Menu
Superfrog
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • Vita
  • Mac
  • iOS
  • Amiga
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Superfrog / Superfrog sur Amiga /

Test du jeu Superfrog sur Amiga

Test : Superfrog
Amiga
Superfrog
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Cioran
L'avis de Cioran
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 avril 2010 à 14:49:59
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Partager sur :

Bien avant de s'intéresser aux lombrics et à leur guerre fratricide dans la série Worms, Team 17 mettait en avant un autre genre de héros tout aussi décalé : une super grenouille prête à tout pour retrouver sa chère et tendre princesse. Place à Superfrog sur Amiga et PC !

Superfrog

Dès le lancement, nous avons droit à une sympathique cinématique d'intro. Comme tout jeu de plates-formes qui se respecte, l'histoire est simplissime. Une affreuse sorcière capture la princesse, le beau prince charmant part donc à la recherche de sa bien-aimée. Seulement voilà, un sort maléfique l'a transformé en grenouille, ce qui est quelque peu handicapant lorsque l'on veut secourir quelqu'un. Heureusement, le batracien tombe par hasard sur une bouteille de Lucozade, une boisson énergétique anglaise qui sponsorise le jeu... Quelques gorgées et Superfrog est né, prêt à parcourir six mondes différents, eux-mêmes divisés en quatre niveaux semés d'embûches. Le moins que l'on puisse dire, c'est que notre héros va faire du chemin. Il traversera successivement une prairie, un château, une fête foraine, des pyramides, une caverne polaire, et même l'espace !

Superfrog
Place à Superfrog !
Les mécanismes de jeu sont conventionnels mais efficaces. Les niveaux regorgent de pièces de monnaie que vous devez récupérer pour ouvrir la porte du prochain stage. Bien entendu, de nombreux ennemis de tous poils tenteront de vous barrer le chemin (abeilles, momies, robots, etc.). Les méchants assez variés correspondent à la thématique de chaque monde. Pour les éliminer, différentes méthodes s'offrent à vous : il est possible de leur sauter dessus à la Mario, mais aussi de tenter une approche à distance, plus sûre, en leur lançant des balles vertes (limitées). Divers bonus classiques vous aideront dans votre progression, en vous permettant de planer, courir plus vite, ou même devenir invincible quelques secondes. Superfrog n'impose pas un déplacement linéaire de gauche à droite comme la plupart des jeux de plates-formes 2D, mais un scrolling multi-directionnel. Autrement dit, vous êtes libre d'aller où vous voulez dans la zone : à gauche, à droite, mais aussi en haut et en bas... L'essentiel étant que vous récupériez un maximum de pièces. Vos cuisses de grenouilles vous permettent de sauter très haut, et différents bumpers vous amèneront à des endroits plus ou moins cachés. Les passages secrets sont légion et pas toujours évidents à trouver, de ce côté-là le jeu est complet. La jouabilité est sans accroc, le héros est réactif et très rapide. Le dynamisme de ses déplacements donne un rythme soutenu à l'ensemble, très appréciable. Petit bémol au niveau des sauts qui manquent de précision, il n'est pas toujours facile de viser un ennemi. Rien de bien frustrant...

Superfrog
Evitez les ennemis et ramassez les fruits.
L'aspect purement technique est tout à fait correct. Les graphismes sont plutôt jolis pour un jeu de cette époque, avec une mention spéciale pour le choix des couleurs. Vives sans être dangereuses pour un épileptique, elles demeurent tout au long de l'aventure un véritable délice pour les pupilles. Les petites mimiques malicieuses sur le visage du héros sont irrésistibles. Les ennemis, tout aussi sympathiques, ont de gros yeux expressifs qui leur donnent un véritable cachet. On déplore des décors parfois un peu vides et sans âme, sans parler de certains thèmes graphiques vus et revus des dizaines de fois dans d'autres jeux... Heureusement que la bande-son rattrape cette lacune. L'excellente carte son de l'Amiga est mise à l'honneur avec des musiques entraînantes qui renforcent l'aspect humoristique du jeu. Des mélodies bébêtes (dans le bon sens du terme) parsemées de sonorités rigolotes, aussi efficaces qu'entêtantes. À ce sujet, la musique du premier stage est mémorable avec ses croassements de grenouilles qui accompagnent le synthé. Les bruitages sont aussi joyeux que le reste et rythment bien l'aventure. Assurément, l'ambiance ne serait pas aussi décalée sans une bande-son aussi réussie. Elle constitue l'un des plus gros points forts du jeu.

Superfrog
Ce niveau a un petit air Mario.
Au final, avons-nous affaire à un bon jeu ? Assurément oui, mais il aurait pu être bien meilleur. Divertissant et sans défauts majeurs, c'est avec plaisir que l'on retourne dessus. La grenouille est fun, le level design inspiré et la durée de vie convenable pour le genre. Cependant, Superfrog souffre d'un vrai manque de personnalité. Ses mécanismes et autres gimmicks sont beaucoup trop convenus, et même s'ils ont fait leurs preuves auparavant, on aurait aimé être un peu plus surpris... Au-delà du gameplay, la relative vacuité des décors rend parfois l'atmosphère assez quelconque. Sur le plan artistique, les développeurs ne se sont pas forcément foulés en sortant rarement des sentiers battus. Les paysages sont peu inventifs, un sentiment désagréable de déjà-vu se fait omniprésent, sûrement à cause du manque d'audace des graphistes. On est bien loin du flamboyant Sonic the Hedgehog sorti sur Megadrive à la même époque. C'est vraiment décevant car la licence permettait beaucoup de fantaisies ! Le héros très charismatique est une vraie réussite, et les petites originalités graphiques passent très bien. La Team 17 a quand même eu quelques bonnes idées, en nous proposant par exemple un bandit manchot en guise de bonus stage à la fin de chaque monde. Enfin, support disquette oblige, on déplore des chargements un poil trop longs.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Un jeu coloré qui ne pèche que par son manque d'originalité et certains espaces vides dans les niveaux. Néanmoins, la qualité graphique est indéniable.

  • Jouabilité 13 /20

    Un personnage pêchu, survolté même, qui reste toutefois très maniable. Un bémol : les sauts trop imprécis sont gênants quand on doit viser une zone à quelques pixels près.

  • Durée de vie 13 /20

    Correcte, sans plus. Le jeu n'est pas d'une difficulté insurmontable, ce qui ne l'empêche pas de tenir longtemps en haleine le joueur.

  • Bande son 17 /20

    Une merveille ! Des compositions répétitives mais inspirées, qui mettront du temps à se déloger de votre tête !

  • Scénario 10 /20

    Peu intéressant, il a quand même de justesse la moyenne pour son côté délirant. La cinématique d'intro amusante fait passer la pilule.

Superfrog est un bon jeu, assurément. Un jeu mémorable, peut-être pas, même s'il titille quelque peu la fibre nostalgique des joueurs d'Amiga qui ont pu s'y essayer. Son manque flagrant de personnalité est dommageable, car la grenouille très charismatique conférait un potentiel énorme au soft !

Profil de Cioran
L'avis de Cioran
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 avril 2010 à 14:49:59
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 02/04/2010
Amiga Plate-Forme Team 17 Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewThe Elder Scrolls Online : Greymoor - Les vampires débarquent en Bordeciel 30 mars, 14:00
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive 27 mars, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Ghost of Tsushima
26 juin 2020