même allés jusqu'à intégrer une phase de jeu qui reprend les codes des jeux d'aventure textuels. Bref la progression vous promènera de surprises en surprises. Comme si tout cela ne suffisait pas, Nier propose aussi un joli panel de quêtes annexes et quelques activités comme la pêche ou l'agriculture. Ces dernières sont un peu moins utiles mais apportent tout de même un peu de diversité.

Nier
... Tandis que d'autres sont tout simplement étranges.
Les aspects les plus étonnants de cet étrange patchwork sont sans doute les phases qui rappellent furieusement les shoot'em up. Certains ennemis font ainsi pleuvoir sur vous des vagues d'attaques magiques, semblables aux boulettes que l'on retrouve généralement dans ce type de jeux. Comme dans un shoot'em up, il vous faudra analyser les patterns, c'est à dire les motifs que dessinent les projectiles qui vous sont destinés, afin de les esquiver ou de les parer, et surtout de contre-attaquer. Les ennemis de base dotés de ce type de pouvoirs peuvent déjà vous assurer un joli spectacle mais ce n'est rien comparé aux combats qui vous attendent contre des boss aussi monstrueux que gigantesques. Ce sont alors de véritables tempêtes de boulettes qu'il vous faudra éviter. De manière générale les combats contre les boss bénéficient toujours de mises en scène spectaculaires qui vous couperont littéralement le souffle. Il faut commencer par affaiblir ces adversaires titanesques afin de faire apparaître leur point faible. Attention, vous disposez d'un temps limité pour profiter de ce fameux talon d'Achille. Au final on se retrouve avec des affrontements inattendus qui se renouvellent constamment. Bref vous l'aurez compris, si Nier n'impressionne pas par son aspect technique, il n'en demeure pas moins un action-RPG original et réussi qui marque surtout par son dynamisme et son atmosphère hors du commun.

Square Enix ne nous ayant pas autorisé à publier nos propres captures d'écran pour ce jeu, les images qui illustrent ce test proviennent de l'éditeur.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    On a l'impression d'être face à un jeu pensé pour une console basse définition et finalement converti à la dernière minute en HD. Les textures sont généralement laides, l'aliasing est omniprésent, les décors sont vides... Mais au-delà de ces problèmes techniques on remarque tout de même que le héros est bien animé et que le titre adopte un design original et plutôt sympathique.

  • Jouabilité 17 /20

    Nier est un véritable melting pot et il y en a pour tous les goûts : des combats dynamiques à la manière d'un beat'em all, des énigmes qui vous demanderont de vous creuser un peu la tête, des ennemis vous balançant des vagues de boulettes à la manière d'un shoot'em up, des phases rappelant les jeux d'aventure textuels d'antan, des passages clairement inspirés des hack'n slash... Autant dire que vous ne risquez pas de vous ennuyer.

  • Durée de vie 16 /20

    On peut voir le bout de Nier en ligne droite en un peu moins d'un vingtaine d'heures de jeu mais on passe alors à côté des nombreuses quêtes annexes et du système d'amélioration de l'armement. Il vous faudra ainsi beaucoup plus de persévérance pour débloquer les différentes fins alternatives.

  • Bande son 18 /20

    La musique composée par Keiichi Okabe est réellement grandiose : les thèmes sont variés mais toujours d'excellente facture et ils s'adaptent à merveille aux environnements traversés. Il faut se contenter des voix anglaises mais on ne rouspétera pour autant car le doublage reste toujours de bonne qualité.

  • Scénario 14 /20

    Il ne faut pas se fier aux premières impressions, le scénario de Nier est plus profond et plus original qu'il n'y paraît. Certains retournements de situations semblent un peu tirés par les cheveux mais au final on prend plaisir à découvrir une histoire réellement mature.

Attention, Nier est un ovni qui ne plaira certainement pas à tous les publics. Il faut en effet être prêt à être constamment surpris pour déguster cet action-RPG hors norme. S'il accuse certes quelques faiblesses techniques, le titre de Cavia n'en reste pas moins particulièrement réussi. Il allie en effet un système de combat dynamique, une foule de trouvailles étranges du point de vue de son gameplay et une atmosphère réellement envoûtante.

Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 avril 2010 à 06:31:49
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (153)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 23/04/2010
Xbox 360 Action RPG Cavia Square Enix
A lire aussi
PreviewNieR 19 janv. 2010, 10:15
PreviewNier - GC 2009 19 août 2009, 21:38
PreviewNier - E3 2009 04 juin 2009, 09:02
Images de Nier Gestalt 14 janv. 2010, 09:51
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019